Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La libération du territoire et le retour à la République.

No description
by

Clémentine Léger

on 28 March 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La libération du territoire et le retour à la République.

Le 21 avril 1944 : Les femmes obtiennent le droit de vote près d'un siècle après l'adoption du suffrage universel masculin.
En France, après la seconde Guerre Mondiale (1939-1945), La Chambre des députés accordent le droit de vote des femmes à plusieurs reprises...Mais le vote des députés sera à chaque fois repoussé par les sénateurs !
Les motifs des opposants tiennent à des préjugés personnels et à la crainte que les femmes ne renforcent le camp conservateur. La gauche craint que les femmes ne renforcent le camp clérical et ne se soumettent aux injonctions des curés !
Pendant l’Occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la Résistance.
Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes.
Un mois après, le jeudi 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : «Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes».

La libération du territoire et le retour à la
République.

La préparation à la Libération du territoire:
Le 18 Juin 1940, le général De Gaulle lance un appel depuis la radio anglaise demandant aux forces françaises de ne pas cesser les combats. Il refuse la signature de l' armistice réalisée par Pétain deux jours avant. Il mène alors une politique de rassemblement des réfractères au régime de Vichy et se lance dans la reconquête des territoires d'outre mer.


Conclusion:
70ème anniversaire de la libération.
Printemps 1940:
En août 1939, suite à l' alliance conclue avec la Pologne, la France et
l' Angleterre entrent en guerre contre l' Allemagne.
Les combats sont brefs et rapides: La Wehrmacht franchie la frontière française et fait plus de 1 million et demi de prisonniers. Le 10 juin 1940, le gouvernement français fuit Paris. Un mois plus tard, Pétain se fait voter les pleins pouvoirs et instaure un nouvel état français collaborationniste. C'est la fin de la République.
Entrevue de Montoire 24 octobre 1940: Collaboration entre Pétain et Hitler
Le retour à la République:
Appel du 18 juin 1940 du
Général de Gaulle.
Les premiers contingents des FFL ( Forces Fraçaises Libres) sont constitués de soldats ayant échappés aux Allemands après l'invasion et ont réussi à s'embarquer pour l' Angleterre. A la mi-août 1940, ils sont à peine plus de 4 500, mais leur nombre va augmenter. Il y aura parmi eux des soldats recrutés dans les colonies, tels les spahis marocains et les tirailleurs africains.
Suite à la collaboration entre Pétain et Hitler,
dix jeunes français doivent partir travailler en
Allemagne contre le retour d'un seul prisonnier français, c'est ce qu'on appel le STO. Mais les jeunes français vont se réfugier dans les maquis.

En 1943,les FFI (Forces Francaises de l'Intérieur) apparaissent. Ils regroupent les forces millitaires des mouvements de résistance (Francs-Tireurs et Partisans, Corps Francs de la Libération).
En fevrier 1943, la retraite de Stalingrad marque un tournant décisif dans la guerre (pour le première fois l'Armée Allemande capitule).
Le premier Maquis armé Nivernais s'est formé à la Fontaine-du-Bois près de Poiseux, alimenté pour l'essentiel par les réfractaires au Service du Travail Obligatoire (STO). Il a pour chef Marquereau, et ses embuscades complétent les sabotages des spécialistes du rail.
La constitution des premiers maquis dans la Nièvre.
Les Maquisards de la
Fontaine- du- Bois logaient dans une
vieille batisse qui servait
autrefois de bergerie. Elle appartenait
à M.Neuilly. Ils av
aient

fait leurs lits sur des étagères à fruits
avec des fougères
séchées qui leur sevaient de matelas.
Ils se chauffaient
avec

un vieux poêle. Les maquisards
devaient parfois
voler des animaux ou des tikets de
rationnements
pour se nourrir.
Rapport de police concernant les vols de tickets de rationnement.
" Il nous est mêmearrivé de prendre au collet une poule

"Il nous est même, arrivé de prendre au collet une poule de M.Nelly, mais nous ne nous en sommes pas vantés. Malgrès cela, nos réserves alimentaires étant à sec, Marquerau décide de prélever un veau sur le cheptel d'un collaborateur des environs de Guérigny où nous nous rendons dans la nuit suivante."
Marcel Henry
Le Comité Français de Libération Nationale (CFLN) est l'organisme gouvernemental par lequel s'est effectuée, en juin 1943, la fusion des deux autorités françaises participant à la guerre avec les Alliés.
Marcel Henry
Le 1 février 1944,les FFI ( Forces Francaises de l'Intérieur) doivent regrouper les formations militaires de tous les mouvements de la Résistance. La France est donc divisée en douze régions militaires et les chefs du FFI sont choisis à l'échelon de la région et du département.Les FFI ont à leur tête un état-major national,d'abord commendé par Jussieu-Pontcarral puis par Malleret-Joinville.au fil des mois le FFI s'intégre à la Première Armée francaise ou la 2è DB.
Le 22 mai 1944, le comité d'action
millitaire (COMAC) ordonne aux FFI par messages radio avec accord du Gouvernement provisoire de la République siègeant à Alger:
"attaquez l'envahisseur, harcelez ses troupes, tendez des embuscades à ses convois, faites dérailez ses trains..."
Le Maquis des Bertranges
Le 16 Juillet, Bernard Frémion et Marcel Henry ont tenté une embuscade sur la route entre la Charité s/Loire et Cosne s/Loire contre l'arrivée des allemands.
Voici le récit que nous a fait Marcel HENRY:
La libération des villes et des villages Nivernais.
Défilé des FFL
rue du Commerce
à Nevers.
La ville était en liesse, toute la population était dans la rue,
elle chantait la Marseillaise, brandissait les drapeaux tricolores et ovationnait les Maquisards. Même si quelques mois auparvant
ils acclamaient la venue de Pétain.
La libération du territoire:
Il y a eu 10500 pertes (tués,blessés,prisonniers, disparus) du côté des Alliés et 10000 pertes allemandes.
Le 6 juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie, 156 000 soldats de diverses nationalités accostent sur les côtes normandes.
Septembre 1944 : la libération est marquée par
des fêtes mais cette année a été la plus brutale, la
plus meurtrière des années noires. Le bilan global de
la guerre est lourd pour le département : 776 morts
au combat, otages ou victimes, plus de 1000 internés,
413 déportés dont 234 ne reviennent pas.
Une action importante du maquis des Bertranges:
La Nièvre est alors totalement libérée grâce aux maquisards ayant été très actifs et au soutien du maquis Mariaux depuis l’été 1944 et ayant délivré Lormes le 19 août, à Clamecy le 23, Cosne le 24, Nevers entre le 5 et le 8 septembre et Luzy le 10.
Les Allemands ont évacué, le département vers le nord-est,
se repliant lentement en juillet-août devant les
forces alliées qui remontent du sud de la France
(débarquement le 15 août) et qui descendent du nord-ouest.
Au mois d'août 1944, au retour d'une attaque les hommes du maquis Bernard tombent sur une colonne d'environs 1500 soldats allemands qui tentaient de regagner Nevers.
Cette mésaventure témoigne du replis des forces allemandes.
Après la Libération de Paris du 25 août 1944, le GPRF(Gouvernement Provisoire de la République Francaise ) s'installe dans la capitale le 31 août et gouverne la France jusqu'à l'adoption d'une nouvelle Constitution. Le Général de Gaulle s’impose comme le seul représentant du gouvernement de la République française, Il raméne l’ordre républicain en organisant des élections, en rendant la parole au peuple français.
Robert Jacquin fut le nouveau
préfet de Nevers après la libération.
Robert JACQUIN
(1896-1988)
Robert JACQUIN:
Nouveau prefet dit de "Liberation" de Nevers.
C'est un homme qui a été impliqué dans la Résistance au sein du Mouvement Libération Nord.


Le gouvernement provisoire de la République Française met en place des commissions chargées d'examiner les crimes de guerre et les trahisons, afin d'engager des procédures auprès des tribunaux militaires, ceci afin d'éviter une épuration spontanée.
Epuration spontanée et légale.
Depuis la libération de Nevers, les Maquisards effectuaient des patrouilles nocturnes. C'est au cours de l'une d'elles que notre résistant Marcel Henry rencontra un brigadier qui l'avait dénoncé à la Gestapo, il l'arrêta et l'emmena à la caserne ou il est confié à la sécurité militaire en vu d'un jugement. Hélas, certains maquisards l'exécutèrent dans la nuit fatigués de ses accusations contre la Résistance. Marcel Henry décida d'endosser la totale responsabilité de cette mort.
Epuration spontanée
Epuration légale
Les sources:

-Les archives départementales de la Nièvre. ( Documents, diaporamas, articles de presse... )
-www.cndp.fr/cnrd
-www.ecpad.fr (photographies, videos,
reportages sur la guerre).
-www.ina.fr (videos)
-www.fondationresistance.org
-Journal Le patriote Résistant, supplément du numéro 881, décembre 2013.
-La Lettre de la Fondation de la Résistance, numéro 74, septembre 2013
-Exposition de l'ONAC : Vers la victoire, les Français libres.
-Conférence à Dijon portant sur le thème du concours( présentation du sujet et de documents d'époque, intervention de résistants.





Commémoration du maquis Mariaux de Corancy.
Maquis Bernard,
impliqué dans la libération de Fourchambault dont Marcel HENRY a fait parti.
Dans la plupart des villes libérées, des défilés de la Libération et de la Victoire sont organisés dans les jours qui suivent l'installation des nouveaux pouvoirs locaux. Ces manifestations sont l'occasion de celèbrer ceux qui ont liberés le territoire: les millitaires résistants et maquisards et autorités Francaises libres. Partout en France un hommage individuel ou collectif est rendu aux victimes tombées aux combats. Plaques et stèles permettent de rappeler la contribution des hommes qui ont libérés le territoire (la France).
Mon arrière grand-père a participé au maquis Mariaux.
Léa GUILLOCHON
Article tiré du journal la Nièvre Libre: archives departementales 58.
Article tiré du journal la Nièvre Libre: archives départementales 58.
Article tiré du journal la Nièvre Libre: archives départementales 58.
Dès la libération de Nevers, le journal change de nom et s'intitule la Nièvre Libre. La Une est consacrée aux trois objectifs du général De Gaulle ainsi qu'un appel du nouveau prefet de la Nièvre.
J'ai connu mon arrière grand-père par le biais de sa petite fille (Donc ma mère) et par cet article de journal. Il a aussi participé la Résistance avec Jean Moulin.
Clementine LEGER
Par Léa GUILLOCHON et Clémentine LEGER.
Full transcript