Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Alexandre et la mélancolie

No description
by

Anne Sokolowski

on 4 December 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Alexandre et la mélancolie

Impluvium de la Maison du faune
ALEXANDRE LE CONQUÉRANT : LA BATAILLE D'ISSOS.
Cette célèbre mosaïque provenant de Pompéi est une réplique d'une fresque originale. Elle aurait été réalisée par Philoxénos d'Érétrie au début du IIIe siècle avant J.-C. D’autres noms de peintres sont suggérés, parmi lesquels, Apelle, lui-même. Elle est maintenant conservée au Musée de Capodimonte à Naples
La bataille d'Issosnov, en novembre ~333, plus d'un an après la bataille du Granique, est la deuxième grande victoire remportée par Alexandre le Grand sur l'armée perse, commandée cette fois-ci par le roi Darius III lui-même. Par le prestige qu'elle confère au Macédonien, c'est une étape décisive dans sa conquête de l'empire achéménide. Le lieu de l'affrontement est une plaine de Cilicie, en bordure du golfe d'Iskenderun, dans l'extrême sud de la Turquie actuelle. L'armée macédonienne, avec sa phalange d'infanterie au centre et sa cavalerie sur les côtés, s'avance vers l'armée de Darius qui est alignée sur la rive opposée du Pinarus (aujourd'hui Payaz ou Deli). Alexandre charge à travers le cours d'eau, anéantissant l'aile gauche perse avant de se retourner contre les mercenaires grecs qui forment le centre adverse. Son armée étant en plein désarroi, Darius prend la fuite mais sa famille est capturée. Selon Arrien (IIe s. apr. J.-C.), les Macédoniens n'ont perdu que 450 hommes et Alexandre aurait été à nouveau blessé.
Encyclopædia Universalis
Typique de l'époque samnite (IIe s. av. J.-C.), cette maison (domus en latin) d'inspiration hellénistique était l'une des plus importantes de la ville, occupant plus de 2 800 m2 au sein d'un îlot urbain. Ses bâtiments étaient disposés autour de deux atrium, courettes fermées dotées d'un toit ouvert, et de deux cours à portiques (péristyles) enserrant des jardins. Sur la rue donnaient des boutiques (tabernae). La maison proprement dite comportait des pièces semi-publiques (une salle à manger, ou triclinium) et des appartements privés (chambres à coucher, ou cubibulae). Elle doit son nom à la statue de bronze d'un faune ornant la fontaine de l'un des atrium. Appartenant à un riche négociant en vin, elle était ornée de peintures, de sculptures et de mosaïques luxueuses, dont la fameuse mosaïque d'Alexandre, située dans l'exèdre (ANTIQ. GR. ou ROMAINE. Salle de conversation, située en arrière d'un portique d'une riche demeure ou d'un édifice public, où se réunissaient les philosophes et les rhéteurs).
Alexandre et la mélancolie
atrium :
impluvium :
péristyle
Full transcript