Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Marché de change Marocain

No description
by

lina lahrichi

on 25 November 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Marché de change Marocain

Avant le 3 juin 1996, la gestion de l'ensemble des transactions en devises était un monopole de Bank Al-Maghrib .
La spécificité du marché de changes Marocain
Marché de change Marocain
Ouverture des comptes en dirhams convertibles et en devises auprès des banques marocaines par les exportateurs de biens et services

Instauration d'un système de couverture de change à terme par la Banque Centrale

La libéralisation des emprunts extérieure avec la supression de l'autorisation des autoritées monétaire
Les étapes préparatoires à l'institution du marché des changes
Les excédents et besoins en devises des banques peuvent être négociés auprès d'autres intermédiaires agréés à des taux de change déterminés d'un commun accord entre les parties, ils peuvent également être traités avec Bank Al Maghrib ».
Suite de la circulaire de Bank Al Maghrib
* Le respect des ratios
Mesures prudentielles
Avantages et Limites du marché de change Marocain
L'institution du marché des changes au Maroc apporte quatre innovations majeures :


+ La fin du monopole de Bank Al-Maghrib en matière de la gestion centralisée des devises du pays ;

+ La détermination des taux de change par les banques en fonction de l'offre et de la demande des devises


Avantages :
+ Le réajustement des dates de valeur à la norme internationale en raccourcissant le délai d'exécution des transactions,

+ L'introduction des techniques de couverture contre le risque de change telles qu'elles se pratiquent sur les places financières internationales.
Les entreprises ont passé une grande partie de leur vie professionnelle dans un univers traditionnel ou tout était réglementé . Elles sont culturellement plus proches des règlements que du marché. C'est ce qui empêche d'ailleurs les trésoriers et les financiers d'entreprises de s'orienter spontanément vers la prise en compte réelle des risques financiers.
Limites :
Proclamation de la convertibilité du dirham pour les opérations courantes avec l'extension de la délégation bancaire

Modernisation du système bancaire et financier, avec la suppression de l'encadrement du crédit, la libéralisation des taux d'intérêt et la promotion d'un marché monétaire reflétant la réalité des prix
Cadre légal et institutionnel du marché des changes
La circulaire 1633 de l'Office des Changes précise que :
* Nature des opérations
La circulaire de Bank Al Maghrib stipule :
« Les intermédiaires agrées sont autorisés à effectuer entre eux et avec la clientèle des opérations d'achat et de vente de devises et à constituer des positions de change dans les conditions fixées par les autorités monétaires.»
« Les intermédiaires agréés sont autorisés à effectuer sur le marché de change les opérations en devises au comptant, à terme et de trésorerie et ce, pour leur propre compte ou pour le compte de la clientèle. Aucune restriction n'est imposée quant au choix des devises traitées par les intermédiaires agréés entre eux et avec la clientèle.
Un coefficient maximum de 10% entre la position de change longue ou courte par devise et les fonds propres nets.

Un coefficient maximum de 20% entre le total des positions de change longues ou courtes et les fonds propres nets
* Le systéme déclaratif :
Les banques sont tenues d'adresser quotidiennement à Bank Al-Maghrib les états suivants :

- Achats et ventes de devises au comptant à la clientèle ;

- Principales opérations interbancaires au comptant en devise ;

- Principales opérations à terme ;

- Etat des positions de change ;
Avantages :

* Obstacles culturels
* Les faiblesses structurelles
L'absence de techniques de couverture contre la variabilité des taux d'intérêt risque de limiter l'utilisation des swaps par les opérateurs qui souhaitent avoir une vision globale de la couverture des risques dans le cadre d'une véritable gestion financière
Convertibilité du Dirham
« la possibilité d'échanger une monnaie nationale contre une monnaie étrangère, contre des devises étrangères ou contre de l'or »
Convertibilité selon les opérations réalisées
La
«convertibilité limitée»
est la « conversion des monnaies entre elles, assurée pour toutes les opérations et transactions courantes ;
La
«
convertibilité

générale
»
quant à elle permet à tout agent économique, d'échanger une monnaie nationale contre une devise étrangère et ce pour toutes les opérations sans exceptions .
Convertibilité selon les opérateurs concernés :
.La
«convertibilité interne»
ou «convertibilité générale» donne la possibilité à tout citoyen, résident ou non-résident de convertir librement la monnaie nationale en devises étrangères
La
«convertibilité externe»
ou «limitée» ne donne la possibilité qu'aux non-résidents de convertir la monnaie nationale. Ce qui veut dire que les résidents n'ont pas cette possibilité de conversion de la monnaie nationale en devises étrangères.
Il faut également souligner le fait que la
«convertibilité totale»
de la monnaie requiert trois conditions préalables :

- d'une part, un système monétaire stable ;

- d'autre part, une forte puissance nationale ;

- et enfin la convertibilité des opérations en capital.

Atouts et risques de la convertibilité du dirham
L'économie marocaine a toujours été considérée comme étant la plus libérale et la plus ouverte de tous les pays du Maghreb. Elle est celle dont les structures productives, commerciales et bancaires sont les plus conduites par l'initiative privée et les plus exposées aux marchés étrangers.
Actuellement, le dirham est ancré à
75%
à l'euro et à
25%
au dollar, il subit donc les sentences des décisions européennes et américaines. Cela revient à dire, qu'il est contrebalancé au gré de la volonté d'autrui, et cela depuis plusieurs générations.
Full transcript