Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Carte de controle - FR

No description
by

Anthony ORTET

on 11 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Carte de controle - FR

Types de carte de controle disponibles
Shewhart
Caractérisée par des
limites de controles
situé à plus au moins
trois fois l'écart type de la cible
(tendance centrale).
Les résultats de calibrage sont reportées sur la carte où l'on
examine la proximité des points par rapport à la cible
. Si de la succession de ces points émerge une
structure non aléatoire
, ou si un point se trouve à l'
extérieur des limites de contrôles
, on considère que le processus est
hors contrôle
et qu'une action corrective doit être menée.
EWMA
Exponentially Weighted Moving Average
, carte de contrôle à
moyenne mobile
et à
pondération exponentielle
.
Dans cette carte, au lieu de représenter les simples résultats de calibrage successifs, nous pondérons ces résultats de telle sorte que les plus anciens soient associés à des pondérations de plus en plus faibles.
Cette carte permet de
détecter de petites dérives permanentes
.
CUSUM
CUmulative SUM
, carte de contrôle à
somme cumulée
.
Au lieu de suivre l'évolution des résultats de calibrage, nous représentons une
somme glissante des écarts des résultats
de calibrage à la cible ou à un seuil prédéfini. Cette carte permet de
détecter rapidement de petites dérives
qui passent inapercus pour les autres cartes
Application dans XR
Le module Carte de contrôle d’iséo regroupe des outils permettant de réaliser des
contrôles automatiques sur les résultats de calibrages
effectués par les systèmes d’acquisition ou saisis par un opérateur, afin de
détecter des anomalies et de mettre en évidence les dérives
dans la chaîne de mesure le plus rapidement possible.
Application dans XR
La
méthodologie
utilisée dans ce module est la
Maitrise Statistique des Procédés
(M.S.P ou S.P.C Statistical Process Control) basée sur des cartes de contrôle couramment employées dans l’industrie.
Application dans XR
Le module dispose des cartes de contrôle recommandées par la réglementation :
CUSUM
(EN14181, NFX06-031-4),
EWMA
(NF X06-031-3, GA X43-132),
Shewhart
(ISO 8258, NF X06-031-1).
Cartes de contrôle
Une
carte de contrôle
, ou plus exactement un graphique de contrôle, est un outil utilisé dans le domaine du
contrôle de la qualité afin de maîtriser un processus
.
Elle permet de déterminer le moment où apparaît une
cause particulière de variation d'une caractéristique
, entraînant une
altération du processus
.
Glossaire
Cible
Valeur par rapport à laquelle 50% des résultats de calibrage doivent se trouver au-dessus et 50% en dessous si la chaîne de mesure est sous contrôle
Ecart type
Valeur qui exprime la dispersion de la distribution des résultats de calibrage autour de la cible. C’est la racine carrée positive de la variance
Limites de contrôle
Bornes entre lesquelles
99.7%
(pourcentage par défaut) des résultats de calibrage doivent se trouver si la chaîne de mesure est sous contrôle
Limites de surveillance
Bornes entre lesquelles
95%
(pourcentage par défaut) des résultats de calibrage doivent se trouver si la chaîne de mesure est sous contrôle
Limites de validité
Bornes
entre lesquelles tous les résultats de calibrage doivent se trouver si
la chaîne de mesure est sous contrôle
. Ces limites sont définies par une
norme européenne
et sont fonction du
polluant mesuré
. Lorsqu’une de ces bornes est franchie, les données antérieures, issues de la chaîne de mesure concernée, doivent être invalidées jusqu’au dernier calibrage automatique conforme
Échelon de mesure
C'est la plus petite différence possible entre deux résultats de calibrage consécutifs
Valeur de référence de la phase de calibrage
C'est la valeur de concentration de l’étalon de travail pour la phase de calibrage, cette information est définie au niveau du profil de calibrage
Valeur aberrante
Toute valeur qui diffère de façon significative de la tendance globale des autres mesures d’une phase de calibrage
AMS
Automated Measurement System Système automatique de mesurage
Peu sensible aux petits déréglages
Simple à mettre en place
Simple à interpréter
Carte Shewhart

On simule à partir de la 11ième observation un
déréglage d’amplitude 0.75
et on remarque que sur la carte SHEWART tous les points sont sous contrôle. Le
déréglage n’est pas détecté
.

Pour remédier à cet inconvénient, on ajoute à la carte de SHEWART d’autres critères de décision. Ces critères sont souvent appelés : «
Règles de séries
»

Les points sur la carte sont situés de
même coté de ligne centrale
mais le seul critère de décision utilisé
ne permet pas de détecter ce déréglage
.
Inconvénients
Avec un seul critère de décision
C'est la carte de contrôle la
plus simple à utiliser
. Elle comporte une ligne centrale (cible) et deux limites de contrôle: limite supérieure et limite inférieure.
Les limites de contrôle sont fixées de sorte qu'elles englobent
99.73 %
de l’étendue des mesures.
La carte possède un
seul critère de décision
: dépassement ou pas des limites de contrôles. Pour activer ce critère dans le WEX il suffit de cocher la case « Contrôle LC » lors de la définition des caractéristiques de la carte

Avantages
elle représente la cible et l’évolution des résultats suivis
Détecte rapidement les déréglages de grande amplitude
On simule à partir de la 11ième observation un changement de moyenne d’amplitude 1.5 x écart-type
Détection tardive des déréglages de faibles amplitudes
(8 points après le début du déréglage)

Multitude des règles
de décision rend la carte
moins simple à analyser
Prise en compte des résultats antérieurs grace aux règles des points successifs
Détecte les dérives de faibles amplitudes
Carte Shewhart

Inconvénients
Avec plusieurs critères de décision
Les différents travaux sur la carte de SHEWART ont permet de fixer de nombreuses règles de décision dites «
règles de séries
». Le principe est de
détecter une dérive ou un décalage
, même si le dernier point est dans les limites de contrôle.
Ces règles varient suivant les auteurs et les domaines d’application, leur nombre peut atteindre 9.
Le module carte de controles se limite à
4 critères paramétrables
par l’utilisateur (cf. norme AFNOR X 06-031.1).
Avantages

Détection plus rapide
que la carte de SHEWHART d’
un déréglage de faible ou moyenne amplitude
.
Simple à interpréter
: une seule règle de décision, même forme graphique que la carte SHEWHART
Carte EWMA
Inconvénients
Exponentially Weighted Moving Average
Avantages
Au lieu de suivre l'
évolution des résultats de calibrage
, la carte EWMA suit l'
évolution d'indicateurs calculés par pondération de tous les résultats historiques
.
Graphiquement, la carte EWMA est constituée d’une ligne centrale (Cible), deux limites de contrôle (LCS et LCI) et la courbe des indicateurs.
La carte EWMA est
recommandée par le guide d’application GA X43-132
pour la détection des dérives en justesse de l’AMS.
Éfficacité moyenne
pour les
déréglages de forte amplitude
: elle peut masquer les augmentations brusques ou détecter plus tard que la SHEWART une dérive de forte amplitude.
Les
petites erreurs systématiques
qui passent « inaperçu » pour la carte de SHEWART,
se cumulent avec CUSUM et deviennent évidentes
.
La carte CUSUM permet d’identifier le début de la dérive et d’estimer son amplitude pour décider de l’ajustement à faire à l’AMS.
Carte CUSUM
Inconvénients
CUmulative SUM
Avantages
La carte CUSUM, appelée carte CUSUM bilatérale (NF X 06-031-4) est constituée de
deux indicateurs de cumul des écarts
(K+ et K-) et
deux limites de contrôle
(LSC et LIC).
Par défaut
un seul dépassement d’une LC
par l’un des indicateurs signifie une éventuelle
dérive de la chaine de mesure
.
Si les points de mesures
fluctuent autour du Zéro sans dépasser les limites K
, le système de mesure est
sous contrôle
. Sinon tout dépassement successif de limite K se cumulent (positivement comme négativement).
La carte CUSUM est
moins simple à analyser
que l’EWMA (graphique différent : deux indicateurs, deux tracés sur la carte de contrôle,..).
Moins intuitive car elle ne représente pas directement la cible suivie
.
Dispersion
Dispersion
Conclusion
Pour détecter les deux types de dérive moyenne et forte il est conseillé d’analyser simultanément au moins deux cartes
SHEWHART + EWMA
ou
SHEWHART + CUSUM
.
Le logiciel offre la possibilité de
superposer deux cartes sur une seule fenêtre
.
CUSUM
Carte CUSUM dispersion (décrite dans la norme NF NE 14181) qui tente de détecter une
variation importante de la dispersion à partir des résultats de calibrages
(moyennes).
Shewhart
Carte de SHEWART dispersion (norme AFNOR X 06-031.1) analogue à la carte SHEWART de la moyenne. Cette carte
contrôle l’évolution des écarts- type
obtenus lors d’une phase des différents calibrages.
Pour les cartes relative à la fidélité, il est
préférable d’utiliser la carte CUMSUM dispersion
pour les raison suivantes :
Facile à interpréter
car elle n’a qu’un seul critère de décision, une seule limite de contrôle. (La carte de SHEWART nécessite plusieurs critères de décision)
C’est une carte de contrôle à valeurs individuelles. Elle
utilise directement les résultats de calibrage
(moyennes) pour calculer l’indicateur à tracer sur la carte. La carte de SHEWART dispersion nécessite la connaissance des écarts types des échantillons (scans 10s) de la phase de calibrage.
Conslusion
Accès aux cartes de contrôle
Depuis la barre d’outils de l’application WorkStation

Depuis le menu « Module SPC» du menu « Gestion technique » de l’application WorkStation

Depuis le menu « Module SPC» du menu contextuel du tableau de données de l’écran de validation des données

Interface principale
Cartes de contrôle
: visualisation d’une carte.

Afficher les données
: affichage des résultats de calibrage et les caractéristiques de la carte sélectionnée dans un tableau.

Afficher l’historique
: affichage du tableau des événements de l’historique associés à la carte de contrôle sélectionnée.

Légende
: pour afficher ou masquer la légende de graphique de la carte.

Options
: définition des paramètres par défaut pour chaque type de carte de contrôle.

Interface principale
Filtre
: permet de choisir les cartes de contrôle en fonction de leurs états et de la période. Trois états sont possibles :
« Toutes les cartes »,
« Cartes à acquitter »,
« Cartes à créer ».
Profil de calibrage
: permet de sélectionner un des profils de calibrage associé à la mesure.
indique que la mesure est mise sous contrôle par une ou plusieurs cartes et qu’aucun incident n’est survenu.
indique qu'aucune carte n'est définie sur la mesure.
indique qu’un incident est survenu sur au moins une des cartes appliquées.
Mesures
Paramètres
Equipements
Sites de mesures
Cartes de contrôles disponibles
Interface principale
Description d'une carte de contrôle
La définition d’une carte de contrôle est structurée en quatre groupes d’informations nommés :
Dates
,
Détermination des limites
,
Caractéristiques
,
Critère de décision
.
Pour accéder à cette définition, vous devez sélectionner un type de carte puis cliquer sur le bouton «
Détails
» sous la zone de graphique.
Dates
À la création ou modification d’une carte de contrôle, vous devez spécifier la "
date Z0
" et la "
date d'application
"
Détermination des limites
Caractéristiques
Critères de décisions
Les critères de décision sont les
règles utilisées par la carte de contrôle pour détecter des situations hors contrôle.
Ils
définissent les variations anormales
des points autour de la cible qui sont considérées comme signe d’une dérive ou de perte de fidélité.
Date Z0
Quelque part entre la date Z0 et la date d'application
Date d'application
Date Z0
Elle correspond à la date du premier résultat de calibrage pris en compte dans le calcul des indicateurs de la carte
Quelque part entre la date Z0 et la date d'application
Durant cette phase, les résultats de calibrages enregistrés sont pris en compte dans le
calcul des indicateurs
de la carte
mais ne sont pas contrôlés
Date d'application
A partir de cette date, les traitements statistiques qui permettent de mettre en évidence certaines anomalies du système de mesure sont effectués par la carte, sur les résultats de calibrages enregistrés.

La date d'application est toujours supérieure ou égale à la date Z0
Période de référence
Calculs semi-automatique
Saisie manuelle
Tous les champs du groupe « Caractéristique » de la carte sélectionnée sont à saisir manuellement par l’utilisateur
Toutes
les caractéristiques sont estimées automatiquement
à partir d’une
période de référence
. Le début et la fin de la période de référence sont à spécifier manuellement par l’utilisateur.

La
cible est estimée par la moyenne des résultats de calibrages
sur la période de référence.

L’
écart type est estimé par la racine de la variance des résultats de calibrages
de la période de référence.

Les
limites de la carte sont calculées
par leurs expressions théoriques en
fonction de la cible et de l’écart type estimés
.

Ce mode contient les deux sous modes suivants :
• «
Cible+Ecart-type
» : les limites de la carte sont calculées automatiquement par leurs expressions théoriques à partir des caractéristiques de la carte saisies manuellement par l’utilisateur.
• «
% de la cible
» : les limites de la carte et l’écart-type sont calculés en utilisant les pourcentages de la cible spécifiés par l’utilisateur dans la fenêtre « Options ». Ce sous mode est uniquement disponible pour les cartes Shewhart et Shewhart %.

Le groupe d’information «
Caractéristiques
» contient tous les paramètres nécessaires à la
reconstruction d’une carte de contrôle
(cible, écart-type, limites de contrôle, nombre d’échantillons, coefficients de calcul des limites, ….)
Le contenu de ce groupe
dépend de la carte de contrôle utilisée
Le nombre de paramètres à saisir manuellement pour chaque carte de contrôle dépend du mode de « Détermination des limites » activé par l’utilisateur
Le
calcul automatique des limites de contrôle
nécessite que la
cible et l’écart-type soient connus
. Pour les déterminer, en absence de période de référence, on peut suivre les recommandations suivantes
On peut associer à la cible une des deux valeurs suivantes :
• valeur du matériau de référence
• premier résultat de calibrage réalisé immédiatement après le QAL2. C’est la valeur préconisée par le guide d’application GA X43-132

Pour chaque polluant, on affecte à l’écart type une des valeurs suivantes :
• l’incertitude établie lors de l’étape QAL1
• une combinaison de l’incertitude QAL1 et l’incertitude liée aux conditions réelles du site (Norme NF EN 14 181) :
Sams
=
Sqal1
+
Ssite
. Cependant, le deuxième terme
Ssite
n’est pas facile à déterminer ;
• la valeur préconisée par le Guide d’application GA X 43-132 donnée en % de la première valeur lue par l’AMS lors de la première valeur d’injection du matériau de référence. Le GA X 43-132 recommande d’adopter les valeurs suivantes :

• l’incertitude type maximale réglementaire. Pour un polluant, si on note par l’incertitude maximale réglementaire donnée par l’IC95% exprimée en % de la VLE, l’expression du l’écart-type est donnée par la formule suivante :



Pour les installations d’incinération on obtient les valeurs suivantes :
Pour les cartes EWMA, CUSUM et CUSUM dispersion il n’y a que
le seul critère de décision « Contrôle LC » à activer
. Le paramètre associé à ce critère correspond au nombre de dépassements consécutifs de la limite de contrôle nécessaire pour conclure à un incident.
Pour les cartes de Shewhart, on peut fixer de nombreux critères de décision dits «
règles de séries
». Le principe est de détecter une dérive, même si le dernier point est dans les limites de contrôle, à partir de la répartition des points précédents sur la carte. Le module CARTES DE CONTRÔLE offre la
possibilité d’utiliser 4 critères
paramétrables par l’utilisateur (cf. norme AFNOR X 06-031.1).
Les paramètres associés aux critères de décision sont modifiables par l’utilisateur. Leurs valeurs par défauts sont à saisir dans la fenêtre « »
La fenêtre d'option, accessible sur la barre d’outils de l’interface, permet de modifier le paramétrage par défaut et les préférences globales du module SPC

Critère de décision
: permet de saisir pour chaque critère la valeur de son paramètre.

Shewhart
: contient les
coefficients de calcul des limites de surveillance et de contrôle
pour les cartes Shewhart. Il permet aussi de définir directement ses
limites en % de la cible
. Ces pourcentages sont appliqués si le mode Calcul semi-automatique+% de la cible est sélectionnée comme mode de détermination des limites.

EWMA
: contient les deux paramètres nécessaires au calcul de la carte EWMA :
Coef LC et paramètre de sensibilité
.

CUSUM
: contient les paramètres nécessaires au calcul des deux cartes CUSUM Dérive et CUSUM Dispersion.

Libellés
: permet de spécifier des
libellés aux phases de calibrages
.

Global
: contient le nombre de derniers résultats de calibrage qu'on souhaite afficher sur la carte lorsque on clique sur le bouton


Surcodage
: permet de
spécifier le code qualité à appliquer en fonction du critère de décision
. Les CQ sont gérés par un
ordre de priorité des incidents
(du plus important ou moins important : dépassement LC, dépassement LS, dérive, changement de moyenne).
Un seul critère « Contrôle LC » est commun à toutes les cartes
, les autres critères sont spécifiques aux cartes de Shewhart.
Création des cartes
Acquisition des données
Les cartes de contrôles du module CARTES DE CONTRÔLE permettent de
surveiller l’évolution des résultats des calibrages automatiques ou saisis manuellement
.

Une carte de contrôle est toujours
associée à une mesure – un profil de calibrage – une phase dudit profil
. Cela permet de suivre l’évolution des résultats de calibrages pour un profil identique.

Pour définir un profil de calibrage et paramétrer les calibrages automatiques commandés par le système d’acquisition voir l’aide en ligne de WorkStation.

Acquisition automatique
• À l’ouverture de l’écran « Module SPC »,
toutes les mesures ayant un profil de calibrage apparaissent dans la zone « Mesure »
• Tous les
résultats de calibrages disponibles en base de données sont remontés automatiquement
dans le tableau de données de chaque type de carte
• Le tableau de données est accessible depuis l’onglet « Afficher les données », de la barre d’outils de l’interface
• Les
tableaux de données seront complétés au fur et à mesure des opérations de calibrages automatiques commandés par le système d’acquisition
• Pour la phase de calibrage sélectionnée, le tableau de données contient la date et les résultats de calibrage (moyenne et écart-type de des échantillons enregistrés pendant la phase de calibrage) ;








• Le mode modification du tableau est accessible par le bouton « Modifier »
• Le mode modification du tableau ne
permet pas la suppression ou la modification des résultats de calibrages automatiques
, mais vous pouvez
invalider ou valider
une sélection de données. Pour cela utiliser les commandes ou le clic droit de la souris
• Les
modifications possibles sont communes à toutes les phases
. Par exemple, si on invalide le résultat de calibrage sur une phase, les résultats des autres phases sont aussi invalidés automatiquement.

Saisie manuelle
Pour saisir les résultats de calibrage manuellement, suivrez les étapes suivantes :
1.
Sélectionner la mesure
à mettre sous contrôle dans la liste « Mesure »
2.
Sélectionner un profil
et une phase de calibrage
3.
Activer l’onglet «
Afficher les données
» et cliquer sur le bouton « Modifier »
4.
Saisir un résultat de calibrage
par ligne puis «
Valider
»
•La barre d’outils du tableau contient les commandes suivantes :
Valider une sélection des résultats de calibrages invalides
Invalider les résultats de calibrages sélectionnés
Supprimer les résultats de calibrages sélectionnés
Coller les données importées depuis une feuille de données de même format
• Lors de la saisie d'un résultat de calibrage sur une phase, un résultat est ajouté automatiquement à toutes les phases avec la même date et des valeurs égales à 0.
• après la validation de la saisie, les dates des calibrages ne sont pas modifiables.
• la modification des valeurs d’un résultat de calibrage manuel (moyenne et écart-type) est toujours possible.
• pour copier-coller les combinaisons Ctrl-C et Ctrl-V sont également utilisables dans le mode modification du tableau.
• la
suppression des données n'est possible que pour les données importées
(saisies manuellement).

Création des cartes
Pour créer une carte de contrôle depuis l’écran « Module SPC» vous devez suivre les étapes suivantes :

1.
Sélectionner la mesure
à mettre sous contrôle dans la liste « Mesure »
2.
Sélectionner un profil
et une phase de calibrage
3.
Sélectionner la carte
à mettre en place à partir de la zone de sélection de carte







4.
Cliquer sur le bouton « Détails»
. La fenêtre de définition de la carte apparait sous la zone graphique
5.
Spécifier les différents paramètres
et cliquer sur le bouton «
valider
» pour sauvegarder la carte. Cela lance le calcul et l’affichage graphique de la carte

Shewhart
Caractéristiques
Le groupe d’information « Caractéristique » de la carte Shewhart contient les paramètres suivants :
• cible ;
• Nb Scan : nombre de scans non corrélés ayant permis le calcul de la moyenne de la phase dans un calibrage ;
• écart – type : ;
• Coef LC : coefficient de calcul des limites de contrôle ;
• Coef LS : coefficient d’e calcul des limites de surveillance ;
• LIC : limite inférieur de contrôle ;
• LSC : limite supérieure de contrôle ;
• LIS : limite inférieure de surveillance ;
• LSS : limite supérieure de surveillance ;
• LIV : limite inférieure de validité ;
• LSV : limite supérieure de validité.

Détermination des limites
Si le mode «
Période de référence
» est activé, les paramètres
Cible, LCS, LCI et Ecart-type sont estimés automatiquement
à partir des résultats de calibrage sur la période de référence. Les
limites sont calculées en utilisant la cible et l’écart type estimés
par les formules suivantes :




Si le mode « Calcul Semi-automatique » est activé, l’outil propose de sélectionner l’un des sous modes suivants :
• «
Cible + écart-type
» : seules les limites LCS, LCI, LSS et LSI sont calculées automatiquement. Les autres paramètres doivent être saisis manuellement.
• «
% de la cible
» : les limites LCS, LCI, LSS, LSI et l’écart-type sont estimés automatiquement à partir des pourcentages de la cible paramétrés dans la fenêtre «Option».

Critères de décision
Pour cette carte, le module SPC offre la possibilité d’utiliser quatre critères paramétrables par l’utilisateur (cf. norme AFNOR X 06-031.1) :









• contrôle LC : 1 seul dépassement d’une limite de contrôle LCI ou LCS ;
• contrôle LS : 3 dépassements successifs d’une limite de surveillance LSI ou LSS ;
• contrôle dérive : 6 valeurs consécutives croissantes ou décroissantes (Tendance) ;
• contrôle moyenne : 8 points consécutifs situés d’un même coté de la ligne centrale
plus ou moins une certaine marge de tolérance
: Cible ± ∆. Cette configuration des points sur la carte signifie la présence d’un biais systématique. La marge de tolérance s’exprime en fonction de l’écart- type: ∆ = Tolérance x écart-type. Sa valeur par défaut est fixée à ∆ = 1xEcart-type.

Représentation graphique
La représentation graphique de la carte Shewhart contient les éléments suivants :
• une ligne centrale représentant l’évolution de la cible ;
• deux limites de contrôles LCS et LCI ;
• deux limites de surveillance ;
• une courbe continue représentant l’évolution des résultats de calibrages ;
• deux limites de validation inférieure et supérieure.

EWMA
Caractéristiques
Les paramètres nécessaires à l’utilisation de la carte :
• Cible ;
• Nb scan : nombre de scans non corrélés ayant permis le calcul de la moyenne de la phase dans un calibrage ;
• écart – type = ;
• coef LC : coefficient de calcul des limites de contrôle ;
• sensibilité : paramètre de sensibilité de la carte EWMA (coefficient ) ;
• LIC : limite inférieure de contrôle ;
• LSC : limite supérieure de contrôle.
Les trois paramètres « Nb Scan », « Coef LC » et « Sensibilité » sont modifiables par l’utilisateur quel que soit le mode choisi pour la détermination des limites. Leurs valeurs par défaut préconisées par le guide d’application GA X43 132 sont :
• Sensibilité :
• Coef LC = 3 (ou 2.9445)
• Nb Scan =1


Détermination des limites
Si le mode «
Période de référence
» est activé, les paramètres
Cible, LCS, LCI et Ecart-type sont estimés automatiquement
à partir des résultats de calibrage recueillis sur la période de référence.
Les limites sont calculées
par leurs expressions théoriques en utilisant la cible et l’écart type estimés.



Si le mode «
Calcul semi-automatique
» est activé, seules les
limites de contrôle LCS et LCI sont calculées automatiquement
.
La cible et l’écart-type doivent être saisis manuellement
.

Si le mode « Saisie manuelle » est activé, tous les paramètres doivent être saisis manuellement.


Critères de décision
La carte EWMA possède
un seul critère « Contrôle LC »
. Son paramètre par
défaut est fixé à 1
. Un seul dépassement d’une des limites de contrôle suffit pour conclure à une éventuelle dérive de l’AMS.




Les indicateurs de la carte étant corrélés les règles de décision de la carte Shewhart ne sont pas utilisables.


Représentation graphique
La représentation graphique de la carte EWMA contient les éléments suivants :
• une ligne centrale représentant la cible ;
• deux limites de contrôles LCS et LCI ;
• une courbe continue représentant l’évolution des indicateurs Zi de la carte ;
• un graphique en points représentant l’évolution des résultats de calibrage ;
• les résultats de calibrages hors contrôle sont repérés sur le graphique de la carte par le symbole
x
.


EWMA : Exponentially Weighted Moving Average /
Carte à moyenne mobile avec pondération exponentielle
.

Au lieu de suivre l'évolution des résultats de calibrage, la carte EWMA suit l'
évolution d'indicateurs calculés par pondération de tous les résultats historique
.


Chaque indicateur est une somme pondérée de tous les résultats précédents. Ils se calculent d’une manière récursive comme suit :

CUSUM
Caractéristiques
Les paramètres nécessaires à l’utilisation de la carte CUSUM Dérive sont :
• Cible ;
• Nb Scan ;
• écart – type ;
• Coef LC : coefficient de calcul de la limite contrôle ;
• Sensibilité : paramètre de sensibilité de la carte CUSUM dérive ;
• LIC : Limite Inférieur de Contrôle ;
• LSC : Limite Supérieure de Contrôle ;
• K+ : Seuil supérieur. Il est utilisé pour calculer la somme des écarts positive ;
• K- : Seuil inférieur utilisé pour calculer la somme des écarts négatifs ;
• les trois paramètres « Nb Scan », « Coef LC » et « Sensibilité » sont modifiables par l’utilisateur quel que soit le mode de détermination des limites choisies. Leurs valeurs par défaut recommandées par la norme EN 14181 sont :
Coef LC = 2.85
Sensibilité = 0.5
Nb Scan =1



Si le mode «
Période de référence
» est activé, les paramètres
Cible, Ecart-type, les limites LIC, LSC, les seuils K+, et K- sont estimés automatiquement
à partir des résultats de calibrages de la période de référence.
Les limites de contrôle LIC et LSC sont calculées par les formules suivantes :


Le calcul des seuils K+ et K- se fait par les formules suivantes :



Si le mode «
Semi-automatique
» est activé,
la cible et l’écart-type doivent être connus et saisis manuellement
.
Les limites de contrôle
LCS, LCI, et les seuils K+ et K- sont calculés automatiquement
à partir de leurs expressions théoriques ci-dessus.



Détermination des limites
Critères de décision
Critère de décision : la carte CUCUM Dérive
possède le seul critère « Contrôle LC »
. Par défaut, un seul dépassement d’une LC par l’un des indicateurs signifie une éventuelle dérive de la chaine de mesure :

• si l’indicateur dépasse la limite LSC → dérive positive

• si l’indicateur dépasse la limite LIC → dérive négative

• si les deux indicateurs fluctuent autour du Zéro sans dépasser les limites, le système de mesure est sous contrôle.



Représentation graphique
Représentation graphique : les deux cumuls des écarts, les limites de contrôle, les seuils positifs et négatifs, les résultats de calibrage et la cible sont reportés sur le graphe de la carte :
• les deux cumuls des écarts sont représentés par des barres en couleurs différentes ;
• les résultats de calibrages sont représentés par un graphique en points.



La carte CUSUM définie dans le module CARTES DE CONTRÔLE est souvent appelée carte CUSUM bilatérale (NF X 06-031-4). Elle est constituée de
deux indicateurs de cumul des écarts et deux limites de contrôle
. L’indicateur cumul des écarts positifs prend des valeurs positives, l’indicateur des écarts négatifs prend des valeurs négatives.

Par contre, la carte CUSUM introduite dans la norme EN 14181 définit ces deux indicateurs comme des valeurs positives. Cet écart par rapport à la norme permet d’avoir une meilleure représentation graphique de la carte.

Visualisation des courbes
Pour visualiser la carte de contrôle, l’onglet « Carte Contrôle » doit être activé. Après la sélection d’une des mesures mise sous contrôle, vous avez les possibilités suivantes :

visualiser l’évolution d’une seule carte de contrôle
associée à une phase et un profil de calibrage

afficher simultanément l’évolution de deux cartes définies sur la même phase de calibrage
. Pour ajouter une deuxième carte dans la zone graphique, faire un clic droit sur son nom dans la liste des cartes disponibles

Visualisation des courbes
• afficher ou masquer la légende du graphe de la carte à l’aide du bouton « Légende » ;

• modifier l'échelle des graphes avec les boutons et . Le bouton sert à centrer le graphe et n'afficher que les points situés à ± 20% des limites de contrôles ;

• limiter l'affichage sur la carte aux n derniers résultats de calibrages à l'aide du bouton . Le paramètre n est définie dans "Option>Global" ;

• afficher les différents paramètres et les critères de décision d’une carte de contrôle en cliquant sur le bouton « Détails » ;

• afficher la valeur de la cible en positionnant le curseur sur la ligne centrale de la carte ;

• afficher les valeurs des résultats de calibrage en positionnant le curseur sur les points de la carte ;

• afficher la valeur de chaque limite de la carte en positionnant le curseur sur sa ligne ;

• faire un zoom sur une région du graphique ;

• repérer les incidents survenus sur la courbe de la carte. Il suffit de mettre le curseur sur l’un des symboles d'incidents pour afficher sa signification.

Tableau de données
Pour afficher le tableau de données d’une carte, vous devez activer l’onglet « Afficher les données » accessible sur la barre d’outils de l’interface.

Le
contenu du tableau de données varie selon la carte de contrôle
sélectionnée. Il affiche pour toutes les cartes les résultats de calibrage, la cible, l’écart-type et les limites de contrôle avec une ligne par calibrage et une colonne par valeur, la première colonne permet l’horodatage.

Les données sont affichées dans une cellule avec une couleur de fond fonction de l’origine de la donnée :
• couleur du CQ "Exploitable"-> résultats de calibrages automatiques
• couleur du CQ "Reconstitué"-> données saisies manuellement
• couleur du CQ "Invalide" -> données manuelles ou automatiques invalidé

Tableau historique
Pour afficher l’historique des événements de type « cartes de contrôle », activez le bouton « Affichage historique » accessible sur la barre d’outils de l’interface.

Le tableau s’affiche en bas de la zone graphique et liste les événements liés aux cartes sélectionnées.

Le tableau affiche un événement par ligne et comporte trois colonnes : la première permet l’horodatage, la deuxième est la description de l’événement et la troisième pour le commentaire.

Le tableau historique liste les événements suivants :
• création d'une carte ;
• suppression d'une carte ;
• modification d'une carte ;
• apparition d'incident ;
• acquittements des incidents.

Pour masquer le tableau historique, désactiver le bouton « Affichage historique »


Actions sur les cartes
Modification
Aucune carte ne peut pas être modifiée
si la mesure associée
a un incident qui n’a pas été acquitté
. Les mesures avec incidents sont repérées par l’icône dans la liste des mesures.
Pour modifier les caractéristiques d’une carte vous suivez
les mêmes étapes que lors de sa création
.

Depuis l’écran « Module SPC» :
1.
Sélectionner la mesure
ainsi que la phase de calibrage
2.
Sélectionner la carte
de contrôle à modifier
3. Cliquer sur le bouton «
Détails

»
4. Cliquer sur le bouton «
Modifier
» et spécifiez les nouvelles caractéristiques de la carte
5. Puis cliquer sur «
Valider
».

Les modifications apportées sur la carte sont immédiatement sauvegardées, ainsi
tous les résultats de calibrages postérieurs à nouvelle date d’application seront contrôlés avec les nouvelles caractéristiques
.
Pour suivre les modifications apportées à une carte, utiliser les deux flèches , situées en bas de la fenêtre « Détails ».

Lors de la modification d’une carte, vous n’avez pas la possibilité de mettre une date d’application antérieure à la date d’application la plus récente. Si vous désirez
recontrôler les résultats de calibrages antérieurs à la date d’application actuelle avec de nouvelles caractéristiques, vous devez supprimer la dernière carte et la redéfinir avec une nouvelle date d’application
.

Chaque modification d’une carte génère un événement qui s’affiche dans le tableau historique.

Suppression
Une carte ne peut pas être supprimée si la mesure suivie a un incident qui n’a pas été acquitté.

Pour supprimer une carte, cliquer sur « Détails » puis sur « Supprimer ».

Les résultats de calibrage associés à la carte supprimée sont immédiatement
recontrôlés par la carte la plus récente si elle existe
.

Chaque suppression de carte
génère un événement qui s’affiche dans le tableau historique
.

Acquittement des incidents
Sur la liste des mesures, l’icône indique qu’un incident est survenu sur au moins une des cartes appliquées à la mesure. Dans ce cas le bouton « Acquitter les incidents » apparaît en haut de la zone graphique associée à la mesure concernée.
Gestion des droits
L’écran « Module SPC » fait l’objet de plusieurs autorisations propres à l’utilisateur et configurées dans l’écran de configuration des profils utilisateur de WorkStation.

Ces autorisations sont les suivantes :
Consultation des cartes : donne l’autorisation d’accéder à l’écran de validation ; il s’agit de la permission minimum nécessaire pour utiliser l’outil.
Création d’une carte : donne la permission de créer des cartes.
Modification d’une carte : donne la permission de modifier manuellement une carte après la création de cette dernière.
Acquittement des incidents : donne la permission d’acquitter les incidents en cours pour une carte.

L'icône et le bouton « Acquitter les incidents »
ne concernent que les résultats de calibrages automatiques
. Si un incident est survenu sur un résultat manuel, il est signalé seulement sur la courbe de la carte qui l'a détecté.

En présence d'incident, le surcodage paramétré dans «Options» est appliqué si le CQ choisi est différent du code « Exploitable ».

La liste des incidents survenus sur une carte de contrôle est affichée dans son tableau historique.

Pour acquitter les incidents, cliquez sur le bouton « Acquitter les incidents », une fenêtre de confirmation et de saisie d’un commentaire apparaît.

Si vous
confirmez l’acquittement, les données ne seront plus surcodées
, un évènement est généré et le commentaire saisi est consigné avec ce dernier.
Merci pour votre attention


Avez vous des questions ?

Full transcript