Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LE CONFLIT ISRAËLO-PALESTINIEN

No description
by

Margaux VALLAIS

on 28 November 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LE CONFLIT ISRAËLO-PALESTINIEN

Introduction

1 - Du contexte au fait d'actualité
2 - Méthodologie et problématique
3 - Analyse des faits

Conclusion

Plan de la présentation
2 - Méthodologie et problématique
B) Problématique
A) Cheminement de la réflexion
2.5€
Vendredi 28 Novembre 2014
N°124
3 - Faits analysés
LE CONFLIT ISRAËLO-PALESTINIEN
Mathilde Du Rosel - Valérian Gradoux - Margaux Vallais - Chloé Blouin
A Gaza, nous ne reconstruisons pas une prison
1 - The contexte of the Israëli-Palestinian Conflict
Dans quelle mesure le traitement médiatique du conflit a-t-il une responsabilité dans l’imbroglio que ce conflit suscite ?
Notre question de départ :
Comment les humanitaires travaillent-ils à Gaza ?

Constat N°1 :
le sujet est fortement imbriqué aux questions politiques.

Constat N°2 :
Imbroglio médiatique avec des points de vue contradictoires.

Pistes des réflexions :
Pourquoi une telle confusion médiatique ?
Pourquoi le traitement médiatique fait il polémique ?

C) Hypothèses possibles
HYPOTHESES
Etude du sociologue Daniel Dayan
"Les médias et le conflit Israëlo-Palestinien" 2010, ACRIMED Observatoire des Médias
HYPOTHESE N° 1
Les enjeux politiques et géopolitiques influencent
le traitement médiatique


HYPOTHESE N°2
Les lignes éditoriales des différents médias diminuent le caractère objectif de l'information
HYPOTHESE N°3
2 - Méthodologie et problématique
D) Démarche de recherche et outils employés
- Etapes
1) Dégager un fait
2) Observer et montrer les divergences
3) Tester nos hypothèses
4) Dégager des tendances

- Sélection des médias :





Sources :

- Presse internet et presse papier
- Journaux télévisés
- Blogs

Outils d'analyse :

- Création d’échelles
- Tableau de référencement (comparaison)
- Analyse sémantique


1897
Theodor Herzl : Basel Congress
1917
Balfour Declaration
1922
Mandatory Palestine
1948
Declaration of independence of Israel
1967
Six-Day War
2005
1995
Oslo Accord
"Etablishement" of the
Palestinian National Authority
"Projet Ouganda"
Jewish Colonization
600 000
=
Palestiniens
1959
Fatah :
Palestinian National Liberation Movement
1987
The First Intifada and foundation of the Hamas :
Islamic Resistance Movement
Arab-Israelic conflicts

2000 - 2005
The second Intifada
The anti-terrorist barrier of Israel or the wall of the apartheid
2006
January 25th
Hamas won the election
2006
June
Summer Rains
2007
Hamas takes control
of Gaza Split
2008
February
Hot Winter
2008
December 27th
Cast Lead
2012
March
Returning Echo
GAZA WAR
2012
October
Pillar of Defense
2013
Destruction of
1600 tunnels
by Egypt
2014
July
Protective Edge
GAZA NEW WAR
A) Timeline of the conflict
France
USA
Israël
Moyen
Orient
A - Chronologie des faits
Conclusion
Il existe une sensibilité exacerbée par la dimension communautaire et religieuse de ce conflit et relayée par les médias
Tierry Brigaud, président de Médecins du Monde
Florence Daunis, directrice des opérations de Handicap International Fédération
Rachid Lahlou, président fondateur de Secours Islamique - France
Thierrz Mauricet, directeur général de Première Urgence - Aide Médicale Internationale
Bernard Pinaud, délégué général du CCFD - Terre Solidaire
Meguerditch Terzian, président de Médecins sans frontières France
GUERRE DE 2014 : Opération Bordure protectrice
Légitimation
de la guerre
Trêve
Cessez-le-feu
JUIN
JUILLET
AOÛT
SEPTEMBRE
OCTOBRE
Implication des états Négociations
B - Analyse des faits
C - Bilan de l'analyse des faits
Merci pour votre attention !
Qu'avez-vous retenu ?
Des questions ?
Fait 2 : La fragilité des trêves, des cessez-le-feu et des négociations
Hypersensibilité de l'information
Presse spécialisée
Fait 4: Le regain de violence à Jérusalem: une troisième Intifada?
Fait 5: La Reconnaissance de l'Etat Palestinien
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Jerusalem-une-ville-deux-peuples-trois-religions-2014-11-09-1261999
- Septembre 2014: 135 pays
- 13 octobre : Royaume Uni
- 30 octobre : Suède
- 19 novembre : Espagne
- 28 novembre: France
- 13 octobre : Accès à l'esplanade des Mosquées
- 18 novembre: Attaque meurtrière dans une synagogue
- Accélération de la construction dans Jérusalem-Est de nouveaux logements
- 3ème Intifada?
Fait 1 : La légitimation de l'opération "Bordure Protectrice"
Quand, Pourquoi et contre Qui ?
Reportage i24 News
:
« Israel sanctifie la vie alors que les terroristes du Hamas sanctifie la mort »
« L’armée israelienne est une armée responsable, qui ne veut pas tuer des civils. C’est un Etat moral. Le seul et l’unique responsable c’est le mouvement terroriste qu’est le Hamas. Soutenir Israel c’est soutenir le monde libre ». Hamas = « Un mouvement terroriste dont le but est de tuer des civils et de détruire l’Etat d’Israel, et ça c’est factuel ».

New York Times
"terrorist attacks
via underground tunnels".
The tragedy is that
innocent civilians on both sides of the border are paying the price.
As President 
Obama said on Friday, “No nation should accept rockets being fired into its borders, or terrorists tunneling into its territory.”

L’express
"L’effet recherché par le Hamas est évident et résulte d’un triple calcul cynique 
: pousser l’ennemi aux « bavures », augmenter le nombre de victimes civiles afin à la fois de desservir la cause d’Israël et d’habituer la population palestinienne, de plus en plus désespérée, à un niveau extrême de violence pour faciliter le recrutement".

Situation humanitaire
"Guerre des bilans"
50% des victimes sont civiles selon Israel
70% des victimes sont civiles selon le Hamas

iTélé : "Selon des données préliminaires de l’ONU et du Centre palestinien des droits de l'Homme"

Boucliers humains
Référence au droit international :
rôle d'Israël & Crime de guerre

- Argument très souvent exprimé par
Israël pour légitimer les pertes civiles,
- Toujours reniées par le Hamas

Alternatives internationales :
« Si les ¾ des victimes sont des civils, c’est en premier lieu parce qu’ils n’avaient nul endroit sûr où s’abriter, et non parce que le Hamas en faisait des boucliers en les empêchant de fuir, comme le prétendaient les porte-parole de l’armée israéliennes ».

Courrier international :
Des accusations réfutées : l’hôpital Al-Wafa et son directeur
Des accusations avérées : stocks d’armes dans des écoles onusiennes

Méthodes de prévention des civils
« Armée la plus morale du monde »
Netanyahou, premier ministre israélien

Le Huffington Post liste les méthodes :
Le téléphone
Les tracts
Les tirs d’avertissement

RTBF : Vidéo : http://www.huffingtonpost.fr/2014/07/11/israel-palestine-bombardement-prevention-armee-israelienne_n_5577429.html

Washington post : au téléphone

La Croix : Roquette d'avertissement

Agence média palestine :
« 
Un poème palestinien,
« Ordre de courir »

Ils nous appellent
Avant qu’ils laissent tomber les bombes.
Le téléphone sonne
et quelqu’un qui connaît mon prénom
appelle, et dit dans un arabe parfait
“C’est David…
…Vous avez 58 secondes dès la fin de ce message.
Votre maison est la prochaine…
… Courez” ».
Dôme de fer
Le Dôme de fer
Le Monde : « La pièce maitresse de la protection israélienne »

Efficacité controversée
-> Beaucoup de témoignages, de reprises d'Amnesty International.
-> Bilan
Tout dépend d’où les médias commencent. Qui répond ?
Le Point :
Bolivie :"Nous déclarons (Israël) État terroriste", a-t-il déclaré, indiquant que l'offensive sur Gaza "démontre qu'Israël n'est pas un garant des principes de respect de la vie et des droits élémentaires qui régissent la coexistence pacifique et harmonieuse de notre communauté internationale".


-> Liens avec les relations internationales
Fait 3 : Manifestation pro Palestiniennes en France
Manifestations pro Palestinienne
Les trêves et les cessez-le feu
- Trêves et cessez-le-feu
- Négociations de la communauté internationale
- Accord de paix / Arrêt des violences et hostilités
- Aide humanitaire internationale
Confrontation des points de vues
Diversité des informations

Analyse du contexte plus profonde
Homogènéité de l'information
Redondances des mots
Répétition et similitudes
Source de la presse française : AFP
"Morosité"
"joie"
"espoir"
Parti pris limité
Manifestation du 13 Juillet à Paris en soutien au peuple palestinien :

Résumé du fait
NOVEMBRE
Juillet 2014 : début des tensions
Implication de certains Etats
Jordanie
Etats-Unis
France
"Israël-Occident : le monde entier est contre nous" 19.11.2014

Courrier International
Caractère objectif de l'information ?
Divergences
Neutralité
"punitive"

Prise de parti
"indignation"
Sélection des informations
sentiment d'appartenance
flash info
Flou médiatique
Ironie de la situation
Une troisième Intifada ?
"Dans des régions des affrontements politiques ont tendance à se cacher derrière des guerres de religion" Henri Guirchoun
Résumé du fait
Le point de vue des Etats
La France dans le flou
Ton ironique
Omission de l'information
Actualité de la semaine
Riposte contre reconnaissance Palestine
Des affrontements en fin de cortège
Deux versions s'opposent en montrant
la même vidéo amateur
TF1

JT 13h 14/07/2014
France 3 Ile de France
JT 19-20h 19/07/2014
"en fin de rassemblement, le service d’ordre va être débordé place de la Bastille. A 18 h, une dizaine d’hommes cagoulés quittent le cortège armés de bâton
en direction de la synagogue la plus proche
, rue de la Roquette. Ils chargent le
groupe
d’une cinquantaine d’hommes qui en
assurait la sécurité
. Ces derniers ripostent et arrivent à repousser les assaillants dans une rue voisine. Mais ils reviennent plus nombreux pour en découdre"
Présentateur
« lorsque la manifestation a été annoncé, la
Ligue de Défense Juive
(groupuscule extrémiste interdit aux Etats-Unis) et d’autres ont appelé à un rassemblement aux abords de la synagogue non loin du point d’arrivée de la manifestation. Ils ont
provoqués
énormément de manifestants pour qu’on puisse dire qu’il y avait eut des heurts aux abords d’une synagogue laissant sous entendre qu’il s’agissait d’attaques antisémites. »

Emeline de l’association Union Juive de France pour la paix (UJFP)
"Les manifestants criaient 'Israël assassin' et 'À mort les juifs' ! C'était de l'antisémitisme pur et dur", raconte l’administrateur de la synagogue
Bernard Cazeneuve, a donné lundi ses instructions aux préfets pour "redoubler de vigilance" et "interdire ces manifestations, chaque fois que des risques avérés de troubles à l’ordre public seront signalés"
Interdiction des manifestations prévues à Sarelles et à Barbès le 19 Juillet
Palestine : Monsieur le Président, vous égarez la France


Augmentation de la polémique et du sentiment d'injustice
Intifada
à Gaza-sur-Seine
Qui sème le vent récolte la tempête…
Les instruments de l’amalgame
"un antisémitisme historique
de population musulmanes en quête d'identité"
Propagandes
« Dans le monde, vous avez des groupes intégristes qui rêvent d'un conflit majeur
entre le monde musulman et d'une façon générale avec le monde occidental »

« Il y avait des casseurs à Sarcelles et des gens qui veulent utiliser Gaza pour créer une crispation »

Michèle Alliot-Marie

"Ce qui s'est passé à Sarcelles est intolérable, s'attaquer à une synagogue à une épicerie kasher, c'est tout simplement de l'antisémitisme, du racisme"
Manuel Valls
Violences et racismes à Sarcelles : A qui la faute ?
Unilateral
Disengagment
Plan
Une troisième
intifada ?

Reconnaissance de l'Etat Palestinien
Test des hypothèses
Hypothèse 1 : Les enjeux politiques et géopolitiques influencent le traitement médiatique
Corrélation forte aux Etats-Unis.
Acrimed : Le lendemain du renvoi de Mohyeldin, un journaliste de NBC News ayant défendu le parti palestinien, la correspondante de CNN Diana Magnay a elle aussi été priée de ne plus couvrir le conflit après avoir signalé que des Israéliens fêtaient le bombardement de Gaza depuis une colline surplombant la frontière ; lorsque, à ce que l’on dit, ces derniers menacèrent de détruire sa voiture si elle « disait un mot de travers », elle les traita d’ « ordures » sur Twitter.
Indépendance assez marquée puisque les médias peuvent être relativement libre, même au sein d’un pays entretenant des liens très marqués avec l’un des partis.

Hypothèse 2 : Les lignes éditoriales des différents médias diminuent le caractère objectif de l’information
Des nuances au sein même d’un journal
L’ exemple d’i24 News

Hypothèse 3 : Il existe une sensibilité exacerbée par la dimension communautaire et religieuse de ce conflit et relayée par les médias.
Pas d’arguments religieux ou communautaires pour légitimer le conflit


Difficultés pour dégager une tendance générale :
- Hypothèses imbriquées et interdépendantes

Quelles sont les raisons de cet imbroglio médiatique ?

Hypothèses mais aussi :

+ Contraintes professionnelles de la presse en continu :
Logique d'immédiateté
Manque d'effectif
Indépendance de la presse

Dans quel mesure la presse est-elle responsable de cet imbroglio ?
Une question d’« équilibre » par Serge Halimi, août 2014
« Dans le cadre du conflit au Proche Orient où les torts ne sont pas également partagés, « l’équilibre » revient à oublier qui est la puissance occupante. […] Le véritable équilibre souffre pour deux raisons. D’abord parce que, entre les images d’un carnage prolongé à Gaza et celles d’une alerte au tir de roquette sur une plage de Tel-Aviv, une bonne balance devrait pencher un peu… Ensuite parce que certains protagonistes, israéliens dans le cas d’espèce, disposent de communicants professionnels, tandis que d’autres n’ont à offrir aux médias occidentaux que le calvaire de leurs civils. »
Les principaux médias chercheraient sans cesse à équilibrer une situation qui ne l’est pas. Ainsi on oublie l’essentiel : l’occupation militaire de la Cisjordanie, le blocus économique de Gaza, la colonisation croissante des terres. Car l’information continue ne semble jamais avoir assez de temps pour creuser ce genre de détails. Combien de ses plus gros consommateurs savent-ils, par exemple, qu’entre la guerre des six jours et celle d’Irak, soit entre 1967 et 2003, plus du tiers des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies ont été transgressées par un seul Etat, Israël, et que souvent elles concernaient... la colonisation de territoires palestiniens ? Autant dire qu’un simple cessez-le-feu à Gaza reviendrait à perpétuer une violation reconnue du droit international".

"douleur"
"Tragédie"
Full transcript