Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Transhumanisme

No description
by

julie andro

on 16 January 2018

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Transhumanisme

Transhumanisme
Demain sera-t-il immortel ?
Pendant longtemps, l'arret cardiaque était le signal de la mort. Une premiere avancée à été de ressusciter des patients (tous les jours) grâce à des electro chocs. De nos jours, le signal de la mort est donc un électro-encéphalogramme plat. Les scientifiques qui ressusciteront les personnes cryogénisées trouveront peut-être un nouveau signal pour caractériser la mort. Peut-être allons nous découvrir un nouveau signal de la mort à travers les technologies que nous allons étudier pour avoir l'immortalité.
Programme contre le vieillissement
Tel que nous voyons la vie aujourd'hui, nous avons certainement du mal à l'imaginer autrement. Et pourtant... Des scientifiques dit « transhumanistes » se demandent déjà ce que nous deviendrons demain. Le transhumanisme s'est développé aux États-Unis à partir des années 1980. Ce mouvement rassemble quelques milliers de personnes (philosophes et scientifiques). Les transhumanistes partent du principe qu'une amélioration des capacités humaines est encore possible, d'un point de vue physique, intellectuel ou même psychologique. D'après eux l'humanité n'a pas encore exploité 100% de ses capacités.
De nos jours, l'homme est réparé, voire amélioré.
La Cryogénisation
Depuis les années 1960, des américains, majoritairement, défendent la cryonie pour, dans le futur, ressusciter les morts et ainsi défier celle-ci. Les cryoginistes sont donc basés sur une croyance particulière : la mort est un processus pouvant être inversé. Il suffirait donc de conserver un corps juste après la mort dans une solution glacée à base d'azote liquide pour le garder dans un état qui permettrait ensuite, dans un avenir proche ou lointain, aux scientifiques de les ressuciter.
Il existe déjà aux Etats-Unis des cas de cryogénisation : des centaines de personnes décédées sont conservées dans des conteneurs à -196° dans l'espoir d'être un jour réveillées. Cependant, le coût de cette immortalité n'est pas donné. Pour conserver un corps entier chez American Cryonics Society, c'est 200 000 $. Certains groupes cryoniques proposent pour un coût moins élévé, 80 000 $, la neuroconservation. Cela consiste à congeler seulement la tête. L'idée est basée sur le fait que le cerveau est le principal élément de la mémoire et donc de l'identité. Donc, si les technologies du futur étaient capables de réanimer des personnes de la cryonie, elles seraient surement capable de régéner le reste du corps autour d'un simple cerveau.

Uploading
Coeur artificiel
Introduction
Et si l'immortalité se resumait à ne simplement plus vieillir ? On pourrait alors avoir une duré de vie non pas infini mais indéfinie. L'un des patrons du transhumanisme, Ray Kurzweil, aurait mis en place un programme en trois parties pour lutter contre le vieillissement. La premiere étape consisterai à avoir un mode de vie basé sur les connaissances et les technologies. La seconde serai de mettre en place une thérapie géniques qui serai capable de supprimer le vieillissement. Et la derniere étape se résumerai à remplacer nos organes par des équivalents cybernétiques pour nous protéger des causes de mortalité extérieures comme des accidents. Certains ne croient pas que la technique contre le vieillissement de Kurzweil fonctionnerait comme Aubrey de Grey. Il aurait alors une autre solution qui consisterait à créer des "cures de jouvence" pour annuler les effets de la vieillesse pour une durée indéfinie. Cette technique se résumera donc à "continuer de vieillir mais en rajeunissant à intervalles réguliers".
La reconstitution de la personne représente aussi l'immortalité de l'homme futur. De nos jours, il est déjà possible de conserver certains moments de notre vie de facon numérique. D'ici quelques années, il n'est pas inenvisageable de posséder des enregistrements vidéos de notre vie entière. On pourrait alors, à partir de ces données, créer une intelligence artificielle reproduisant à peu près la personne d'origine et constituant ainsi une espèce de résurrection. C'est ce que l'on appele l'uploading. Il n'apparaîtrait pas avant 2015...
La méthodologie consisterait à soumettre une personne à des questionnaires, tests et enregistrements vidéos afin d'analyser son comportement. Les souvenirs du patient seraient alors greffer sur la personnalité artificielle obtenue. Toute notre vie dépenderait alors d'une copie de sauvegarde, d'un ordinateur sûrement bien plus puissant que ceux de nos jours. Ils pourraient alors nous ressusciter dans une autre personne, sûrement inhumaines, artificielle ou virtuelle pour qu'elle soit immortelle.
De nos jours, déjà, certaines expériences ont été réalisées et font un lien entre l'ordinateur et le cerveau : des individus ont pu faire bouger des éléments d'un écran d'ordinateur seulement par la pensée grâce à des électrodes implantées près du cerveau.
De plus, une remarquable avancée sur la connexion neuronale est celle de l'américain Ted Berger. En 2011, il à pu remplacé une partie responsable de la mémoire à long therme chez une souris par une neuroprothèse électronique. Ainsi, il a pu contrôler la mémoire de l'animal et augmenter ces capacités par l'intermédiaire d'un interrupteur.

Conclusion
Débats

Ce qui hier était presque inaccessible, comme l'IRM, est aujourd'hui complètement banal. Pourtant certaines technologies sont toujours en cours d'innovation.
Ces scientifiques nous voient immortels ou tout du moins améliorés. En effet depuis plusieurs années, le transhumanisme s'est imposé dans notre société sans que cela nous choque. Nous pouvons aujourd'hui apercevoir des personnes se promenant dans la rue tout à fait naturellement avec une prothèse bionique sans que cela ne se remarque. Certains aveugles peuvent à présent se faire greffer un œil bionique, et retrouver partiellement ou totalement la vue. Cette technologie sera peut être assez améliorée dans quelques années pour que les voyants eux-mêmes veuillent se faire greffer des yeux bioniques.
A ce rythme, les inventions technologiques vont détruire la nature humaine. Nos descendants ne seront plus vraiment humains.
On se demande alors s'il faut continuer à améliorer l'homme par des innovations technologiques dans le but de vivre éternellement. On discutera d'abord des technologies en cours pour réparer, voire améliorer l'Homme. Puis nous verrons les technologies du futur pour que, peut-être, l'Homme devienne immortel.
Pour
Contre
-"La technologie était considéré comme un gadget mais qui va redéfinir un être humain"
-"Lorsqu'une nouvelle technologie sort tout le monde l'a veut, peut importer le prix"
- Vivre pus longtemps doit etre financé par le pouvoir public pour que les pauvres et les riches y accédent.
- Si l'on devient immortel, la vie n'aura plus de sens
- La succession de générations est caractéristique de l'humanité. Si l'on devient immortel, ce mot n'aura plus de signification
Biotechnologies
Les biotechnologies sont très présentes dans notre quotidien depuis plusieurs années. Ce que l’on appelle « biotechnologies » sont des technologies mises en place pour améliorer la biologie. Un des exemples les plus concrets de biotechnologies sont les prothèses. Aujourd’hui, des personnes amputées d’une ou de
En 1987, le DPI (diagnostique préimplantatoire) fait son apparition dans la presse scientifique avant d’être réalisé pour la première fois en Angleterre en 1990. Cette technique a été mise au point afin de détecter, chez les embryons conçus après fécondation in vitro, d’éventuelles anomalies génétiques. Elle permet de distinguer les embryons malades des embryons porteurs sains ou indemnes. Pour cela, une à deux cellules sont prélevées sur l’embryons après trois à six jours de développement. Le matériel
DPI
génétique de ces cellules est ensuite analysé par des techniques spécifiques afin de sélectionner les embryons sains. Ils seront ensuite retransférés dans l’utérus de la future mère. Le DPI est une alternative au diagnostique prénatal. Celui-ci implique une éventuelle interruption médicale de grossesses (IMG), ce qui rend l’intervention plus risquée. Il entraîne également un risque accru de fausses couches.

leurs deux jambes peuvent continuer à vivre (presque) normalement. Les prothèses qui sont fabriquées depuis plusieurs années maintenant sont en effet très réalistes. Elles ont une apparence parfaitement conforme aux jambes humaines. « Naguère, les amputés cachaient leur handicap physique ; maintenant, ils en sont fiers. » déclare Kevin Carroll, prothésiste irlandais. Les prothèses sont devenues des objets de mode. Elles sont personnalisables et ceux qui en ont veulent les montrer. Prenons le cas d’Aimee Mullins. Cette femme est une athlète de haut niveau, médaillée, actrice, mannequin et effigie de la grande marque l’Oréal. La seule chose qui la différencie des autres femmes est le fait qu’elle a été amputée des deux jambes, en dessous des genoux, à l’âge d’un an pour cause de malformations. Elle a pourtant été élue parmi les plus belles femmes du monde. Les plus grands créateurs lui confectionnent ses prothèses qu’elle utilise au quotidien. Elle en possède une douzaine de paires au total. Celles-ci sont inspirées de jambes humaines contrairement aux prothèses qu’elle utilise pour courir. En effet, elle est la première athlète paralympique à utiliser des prothèses inspirées de guépard. Celles-ci lui permettent de courir plus vite. Oscar Pistorius utilisera le même modèle plus tard. Certains se demande alors si les amputations volontaires de personnes « saines » ne commenceraient pas à faire leurs apparitions. D’après Aimee Mullins, cette pratique serait peut être possible dans le monde du sport car les hommes diminués deviennent des hommes augmentés.
Le cœur artificiel est une prothèse intra-corporel qui traite les personnes à insuffisance cardiaque ou autres maladies cardio-vasculaires graves, le but étant de leur donner une chance de vivre plus longtemps. Il existe aujourd'hui deux types de cœurs artificiels : total et provisoire. Le premier remplace totalement le cœur biologique car la maladie traitée est trop grave pour être remplacé par un cœur provisoire. Le second ne sert qu'à l'attente d'une transplantation cardiaque. Évidemment, cette technologie comprend des risques tels que les saignements locaux, les accidents vasculaires cérébraux ou encore les infections.
Aujourd'hui, le cœur artificiel total n'existe pas encore. Effectivement, ce que nous appelons cœur artificiel total n'est pour l'instant que provisoire car les patients ne survivent que quelques mois seulement avec. La technologie peut bien évidement évolué très rapidement.

Les recherches pour le cœur artificiel ont débutées il y a une soixantaine d'années en 1957 par le docteur Kolff. Il a tout d'abord testé ses prototypes sur des animaux. Expériences qui ce sont révélées plus fructueuses au fil des années.
Le premier Homme à bénéficié d'une greffe de cœur artificiel au Texas (Etats Unis) en juillet 1963 décèdera 4 jours après l'opération. Un homme Tchèque a, quand à lui, vécu 6 mois avec un cœur artificiel en attente lui aussi d'une greffe cardiaque. C'est la première fois qu'un homme vit aussi longtemps avec un cœur artificiel au monde. Une nouvelle variante de cette technologie à également été testé sur un adolescent de 15 ans. En effet le cœur de ce patient était partiellement invalide, c'est pourquoi un petit cœur artificiel a été inséré dans le cœur naturel afin d'alimenter le second en électricité. Les médecins espèrent ouvrir la voie à de nouvelles « perspectives thérapeutiques » grâce à cette opération.

Toutes ces opérations ont contribuées au cœur artificiel d'aujourd'hui. En effet, le 18 décembre 2013 l'une des implantations de cet organe artificiel à lieu en France par le Pr Alain Carpentier de la société Carmat sur un patient âgé de 76 ans. Celui-ci survivra jusqu'au 3 mars 2014, soit un peu moins de 3 mois. Cette experience n'est pas un aboutissement puisque la survie de cet individu post opératoire n'a pas été assez performante. Une seconde greffe de coeur artificiel a été effectuée le 5 août 2014 à Nantes (France), également par le Pr Alain Carpentier. Le patient a maintenant quitté définitivement l’hôpital et est en bonne santé. Il porte néamoins un appareillage portable de 3kg comprenant la batterie du cœur artificiel et un boitier de contrôle.
Faut-il continuer à améliorer l'homme par des innovations technologiques dans le but de vivre éternellement ?
Symbole du transhumanisme

Aimee Mullins avec ses protèses
Dr Carpentier Alain
Schéma du coeur artificiel Carmat
Schéma du système de DPI
Raymond Kurzeil, informatitien - futurologue
Test d'analyse du comportement
Dr Theodore Berger
Azote liquide
Conteneur de cryogénisation à -196°
Sciences et Avenir
, Mars 1959, n°145
Déjà en 1959 les hommes nous voyaient immortels.
Evolution de l'Homme
Transhumanisme :technologies d'avenir, débat d'aujourd'hui - Reportage CNET
Mais toutes ces technologies futures créées énormement de débats. Le pour et le contre sont alors la nouvelle question de l'immortalité ainsi que la disponibilité de ces technologies. Un progrès pour la société ou un risque pour l'humanité?
Au cours du temps, les nouvelles technologies nous ont permis d’augmenter l’espérance de vie des individus. Toutes ces nouvelles innovations ont été mises à profit pour améliorer l’Homme. En effet, le cœur artificiel est encore en cour de développement. Les recherches concernant les biotechnologies et le DPI sont également de plus en plus
Malheureusement, à ce jour, il n’y a aucune certitude que cela fonctionne. Les inventions les plus connu sont la cryogénisation, l’uploading et le programme contre le vieillissement.
"Certains préfère assurer leur immortalité par leur descendance, d'autres par leurs œuvres. Je préfère assurer la mienne en ne mourant pas."
Cette phrase prononcée par Woody Allen, résume assez bien le problème posé, à savoir : faut-il continuer à améliorer l’homme par des innovations technologiques dans le but de vivre éternellement ? Le fait de devenir

approfondies. Les transhumanistes continuent chaque jour leurs recherches afin de passer de l’air de l’Homme amélioré, réparé, à l’air de l’Homme immortel. Effectivement, plusieurs innovations,
semblant futuristes pour la population, ont vu le jour. Certaines personnes en ont d’ailleurs déjà bénéficiées.
● Est-ce vraiment bien pour l'humanité ?

immortel, si ce but est atteint un jour, doit être un choix de chacun. Plusieurs conditions sont évidemment à prendre en compte. Tout d’abord, la surpopulation. En effet, ce problème, de taille, se posera obligatoirement. Nous sommes aujourd’hui plus de 7 milliard sur Terre. Un chiffre considérable qui ne cesse d’augmenter de jours en jours. Sachant que 2 milliards d’entre nous sont
exactement ce que l’on entend par « immortel ». Au jour d’aujourd’hui, cette interrogation ne connaît pas de réponse. Seront nous une nouvelle sorte de robots intelligents? Ou bien simplement des êtres humains ne pouvant plus
● Est-ce que tout le monde y aura accès ?

-"Vouloir figer des choses dans l'immortalité, c'est mortel"
- Coût important de ces nouvelles technologies
Conséquences : - problèmes de disponibilité
- problèmes politiques et économiques
- Espérence de vie infinie.
- Avancée fulgurante des technologies.
- Eviter la souffrance du deuil.
- Moins de risques de maladies.
- La vie synonyme de mort
Bibliographie / Sitographie
Tout cela ne serai-t-il pas un rêve idyllique ?
- "Dans la théorie, nous savons comment réparer ces grandes causes de la déchéance humaine. Il ne nous reste plus qu’à financer adéquatement la recherche pour passer de la théorie à la pratique.", d'après Aubrey de Grey, transhumaniste influant.
- "La mort ne devrait pas être notre ennemie. La fragilité et la souffrance le sont. Ce qu'il faut viser, c'est augmenter le nombre d'années de vie en santé.", selon M.Olshansky, professeur d'Université spécialisé en biodémiographie et gérontologie.
- "En vivant plus longtemps, on se sentira plus heureux.", Didier Coeurnelle de l'Association Française Transhumaniste
- Surement pas au début mais au fur et à mesure des années, ces technologies seront disponibles à tout le monde car elles seront devenues banales, comme les smartphones aujourd'hui.
- Surpopulation
« mal nourris », comment survivront-nous ? Cela va-il entraîner une sorte de sélection naturelle ? Ou bien ces 2 milliard de personnes resteront-elles éternellement dans le besoin ? Pour le savoir, il faudrait avant tout comprendre
mourir de vieillesse ? La surpopulation n’est évidemment pas le seul problème rencontré. Tout le monde y aura-t-il accès ? Les conditions économiques seront-elles acceptables ? Cela va-t-il créer de nouvelles classes sociales encore plus
délimitées ? Auront-nous réellement le choix ?
Merci de votre attention
Andreau Julie, Birocheau Maude et Rey Lauriane - 1S-SVT
Lycée Paul Guérin
Si vous voulez voir la vidéo en entier car le débat vous intéresse : www.youtube.com/watch?v=uakTFXQPT8w

- Rémi Sussan. "Demain, tous immortels ?".
Sciences Humaines,
mars 2014, n°257, p.28-33.
- Catherine Halpern."Les biotechnologies menacent-elles la nature humaine ?".
Sciences Humaines
, janvier 2007, n°178, p.52-53.
- Eric Leroy-Terquem. "10 questions sur l'homme augmenté".
JSP Mag,
spetembre 2013
,
n°30, p.28-33.
- Jérôme Blanchart et Fabrice Nicot. "Les Utopies du XXIème s".
Sciences et vie junior,
mai 2011, n°260, p.48-49.
- Rémi Sussan. "Au delà de l'humain".
Les grands dossiers des sciences humaines,
mars 2007, n°006, p.72-75.
- Nick Bostrom. "Et si ... on vivait jusqu'à 170 ans?".
Philosophie Magazine,
avril 2009, n°028, p.43.
- Fabien Soyez. Transhumanisme : en route vers l'Homme augmenté [en ligne], août 2013, http://www.cnetfrance.fr/news/transhumanisme-en-route-vers-l-homme-augmente-39793020.htm , (page consultée le 15/09/2014)
- Antonin Marot. Du cerveau à l'ordinateur: le téléchargement de l'esprit en 2025?[en ligne], mars 2013, http://www.jolpress.com/cerveau-ordinateur-telechargement-ted-berger-robot-article-818183.html, ( page consultée le 05/01/2015)
- Office Fédéral de la Santé Publique (OFSP). Faits et chiffres : transplantation du cœur [en ligne], http://www.bag.admin.ch/transplantation/00692/00941/04751/-index.html?lang=fr, (page consulté le 05/01/2015)
- Wikipédia. Cryonie [en ligne], janvier 2015, http://fr.wikipedia.org/wiki/Cryonie, (page consultée le 17/11/2014)
- Youtube. Transhumanisme Part 01.Le nouvel homme du XXI ieme s (HD 720) [en ligne], novembre 2013, www.youtube.com/watch?v=wOa8Dx-Ccus (page consultée le 06/10/2014)
- Wikipédia. Transhumanisme [en ligne], janvier 2015, http://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme, (page consultée le 17/11/2014)
- World Transhumanist Association. Transhumanisme [en ligne], http://transhumanism.org/index.php/WTA/languages/C46, (page consultée le 03/11/2014)
Full transcript