Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La cuisine romaine (3eme)

No description
by

Marie :)

on 4 April 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La cuisine romaine (3eme)

La cuisine romaine
Sous la Rome Royale
Sous la République
Les habitudes alimentaires changent: la cena est retardée, un déjeuner léger pris plus tôt est introduit (prandium) et le souper disparaît.

Le jentaculum:
Il est composé d'eau, d'un peu de pain trempé dans du vin, d'olives, de fruits secs et de fromage.

Le prandium:
C'est le casse-croûte, pris sur le pouce vers midi, plus copieux que le jentaculum, pour tenir jusqu'au soir. Il est composé de poisson, de légumes, de fruits et de vin. Il se prend généralement dans le thermopolium.

La cena:
Se prend en fin d'après-midi, lorsqu'on a fini ses occupations de la journée. Elle s'achève à la nuit tombée. C'est le repas le plus important pour le romain.
Le matin:
Un petit déjeuner composé de galettes, de pain à l'aile et de biscuits pour les enfants.


Au milieu de la journée:
La cena est le repas principal, composé d'une bouillie de céréales (préparée avec des grains de froment cuits avec de l'eau). On boit un peu de vin, qui est interdit aux femmes et jeunes gens.

Le soir:
La vesperna est le souper léger qui se déroule dans l'atrium. La croyance populaire veut que les Romains prennent leurs repas en étant allongés. Seul le père de famille avait ce droit. Les plébéiens mangeaient assis.
Les Romains aisés considèrent la cena comme un moment de détente. Ce repas commence vers 16 heures et dure plus de trois heures. Ce "dîner du soir" se compose:

Du hors-d'oeuvre:
A base d'oeufs durs, de laitues crues, d'olives, de figues et de quelques mets légers pour se mettre en appétit. Cet hors-d'oeuvre est généralement accompagné de vin.

De la cena:
Comprenant habituellement quatre services (gustatio, prima cena, altera cena, mensae secundae), on y sert des ragoûts, des viandes, poissons et volailles et on y consomme peu de vin. Après une prière, vient le dessert, composé de confitures, de miel, de pâtisseries et de fruits.

Le triclinium désigne un lit à trois places, permettant de prendre les repas à demi couché, le coude appuyé sur un coussin. Son usage est réservé à la classe supérieure, pauvres et esclaves utilisent des paillasses ou prennent leurs repas assis.
Trois triclinia sont disposés en U autour de la table, le quatrième côté étant laissé pour le service. Chaque lit comprend trois places qui sont attribuées en fonction du rang, la richesse, les relations d'estime ou d'amitié avec le maître de la maison.

C'est un huissier qui règle la place de chaque convives, proclame le nom de chaque plat au moment où on le sert et en énumère les qualités.
Un acte religieux
Le repas, dans l'Antiquité, est un acte religieux. A table, comme dans toute la maison, les dieux sont présents; ce sont les protecteurs du foyer. On les prie avant et après les repas. La salle à manger n'est pas seulement le monde des vivants, elle est aussi celui des morts. Les morts sont là, sous la table... Il était par exemple interdit de balayer le sol de la salle à manger. Peu importent les détritus qui le jonchaient; ceux-ci étaient la nourriture destinée aux morts.
Les esclaves
Tous les esclaves employés ont chacun leur grade et leurs fonctions:

Le promuscondus est le pourvoyeur de l'office et l'inspecteur du cellier.

L'archimagirus est le chef de la cuisine; il ordonne le repas.

Le structor est le "maître d'hôtel"; il sert, dispose à table et range les mets dans un ordre étudié et symétrique, car il ne suffit pas de contenter le goût, il faut plaire aussi aux yeux.

Le scissor découpe, avec une extrême habileté.

Le praegustator goûte chaque mets avant qu'il soit servi.

L'opsonator ordonne, arrange et règle le festin; il est l'intendant par excellence de la table.
Souvent, on se représente les diners romains sous forme d'orgies, dégénérant en beuverie grossière. En fait, la réalité fut différente: les Romains étaient frugaux dans l'ensemble et les exemples de "diners spectacles" que l'on cite (Néron, Vitellius ou le Trimalcion de Pétrone) étaient exceptionnels.
http://cuisineromaine.voila.net/cotetriclinium1.htm
Google images
http://www.civilisation-romaine.com/la-vie-quotidienne/la-cuisine-romaine
Les jeunes filles romaines ne peuvent pas participer à des repas où sont conviées des personnes mariées. A partir du Haut-Empire, les jeunes filles peuvent assister à des repas où prennent part des hommes mariés ou des femmes mariées.
Full transcript