Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Dijon

No description
by

Clément GARNIER

on 14 May 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Dijon

La France en villes
Nouveau plan de la ville et des environs de Dijon dédié à son Altesse sérénissime monseigneur le Duc par son très humble et très obéissant serviteur de Beaurain, géographe ordinaire du roy, 1767
Marsannay la Côte
IV.Fenay
I.
L’emprise urbaine à l’échelle régionale : une double représentation : Le cas de la région Bourgogne
II.
Portrait d'un centre, la ville de Dijon
III.
Une commune de banlieue : Chenôve
IV.
Une commune périurbaine proche: Marsannay la côte
V.
Une commune périurbaine rurale périphérique: Fénay

Dijon, en 1767
Dijon, en 1892
Sources
Portrait d'un centre, la ville de Dijon
I. L’emprise urbaine à l’échelle régionale : une double représentation.
Le cas de la région Bourgogne
On constate que l’aire urbaine autour de Dijon occupe près de la moitié de la superficie de la Côte d'Or
Les pôles urbains
Les aires urbaines
Une aire urbaine : deux zones et quatre portraits. L’exemple Dijonnais
source : google maps
Un noyau urbain fixé à proximité des cours d'eau
Des faubourgs qui s'étirent le long des routes
Des voies de chemin de fer qui préparent la croissance de la ville
XVIII: Siècle des transformations:
Percées, alignement des façades, éclairage..
- De 1721 à 1725,
tracé de la rue Condé (Liberté)
-1725
, inauguration de la statue de Louis XIV sur la place royale
-
1727
, la porte Guillaume est dotée de l'arc de triomphe.
-1755,
on établit les Allées de la Retraite (boulevard Voltaire)
-
1756
: Cours Fleury et 3km de promenade aménagés sur les remparts
Deux cours d'eau naturels: l'Ouche et le Suzon et un canal artificiel destiné au commerce
II. L’exemple d’une commune de banlieue comme pôle urbain
III. L’exemple d’une commune périurbaine proche du pôle urbain
L’exemple d’une commune périurbaine rurale périphérique
Chenôve
Une banlieue peu aisée ( majorité de retraités et beaucoup d'ouvriers)
Une population en baisse
Une baisse de la population qui a stoppé
http://www.commune-mairie.fr/dijon-21033/
http://www.geoportail.gouv.fr/accueil
http://www.geoclip.fr/fr/
http://www.insee.fr/fr/
https://www.google.fr/maps/preview
http://www.dijonavant.com/
Dijon, en 1574
II. Portrait d'un centre, la ville de Dijon
Une ville fortifiée:
Le Chateau de Dijon

(actuelle place Grangier)
Ordonné par Louis XI, après la reconquête de la Bourgogne
Construit entre 1478 et 1510, détruit entre 1891 et1897
Dijon, hier
Dijon, aujourd'hui
La Place Royale de Dijon en 1781, Jean-Baptiste Lallemand, gouache, Musée des Beaux Arts de Dijon
Egalement, au XVIIIe sicèle, fut construit, à la demande d'un parlementaire bourguignon :Claude-Philibert Fyot de la Marche, d'après les plans de Charles De Wailly, au milieu d'un vaste domaine de 72 hectares, le chateau de Montmusard, où se déroulèrent de somptueuses fêtes dès 1769 . Ce qui subsiste du château aujourd'hui, au milieu d'un parc boisé de 3 hectares, abrite depuis 1926 une école privée.
Vue du Château de Montmusard ,huile sur toile, Jean-Baptiste Lallemand, XVIII, Musée des Beaux Arts de Dijon
Dijon aujourd'hui
Dijon, en 1944
La place Darcy, en 1949
Dijon, en 1950
Une majorité de retraités et de salariés
Une population qui stagne
Une majorité de retraités et de salariés
hypothèse
: départ des français de souche, suite à l'installation des immigrés.
Full transcript