Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Le romantisme

No description
by

Jasmien Felix

on 27 May 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Le romantisme

La première génération de peintres est marquée en Allemagne par Caspar David Friedrich et sa peinture aux paysages emplis d’intériorité et d’étrangeté d’où s’échappe un fort sentiment de solitude, du doute du croyant dans un monde qui semble abandonné de Dieu.
Les caractéristiques
Il se caractérise par une volonté d'explorer toutes les possibilités de l'art afin d'exprimer ses états d'âme : il est ainsi une réaction du sentiment contre la raison, exaltant le mystère et le fantastique et cherchant l'évasion et le ravissement dans le rêve, le morbide et le sublime, l'exotisme et le passé. Idéal ou cauchemar d'une sensibilité passionnée et mélancolique. Ses valeurs esthétiques et morales, ses idées et thématiques nouvelles ne tardèrent pas à influencer d'autres domaines, en particulier la peinture et la musique.
A la suite de Goya, des artistes de toute l’Europe se tournent vers le style romantique, qui en réaction aux canons académiques néoclassiques, s’approprie des sujets nouveaux comme le fantastique, issu de la littérature populaire, dans une ambiance et une esthétique mêlant mélancolie, pathétisme et sentiment de nostalgie envers l’idée que l’on faisait alors de l’époque médiévale.
En Angleterre William Blake et Heinrich Füssli peignent des visions de leur univers intérieur en créant un monde visuel fantastique tant au niveau de la forme que du contenu.
$1.25
Monday, February 17, 2014
Vol XCIII, No. 311
Le début
Très de mayo - Goya
Alors que le style néoclassique atteint son apogée à la fin du XVIIIe siècle, un artiste espagnol, Francisco Goya, décide de peindre de manière non académique afin d’exprimer sa vision personnelle du monde. Il annonce ainsi le courant romantique à venir.

Le romantisme est un mouvement culturel apparu fin XVIIIe siècle en Allemagne et en Angleterre et se diffusant à toute l’Europe au cours du XIXe siècle, jusqu’aux années 1850. Il s’exprime dans la littérature, la peinture, la sculpture, la musique et la politique.

Le romantisme
Analyse
Le Tres de Mayo est une huile sur toile, réalisée par Francisco Goya en 1814. Il décrit la répression française contre les insurgés madrilènes, le 3 mai 1808. L’œuvre (266×345cm) est conservée au musée du Prado à Madrid.

Cette scène représente l’exécution des Madrilènes, tombés aux mains de l’armée française. Dans la partie gauche du tableau, des cadavres jonchent le sol, alors que d’autres hommes s’apprêtent être fusillés par des soldats ou sont poussés vers le peloton d’exécution. Leur
attitude exprime des sentiments divers : la peur, le désespoir mais également le courage. Dans la partie droite du tableau, les soldats, représentés de dos, par contraste n’expriment aucun sentiment.


Les Espagnols se sont révoltés contre les Français car l’Espagne est occupée militairement et le roi est imposé par la France. La domination française signifie aussi pillages, levée de
lourds impôts et de soldats pour la Grande Armée.

Goya souhaite rendre hommage aux insurgés madrilènes. Son message est celui de l’unité d’un peuple face à un ennemi commun, jusque dans le sacrifice.

Le peintre utilise les couleurs et la lumière pour donner de la force à son œuvre. Le personnage central du tableau est représenté avec des couleurs claires et se trouve en pleine lumière, ce qui renforce sa posture et son expression. A l’inverse, les soldats français sont
déshumanisés : on ne distingue pas leurs visages et ils demeurent dans l’ombre.

Cette œuvre est considérée comme un hommage au sentiment national des espagnols car Goya peint une nation fière, unie et solidaire face à l’oppression.
Full transcript