Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La chanson de Craonne

Petite présentation de la Chanson de Craonne à l'usage des classes de 3e pour la préparation de l'histoire des arts
by

François Campan

on 29 April 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La chanson de Craonne

La chanson de Craonne
Date : entre et
Auteur(s) du texte :

Genre :
Origine de la mélodie : une chanson d'amour de 1911,
Bonsoir m'amour
composée par Charles Sablon
De nos jours
Cette chanson est emblématique de la souffrance des poilus et des mutineries de 1917. Sa diffusion n’a été autorisée qu’en 1974 et les plus vieux enregistrements remontent à cette date (Marc Ogeret). On peut l’entendre dans le film
Un long dimanche de fiançailles
de J.P. Jeunet (2004) où un soldat condamné la hurle avant de se faire fusiller. Elle est également évoquée dans la B.D. de Tardi,
Putain de guerre
, dans des circonstances analogues.
Vocabulaire
La musique
C’est une , comme une grande partie des chansons de cette époque. Véritable tube (1911), sa mélodie était connue de tous. Le procédé qui consiste à chanter des paroles nouvelles est une . L’aspect   , l’esprit musette, contrastent avec le sens du texte et lui donnent sans doute un goût plus , voire

Trois thèmes développés dans la chanson


Ces thèmes reflètent les sentiments de tous les poilus qui sont au front puisque tous vivent des expériences comparables.
Cependant une lecture « de gauche » et même marxiste se dégage du 3e thème.

Contexte historique
Première guerre mondiale ( ) C’est plus précisément la guerre de position, dite guerre des , qui a inspiré le texte de cette chanson. En effet, quelques centaines de mètres grignotés à l’ennemi pouvaient coûter des milliers de vies dans l’ des généraux. Au danger permanent de la s’ajoutaient les conditions   des tranchées : inconfort permanent, surtout par temps de pluie, sommeil habillé quand le vacarme se calmait, pas d’hygiène (d’où le surnom de ), puanteur des que l’on ne pouvait ramasser, etc. Le point culminant de cette stratégie homicide est la bataille du sous lequel se trouve le village de Craonne. En 10 jours, il y eut 40 000 morts pour un résultat quasi nul. Cet acharnement de l’état-major à attaquer a entrainé de nombreux soldats à et à se

Thème 1 : Les conditions du soldat. souffrance, désespoir, révolte.
Thème 2 : La contestation des ordres.
Thème 3 : Le sentiment d’injustice. Civils-militaires. Riches-pauvres
Adhémar Fabulus Sablon, dit 
Charles Sablon
, compositeur français né le 5 janvier 1871 à Paris, mort en 1928.
Ici, Jean Sablon, son fils, chante le refrain.
Se prendre la pile =
Les civilots =
Sans tambour ni trompette =  contrairement au départ des soldats en
La relève =

Embusqués =
Purotins =
Trouffion =

Un autre film sur le sujet,  
Les Sentiers de la Gloire
 de Kubrik (1957)

Image extraite de la bande dessinée de Tardi,
Putain de guerre
(2008-2009).
Quelle est la réaction des autres soldats devant l’exécution de Paulet ?
1915
1917
des soldats restés
anonymes
chanson contestataire
1914
-
1918
tranchées
indifférence
mort
invivables
poilus
cadavres
Chemin des Dames
refuser l’assaut
mutiner
.
Huit jours de repos
« Et le cœur bien gros, comm’ dans un
sanglot »
« On s’en va là-haut en baissant la tête »
« Adieu la vie, adieu l’amour »
« Doucement dans l’ombre, sous la pluie qui tombe, Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes »
« Notre place est si utile Que sans nous on
prend la pile. » 
 «cette guerre infâme »
«Car nous sommes tous condamnés,
C’est nous les sacrifiés ! »
(thème 1, également)
«Personn’ ne veut plus marcher»
«Mais c’est fini, car les troufions
Vont tous se mettre en grève. »

Dans le dernier couplet et le dernier refrain.
«Tous ces gros qui font leur foire »
«ces embusqués »,
«ces messieurs-là »,
«ceux qu’ont l’pognon »,
«messieurs les gros »
«Pour défendr’ leurs biens »
«car si vous voulez faire la guerre, Payez-la d’votre peau ! »
valse
parodie
tendre
,
nostalgique
amer
déchirant
.
se faire battre, écraser
.
les civils.
discrètement
août 1914.

le remplacement par des
troupes fraîches.
cachés
ceux qui sont dans la purée, la misère.

fantassin de base
Deux versions vidéo
Première version enregistrée, elle est un peu datée (1973)

Marc Ogeret
Une version plus moderne (2003)
Les amis d'ta femme
Chanter le refrain
Vous pouvez toujours chanter le refrain devant un jury car celui-ci illustre les deux premiers thèmes (Le dernier refrain illustre très bien le 3e thème)

Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés

Histoire des arts 3e, Collège Magenta de Nouméa
Enregistrement
personnel
Full transcript