Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Very Important !

Séquence 4ème
by

Christelle Hetes

on 13 January 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Very Important !

Very Important !
Un événement perturbe notre cours...
Comprendre l'unité d'une séquence de film
Lorsque la cadence de projection est de 24 images par secondes, l'oeil perçoit alors un mouvement parfait, sans aucune rupture. Le mouvement de l'image est donc créé grâce à une succession rapide d'images fixes.
Pour analyser une succession d'images mobiles, il faut bien comprendre la manière dont elles s'enchaînent. Le plan est l'ensemble des images représenté par une prise de vue. Il existe différents types de plans. Un certain nombre de plans, une fois montés les uns à la suite des autres, forment une séquence.
Analyse d'une séquence
Nous allons découper cette séquence en plan et indiquer pour chacun, de quel type de plan il s'agit.
Séance 1 : Analyse d'une séquence. Sujet, Par groupe de 5 élèves, écriture du scénario
Un événement perturbe notre cours des arts plastiques. Imaginez un rapide scénario en présentant un découpage de la séquence.
Séance 2, 3 et 4
: Chaque élève réalise le Storyboard (évaluation individuelle). Réalisation du film en "
tourné monté
" par les groupes (un groupe à la fois).
Le Dictateur (The Great Dictator) est un film américain, de type satirique, réalisé en 1940 par Charlie Chaplin
Le tourné-monté est une technique de réalisation cinématographique qui consiste à tourner tous les plans d'un film en continuité, dans l'ordre chronologique, c'est-à-dire dans le même ordre que celui qui sera présenté au spectateur et en ne réalisant qu'une seule prise par plan, de sorte que le film n'ait pas besoin d'être monté ultérieurement.
Le story board
Un storyboard est la représentation illustrée d'un film avant sa réalisation. Il s'agit d'un document technique généralement utilisé au cinéma en préproduction afin de planifier l'ensemble des plans qui constitueront le film.

On y décrit l'ensemble des paramètres cinématographiques (cadrages, mouvements de caméra et de personnages) avec la plus grande exactitude possible, afin de visualiser et planifier le tournage du film.

Les dessinateurs chargés d'illustrer chaque plan du découpage d'un scénario sont les storyboardeurs.
Depuis le début de l'humanité, l'être humain a toujours cherché à figer le temps et à documenter sa vie. Encore aujourd'hui, on peut voir des empreintes de mains « taguées » il y a plus de 30 000 ans sur des parois de grottes. Des scènes de chasses ou de la vie animale, peintes au charbon de bois ou à la teinture de plantes. Il y a 3000 ans des égyptiens racontaient déjà leurs vies et leurs visions mystiques en images sur des papyrus ou des murs, avec un sens de la mise ne scène et du montage évident. Sortes de « storyboard » avant l'heure, les aventures de tel roi, le voyage après la mort ou tout simplement les actes de la vie quotidienne. Pourtant, il faudra attendre encore quelques milliers d'années, avant que la technologie permette à l'homme d'assouvir son désir d'apprivoiser le temps et de matérialiser en images ses rêves et ses peurs…
La persistance rétinienne
Une des observations qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. De nombreux instruments furent construits sur ce principe. En 1831, le Belge Joseph Plateau, commercialisera avec un certain succès, un « jouet optique » le phénakistoscope :
Le premier « vrai ancêtre » du cinéma est la camera obscura, décrite par Aristote 350 ans av. J.C., elle aboutira bien plus tard à la lanterne magique, et aux premières chambres photographiques. Mais il faudra attendre la rencontre de deux domaines du savoir pour que naisse la photographie et le cinéma : la physique (mécanique et optique) et la chimie (film et bains de développement).
Le Cinématographe Lumière
Les frères Lumière furent des pionniers incontestables dans ce domaine et celui de la photographie (avec l'invention d'un des premiers procédés couleur). Ingénieurs, inventeurs et industriels en même temps, on leur doit notamment la mise au point du Cinématographe (à la fois caméra de prise de vues et projecteur). Ils réalisèrent également et projetèrent sur grand écran, les premiers films cinématographiques, le 28 décembre 1895 au Grand Café à Paris. Sur une des affiches punaisées sur la porte d'entrée, on pouvait lire ceci : « Cet appareil, inventé par MM. Auguste et Louis Lumière, permet de recueillir, par des séries d'épreuves instantanées, tous les mouvements qui, pendant un temps donné, se sont succédés devant l'objectif, et de reproduire ensuite ces mouvements en projetant en grandeur naturelle, devant une salle entière, leurs images sur un écran. »
Full transcript