Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Peuplement d'un milieu au cours des saisons

SVT 6ème EIST , migration, hibernation, stratégie du monde animal et végétal pour passer l'hiver.
by

Pierre Bécognée

on 9 October 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Peuplement d'un milieu au cours des saisons

Le peuplement d'un milieu
Les plantes vivaces
Les plantes annuelles
De la Fleur à la Graine
Les plantes annuelles et les vivaces
Animaux actifs durant l'hiver
Et les végétaux ?
Championne du monde de la migration : La Sterne Artique
D’autres animaux (exemple la libellule, la cigale…) changent de forme de vie selon la saison (adultes, larves, nymphe, œuf…)
Les êtres vivants sont-ils visibles toute l’année ?
Sous quelle forme les végétaux passent-ils l’hiver ?
Sous quelle forme certains animaux passent-ils l’hiver ?
Comment passent-ils les différentes saisons ?
2 stratégies différentes
Végétaux vivaces: vivent plusieurs saisons, tout ou partie de la plante reste vivante en hiver (racine, tronc, branches, bulbe, rhizome=tige souterraine, ...). Ces végétaux produisent aussi des graines.
Végétaux annuels: vivent une saison, meurent en hiver et ne laissent que des graines
Les graines se développent au printemps pour donner une nouvelle plante.
L’occupation du milieu par les animaux varie au cours des saisons. En hiver, certains animaux ne sont plus visibles car ils ont adapté leur comportement aux conditions du milieu de vie : hibernation/migration.
Les animaux voyagent pour plusieurs raisons : nourriture, climat, accouplement...
La sterne arctique (Sterna paradisae) est un oiseau marin. C'est un oiseau migrateur fréquentant l'Arctique en été et l'Antarctique en hiver. Elle effectue un voyage de 35 000 km qui dure quatre mois environ. Elle suit l'eau et évite les terres ce qui lui permet de se nourrir tout au long de son voyage. En volant du pôle nord l'été au pôle sud l'hiver, la sterne arctique passe beaucoup de temps à la lumière du jour. Les sternes au printemps nichent en grandes colonies sur des plages et parmi les rochers proches de la mer.
http://www.oiseaux.net/oiseaux/sterne.arctique.html
Répartition géographique et migrations
http://www.cndp.fr/loup/college-svt/habiter-les-espaces-a-fortes-contraintes/notions/un-animal-actif-durant-l-hiver.html
Les changements de forme des végétaux vivaces
• Les végétaux vivaces peuvent vivre plusieurs années. Une partie plus ou moins importante du végétal survit en hiver.

• En automne, les arbres (par exemple, le platane) et les arbustes (par exemple, la vigne) à feuilles caduques perdent leurs feuilles. Il reste, sur les branches des arbres et des arbustes, des bourgeons bien protégés du froid et de la pluie par leurs écailles. D'autres végétaux (comme les tulipes, les dahlias, les iris, etc.) perdent leurs feuilles et leurs tiges. Ils ne conservent que leurs parties souterraines résistantes qui possèdent des bourgeons : bulbes, rhizomes, tubercules.

• Au printemps, les bourgeons des arbres, des arbustes et des parties souterraines se développent. Les tiges et les feuilles des plantes vivaces réapparaissent. Ainsi, les plantes vivaces continuent-elles à vivre année après année.Au printemps, les végétaux vivaces développent de nouveaux rameaux (tige + feuilles) grace à l'éclosion de leurs bourgeons formés l'année précédente, et qui contiennent un rameau miniature:
Les végétaux annuels (par exemple, les haricots) ne subsistent en hiver que sous forme de graines. Toute la plante (feuilles, tiges, racines) disparaît au début de l'hiver. Seules les graines libérées résistent au froid. Au printemps suivant, elles peuvent germer et donner de nouvelles graines.
Les plantes annuelles naissent, fleurissent, libèrent des graines et meurent au cours de la même année.

L'influence des conditions climatiques sur la germination des graines
• Les graines résistent au froid de l'hiver. Au printemps, elles peuvent germer et donner une nouvelle plante, si les conditions climatiques sont favorables.

• Des expériences simples permettent de préciser les conditions climatiques favorisant la germination des graines. Expérience : on met à germer le même nombre de graines de haricot, de maïs ou de lentille sur du coton dans des conditions différentes.
On veut connaître l'influence d'un facteur climatique (température ou humidité) sur la germination des graines.
Un seul facteur doit varier au cours de l'expérience
: on fait donc varier la température ou l'humidité. On place, par exemple des graines dans deux boîtes de Pétri, à une température de 20 °C, mais on fait varier le taux d'humidité.

Résultat : seules les graines placées à 20 °C et sur du coton humide germent.
Conclusion : pour germer, les graines ont besoin d'une humidité suffisante et d'une température convenable.
Or, ces conditions sont souvent réalisées au printemps (journées plus chaudes et pluies assez fréquentes).
TP germination fleur de pissenlit :
http://44.svt.free.fr/jpg/germination.htm
http://www.biologieenflash.net/animation.php?ref=bio-0040-6
L'origine de la graine
• Au printemps, les arbres fruitiers (pommiers, pêchers, cerisiers, abricotiers, etc.) fleurissent. Les fruits apparaissent ensuite à la place des fleurs. Ces fruits contiennent une ou plusieurs graines.
• Les graines proviennent des ovules contenus dans le pistil de la fleur. Le pistil est l'organe femelle de la fleur et renferme l'ovule. Pour que les ovules se transforment en graines, ils doivent être fécondés par le pollen. Le pollen doit provenir des étamines d'une fleur de la même espèce. Les étamines sont les organes mâles de la fleur.
• Le transport du pollen par le vent ou les animaux (surtout les abeilles) sur le pistil d'une autre fleur s'appelle la pollinisation. Elle permet la transformation des ovules en graines et de l'ovaire du pistil en fruit. Les graines sont donc issues d'une reproduction sexuée.
1. La dispersion par la plante elle-même
Certains fruits secs, arrivés à maturité, s'ouvrent brutalement et projettent leurs graines tout autour de la plante mère. Ainsi, l'ouverture rapide de la gousse du genêt à balais éparpille les graines autour de la plante. L'explosion du fruit de la balsamine libère les graines. Le fruit gorgé d'eau du concombre sauvage éclate et projette au loin les graines.

2. La dispersion par des agents extérieurs à la plante
• Les graines libres ou contenues dans un fruit peuvent être dispersées par des agents extérieurs à la plante : le vent, l'eau ou les animaux.
• Les graines ou les fruits, souvent de petite taille et légers, possèdent un dispositif (ailes ou poils) qui augmente leur surface et facilite leur transport par le vent (fruits du pissenlit, de la clématite, de l'érable, de l'orme, du frêne, du tilleul, etc.).
• Le fruit du nénuphar flotte et libère de nombreuses petites graines dispersées dans l'eau. La noix de coco (fruit du cocotier) flotte et peut être transportée.
• Certaines graines ou fruits pourvus de crochets se fixent sur les poils ou les plumes des animaux ou même les vêtements de l'homme. Elles sont ainsi transportées (le fruit de la bardane, la graine de carotte sauvage, le fruit de l'aigremoine, etc.). Les graines de certains fruits charnus sont consommées par des animaux (oiseaux, renard, martre, etc.). Les noyaux des graines sont rejetés dans leurs excréments, souvent loin du lieu de consommation (fruits du sorbier, du lierre, du gui, du merisier, etc.). De nombreux fruits lourds (glands, noisettes, faines) tombent au pied de l'arbre qui les a produits. Des animaux, comme le mulot ou l'écureuil, les emportent et il arrive qu'ils les oublient dans des cachettes. Les modes de dispersion des graines par les animaux sont donc variés.
Les graines peuvent attendre plusieurs mois ou plusieurs années en vie ralentie avant de germer. Si les conditions sont favorables (température et humidité suffisantes), la graine germe. La plantule se développe en puisant dans ses réserves et donne une nouvelle plante.
http://www4.ac-lille.fr/~svt/pupitre/sixieme/peuplement/mag_suite/animaux_saisons/animaux_mauvaise_saison.htm
Voir film : le peuple migrateur
Faire le TP sur les oiseaux des Baléares
Résumé du cours !!!
http://benoit.ramiere.free.fr/documents/6/cours/peuplement.html
Full transcript