Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La pédagogie explicite

Présentation de la pédagogie explicite : pourquoi ? Comment ? Origine, études de niveau 3, présentation d'une leçon type. Importance de la rétroaction. Exemple d'une leçon en pédagogie explicite sur l'enseignement de la compréhension d'un texte.
by

Fabien METROT

on 4 March 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La pédagogie explicite

La pédagogie explicite

La mise en situation
"C'est l'étape pendant laquelle les élèves se préparent à effectuer un apprentissage"
L'objectivation
Durant cette phase on extrait les éléments essentiels à retenir en termes de connaissances et savoir-faire.

Cela s'effectue à partir d'un questionnement des élèves et non d'une synthèse de l'enseignant.

Pédagogie Explicite ou Direct Instruction
Quels sont les facteurs qui influencent le plus les apprentissages ?


Pourquoi ? Comment ? Mais .... ?
Qu'est ce que l'enseignement explicite ou
direct instruction
?
Modèle centré sur les apprentissages de base et reposant sur un enseignement très structuré, incrémental et accompagnant
Présentation de l'objectif d'apprentissage
On indique clairement aux élèves les contenus qui seront abordés.
On peut utiliser une carte mentale ou des schémas pour situer les connaissances nouvelles par rapport aux connaissances antérieures
Traduction en résultats escomptés
On traduit l'objectif en termes de savoir, savoir-faire, savoir-être
Activation des connaissances
On vérifie et on active les connaissances antérieures nécessaires par :
- questionnement
- évaluation diagnostique
Pourquoi ?
- S'appuyer sur des résultats d'études
- Des recherches de niveau I, II ou III
- S'appuyer sur des documents de recherche du Canada mais aussi de France
Comment ?
- Qui a défini ce modèle pédagogique ?
- Quels en sont les grands principes ?
- Pour qui ? Pour quoi ?
- Quel déroulement pour une séquence ou séance ?
Le modelage
L'enseignant modèle ce qu'il faut faire devant les élèves.
Il rend explicite son raisonnement
La pratique dirigée
L'enseignant accompagne les élèves afin qu'ils s'exercent à leur tour.
La pratique autonome
Lorsque les élèves ont un atteint un niveau de maitrise élevé, l'enseignant délaisse la pratique guidée pour la pratique autonome.
Based on Jim Harvey's speech structures
Quelles sont les pédagogies efficaces ?
Classification des recherches
D'après Ellis et Fouts, 1993
Université du Tennessee
Pour évaluer la validité et la robustesse des données, classification selon 3 niveaux hiérarchiques :
I- Recherche de base
De type descriptif (qualitatif, quantitatif ou corrélationnel)
Décrire un phénomène
Ou observer une corrélation entre deux variables
Ou présenter une théorie
Ne permet pas la validation de théorie
II - Mise à l'épreuve en classe
Permet d'établir une relation de cause à effet entre deux ou plusieurs variables
III - Evaluation du programme
Evaluation des recommandations pédagogiques formulées à partir de recherche de niveau II
Degré de validité supérieur du fait de leur échantillonnage plus grand
Possibilité de tester plusieurs interventions pédagogiques
> cette classification se rapproche de la méthode scientifique utilisée en médecine
Le projet follow through
Etats-Unis
A partir de 1967 sur 10 ans
70 000 élèves concernés
Résultats du projet
Vise l'évaluation des résultats des élèves sur les :
Compétences de base (vocabulaire, reconnaissance de nombres, mots, ….)
Compétences cognitives (compréhension de textes, résolution de problèmes, …)
Compétences affectives
9 modèles pédagogiques testés répartis en 2 catégories :
Approches pédagogiques structurées : enseignement systématique des apprentissages de base (lecture, écriture, mathématiques)
Approche centrée sur l'élève : modèle cognitif ou affectif
Source : Quelles sont les pédagogies efficaces ? - Les cahiers du débat - janvier 2005
Conclusion
Des résultats qui questionnent et vont à l'encontre des à priori

Seul le Direct Instruction tire son épingle du jeu

Echec des pédagogies de type « Piaget » centrée sur le développement de l'enfant
Mais ... des controverses apparaissent
Ajustement des scores bruts par une analyse de la covariance dont la validité scientifique fait débat
On favorise les méthodes par cœur car on évaluait surtout ce type de compétence
La variance inter-sites était plus forte que la variance entre les modèles
Synthèse des controverses :
Voir "Les pratiques pédagogiques efficaces" - P.Y. Cusset - France Stratégie - Aout 2014
http://www.cafepedagogique.net/lesdossiers/Pages/contribs_FaussesPreuves.aspx
Mais aussi :
Cependant ...
D'autres études, notamment en 2001 (WPRI - Wisconsin)
ou City Springs (Baltimore) en 1998-2003

confirment l'efficacité de ce modèle
De plus l'étude du Wisconsin montre que
« la réduction du ratio maître-élève n’est efficace que dans la mesure où les enseignants ont recours à des pratiques pédagogiques structurées, faisant appel à une démarche d’enseignement explicite. »
Les cahiers du débat – janvier 2005
Chercheurs de la Chaire de Recherche du Canada
La démarche part de l'enseignant : il guide et questionne les élèves dans leur apprentissage.
Une pédagogie du modelage : l'enseignant explicite son raisonnement en mettant un haut-parleur sur sa pensée.
Il rend son raisonnement explicite pour que l'élève se l'approprie.
L'expérience d'apprentissage
Le modelage
"L'enseignant met un haut parleur sur sa pensée"
La pratique guidée
Questionnement et rétroaction constants lors de cette étape
Quantité de tâches proposées suffisante
Tâches identiques à celles proposées en modelage
La pratique autonome
On propose d'autres tâches similaires : cela permet de développer l'aisance et la fluidité.

Cette étape permettra l'automatisation des procédures apprises et leur mise en mémoire.
Les révisions
Il est nécessaire ensuite de pratiquer des révisions régulières et programmées.

Ces révisions permettront le maintien en mémoire des connaissances et des procédures de base.
L'évaluation sommative
L'évaluation finale sommative n'interviendra qu'après les périodes de révision lorsque l'élève aura acquis les connaissances et savoir-faire et les aura automatisé en mémoire.
Rosenshine (1986) définit 3 étapes :
Durant ces 3 étapes
L'enseignant doit vérifier la compréhension de chaque élève tout au long de la démarche par questionnement et rétroaction
La tache proposée est identique durant ces trois étapes
La guidance de l'enseignant se réduit au fur et à mesure de la démarche
C'est par le modelage et la pratique guidée que l'enseignement explicite se distingue de l'enseignement traditionnel
Mais ...
- Quid des taches complexes ?
- Quid des compétences ?
N'y a t-il pas contradiction avec les instructions actuelles ?
Une leçon type en pédagogie explicite
C. Gauthier - M. Dembélé
"Aujourd'hui nous allons apprendre à ...."
"A la fin de cette leçon vous connaîtrez ....., vous serez capable de ...."
Par exemple pour le calcul de la moyenne on vérifie que les élèves savent additionner et diviser.
Il explicite :
les liens qu'il effectue
les questions qu'il se pose
les stratégies qu'il met en oeuvre
pour réaliser une tâche
Dans cette étape on traite des tâches simples
(pour aller ensuite vers le complexe)
Présentation d'exemples et contre-exemples en nombre et judicieusement choisis respectant une progression du facile vers le difficile
Un taux de réussite important avant de passer à la pratique autonome
Le travail par groupes peut être une pratique intéressante
Les élèves reformulent et construisent la trace écrite.
Activité métacognitive visant à prendre conscience de ce qui est essentiel à retenir.
Bissonnette et Richard - 2001
L'enseignant commence par éveiller la curiosité et motiver sa classe.
Durée limitée afin de maintenir l'attention
Le référentiel de l'éducation prioritaire
Les recherches et études de niveau 3 montrent que
cette démarche est particulièrement adaptée pour :
les connaissances et habiletés de base
les élèves en difficultés et/ou isuus de milieux défavorisés
Pour qui ? pour quoi ? ce modèle.
Des ressources pour poursuivre
- « Quelles sont les pédagogies efficaces ? Un état de la recherche » Les cahiers du débat
janvier 2005 - C. Gauthier / S. Bissonnette :
http://www.robertbibeau.ca/pedagogie%20efficace.pdf

- « Effets des pratiques pédagogiques sur les apprentissages » Dossier d'actualité IFE – N°65
sept 2011 :
http://ife.ens-lyon.fr/vst/DA-Veille/65-septembre-2011.pdf

- « Qualité de l'enseignement et de l'éducation » C. Gauthier et M. Dembélé – 2004 – UNESCO :
http://unesdoc.unesco.org/images/0014/001466/146641f.pdf

- « Les pratiques pédagogiques efficaces » P.Y. Cusset France Stratégie – Août 2014
h
ttp://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/doc_de_travail_12aout_vupyc-11-09.pdf

- « L'enseignement explicite, une pratique efficace » J. Kolligsworth et D. Demers – Chennelière Education
Les taches complexes
Elles sont prises comme le point d'arrivée et non le point de départ
En conclusion
Des pistes sont sûres
L'effet enseignant
Les approches structurées et explicites font preuve d'efficacité surtout pour les compétences de base
Créer sa propre pratique/méthode à partir de ce qui existe
Avoir des attentes favorables envers les élèves et l'enseignement
Il faut que les élèves soient engagés dans leurs apprentissages
Vers une pratique adaptée
Utiliser une pédagogie explicite surtout pour les compétences de base (notamment le savoir-lire)
Prendre en compte la notion de compétences
Prendre en compte la notion de tâche complexe comme élément de départ ou d'arrivée
Présenter les objectifs d'apprentissage
Prévoir une retro-action constante
Expliciter sa pensée, son raisonnement
A propos de la rétroaction
D'après "How to give feedback to student" aux éditions Pinnacle traduit par F. Appy
4 fondements
1) Rester focaliser

2) Être sélectif

3) Être constructif

4) Être disposé à en discuter
3 types de rétroaction
LES 10 CHOSES À FAIRE ET À NE PAS FAIRE DANS LA RÉTROACTION
Des résultats d'études
Les facteurs qui influencent les apprentissages
Rapport pour l'UNESCO en avril 2004 :
- Travaux de Wang, Heartel et Walberg (1993) puis Sanders (1998) et Babu, Mendro (2003) :

« L'enseignant est le facteur ayant le plus d'influence sur l'apprentissage des élèves »

Il y a un effet enseignant
et ce sont les élèves en difficulté qui en sont les plus grands bénéficiaires
Dossier d'actualité – IFE -sept 2011 « Effets des pratiques pédagogiques sur les apprentissages » :
« Il est impossible de donner une réponse tranchée à « certaines pratiques pédagogiques sont-elles plus efficaces ? »
F. METROT - Formateur REP+ - Académie d'Amiens
Un exemple de leçon
Apprendre aux élèves à comprendre un texte
La compréhension chez les élèves
D'après R. Goigoux,
Lorsque les élèves, notamment ceux issus des milieux défavorisés, lisent un texte, ils pensent qu'il faut mémoriser.
Ils croient que c'est à la fin du texte qu'adviendra toute seule la compréhension
Donc ils décodent sans se construire d'image mentale du texte
La séance de modelage
Full transcript