Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La richesse

La disparité dans la répartition de la richesse
by

Karine Myre

on 7 May 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La richesse

La richesse Selon toi, c'est quoi la richesse? La richesse est le résultat de l'activité économique d'une collectivité, donc des processus de production, de distribution et de consommation de biens et de services. La richesse est répartie inégalement dans le monde. Elle est concentrée dans quelques dizaines de pays qui jouissent d'un revenu élevé et d'un niveau de vie confortable. En revanche, dans de nombreux pays, la population comble difficilement ses besoins essentiels (se nourrir, se loger, se vêtir). Il y a une année, le photographe Peter Menzel a décidé de voyager par le monde et de photographier 30 familles de 24 pays dans le monde.
L'idée était de photographier les familles, avec les provisions qu'elles consommeraient en une semaine, en plus de prendre le coût des achats de chacune des familles.
Le livre s'appelle Hungry Planet, et la vérité est qu'outre le bon traitement photographique, ce qui surprend beaucoup ce sont les différences d'un pays à un autre.
Regardez les photos et observez les produits, par rapport au nombre de personnes que compte chaque famille et quels types de produits elles consomment… Allemagne: 500,07$ Tchad: 1,62$/jour Un autre projet intéressant est celui du photographe James Mollison qui a publié le livre
''Where children sleep''. Lors de ses voyages autour du monde, le photographe anglais a photographié des chambres d'enfants partout dans le monde. Un superbe exemple d'inégalité. Jasmine, 4 ans, Kentucky, USA Indira, 7, Kathmandu, Nepal Principaux indicateurs économiques PIB (Produit intérieur brut)
Le PIB mesure la richesse créée au cours de l'année, c'est-à-dire le niveau de production interne des biens et des services d'un pays.
Il permet de mesurer plus particulièrement la croissance économique. Le PIB par habitant
Il mesure le niveau de vie de la population et donne une valeur de son pouvoir d'achat. On l'obtient: PIB/ nb d'habitants. Revenu national brut par habitant
Le RNB par habitant est la somme moyenne des revenus perçus dans la population d'un pays
(salaires et revenus financiers). Il inclut les revenus nets associés aux investissements et aux bien détenus à l'étranger.
Canada: 35,369$
Niger: 701$ Inflation ou Indice des prix à la consommation
Le taux d'inflation permet de mesurer la hausse du niveau général des prix, des biens et des services pour une période donnée, généralement une année. Balance commerciale
La balance commerciale est la différence, en termes de valeur monétaire, entre les exportations et les importations de biens ou de services dans une économie sur une période donnée.
Les États préfèrent avoir une balance commerciale excédentaire (Que la valeur des exportations soit supérieure aux importations.). Dollars en PPA (Parité du pouvoir d'achat)
La PPA permet de mesurer combien une devise permet d’acheter de biens et services dans chacune des zones que l’on compare. On s'en sert surtout pour comparer le niveau de vie. Les écarts entre les taux de change réels et les taux de change PPA peuvent être significatifs. Ainsi, lorsqu'une monnaie est surévaluée, le PIB par habitant paraît beaucoup plus élevé. Si on le mesure en tenant compte de la PPA, il est en réalité beaucoup plus bas. Dollars constant
Le dollar constant compare différentes époques avec l’année actuelle. Il permet d’effacer les variations de l’inflation sur la valeur de la monnaie et le pouvoir d’achat.

Pour exemple, le dollars constant est utile pour calculer ce qu'un salaire gagné en 1995 vaut en 2013.

http://data.bls.gov/cgi-bin/cpicalc.pl?cost1=20&year1=1980&year2=2013 Indice Big Mac
L’une des difficultés majeures de l’établissement des PPA est le choix du panier de produits permettant les comparaisons internationales. Les mesures de PPA, réalisées par les organismes internationaux comprennent souvent des milliers de produits et leur composition est dépendante de chacune des zones géographiques étudiées.

L’indice Big Mac présente plusieurs avantages : sa mesure est facile, la composition et la vente d’un Big Mac nécessitent à la fois des matières premières (achetées sur les marchés locaux), des services (cuisiniers, vendeurs) et des locaux. Les coûts de productions sont calculés au plus juste par les gérants des McDonald's et les prix de ventes sont fixés nationalement par la firme. La croissance économique 1945 - 1960
La Triade Les 7 facteurs qui expliquent la croissance économique

- Productivité accrue des entreprises: c'est le moteur de la croissance économique. Le entreprises sont les principales productrices de croissance économique.

- Croissance des investissements: Essentiels au démarrage et au développement des entreprises!

- Intensification du commerce international: Plus d'acheteurs disponibles et plus d'investissements possibles. La recette du succès des Dragons

- Position littorale
- Proximité avec le Japon (exemples, savoir-faire
et investissements).
- Faible coût de la main-d'oeuvre

Les Tigres ont utilisé la même recette... - Croissance de la population:
La main d'oeuvre nécessaire et l'augmentation de la population permet d'augmenter la demande (plus de consommateurs).

- Augmentation du pouvoir d'achat des consommateurs: Plus on possède, plus on dépense en biens et services.

- Instruction/qualifications: Des employés qualifiés et compétents augmentent la productivité et contribue aux développements techniques.

Amélioration des techniques de production: Permet d'accroître les quantités produites et de diminuer les coûts et le temps de production. l’OCDE compte 34 pays membres, regroupe plusieurs centaines d’experts dans ses centres de recherche à Paris et publie fréquemment des études économiques — analyses, prévisions et recommandations de politique économique — et des statistiques, principalement concernant ses pays membres. L'intensification du commerce international CAUSES 1. Développement des technologies de communication et des moyens de transport

2. Les efforts des gouvernement pour libéraliser les échanges commerciaux internationaux, visible à travers le GATT, l'OMC et la création de zones de libre-échange.

*General Agreement on Tariffs and Trade (GATT, en français : Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce) fut signé le 30 octobre 1947 par 23 pays, pour harmoniser les politiques douanières des parties signataires, notamment en diminuant les frais de douanes.

*OMC: organisation internationale qui s'occupe des règles régissant le commerce international entre les pays.

3. La multiplication et le développement rapide des entreprises multinationales. LIBRE- ÉCHANGE
Dans plusieurs régions, le contexte économique mondiale a incité des États à se regrouper et à augmenter les échanges commerciaux entre eux. Les pays membres s’entendent pour mettre en place un système de libre circulation des produits et des services en éliminant les barrières douanières. Ensemble, ils tentent d’augmenter leurs influences sur le commerce mondial. Avantages 1. La diversification des produits et des services
offerts sur le marchés

2. La diminution du prix des produits

3. La mise en place d'une division internationale du travail. Elle désigne le fait que les pays se sont spécialisés pour produire certains biens économiques : ils ne travaillent pas tous sur les mêmes produits et, de ce fait, échangent entre eux leur production. Désavantages 1. L'interdépendance accrue des pays commerçants

2. L'accroissement des inégalités entre les pays développés et les pays en développement

3. La délocalisation de certaines industries vers des lieux où la main-d'oeuvre coûte moins cher.

4. L'accroissement de la concurrence entre les industries. Le poids de la dette Dette extérieure La dette extérieure désigne l'ensemble des dettes
d'un pays envers les créanciers étrangers. Les créanciers étrangers, c'est...

- des institutions internationales comme le FMI (Fond monétaire international) et la Banque mondiale.

- des États tiers.

- des créanciers privés. Après la décolonisation, les pays en développement ont contracté des dettes importantes auprès du FMI, de la Banque mondiale et auprès des États tiers. Cela a permis à un bon nombre d'entre eux d'accéder à l'indépendance. Les inégalités internes Dans toutes les sociétés, il existe des écarts importants entre les revenus des plus riches et des plus pauvres. Par contre, on les écarts sont plus profonds dans les pays du Sud, particulièrement en Afrique et en Amérique latine.

Dans les pays industrialisés, plusieurs politiques fiscales visent à redistribuer la richesse: les plus riches payent souvent plus d'impôts au gouvernement qui redistribue une partie de ces sommes aux plus pauvres grâce à diverses mesures sociales.

Par contre, l'écart se creuse entre riche et pauvre. Les revenus des riches ont sensiblement augmenté au cours des dernières années. Vivre en ville ou en campagne influence le revenu. Les gens vivant en ville ont généralement une revenu plus élevé que ceux qui vivant en campagne. Dans les pays industrialisés, l'écart de revenu n'est pas très grand. Toutefois, dans les pays à l'économie émergente comme la Chine, un citadins peut gagner jusqu'à 3,3 fois plus qu'une personne vivant en campagne. La population urbaine en plus de bénéficer d'un revenu plus élevé, a accès à davantage de services (santé, éducation) que les populations rurales. Il existe des inégalités entre les hommes et les femmes.

En 2008, 1,3 milliards de personnes,
comprenant 70% de femmes, vivaient sous
le seuil de la pauvreté extrême (-1$us/jour).

Les femmes reçoivent, en moyenne, des salaires
17% moins élevés que ceux des hommes.

57% des enfants non-scolarisés dans le monde sont
des filles.

On retrouve moins de femmes dans les postes de pouvoir (C.A, parti politique, gestionnaires...).

Naître fille n'a pas la même signification partout dans le monde. La discrimination est plus marquée en Asie du Sud, en Afrique et au Moyen-Orient. L'indice de Gini est un indicateur qui mesure les inégalités dans la distribution des revenus. Sa valeur se situe entre 0 (égalité parfaite) et 1 (inégalité absolue). Coefficient de Gini Dit simplement, si 99% de la population d’un pays reçoit 0$ en revenu annuel et que le 1% restant reçoit la totalité des revenus du pays, nous avons un cas d’inégalité parfaite, soit un coefficient de 1,0. Si l’ensemble de la population d’un pays reçoit le même salaire, nous assistons à une égalité parfaite, soit un coefficient de 0. Naturellement, aucun pays ne possède un tel coefficient de Gini! L’IDH prend en compte des dimensions qui ne se limitent pas à la croissance économique ou
au pouvoir d’achat. Il est composé de quatre statistiques qui touchent le bien-être et la qualité
de vie des citoyens. (PIB(PPA) - Espérance de vie à la naissance - Taux d'alphabétisation des adultes - taux de scolarisation). Plus la valeur est près de 1, plus la qualité de vie de ce pays est excellente! L'indice de développement humain Les pays développés ou industrialisés ont un IDH de plus de 0,8.

Les pays en développement ont un IDH entre 0,5 et 0,8. Ils sont parfois désignés sous le nom "pays du Sud" par opposition au pays développés du Nord.

Les pays les moins avancés ont un IDH inférieur à 0,5. La majorité de ses pays se trouve en Afrique subsaharienne. Les causes de la disparité de la richesse La disparité de la richesse dans le monde s'explique par 3 causes:

- Les colonisations

- Le contrôle et la répartition des ressources naturelles

- La mondialisation 1ère cause: Les colonisations Qu'est- ce que le colonialisme?!

Le colonialisme se définit comme l'occupation
et l'exploitation économique, politique ou sociale
d'un territoire par un État étranger. La principale raison d'être du colonialisme est économique. Le but visé est de générer des profits pour la métropole. La métropole profite de sa domination
pour s'approvisionner en diverses ressources à peu de frais.

Le résultat = une disparité de richesse entre la métropole et les colonies et même, une disparité entre les dirigeants et les populations locales! À partir du milieu du 20e siècle, les nombreux abus du colonialisme ont provoqué une vive réaction de la part des pays colonisés. Toutefois, quelques évènements viennent accélérer le processus... Le contexte européen suite aux deux guerres mondiales.

Le désir des États-Unis et de la Russie d’implanter leurs idéologies.

Maturation des mouvements indépendantistes. Les pays colonisés ont entrepris de se libérer des principaux liens qui les unissaient à leur métropole en utilisant trois moyens: en recourant à la négociation, en organisant des manifestations non-violentes ainsi qu’en participant à des luttes armées Gandhi
Désobéissance
civile non-violente
envers la métropole britannique. À la fin de la seconde guerre mondiale et dans les années 1970, la quasi-totalité des colonies africaines et asiatiques ont acquis leur indépendance. Par contre, les anciennes puissances coloniales ont tenter de conserver leur influence sur leurs colonies durant le processus de décolonisation.

Les métropoles allaient jusqu'à soutenir les gouvernements qui leur étaient favorables, même lorsqu'il s'agissait de dictatures.

De plus, ils n'hésitaient pas faire tomber les régimes qui n’étaient pas coopératifs, en finançant des rébellions locales ou par l'achat d'armes par exemple. Le néocolonialisme Ex: Le Portugal était, en 2007, le principal investisseur de son ancienne colonie, la Guinée-Bissau avec 22% des investissements étrangers.

Même situation avec l'Ouzbékistan, où la Russie détient 30% du total des investissements étrangers. 2ème cause de la disparité

La répartition inégale des ressources Posséder des ressources, c'est bien,
mais en avoir le contrôle et être capable de les exploiter, c'est mieux! Il existe 4 facteurs qui peuvent expliquer pourquoi certains pays possédant d'importantes ressources naturelles ne parviennent pas à s'enrichir. L’exploitation des ressources naturelles est trop coûteuse et les investissements sont inaccessibles. Les ressources sont majoritairement exploitées par des entreprises étrangères qui en retirent les profits. Les gouvernements corrompus détournent les revenus dérivés de l’exploitation des ressources en laissant pour compte la population. Les effets du néocolonialisme. Cette mainmise économique entrave le développement et permet le maintien des inégalités. La mondialisation économique est l’accroissement des mouvements de biens, de services, de capitaux, de technologies et de main-d’œuvre à l’échelle planétaire. 3ème cause de la disparité

La mondialisation La mondialisation n'est pas nécessairement une source d'inégalité. Au contraire, l'ouverture des économies et des sociétés permet une plus grande circulation des idées, des connaissances et des biens. Cela peut encourager la collaboration entre les pays et contribuer au développement des chacun. Cependant, les États ne peuvent pas tous profiter de cette situation. Pire encore, les pays plus riches profite bien souvent de leur avance pour exploiter les pays moins développés. Comment les pays riches profitent-ils
de la mondialisation? Pour les pays riches, les pays pauvres représentent 3 principaux avantages. Une main-d'oeuvre abondante, peu qualifiée, mais peu coûteuse. Les lois du travail sont souvent moins strictes, ce qui permet de congédier le personnel plus facilement ou de lui accorder moins d'avantages sociaux. Les normes environnementales sont souvent moins contraignantes. Ces avantages permettent au pays développés de faire d'importants profits! Les entreprises multinationales sont bien placées
pour profiter de la mondialisation. En raison du caractère international
de leur opérations, elles peuvent profiter
pleinement des avantages de chaque pays
où elles sont présentes.

Cela permet de produire des biens et
des services à moindre coût.

Ces produits sont ensuite revendus avec profit dans les États industrialisés. La possibilité de faire
du profit est tellement
grande que certaines
entreprises n'hésiteront
pas à plier bagages. La délocalisation est le transfert d'activités, de capitaux et d'emplois vers des pays où il est possible d’en retirer des bénéfices plus importants. Entre la Moldavie et la Macédoine, son coeur balance. Jean-Claude Bontaz n'organise pas ses prochaines vacances le doigt sur une carte. Non, le directeur général de Leman Industrie, sous-traitant automobile savoyard, prépare sa future délocalisation. Et confesse bien des difficultés à se décider. Installée depuis dix ans dans la banlieue de Tunis, son usine ne donne plus le rendement des débuts. Depuis le "printemps arabe", le climat social en Tunisie s'est dégradé et les salaires ont fait un bond de 25 %. "Autrefois, les syndicats étaient inexistants et le gouvernement faisait en sorte que les industriels puissent investir en toute tranquillité. C'est terminé, tout ça", soupire-t-il. Délocalisation, le combat sans fin du super low-cost, http://lexpansion.lexpress.fr/economie/delocalisations-le-combat-sans-fin-du-super-low-cost_363450.html, par Géraldine Meignan - publié le 06/12/2012 Le Bangladesh, pays d'implantation de nombreuses usines de prêt-à- porter, est gagné par l'agitation sociale (comme ici, en juin dernier, à Dacca). Si les salaires augmentent, où délocalisera-t-on ensuite? ''Les ateliers textiles du Rana Plaza embauchaient plus de 2000 travailleurs qui confectionnaient des vêtements pour des marques occidentales connues telles que Wal-Mart, Joe Fresh, The Children Place, Texman, Mango et Primark.

L'industrie textile est importante au Bangladesh, où 3,6 millions d'ouvriers travaillent principalement dans l'industrie de la confection, ce qui en fait le deuxième pays exportateur de vêtements au monde après la Chine.'' ''La colère des travailleurs bangladais a éclaté jeudi (25 avril 2013) après qu'on eut appris que le responsable des usines textiles du Rana Plaza avait obligé les employés à retourner y travailler malgré d'un ordre d'évacuation de la police en raison de la détérioration de la structure et de larges fissures apparues sur les murs.'' Le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) a eu des mots durs contre les multinationales.

Le président du syndicat, Dave Coles, a affirmé par voie de communiqué que les normes « les plus fondamentales de l'Organisation internationale du travail ont été violées et que les détaillants responsables devraient être condamnés en vertu des dispositions les plus sévères et traduits rapidement en justice ».

« Les photos de l'effondrement d'une usine au Bangladesh illustrent la cupidité des entreprises qui ont perdu la tête. Ce désastre criminel est le résultat direct d'un capitalisme déréglementé de libre marché », a déclaré M. Coles. Délocalisation, le combat sans fin du super low-cost, http://lexpansion.lexpress.fr/economie/delocalisations-le-combat-sans-fin-du-super-low-cost_363450.html, par Géraldine Meignan - publié le 06/12/2012 http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/04/26/004-bangladesh-manifestation-effondrement-colere-travailleur.shtml http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/04/26/004-bangladesh-manifestation-effondrement-colere-travailleur.shtml http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2013/04/26/009-reaction-effondrement-bangladesh-loblaw-scep.shtml Existe-t-il des solutions pour éliminer
la disparité de la richesse dans le monde?! Un pays ne doit pas voir uniquement à favoriser son développement économique. Les facteurs sociaux et humains doivent également être pris en compte.

L'éducation, la santé, la démocratie, les droits humains et l'environnement sont des aspects essentiels à un développement équilibré pouvant ainsi réduire les inégalités au sein d'un pays.

Puisque le développement comprend de nombreux aspects, l'aide internationale prend ainsi diverses formes! 1ère solution
L'aide internationale 1. Soutien financier - Versement de sommes d'argent
Ex: Sommes directement versées au budget de l'État, soutien financier pour des projets précis, etc.


2. Envoi de matériel - Fournir des denrées importantes
pour le développement.
Ex: Médicaments, équipements médicaux, nourriture


3. Partage de technologie - Transmission d'éléments
technologiques à un pays
moins avancé dans le domaine
Ex: Réseaux informatiques, matériels informatiques 4. Formation et éducation - Envoi de spécialiste pour transmettre des savoirs
(généraux ou spécialisés)

Ex: Programmes d'alphabétisation, formation de policiers, infirmières, enseignants... 5. Participation à la construction
d'infrastructures - Partage de ressources (humaines, financières,
techniques) dans le but de construire ou de
réparer diverses infrastructures Ex: Envoie de personnel spécialisé (ingénieurs) pour construire des routes, des ponts, des puits, des barrages... 6. Avis et conseil - Partage de la connaissance et d'expérience

Ex: Aide pour la mise en place d'élections libres et démocratiques L'ONU et ses organes d'aide Conférence des Nations Unies sur le commerce
et le développement (CNUCED) But: Créée en 1964, la CNUCED a pour objectif d'intégrer les pays en développement dans l´économie mondiale de façon à favoriser leur essor dans une perspective de développement
durable. Programme alimentaire mondiale (PAM) But: Fournir de la nourriture au population souffrant de famine. Dans les situations
d’urgence, le PAM dépêche de la nourriture là où elle fait défaut pour sauver les vies des victimes
de guerre, de conflits et de catastrophes
naturelles + soutient alimentaire par la suite.
Le PAM est la plus grande agence
humanitaire pour la lutte contre la faim dans le monde. Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) But: Coordonne les fonds et les efforts de toutes les agences et programmes de NU en lien avec le développement.
Produit depuis 1990 le "Rapport mondial sur le développement humain''. Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) But: diminuer de moitié la pauvreté d'ici à 2015! 1. Réduire l'extrême
pauvreté et la faim

On veut réduire de moitié le
nombre de personnes
obligées de vivre avec moins
de 1,25$ US. La proportion de personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour est passée de 47 % en 1990 à 24 % en 2008, passant de 2 milliards à moins de 1,4 milliard. 2. Assurer l'éducation
primaire pour tous,
garçons et filles. Le monde a atteint la parité entre filles et garçons dans l’éducation primaire!

Conséquence des efforts nationaux et internationaux et de la campagne OMD, bien plus d’enfants dans le monde sont inscrits à l’école dans le cycle primaire, surtout depuis 2000. 3. Promouvoir l'égalité des
sexes et l'autonomisation
des femmes

Éliminer les disparités entre les
sexes. Les femmes ont de plus
en plus accès à un emploi
mais elles gagnent en
moyenne un tiers de
moins que les hommes. 4. Réduire des 2/3 la mortalité infantile La mortalité des enfants a diminué de plus d’un tiers, mais la progression est encore trop lente pour que la cible soit atteinte... Améliorer la
santé maternelle.

Réduire des 3/4 les décès. La mortalité maternelle a été presque réduite de moitié depuis 1990, mais les niveaux sont très éloignés de la cible de 2015... Combattre le VIH/sida, le paludisme (malaria) et d'autres maladies L’accès au traitement pour les personnes vivant avec le VIH s’est accru dans toutes les régions!

L’incidence estimée du paludisme a diminué mondialement de 17 % depuis 2000!

Le monde est sur la bonne voie pour atteindre la cible qui consiste à réduire de moitié et commencer à inverser la progression de la tuberculose! Préserver l'environnement De 1990 à 2005, le monde a vu disparaître 3% de ses forêts (soit une diminution moyenne de 0.2% par an)! La déforestation, principalement due à la transformation des forêts en terres agricoles dans les pays en développement, se poursuit à un taux alarmant - environ 13 millions d'hectares par an. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement Il reste énormément de chemin à faire, notamment en ce qui concerne l'accès à Internet dans les pays en développement (11% en 2007 seulement). Toutefois, le projet OMD est l'exemple qu'un partenariat mondial sur des objectifs mesurables peut donner de bons résultats! Les problèmes de l'aide internationale L'aide internationale est une solution, mais elle n'est pas sans problème.

Un des problèmes important est l'aide liée.

L'aide liée est une somme offerte à un pays en développement, à condition que celui-ci s'en serve pour se procurer des biens ou des services auprès du pays donateur. Cette forme de contrôle sert plus souvent les intérêts du pays donateur. 4 grands problèmes de l'aide internationale. 1. La corruption

Revente de produits reçus sur le marché noir ou détournement de fonds. 2. Les intérêts cachés

Les pays développés se servent couramment de leurs dons pour accroître leur influence auprès des pays en développement, ouvrir des nouveaux marchés à leurs produits ou défendre des causes idéologiques. 3. Une aide mal adaptée

Des problèmes de logistique (transport) ou
des obligations à remplir des conditions préalables difficilement réalisables pour le pays bénéficiaire. 4. Un don artificiel

Une partie des sommes reçues des pays riches aux pays en développement servent souvent à payer des dettes qui sont dues...aux pays riches! Aussi, les pays en développement utilisent l'argent pour se procurer des biens qui proviennent des pays riches. Au Canada, l'ACDI est l'agence canadienne responsable de l'aide au développement La mission de l'ACDI est de mener l'effort international du Canada pour aider les populations qui vivent dans la pauvreté. 2e solution
la mise en place de mesures sociales Afin d'être véritablement efficace, le combat pour la réduction des inégalités doit être mené à la fois sur le plan international et au sein de chaque État. Les gouvernements au pouvoir sont d'ailleurs les mieux placés pour mettre en place les mesures sociales essentielles dans leur pays. Exemples de politiques sociales que les États peuvent appliquer... 1. La redistribution

L'impôt sur le revenu est la forme la plus connuede redistribution. La nationalisation de certaines ressources/industries permet de répartir les revenus qui en sont tirés entre les citoyens. 2. La réglementation

Application de lois afin de défendre les plus faibles et de prévenir les abus.
Ex: Le droit du travail assure des conditions de travail plus justes. 3. Le renforcement des capacités

Permettre aux individus de participer à la création de richesse et à prendre en charge son existence. Il importe donc à l'État de développer de réseaux de santé et d'éducation efficaces et accessibles. 4. Protection de la dignité humaine

Adoption d'une charte des droits et libertés et/ou organisation de campagnes publiques pour sensibiliser la population à certains sujets comme l'égalité entre les sexes, la prévention des ITS, etc. L'instauration du microcrédit Le microcrédit offre des prêts de faible montant à des entrepreneurs ou à des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques.

Alors que les banques traditionnelles refusent de prêter de l'argent aux personnes les plus pauvres, de peur de ne pouvoir récupérer leur investissement, les institutions de microcrédit acceptent de prêter de petites sommes d'argent. L'économiste Muhammad Yunus
est reconnu pour avoir fondé, en 1977, la première
institution de microcrédit, la Grameen Bank.
Surnommé le banquier des pauvres, il a reçu, en 2006, le prix Nobel de la paix, soulignant ainsi ses efforts pour tenter de sortir de la pauvreté les familles les plus pauvres du Bangladesh. 3e solution
Un commerce plus juste et équitable! Le commerce équitable est un système d'échange dont l'objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il vise à promouvoir le respect des droits des producteurs et des travailleurs en assurant, notamment un prix juste pour le produit vendu. Les produits équitables les plus "connus'' sont le café, le chocolat, le riz, le coton ainsi que le thé. 4e solution
Les ONG CHAMPS D'ACTION

1. Mener des campagnes d'information, de dénonciation et de mobilisation.

2. Sensibiliser les autorités publiques et faire pression sur les gouvernements.

3. Organiser des collectes de fonds pour financer des projets de développement ou de l'aide humanitaire.

4. Élaborer des projets pour venir en aide au population directement sur le terrain. Quelques ONG et leurs mandats! MSF offre une assistance médicale à des populations aux prises avec des catastrophes de tout genre : conflits armés, catastrophes naturelles telles que des inondations et des séismes, épidémies et famines. L'ONG est aussi très actif dans les camps de réfugiés. Habitat pour l'humanité
mobilise des bénévoles et des communautés afin de bâtir des demeures abordables et de promouvoir l’achat d’un logement comme moyen de mettre fin au cycle de la pauvreté. Améliorer et promouvoir l'exercice de pratiques éthiques, déontologiques et responsables, au sein des métiers de la communication. Agronomes et Vétérinaires sans frontières met au service des communautés paysannes menacées par l'exclusion et la pauvreté, les compétences de professionnels de l’agriculture, de l’élevage et de la santé animale. Ressources Humaines Sans Frontières a pour objectif l’amélioration des droits de l’homme au travail. L'ONG met en place différents projets afin notamment de lutter contre le travail des enfants et le travail forcé. Cette omniprésence s'explique par l'immense appétit de la Chine pour les ressources, dont regorge le sous-sol africain. Et par la tolérance dont fait preuve l'autoritaire gouvernement chinois envers les régimes dictatoriaux de plusieurs pays africains.

«Ils ont un besoin réel de produits de base, que ce soit du pétrole ou du cuivre, donc ils ont une stratégie au niveau politique et économique», souligne Patricia Bentolila, responsable de l'Afrique à Exportation et développement Canada (EDC).

Malgré cette générosité très visible, la présence massive des Chinois irrite plusieurs Africains. Pas tant pour des questions ethniques que pour la forme de néo-colonialisme qu'elle représente. «Il y a beaucoup trop de Chinois; ils viennent au pays et repartent avec l'argent», dénonce Mike, un chauffeur d'Accra, au Ghana * L'Afrique des Chinois, La Presse, 19 janvier 2012 - http://affaires.lapresse.ca/economie/international/201201/19/01-4487296-lafrique-des-chinois.php Développée en 1972, l'idée est de taxer toutes les transactions monétaires et financières internationales (0,5 à 1%). Un des avantages est d'utiliser les profits obtenus dans le but de les redistribuer aux pays en développement. Malheureusement, cette taxe n'a jamais été en application. La taxe Tobin
Full transcript