Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

6ème - La civilisation grecque

Histoire - Cité Etat - Théra - Cyrène - Athènes - Marathon - Hippocrate - Citoyens
by

B. DIDIER

on 16 December 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of 6ème - La civilisation grecque

LA CIVILISATION GRECQUE
Comment est organisé le monde grec antique ?

Histoire
Chapitre 2
Théra
Habiter à Théra au VIIème siècle av JC
Que nous apprend Théra sur l’organisation du monde grec?

I. Théra : une Cité-Etat
II. La colonisation
Le monde grec au VIIème siècle avant JC est composé de Cités-Etats. Ces Cités-Etats sont présentes dans un premier temps à l’emplacement de la Grèce actuelle puis tout autour de la Méditerranée (colonies). Chaque Cité-Etat est indépendante, elle a son propre chef, son propre gouvernement, ses lois, sa monnaie.... Théra est une de ces Cités-Etats.
En 631 av JC, poussés par la sécheresse, les théréens et leur roi Battos quittent Théra pour fonder une nouvelle colonie en Libye. La colonisation (création de nouvelles Cités), se fait tout autour du rivage méditerranéen.
Un monde de Cité-Etats
« Pendant sept ans, Théra ne reçut pas une goutte de pluie et tous les arbres de l'île se desséchèrent, sauf un. Les Théréens consultèrent l'oracle de Delphes (La Pythie)»

Delphes
Cyrène
Des croyances communes
Delphes, sanctuaire de tous les grecs
Que viennent faire les grecs à Delphes ?

La Fondation du sanctuaire par Apollon (Hymne à Apollon, VIIème siècle av JC)
« J’ai l’intention de bâtir ici un temple magnifique, oracle* pour les hommes qui sans cesse, pour me consulter feront des sacrifices. […] A ceux qui habitent en Grèce ou dans les îles, à tous je veux leur faire connaitre ma volonté infaillible en rendant mes décisions dans un riche sanctuaire. »

L'oracle est la réponse donnée par un dieu à une question personnelle, concernant généralement le futur. A Delphes, l’oracle est rendu par une vieille femme qui est l’intermédiaire d’Apollon : la pythie.

1. A quel dieu est dédié le sanctuaire de Delphes ?
2. Comment s’appelle la vieille dame qui rend l’oracle dans le sanctuaire ?
3. Qui peut venir la consulter ?

I. Un sanctuaire dédié à Apollon
Définition sanctuaire :
Un sanctuaire est un espace sacré et c’est avant tout un lieu de culte. Il est composé de plusieurs bâtiments consacrés ou non à la religion (temple, autel, théâtre…)
Delphes est un important sanctuaire panhellénique (=tous les grecs) dédié à Apollon. Les grecs s’y rendent pour consulter la pythie qui rend l’oracle ou pour obtenir les faveurs et la protection du dieu Apollon. Apollon est le dieu du chant, de la poésie et de la musique. C’est un des multiples dieux grecs : en effet, ceux-ci sont polythéistes.

II. La consultation de la pythie

Les visiteurs déposent des offrandes en monnaie dans les trésors et font des sacrifices au dieu ce qui est un moyen de l'honorer. Lors d’un sacrifice, un prêtre aidé par ses assistants brûle des os, de la graisse, du vin et des aliments sur un autel. Les participants font alors un banquet.
III. Les jeux pythiques
Tous les 4 ans ont lieux les jeux pythiques. Les participants s’affrontent autour d’épreuves sportives mais aussi artistiques. La fête se déroule sur généralement huit jours et les prix sont une somme d'argent ou une couronne de laurier.

Déroulement des jeux:

Jour 1: Sacrifice de 3 taureaux
Jour 2: Processions et sacrifice de 100 bœufs
Jour 3: Banquet
Jour 4: Concours de théâtres et de musique
Jour 5: Concours sportifs et courses de chevaux

Un sanctuaire?
Des héros et mythes communs
L’Iliade et l’Odyssée, les aventures des héros grecs
De qui Homère raconte-t-il l’histoire ?

I. Homère
Un aède est, en Grèce antique, un artiste qui chante des épopées en s'accompagnant d'un instrument de musique, la phorminx, une espèce de cythare.

Le plus connu des aède est Homère. La tradition veut qu’Homère ait été aveugle.

Homère est un aède (poète) grec. Il a vécu à la fin du VIIIème siècle av JC et a écrit deux longs poèmes : L’Iliade et l’Odyssée qui racontent les aventures de héros. Ces poèmes font partie de la culture commune de tous les grecs.
II. L’Iliade ou les origines de la guerre de Troie
L’Iliade est un poème d’Homère qui raconte le déroulement de la guerre de Troie vers 1230 av JC. La guerre a éclatée à cause de l’enlèvement d’Hélène par Pâris. Les grecs parviennent à gagner la guerre en introduisant dans la ville des guerriers cachés dans un immense cheval : le cheval de Troie.
Après avoir vainement assiégé Troie pendant dix ans, les Grecs ont l'idée d'une ruse pour prendre la ville : Épéios construit un cheval géant en bois creux, dans lequel se cache un groupe de soldats menés par Ulysse. Un espion grec, Sinon, réussit à convaincre les Troyens d'accepter l'offrande, malgré les avertissements de Laocoon et de Cassandre. Le cheval est tiré dans l'enceinte de la cité qui fait alors une grande fête. Lorsque les habitants sont pris par la torpeur de l'alcool, la nuit, les Grecs sortent du cheval et ouvrent alors les portes, permettant au reste de l'armée d'entrer et de piller la ville. Tous les hommes sont tués, les femmes et les filles sont emmenées comme esclaves.

Le récit en histoire se fait au présent.
Un récit est organisé en plusieurs temps :

Situation initiale
 
:
De qui est-ce l’histoire ? Où se trouvent-ils ? Que recherchent-ils ? Pourquoi sont-ils là ?
Péripéties :
Éléments déclencheurs et importants : Qu’arrive-t-il aux personnages ?
Conclusion :
Comment se résout la situation. Quelles sont les différences par rapport à la situation initiale ?
 

III. L’Odyssée ou l’histoire d’Ulysse
L’Odyssée raconte l’histoire d’Ulysse et de ses compagnons après la fin de la guerre de Troie. Ulysse essaye de rentrer dans sa ville mais doit affronter plusieurs épreuves le long du trajet du retour.



Ce sont des mythes :
récits imaginaires qui mettent en scène des hommes, des dieux, et des créatures surnaturelle tout en s’appuyant sur des éléments historiques ou géographiques réels.

Troie
Athènes
Athènes
Athènes, une Cité-État puissante
Pourquoi peut-on dire qu’Athènes est une des Cités les plus puissantes de son époque ?
I. Une puissance politique, économique et commerciale
La Cité d’Athènes se trouve dans la région de l’Attique. Elle possède un important port (le Pirée) ce qui lui permet de commercer avec les autres Cités. Elle exploite des mines d’argent et est à la tête d’une puissante alliance au Vème siècle av JC : la ligue de Délos.
II. Une puissance militaire : la bataille de Marathon
Une domination
politique et militaire
commerciale
économique
- La bataille de Marathon est née de la rivalité entre les perses et les grecs.
- Les perses de Darius envahissent la Grèce et soumettent petit à petit les différentes cités.
- Les Athéniens, derrière le stratège Miltiade décident de leur résister.
- Le plan des perses est de débarquer dans la plaine de Marathon, à plusieurs dizaines de km au Nord d’Athènes afin d’attirer les grecs là bas puis de rembarquer pour attaquer Athènes alors sans défense.
- Athènes demande de l’aide mais n’arrive pas à recevoir l’aide de Sparte.
- Lors de la bataille en 490 av JC, les soldats athéniens (hoplites) prennent en tenaille les soldats perses (immortels).
- Les perses rembarquent alors dans les bateaux (trières), et se dirigent vers Athènes.
- Les hoplites, après un jour de marche, parviennent à temps pour défendre Athènes, les perses font alors demi-tour

Démocratie et citoyenneté à Athènes
Comment les Athéniens participent-ils à la vie de la Cité d’Athènes ?

III. Une fête à Athènes, les Panathénées
La procession des Panathénées
I. Les habitants d’Athènes
1. Quelle est la condition pour être citoyen athénien ?
2. Comment les citoyens participent-ils à la vie de la cité ?
3. Quelles sont les deux tâches que les femmes des citoyens accomplissent ?
4. Que doivent payer les métèques (étrangers libres venant d’une autre Cité-Etat)pour vivre à Athènes ?
5. Quels sont les métiers exercés par les métèques ?
6. Les esclaves sont-ils libres ?
7. Pour quelles tâches sont-ils employés ?
8. Les citoyens constituent-ils la majorité des habitants d’Athènes ? Qui sont les plus nombreux ?
Les citoyens
acteurs de la démocratie
Les Athéniens, environ 300 000 habitants, se divisent en deux groupes distincts :
Une minorité, les citoyens qui ont des droits politiques (env 15%) ;
Une majorité, les non-citoyens sans fonction politique (femmes, métèques et esclaves) ;

Métèque :
étranger libre venant d’une autre Cité-Etat.

- respecter les lois
- combattre pour la cité
- participer à la vie religieuse
- participer à l’Ecclesia pour voter les lois
- élire les magistrats (juges, stratèges:
Nom donné aux dix dirigeants élus par l’Ecclésia chargés de l’armée, de la flotte, des relations avec les autres cités et les fêtes religieuses.
)
Quel est le sujet débattu à l’Ecclésia?

Relève dans ton cahier un ou plusieurs arguments:

En faveur des combats
Contre les combats

Naissance de la Démocratie
Théra
Au Vème siècle av JC, chaque été, Athènes célèbre la fête des panathénées en l’honneur d’Athéna, déesse protectrice de la Cité. Tous les 4 ans ont lieues les grandes panathénées. La fête commence par une procession en direction de l’Acropole qui rassemble tous les habitants de la cité. La procession se termine par la remise du péplos
(tunique)
à la statue d’Athéna dans le Parthénon (temple d'Athéna).
Les devoirs
Les droits
Savants
La Grèce des savants
Comment les savants grecs cherchent-ils à comprendre le monde?

I. Hippocrate, père de la médecine
Hippocrate de Cos, né vers 460 av JC à Cos, mort vers 370 av. JC

Doc. 1 : Le serment d’Hippocrate
« Je jure par Apollon, médecin, par tous les dieux et déesses, les prenant pour témoins que je remplirai le serment et l'engagement suivants […]
Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison.
Dans quelque maison que je rentre, j'y entrerai pour l'utilité des malades.
Quoi que je voie ou entende pendant l'exercice ou même hors de l'exercice de ma profession, je tairai ce qui n'a jamais besoin d'être divulgué, regardant la discrétion comme un devoir en pareil cas. »

Hippocrate, IVème siècle av JC


Doc. 2 : Les leçons d’Hippocrate
À propos de l'épilepsie*, considérée par les Grecs comme une maladie sacrée.
« Il me semble qu'elle n'est pas plus divine, ni plus sacrée que d'autres maladies, mais qu'elle est due à une cause naturelle comme d'autres affections. L'Homme considère sa nature et la croit divine à cause de son ignorance et de sa crédulité.»
HIPPOCRATE, La maladie sacrée.

Sur l'importance de l'individu pour le diagnostic.
«Notre connaissance de la maladie s'appuie sur la nature humaine, sur les habitudes du malade, ses occupations, son âge; sur ses paroles, ses silences, les pensées qui l'occupent, son sommeil; sur les gestes désordonnés des mains et les larmes, sur la sueur, le refroidissement, la toux... »
HIPPOCRATE, Epidémies

Hippocrate (460-370) est un scientifique grec. Il est considéré comme l’inventeur de la médecine moderne. Il affirme que toutes les maladies ont des causes naturelles et non pas divines. Il rédige un ensemble de règles que chaque médecin doit accepter : c’est le serment d’Hipocrate.
II. Les savants grecs
Les savants et philosophes grecs commences à chercher des réponses scientifiques et non plus religieuses aux questions qu’ils se posent. Ils s’appuient sur des raisonnements logiques et scientifiques pour faire progresser la connaissance du monde.
II. La naissance de la démocratie
L’assemblée des citoyens, l’Ecclésia, se réunit au moins quatre fois par mois.

Les citoyens y votent les lois, la guerre ou la paix élisent et désignent les
magistrats (citoyen choisi pour exercer une fonction publique)
et discutent.

Chaque citoyen participe donc aux décisions et au gouvernement de sa Cité, choisit ses représentants et les contrôle : c’est la démocratie.
Full transcript