Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La carte d'Etat Major au XIXe siècle

No description
by

coco lemoine

on 28 May 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La carte d'Etat Major au XIXe siècle

La carte d'Etat Major
au XIXe siècle. La carte d'état major a été créée au XIX Siècle. Au milieu du XIXe, l’innovation tient au perfectionnement des instruments de mesure.
Pour les relevés de proximité, les officiers de l’État-major utilisent un éclimètre :
Un appareil simple
Moins encombrant.
Muni d’une lunette de visée montée sur une boussole,
Permet de combiner des mesures de planimétrie avec des opérations de nivellement. Eclimètre Symboles utilisés lors de la guerre La carte d'État-Major :
- Carte générale de la France réalisée au XIXe siècle.
- Une ordonnance royale de 1827 en confie
l'exécution au Dépôt de la Guerre.
- Officiers d'Etat-major ont réalisé les levés.
- Projection de Bonne

Elle comporte :
- 267 feuillets
- 1/80 000
- 1 feuillet = 50cm X 80 cm = 40km X 64 km
- La carte = 12.5m X 12.5m La nouveauté du relief Le choix des hachures comme moyen de rendre compte de l’orographie est clarifié en 1827.
Tous les points géodésiques ayant servi à établir le canevas de la « nouvelle carte de France » ont été calculés non seulement en planimétrie mais aussi en altimétrie, des points cotés apparaissent sur la carte. Techniques Nouvelles ! Dans quel But...? - Besoins militaires et politiques.


- Les conquêtes, l'état met tous les moyens en oeuvre possible .
- L'industrie s'est développée, les armes sont devenues de plus en plus précises et performantes. Les manipulateurs de ces armes doivent donc se pencher plus sérieusement sur les cartes qui leurs permettent d'atteindre leurs cibles. Dès le milieu du XIXe siècle, des cartes adaptées de la carte d'état-Major voient le jour. Même si « l'offre cartographique » a tendance à s'étoffer, la carte de référence reste la carte d'état-Major. Le plus souvent il s'agit d'un changement d'échelle pour des utilisations spécifiques. La triangulation La triangulation sur laquelle reposent les levés planimétriques est celle des ingénieurs géographes. Les formes du bâti sont rendues avec précision, de façon comparable à une carte IGN contemporaine.
Elle est composée de 273 coupures rectangulaires monochromes à l'échelle 1/80 000 gravées sur cuivre. Par extension on nomme communément ces feuillets « carte d'État-Major ». Numérisation de la carte L'IGN via son Géoportail propose en 2D et 3D une carte de France.
La projection a été modifiée, permettant de superposer cette carte aux cartes modernes.

La carte d'État-Major du XIXe siècle fut une nouvelle carte topographique de la France réalisée au XXe siècle par l'IGN, et achevée en 1980. Des révisions apportées
en complément - La modernisation du réseau routier et de la création des premiers chemins de fer.

- Mettre à jour les nouveaux bâtiments, les rectifications de cours d'eau, les canaux...

- Après 1870, des officiers allemands reprennent les révisions pour la partie annexée de l'Alsace-Lorraine. Usy Chastellux sur Cure Différents symboles utilisés
Full transcript