Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Phagothérapie

No description
by

magali van G

on 23 March 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Phagothérapie

Les



Recherches La Phagothérapie Les Peptides Antibactériens Les Méthodes Irrationnelles La phagothérapie: Découverte à l'Institut Pasteur en 1917 avant même la découverte des antibiotiques en 1928. Les antibiotiques présentaient plus d'avantage mais avec la résistance bactérienne, les chercheurs reviennent aux bases pour trouver de nouvelles méthodes. La phagothérapie consiste à utiliser des bactériophages: ce sont des virus qui ne s'attaquent qu'aux bactéries uniquement. Ces bactériophages, les biologistes les connaissent bien et les utilisent comme vecteurs en biologie moléculaires. Le médecin Alain Dublanchet est une des personnes se penchant le plus activement sur la phagothérapie et l'avenir qu'elle nous réserve. Après la découverte des antibiotiques en 1928, bien d'autres nouvelles classes d'antibiotiques ont été trouvées.
Malheureusement, année après année, les recherches s'avèrent décevantes alors que la résistance bactérienne prend de plus en plus d'envergure. La résistance aux antibiotiques prenant de plus en plus d'ampleur il est donc important de trouver des solutions au plus vites. Heureusement plusieurs voix s'avèrent très prometeuses... Les phages sont spécifiques à une seule bactérie ce qui signifie que chaque bactérie ne peut être détruite que par un seul type de phage. S'attaquant à qu'un seul de bactérie, les bactériophages ne détruisent pas les bactéries bénéfiques pour le corps comme celles de la flore intestinale. Dans les deux cas, le bactériophage va dans un premier temps venir s'accrocher à la paroi de la bactérie pour y transférer son ADN. Une fois l'ADN du bactériophage dans la bactérie, il peut y avoir deux cycles différents qui se mettent en marche, le cycle lysogénique ou le cycle lytique: Les avantages de la phagothérapie: Ces virus se développent abondamment dès qu'il y a une concentration de bactéries: il sont facile à trouver dans les eaux usées ou dans des milieux traitant les déchets. Les bactériophages sont essentiels à l'équilibre biologique de l'environnement. Ce sont des antibactériens intelligents: une fois les bactéries éliminées, les phages disparaissent aussi. La phagothérapie est donc une biologie naturelle. Les bactériophages sont inoffensifs pour l'organisme et ne présentent pas d'effets secondaires pour l'homme. Si la phagothérapie présente tant d'avantages, pourquoi n'est-elle pas encore vraiment utilisée en France? règlementer l'utilisation d'un organisme vivant est un casse-tête administratif, c'est pour cela que les législations peuvent mettre du temps à s'adapter. Les chercheurs doivent s'assurer qu'une catastrophe comme la résistance bactérienne n'arrivera pas avec la phagothérapie à cause de mutations dans l'ADN des phages. En conclusion, les bactériophages ne pourront pas remplacer immédiatement les antibiotiques, cependant les recherches menées dessus présentent beaucoup d'avantages. La phagothérapie est donc une des voix envisagées pour remplacer l'antibiothérapie. Plusieurs recours à la phagothérapie ont déjà permis d'éviter des catastrophes! Ce fut le cas pour une femme de 43 ans: elle fut victime d'une infection à la jambe droite à cause du staphylocoque doré. Prise en main par le Docteur Dublanchet, elle a à présent retrouvé son rythme de vie normal! Les peptides antibactériens sont très largement répandus dans le règne animal et végétal, mais ils sont à l'heure actuelle mal travaillés sur l'homme. Ce sont des antibiotiques naturels qui se développent à l'intérieur d'un organisme. Ils sont composés de 12 à 45 acides aminés. Liaisons peptidiques: liaisons covalentes entre la fonction carboxyle et la fonction amine. Il a été remarqué lors d'expériences que la diminution de peptides antibactériens chez l'animal provoque une concentration bactérienne au niveau de la peau. Ils ne sont pas spécifiques à une bactérie car l'interaction entre les peptides antibactériens et la surface de la membrane ne fait pas intervenir de récepteurs spécifiques. Les peptides antibactériens pourraient se développer très prochainement pour former de nouveaux médicaments se trouvant facilement dans la nature. Il arrive que la médecine ait de bonnes surprises!!! Parfois des recherches se retrouvent bénéfiques dans un autre domaine auquel elles étaient destinées. Ces recherches qui sont inattendues sont appelées
recherches irrationnelles. Un bon exemple de ces recherches inattendues est celui des statines.
Ces médicaments ont pour but premier de diminuer le cholestérol dans le sang, mais les spécialistes ont observé que cette classe de médicaments diminuait aussi les conséquences des infections bactériennes. Il faut donc garder l'esprit grand ouvert à ces recherches irrationnelles: ces découvertes inattendues constituent toujours de très bonnes surprises en médecine et sont très positives pour l'avancée des recherches. Les recherches
avancent et un futur
post-antibiotiques est donc
peu à peu envisagé:
aucune voix n'est pour
l'instant complètement sûre, mais la médecine a de
nouveaux espoirs pour un
avenir sans
antibiothérapie! Michel DRANCOURT, Spécialiste des maladies infectieuses
Hôpital de la Timone Pour les bactériophages, il y a deux moyens de détruire les bactéries.
Full transcript