Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Les trajectoires des migrants ainsi que leur accueil à Annecy et aux alentours

Nous vous invitons à consulter cette carte interactive afin de découvrir le trajet des migrants et leur accueil à Annecy et aux alentours.
by

emma prouteau

on 25 January 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Les trajectoires des migrants ainsi que leur accueil à Annecy et aux alentours

Les trajectoires des migrants et leur accueil à Annecy et aux alentours
est une importante plaque tournante qui voit passer un grand nombre de migrants, environ 300 par jour.
Passage impossible
vers l'Angleterre
C'est pourquoi, des milliers de réfugiés se retrouvent bloqués à Calais ...
Les "Jungles" de Calais :
C'est ici que se retrouvent les migrants dans l'imposibilité d'aller en Angleterre
Ici, tous les jours des centaines de migrants se lèvent en pleine nuit pour tenter de passer en Angleterre, pays tant convoité
Ces passagers clandestins tentent d'entrer dans les ferries effectuant la liaison avec Douvres, depuis le port de Calais ou bien par les trains empruntant le tunnel sous la Manche (Eurostar, Shuttle). Les contrôles y sont extrêmement renforcés. Les migrants qui réussissent à passer sont donc peu nombreux.
Les "Jungles" sont des camps de migrants et de réfugiés installés depuis le début des années 2000, à Calais, à Coquelles et à Sangatte, aux abords de l'entrée française du tunnel sous la Manche et de la zone portuaire de Calais.
Situé dans une petite forêt à proximité du port de Calais, le camp principal de la jungle abriterait environ 1 500 personnes, sur les 3 000 personnes présentent en juillet 2015.
6 millions d'Erythréens, 1 million d'évadés
C'est un des pays les plus pauvres du monde.
Le régime Erythréen a supprimé toutes les libertés : la liberté d'expression et la liberté de presse par exemple.
La situation de l'Erythrée se rapproche à celle d'un camp de concentration avec travaux forcés.
L'armée contrôle tous les pans de la société, il n'y a pas de police, pas de cours de justice, pas d'avocats pour défendre les habitants.
Libye
L'Erythrée
Allemagne
Soudan
La République du Soudan
La population du pays n'a fait que grandir entre 1990 et 2005 : de 18 à plus de 36 millions d'habitants. Cette population est très mal répartie au sein de ce dernier : jusqu'à 200 habitants au km² dans certaines régions du Nil.
Afghanistan
Irak
L'Angleterre
C'est un pays qui fait rêver de nombreux migrants :
La plupart du temps, ce pays leur a été conseillé. De plus, la barrière de la langue y est peu importante,
De nombreux migrants pensent qu'il y a moins d'expulsions là-bas, théorie qui se révèle de moins en moins vraie.
Il y est plus facile de trouver un travail : le taux de chômage y est relativement bas.
L'île de Lampedusa

En 2014, 3 500 migrants on trouvé la mort en tentant la traversée de la méditerrannée et 1 780 en 2015 jusqu'à avril.

Italie
France
Annecy
Annecy, une terre d'accueil ?
L'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration
(OFII) est allé rencontrer des réfugiés à Calais. Il a proposé à un certain nombre d'entre eux de quitter "les jungles" pour pouvoir s'installer dans une autre ville où les conditions de vie pourraient être meilleures.
Une de ces villes est Annecy, en Haute-Savoie, où ils obtiennent un logement provisoire et où leur procédure de demande d'asile est immédiatement enclenchée.
Fin août, des Erythréens (environ 50 hommes seuls) venus de Calais ont été accueillis par la ville d'Annecy.
Ils sont logés dans un Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile (CADA), aidés par des associations et épaulés par la ville.
121 320 km²
6 millions d'habitants
régime totalitaire
Réfugiés politiques
130 395 km²
64 millions d'habitants
Régime parlementaire
Syrie
République d'Erythrée
Espagne
Angleterre
LE CADA
Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile
LES ASSOCIATIONS
La croix-rouge :
La ligue des droits de l'Homme :
La Halte :
Gérée par la FOL 74 (fédération des œuvres laïques de Haute-Savoie), elle fournit un abri de jour pour des sans-abris et les migrants et permet un accès à l'hygiène et aux services de santé. De plus, elle a pour mission de les informer et de les orienter. Cette association propose principalement des activités favorisant leur socialisation et leur épanouissement.
La ligue des droits de l’Homme (LDH) prend
en charge les migrants dans leur parcours de
demande d’asile, elle les accompagne
jusqu’à l’obtention de papiers. Si leur
demande est refusée, la LDH les aide
à retourner dans leur pays.
Elle peut également mettre en lien les
réfugiés avec des avocats, gérer des dossiers, et les aider à trouver des hébergements.
Les demandeurs viennent de nombreux pays.
La LDH demande l’assistance pour tous mais l’État n’a pas assez de moyens pour tous les héberger. Les Kosovares sont ceux qui ont le plus de mal à se loger. En effet, la situation de leur pays ne leur permet pas d'obtenir un logement prioritaire. C'est pourquoi, ses personnes dorment pour la plupart dehors, dans des parkings ou dans des voitures.

Le secours catholique :
Le secours catholique, soutenu par le diocèse d'Annecy, propose, entre autres, un "accueil café" tous les matins (des bénévoles récupèrent les invendus des boulangeries). Les migrants ont la possibilité de discuter et d'accéder à des ordinateurs. Ils peuvent aussi obtenir de l'aide pour une procédure administrative de demande d’asile.
Le diocèse demande également à chaque paroisse de s'organiser pour accueillir et accompagner une famille.
Cette association propose un accueil de jour, des distributions alimentaires, des soins, une procédure administrative pour aider les migrants à trouver un logement. Elle met en place des points hygiènes (c'est à dire des douches et des sanitaires). Des bénévoles proposent aussi des cours de français.
Transfert
LA MAIRIE D'ANNECY
République Arabe Syrienne
185 180 km²
23 millions d'habitants
Dictature
Réfugiés politiques
Un pays en pleine guerre civile dirigé par un dictateur
Le pays est dirigé par Bachar-el-Assad , un dictateur au pouvoir depuis 2000. En 2011, des démocrates se sont imposés au régime créant peu à peu des rebellions armées. Ce conflit très complexe oppose :
• le gouvernement (Alaouites, Chiites)
• l’Armée libre syrienne (Sunnites, majoritairement Frères musulmans)
• le Front islamique (Islamistes, Sunnites)
• le Front al-Nosra/ al-Qaïda (terroristes, Sunnites)
• l’État islamique (Sunnites)
• les Kurdes (Sunnites)
En automne 2015 le nombre de morts est excessivement élevé ( 310 000 environ).

L'Etat islamique terrorise le pays
L'Etat islamique est une organisation terroriste de mouvement salafistes djihadistes.
Cette organisation utra-radicale qui a proclamé en 2014 un "califat" sur l'Iran et la Syrie est celle qui a revendiqué de nombreuses attaques terroristes dans le monde et notamment celles du 13 novembre 2015 à Paris.

En rouge les territoires controlés par l'Etat islamique en Syrie et Iran en juillet 2014
Le pays est victime d'extrêmes violences , des villes et villages entiers sont détruits par les attaques : c'est pourquoi des millions de syriens décident de quitter le pays.
Kosovo
10 908 km²
2 millions d'habitants
République parlementaire
Le Kosovo
Le Kosovo est un état récent, il a obtenu son indépendance en février 2008.
Actuellement, il subit une crise politique en plus de la crise économique.
Il y a une pauvreté extrême avec peu d'accès aux soins, une politique éducative très faiblement développée, peu de lois et il y règne un sentiment d'insécurité .
Par ailleurs, le taux de chômage est très élevé : 36% de la population active et 56% pour les jeunes Kosovars en 2014.
Les habitants souhaitent quitter le pays pour trouver un travail et une vie meilleure.
100 000 Kosovars ont quitté leur pays entre août 2014 et février 2015.
Parmi elles :
Présentation des travaux pratiques encadrés des élèves
Emma PROUTEAU et Lauriane VEYRON du lycée Gabriel Fauré ( I°ES3 )

Quelles sont les solutions mises en place pour l’accueil de nouveaux flux de migrants à Annecy et aux alentours ?
Notre production finale est une carte interactive.
Pour la lire correctement il vous suffit d'utiliser la flèche droite du clavier pour avancer (et flèche gauche pour revenir en arrière).
Nous vous conseillons également de mettre en plein écran.

Qu'est ce qu'un réfugié ?
Qu'est ce qu'un migrant ?
Selon l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNCHR): un réfugié est "une personne qui se trouve hors du pays dont elle a la nationalité ou dans lequel elle a sa résidence habituelle, et qui du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un groupe social déterminé ou de ses opinions politiques craint avec raison d’être persécutée et ne peut se réclamer de la protection de ce pays ou en raison de ladite crainte ne peut y retourner." (Article 1 de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés)
Selon le dictionnaire Larousse, un migrant est "une personne qui effectue un déplacement volontaire, pour des raisons économiques, politiques ou culturelles".
Alors que selon l'UNESCO "un migrant international est une personne qui vit de façon temporaire ou permanente dans un pays dans lequel elle n’est pas née et qui a acquis d’importants liens sociaux avec ce pays."
Un accueil qui fait débat
Un avis très partagé au sujet de l'accueil de demandeurs d'asile
Certains maires pensent que ce n'est pas leur rôle de mettre des logements à disposition des demandeurs d'asile et de les accompagner dans leurs démarches. Mr Morand et Mme Maniglier, le maire de Sallanches et la maire de Veyrier du lac, ne font pas de cet accueil une priorité, ils estiment qu'ils n'ont pas de places dans leurs communes respectives.
Cependant, des maires sont favorables pour l'accueil et l'accompagnement des demandeurs d'asile. Mr Rigaut et Mr Dupessey, les maires d'Annecy et d'Annemasse, ont d'ores et déjà fait appel à différentes structures pour les recevoir au mieux.

Au sein de la ville d'Annecy, les avis des conseillers sont différents. Par exemple, les membres groupe Annecy Bleu Marine ne sont pas favorables. Ils pensent que les réfugiés qui veulent venir s'installer dans notre pays sont seulement attirés par l'espoir d'une vie meilleure et viennent bénéficier des atouts de notre système (les subventions sociales notamment). Tandis que les membres du groupe Portons Haut les Valeurs d'Annecy sont favorables.


Des communes fédératrices ou facilitatrices
Le pôle solidarité
Le devenir de ces personnes
Les perspectives d'évolution
A l'échelle nationale
A l'échelle locale
Les Kosovars sont donc des migrants économiques, ils ne sont pas considérés comme réfugiés.
1 844 794 km²
37 millions d'habitants
Régime semi-présidentiel
Réfugiés politiques
Un Etat féderal d'Afrique Orientale
Une population très dense
La guerre civile soudanaise
Le manque d'unité du pays a engendré une guerre civile qui a provoqué une séparation du pays : Soudan du Nord et Soudan du Sud.
Un régime totalitaire difficile
La seule alternative pour échapper au service militaire ou à la prison est de fuir. Les habitants rassemblent tout leur argent pour payer des passeurs et essayent de franchir les frontières. Ils passent de camps de réfugiés en camps de réfugiés jusqu'à trouver un endroit tranquille et sécurisé. La sortie de l'Erythrée n'est que le début d'un très long et tortueux parcours.
Le Darfour, la région oublié du Soudan
Cette région est en rébellion contre le pouvoir central de Khartoum. L'ONU aurait arrêté de compter le nombre de décès : en effet depuis 2008, il est resté bloqué à 300 000. Les nombreux viols de femmes et de jeunes filles y sont aussi incessants. Ces faits reflètent bien la gravité de la situation. Les batailles sont à leur paroxysme depuis 2013 entre les forces du Khartoum et les rebelles.
Géré par Adoma, un opérateur national
de l'hébergement de demandeurs d'asile,
Depuis environ 10 ans, ces centres accueillent des migrants. A l’origine, leur création avait pour but de recevoir les Algériens rentrés en France à la fin de la décolonisation.
A Annecy, il y a 2 pôles d'hébergements : les Fins et Boschetti.
Dans le contrat avec l'Etat, le CADA s'est engagé à accueillir 80 personnes (l'accueil des demandeurs d’asile en France vient de la Convention de Genève du 28 juillet 1951).

Sa mission est tout d'abord d'héberger. Le centre propose également un peu d'animations.
Les réfugiés sont accompagnés pour faire les démarches administratives de demandes d'asiles à l'Etat, et de scolarité pour les enfants.

La demande d'asile
Depuis novembre 2015, les procédures de demandes d'asile sont plus courtes (environ deux ans auparavant).
Suite à une demande d'asile, les dossiers sont d'abord étudiés par l'OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides)
la procédure dure 6 mois (plus 3 mois renouvelables).
Un accord peut être obtenu mais s'il est refusé, il un recours est possible avec la CNDA (Cour Nationale du Droit d'Asile)
le temps d'attente y est de 3 mois
Si les demandeurs obtiennent le statut de réfugié ils peuvent :
- obtenir une carte de résident de 10 ans
- ou acquérir une carte de séjour temporaire d'un an.
Cependant si l'asile est refusé, les réfugiés se voient obligés de quitter le pays (OQTF : Obligation de Quitter le Territoire Français, une procédure administrative) et dans ce cas, ils ont un mois pour partir. Le CADA les aident à trouver une solution pour qu'ils soient rapatriés grâce à une aide financière de l'Etat.


Ceux qui repartent ont peur du jugement des autres personnes dans leur pays. De plus, ils se retrouvent sans rien, ils ont tout abandonné ou vendu pour financer leur voyage et payer les passeurs pour le trajet. En effet, l'aide donnée par l’État français ne leur suffit pas à retrouver un logement et une vie stable dans leur pays.
La plupart des hommes sont arrivés seuls, leur famille est soit en chemin, soit encore au pays. Ils n’ont pas choisi de venir ici à Annecy, ils voulaient initialement aller en Angleterre car là-bas, il n’y a pas besoin d’avoir de papiers pour obtenir un travail et la barrière de la langue y est moins importante sachant qu'une partie d'entre eux parle déjà Anglais.
De plus, l’accueil qui leur a été fait ne leur correspond pas réellement, ils ne peuvent pas accueillir leur famille car les chambres sont relativement petites (7m²). Ils ont aussi été séparés des autres Erythréens de Calais, des compagnons avec qui ils ont fait une partie du voyage, ils est donc compréhensible qu'ils se sentent à l'écart. Certains sont en contacts avec d’autres personnes qui ont été accueillies dans de meilleures conditions et qui vont pouvoir même faire venir leur famille rapidement.


Il peut arriver que certaines personnes décident de repartir par eux mêmes pour tenter de nouveau d'aller en Angleterre ou encore en Allemagne. S'ils décident de quitter la France pour retourner dans leur pays d'origine car leur familles leur manque ou pour d’autres raisons, le CADA va les aider et financer leur retour grâce à l'ARV (Aide au Retour Volontaire).
Un accueil qui se révèle difficile
Le pôle solidarité, un service de la mairie, a pour rôle d'aider les personnes qui ont des difficultés sur le plan administratif, social ou financier.
Ce pôle a pris en charge les Erythréens qui sont arrivés sur Annecy fin août 2015. Il leur a proposé un logement dans un foyer Adoma de demandeurs d'asile et a lancé la procédure administrative pour acquérir leur demande d'asile. Mme Dussor, la responsable de ce pôle, les a reçus un par un afin de comprendre leurs situations et de les accueillir au mieux.
Certains réfugiés repartent dans leur pays, ils peuvent en effet être déçus de la vie en France et de leur accueil, qui n'est pas à la hauteur de leur espérance. Il est aussi très fréquent que leurs familles leur manquent.
Une intégration difficile
Les réfugiés se dirigent vers des associations pour s’intégrer, apprendre le français pour ceux qui ne le parlent pas. Ils ont également droit à des aides alimentaires en fonction de leurs revenus.
Les enfants sont scolarisés dans les écoles de la ville, ils peuvent aussi bénéficier par le biais de différentes associations d’aide aux devoirs.
Cependant, les associations, parfois débordées, n'arrivent pas à répondre à la demande de tous.
D'autres restent, une fois leur demande d'asile acceptée, ils sont libres de vivre sur Annecy, dans d'autres régions ou dans d'autres pays de l'espace Schengen. Ensuite, ils cherchent un travail, beaucoup d'entre eux ont du mal à en obtenir, de ce fait ils acceptent des emplois souvent précaires.
Lors de notre rencontre, le directeur du CADA Boschetti nous a effectivement confirmé qu'à partir du mois décembre, moins de personnes arrivaient. Il suppose que c'est en lien avec le renforcement du contrôle des frontières.
Le détroit de Gibraltar
est la troisième route de l'immigration la plus meurtrière
Des milliers de migrants traversent chaque année le détroit de Gibraltar, bien souvent dans des embarcations de fortune, comme des bateaux pneumatiques.
Environ 3 000 personnes sont mortes en Méditerranée depuis le début de l'année 2015 en tentant de gagner l'Europe.
Le département de la Haute-Savoie s'est engagé à recevoir environ 300 personnes. Cet accueil se fait progressivement en raison des difficultés liées au logement et l'hébergement, question sous tension dans notre territoire.
La France s'est engagée à accueillir 24 000 réfugiés, sur 2 ans, en plus des 9 000 qu'elle avait déjà annoncés.
Les événements tragiques qui ont eu lieu à Paris en novembre dernier ont refroidi les politiques d'accueil des réfugiés, les contrôles sont beaucoup plus fréquents aux frontières, leurs passages ont donc un peu diminué depuis.
Avec cette carte, vous allez découvrir d'où viennent les migrants et leur parcours avant leur arrivée dans notre département, puis les solutions mises en place et les difficultés rencontrées.

Les rôles du CADA à Annecy
le CADA est une société nationale qui a pour but de loger des populations précaires, il a été crée par les pouvoirs publics.
La résidence Boschetti
La résidence Les Fins
La résidence Boschetti : un lieu d'accueil
Quitter Annecy
Un retour douloureux
A la frontière de la Lybie, beaucoup de migrants se font voler leurs papiers et raquetter par des faux passeurs : ils ont bien souvent tout leur argent liquide sur eux. Ils se retrouvent alors sans rien pour continuer leur voyage.
Dans cette résidence, qui est actuellement composée de 40 chambres, tout est fait pour garantir au mieux un accueil convenable.
Les réfugiés et les migrants accueillis peuvent disposer d'une chambre de 7m² (pour une personne) ou de 17m² (pour 3 personnes) qui représente une unité de vie.
Des assistances sociales sont également présentes pour les accompagner, les soutenir et les conseiller tout au long de leurs démarches.
Les travailleurs du CADA Boschetti sont très engagés, et vont se battre pour aider les demandeurs d'asile. Par exemple, s'il n'y a pas de solution trouvée pour eux dans le cas d'un refus de l'asile, ils vont essayer de laisser les migrants rester dans la mesure du possible. Mais si la résidence n'a pas de place libre ces derniers seront dirigés vers le 115 (pour bénéficier d'un hébergement d'urgence pour une nuit) ou vers d'autres personnes (connaissances) pour les loger en attendant de trouver une issue.
L'Angleterre
est un pays qui n'appartient pas à l'espace Schengen, contrairement à de nombreux pays de l'Union Européenne. Ses frontières sont donc fermées et contrôlées. Aucun passage de migrants n'y est possible.
Suite à la situation politique et économique actuelle, les réfugiés et les migrants du monde entier sont prêts à prendre des risques considérables pour trouver de meilleures conditions de vie : ils traversent des passages très meurtriers, risquent leurs vies à de nombreuses reprises.
Nous nous sommes rendu compte grâce aux différentes personnes contactées et rencontrées, que des solutions sont mises en place, en particulier sur le bassin annécien, pour les soutenir : hébergement, aides alimentaires, insertion sociale, accès aux soins, grâce aux associations et à la ville qui ont un rôle très important.
Cependant, cet accueil crée des débats : les avis divergent. Certains sont prêts à accueillir sans problème alors que d'autres sont loin d'être favorables. Selon l'annonce du chef de l'Etat lors des flux importants de l'été 2015, il y aura 33 000 réfugiés accueillis sur deux ans. C'est en réalité seulement 0,04 % de la population française. Si l'on compare ce chiffre à d'autres pays occidentaux tel que l'Allemagne, il est infime…
A Annecy actuellement, environ 50 réfugiés sur les 300 annoncés ont été accueillis, cela représente moins de 1% de la population de Haute-Savoie.
On constate donc, que malgré un accueil que l'on peut considérer comme de qualité, le nombre de personnes accueillies en France est faible.
Des passages à risques à l'entrée de l'Europe
Flux migratoires
Voici maintenant les solutions mises en place pour accueillir les réfugiés et les migrants qui arrivent dans la région.
Conclusion
Full transcript