Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

les œufs des poissons

No description
by

mariem BEN ABDALLAH

on 12 April 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of les œufs des poissons

naissance - chaque ponte est constituée de centaines de milliers d'œufs d'un diamètre de 1,2 mm. Youpiiiiiiiiii Découvrons
ensemble
notre monde! Identification Des Oeufs et Des Larves D'Organismes Aquatiques en élevage Réalisé par: BEN ABDALLAH Mariem ABOUDA Amal Les espèces diffèrent par leur diamètre, leur poids et l'aspect des réserves lipidiques Les oeufs fécondés de poisson peuvent être de différents types. La taille des oeufs de poisson varie également, en fonction de la quantité de vitellus qu'ils renferment, de l'épaisseur de leur membrane et de la dimension de l'espace périvitellin. Les deux premiers facteurs déterminent la taille des oeufs “à sec”, c'est-à-dire avant qu'ils entrent en contact avec l'eau, tandis que le troisième agit sur celle des oeufs durcis par l'immersion. LA FECONDATION: Les ovules tombés dans la cavité ovarienne n'ont pas de forme définie. Leur membrane, qui est molle, entoure complètement le “germe” de la cellule, comprenant le noyau et la masse du vitellus. Lorsque l'oeuf mûr tombe dans l'eau, il s'arrondit et commence à gonfler. L'eau pénètre entre la membrane et le contenu cellulaire et crée ainsi un espace périvitellin. En une minute, le micropyle se ferme: aucun spermatozoaire ne peut plus pénétrer dans l'oeuf. Celui-ci, qui continue de gonfler pendant une ou deux heures, prend alors sa forme finale et devient imperméable à l'eau. Oeufs collant à des matières végétales ( ou à tout autre objet) 1-flottable 2-flottant 3-semi-flottant 4-rouland sur le fond gouttelette d 'huile lipidique Oeufs agglutinés les uns aux autres à l'intérieur d'une masse gélatineuse Oeufs non -adherents: Mais, pour des raisons pratiques, on en distingue deux catégories principales: adhérents, ou non-adhérents . le poids spécifique des oeufs est déterminé par la dimension de l'espace prévitellin et par le poids spécifique du contenu cellulaire. Celui-ci peut être lourd s'il n'y a pas de gouttelettes huileuses, ou léger en présence d'une ou de plusieurs gouttelettes. Eux-mêmes peuvent se répartir entre les types suivants, en fonction de leur poids spécifique: . D'où deux sortes d'adhérence: Oeufs adhérents Leur membrane (ou enveloppe) a une assise adhésive, qui s'active lorsque l'oeuf entre en contact avec l'eau. La couche adhésive fait coller les oeufs sur certains objets, ou bien agglutine les oeufs eux-mêmes entre eux L'adhérence est parfois très forte et les oeufs sont alors endommagés si on les arrache de leur substrat, tandis qu'ils peuvent être enlevés facilement lorsque l'adhérence est faible.L'adhérence s'affaiblit graduellement au cours du développement de l'oeuf. Une salinité élevée a une incidence négative sur elle. L'oeuf fécondé est une sphère pélagique qui, en milieu d'incubation se déforme légèrement en ballon de rugby. et - le globule lipidique est visible Oeuf d'ombrine en cours d'éclosion (1 mm) larve vésiculée après éclosion (3 mm)
Les pontes naturelles sont facilement obtenues en captivité. Une femelle peut pondre 1 million d'œufs par kg chaque année en plusieurs pontes successives. Les oeufs d'environ 0,9 mm de diamètre donnent naissance à des larves minuscules (moins de 3 mm) dont le poids n'excède pas quelques dixièmes de milligrammes. Nom :Daurade, Dorade royale
Nom scientifique :Sparus aurata appartient à la famille des sparidés
Taille :Au maximum 70 cm pour un poids de l'ordre de 5 kg La daurade est une espèce « hermaphrodite successive protandre », ce qui veut dire, plus simplement, qu'une même daurade est d'abord mâle, puis femelle. Les crevettes atteignent leur maturité et se reproduisent seulement dans un habitat marin. Les femelles pondent de 50 000 à un million d’œufs, qui éclosent au bout de 24 heures. 10 jours - dix jours après l'éclosion, la larve atteint 6 mm et sa vessie natatoire se gonfle d'air Période de l'embryogenèse : oeufs de bars quelques heures après la fécondation (1 mm). la division cellulaire est en cours) *Nom :Bar (Atlantique) ou loup (Méditerrannée)
*Nom scientifique :Dicentrarchus labrax, de la famille des Moronidés
*Taille :Le bar commun peut atteindre, au maximum, 100 cm pour un poids de 10 Kg à 12 Kg Les larves à l'éclosion sont aveugles et leur bouche n'est pas encore ouverte. Pour assurer un développement normal des larves, le début de l'élevage se fait dans l'obscurité totale sans alimentation. La lumière n'est utilisée que vers 10 jours, lorsque les vessies natatoires des larves se gonflent d'air. truite arc en ciel : Nom scientifique : Onchorhynchus mykiss
Famille : Salmonidés
Taille : 20-50 cm
Poids : 7 kg Reproduction
Maturité sexuelle : 2 ans
Période de reproduction : février-juin
Nombre d'ovocytes : 1500 - 2000/ kg de poids vif
Taille des ovocytes : 3,5-5 mm
Développement embryonnaire : 290-340 degrés-jours La vésicule vitélline permet à la larve de se développer avant de pouvoir nager. Les larves commencent à nager et se regroupent. Leur coups de queue permettent d'évacuer les coquilles vides La truite fraie au printemps dans les petits affluents des rivières ou à la tête ou à la décharge des lacs. Les truites arc-en-ciel retournent habituellement dans les cours d’eaux où elles sont nées. La femelle utilise son corps pour creuser un nid (frayère) dans le gravier où elle libère ses œufs. Un ou deux mâles fraient avec elle dans le nid. Par la suite, la femelle recouvre les œufs fertilisés. Elle répète ce processus jusqu'à ce qu’elle ait pondu tous ses œufs. La plupart des truites arc-en-ciel pondent entre
1 000 et 4 000 œufs. Les alevins vésiculés se nourrissent du sac vitellin et émergent du gravier au bout de 3 à 7 jours Les œufs mesurent de 3 à 5 mm de diamètre selon la T° de l’eau, ils éclosent de 4 à 7 semaines après la ponte. Lors de l'éclosion la larve de truite sort d'abord la tête ou la queue, c'est une période délicate où celle-ci dépense beaucoup d'énergie A maturité, l'oeuf de bar contient 1 à 5 gouttelettes lipidiques qui représentent environ 2 à 3 % du volume total. gouttelette lipidique La Larve ZOE Elle est pélagique et planctonique. Stade larvaire qui succède la métamorphose de la larve Nauplius. Elle possède: *Yeux pédonculés *antennes très développées *Cinq paires de pattes thoraciques en forme de tubes bifides *Abdomen segmenté la larve MYSIS la larve Mysis qualifie la dernière phase larvaire des crustacés La larve Mysis acquiert des appendices abdominaux au cours de mues successives. Elle se nourissent des Algues et des Diatomés La nuit, elle se trouve près de la surface, tandis que le jour elle vit près du fond. la larve Nauplius est la première des stades larvaires pélagiques des crustacés.
Elle est de taille 0.5mm.
Elle possède:
*une forme ovoïde
*trois paires d'appendices (antennes, antennules et mandibules)
*oeil médian (unique)
*une bouche
*non métamérisée Elle vit de ses réserves vitellines pendant quelques jours La dernière phase annonçant la différentiation sexuelle et la morphologie définitive) La larve typique des Crustacés
A l'éclosion, c'est une petite larve qui apparaît; elle nage en pleine eau et gagne la surface où elle se mêle aux multiples espèces qui forment le plancton. Ce stade planctonique sera plus ou moins long car, en fonction de la complexité de l'adulte, il peut y avoir plusieurs stades larvaires. La larve de bar étant d'une taille suffisante, l'alimentation peut se faire directement sur Nauplius d' Artemia ou, depuis peu, sur des micro-granulés spécialement mis au point pour cette espèce. Larve de bar après 30 jours en élevage Mysis Nauplius Métanauplius Protozoé Zoé *Elle mesure au maximum 0.6mm de long. *Cette larve subit sept mues sans modifications majeures, le tout en 1jour et demi. c'est le stade le plus long, les mues se poursuivent de 4 à 5 jours et la larve atteint 1.5mm. Ce stade dure 3 jours. *La larve est caractérisée par une forme corporelle nauplienne augmentée par des somites et appendices postérieurs additionnels Les femelles, qui ont une meilleure croissance que les mâles, atteignent leur maturité sexuelle à trois ans et peuvent pondre spontanément en captivité. En modifiant la température d'élevage et la durée du jour on peut obtenir chez cette espèce des pontes décalées toute l'année. L'élevage du bar est sans doute celui qui est le plus maîtrisé actuellement pour les espèces marines. Le bar est une espèce « gonochorique » ou les individus sont mâles ou femelles. Les œufs sont pélagiques La ponte a lieu quelques heures après, les oeufs, souvent très colorés, sont fécondés au fur et à mesure de leur ponte. Ils sont ensuite agglutinés par une substance gélatineuse (sécrétée par des glandes) Les oeufs se trouvent entre les pattes nageuses de la femelle dont le mouvement les aère, le temps que les embryons se développent. Les crustacés sont ovipares. Il y a accouplement souvent après la mue car la carapace n’a pas encore durcie. C'est l'incubation, dont la durée varie de dix à vingt jours en fonction des espèces et de la température: plus celle-ci est élevée, plus l'incubation est courte. On distingue plusieurs stades larvaires et ce sont les mues successives qui permettent de passer les divers stades. Le Schéma Général Qu'ils vivent sur le fond (Poissons plats) ou en pleine eau, les Poissons libérent des oeufs qui chez de nombreuses espèces flottent entre deux eaux grâce à une ou plusieurs gouttelettes d'huile et à la réserve vitelline. Après développement de l'embryon et éclosion, la larve, tranparente et longue de quelques mm, méne une existence planctonique. Elle ne s'alimente pas car la bouche n'est pas ouverte et survit grâce à sa réserve vitelline. Lorsque celle-ci est résorbée et la bouche et l'anus ouverts, la larve doit rapidement capturer des proies. Des larves de thon rouge à peine écloses. Chaque animal est encore relié à un énorme  sac vitellin, renfermant quelques réserves alimentaires, qui seront vite assimilées. Les phospholipides sont stockés dans les vésicules vitellines, avec une petite proportion des triglycérides, et peut-être d'autres lipides neutres. Tous ces lipides sont étroitement associés à des protéines, plus précisément à la lipovitelline : ce sont des lipides hétérophasiques. Ces inclusions sont inconstantes. Leur abondance et leur composition varient beaucoup d'une espèce à l'autre, mais elles sont en principe entièrement constituées de lipides homophasiques. larves Phyllosomes Langoustes Cigale De Mer Scyllarus artcus Palinurus vulgaris Après quelques jours, deux petits points noirs apparaissent sur les oeufs fécondés. L'oeuf est alors dit "oeillé" car les deux petits points noirs correspondent aux yeux de l'alevin, première partie visible de l'embryon en cours de développement. Larves et Post-larves de Homard Les femelles pondent entre 13 000 et 140 000 œufs environ, selon leur taille. La fécondation est externe. Les larves Brachioures

L’éclosion libère une larve appelée prézoé 13 qui mue au bout de quelques minutes pour donner la première zoé (zoé I) à laquelle font suite trois stades du même type : zoé II, zoé III et zoé IV. Les larves zoé, planctoniques, nagent grâce aux battements de la rame externe des deux premières paires de maxillipèdes. La zoé IV mue en donnant une larve mégalope (appelée aussi « post-larve ») qui ressemble, dans ses grandes lignes, à un crabe, mais nage grâce à ses pléopodes Au moment de la ponte, les œufs (dont le nombre approche des 200 000 chez les grandes femelles), accrochés aux pléopodes, constituent une masse jaune-orangé, Langouste Les oeufs virent progressivement au gris, en partie à cause du développement des yeux noirs de l’embryon. (6h) Elle possède toujours des cils, mais elle a aussi une autre différence par rapport à la larve trocophore : en plus de l'apparition de la future coquille, il y a apparition d'un velum, qui lui sert à se déplacer, au même titre que les cils. Ce velum sera totalement formé chez la larve La larve pédivéligère :
Cette larve est toujours pélagique, et c'est la dernière étape avant la vie benthique (au fond). Les Crustacés La fécondation :L’huître creuse, Crassostrea gigas, est hermaphrodite successive, c'est-à-dire qu’en fonction des années elle est soit mâle soit femelle. La ponte se produit généralement à des températures au-dessus de 20 °C et rarement entre 15 et 18 °C (Juillet-Août). Les femelles pondent entre 50-200 millions d’oeufs . Après 24h de la fécondation , une petite larve d’huître est formée. Les larves sont planctoniques Huître Creuse La femelle prend grand soin de ses œufs, les oxygénant par des battements réguliers de ses pléopodes pendant environ 8 mois. La larve Trocophore c'est une larve ciliée les cils Cette larve se déplace en tournoyant sur elle-même. C'est la première larve de l'huître, et elle a une vie pélagique (en pleine eau). Le nombre d'œufs pondus par une femelle varie selon sa taille : 12 000 environ à 31 cm, 40 000 à 50 cm... L'éclosion des œufs a lieu au printemps et en été. Chaque nuit, pendant 2 à 6 semaines, les femelles libèrent leurs larves dans le milieu marin. Pendant un mois, les larves nagent en pleine eau (phase nageuse) et subissent quatre mues. La fertilisation des œufs se fait lors de la ponte, qui survient de quelques semaines à quelques mois après l'accouplement. De formes aplatie et translucide L'éclosion se déroule en début d'année et s'étale sur quelques jours. Les larves pélagiques, plates et transparentes — les phyllosomes — mesurent 1 à 2 cm et font partie du plancton. Durant l'incubation, dont la durée diminue avec la température de l'eau, soit entre 5 et 9 mois, les œufs restent accrochés aux appendices abdominaux de la femelle. Crabes La larve D est appelée ainsi car elle a une forme très particulière : elle ressemble à un D. Ce "D" correspond à la future coquille de l'huître, il va servir de guide pour la coquille qui se formera dessus. Larves D (24 à 48h) Plan I-Différents types d'oeufs et de larves chez les Poissons II-Différents types d'oeufs et de larves chez les Poissons en élevage 1-Cas du Bar 2-Cas de la Daurade 3-Cas de Truite arc-en-ciel III-Identificaion des oeufs et des larves des Mollusques La larve véligère est toujours pélagique, a toujours des cils qui lui permettent de se déplacer, le velum a fini de se former. C'est lui qui donne son nom à la larve. Cas de l'Huitre Creuse IV-Identificaion des oeufs et des larves des Crustacés La coquille définitive commence à se former et on peut voir l'apparition de la charnière, qui permettra à l'adulte d'ouvrir ou fermer ses valves. *INTRODUCTION En plus du velum, il y a apparition du pied (d'où le nom pédivéligère) et à la taille d'environ 250 µm, on constate l'apparition d'une tache noire sur la coquille. On l'appelle alors la larve oeillée. Cette tache est annonciatrice de la métamorphose. larve pédivéligére Larve Véligére LARVE D La maîtrise des principes de bases de la biologie des organismes aquatiques est nécessaire pour comprendre les différents étapes qui composent un élevage et pouvoir résoudre les problèmes qui lui sont liés
C'est pour cette raison qu'on va identifier les oeufs et les larves de ces organismes. Introduction Merci pour Votre Attention CONCLUSION:
La diversité des espèces est à l'origine de la diversité des oeufs. Les stades larvaires des Crustacés diffèrent par leur taille,forme et moment de libération mais ils sont tous pélagiques et planctoniques.
Full transcript