Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Atelier Inocula

Compte-rendu de l'atelier Inocula de la journée maraîchage sur sol vivant du 4 décembre 2012 à Auch
by

Emmanuel CHEMINEAU

on 10 May 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Atelier Inocula

apports pour enrichir le sol
en micro-organismes pour digérer
les matières organiques
et activer la vie du sol
INOCULA
(cc) photo by theaucitron on Flickr
(cc) photo by theaucitron on Flickr
Atelier Inocula
Animateurs : Annie WIESER (Association EM les micro-organismes efficaces) et Emmanuel CHEMINEAU ( paysan et formateur en agroécologie Ariège-Agro-Ecologie et CFPPA Ariège-Comminges)
Scribes : Corinne MAYNADIE (maraîchère en installation) et Fabien COLPAERT (maraîcher et éleveur d'ânes)
Les EM pour
micro-organismes
efficaces
Découvets par le Professeur Teruo Higa (Japon)
Mélange de 80 micro-organismes de 5 familles: bactéries lactiques, levures, actinomycètes, bactéries photosynthétiques et moisissures fermentantes.
Mélange d'organismes aérobies et anaérobies vivant en symbiose dans une solution. Ils ont été choisis en fonction de leurs rôles dans le sol qui est principalement de relancer les processus de vie.
Ce mélange de micro-organismes s'applique sur le sol et nécessite un entretien régulier en matières organiques et le non-usage de pesticides.
Utilisation en maraîchage et dans bien d'autres domaines.
1 l de solution mère + 1 litre de mélasse (nourriture des micro-organismes) + 31 litres d'eau = 33 litres d'EMa (activé), solution à utiliser diluée (par exemple 10 ml/litre).
Techniques utilisant des EM:
Bokashi = matières organiques fermentées avec des EM – très acide
poudre de céramique servant de support aux EM et mise dans le sol
tubes en céramique utilisables (à vie) dans l'eau
traitement de l'eau de pluie récupérée stockée en cuve
traitement du sol pour redémarrer la vie du sol (reprise de parcelle dégradée par la chimie, …)
traitement des plantes
Rôle des EM: rééquilibrer les populations microbiennes avec des souches bénéfiques.
Essais réalisés notamment en Allemagne, Suisse, Autriche et Inde montrant l'intérêt de l'usage des EM en terme de productivité et protection sanitaire des cultures.
Application en pulvérisation nécessite grosses buses et des basses pressions.
Apports ponctuels pour préserver la vie du sol et la biodiversité.
Les thés de compost
et percolat
de vermicompost
mise en culture de micro-organismes contenus dans du compost «bien fait». Un échantillon de compost mis dans de l'eau à 35°C pendant 24 h avec un bulleur et un chauffage d'aquarium. Utilisation de la solution obtenue diluée en pulvérisation sur le sol.
Percolats de vermicompost utilisables dilués au sol.
Les extraits
fermentés
de plantes
ce sont aussi des
solutions microbiennes.
Autoproduction facile
chez soi avec plantes
cultivées et spontanées :
ortie, consoude,
bardane, prêle...
Effet d'activation de la vie du sol et apport de micro-organismes
Biochar –
Terra Preta
le charbon de bois pyrolysé a une très bonne structure pour abriter micro-organismes, eau et matières organiques. 1 cuillère à café de biochar représente une surface équivalent à un terrain de football.
Les charbons de bois du commerce sont utilisables bien que de qualité moindre qu'un vrai charbon de bois obtenu par pyrolyse. Le charbon de bois, selon son essence, garde un peu de substances nutritives pour les micro-organismes s'il est obtenu par pyrolyse. On peut fabriquer des fours à pyrolyse chez soi.
On peut activer le biochar (donc l'ensemencer en micro-organismes) par trempage dans du thé de compost, par ajout au montage du tas de compost (10-15 %), trempage dans une solution EM, urine, donner en nourriture aux vers du vermicompost qui en raffolent (on le retrouve ensuite dans le compost).
Usage : épandage au sol en mulch (2-3 cm) ou sous les différentes formes citées ci-dessus.
Rôles principaux : réduction stress hydrique, fixe micro-organismes (dont champignons), fixe carbone de façon pérenne (jusqu'à 50 ans), tendance à remonter le pH des sols acides, tendance à alléger les terres lourdes.
Toutes les essences de bois sont utilisables et plus généralement tous les résidus ligneux (pommes de pin, BRF, bambous, noyaux olives ou pêches, ...)
Les mycorhizes
90 % des plantes vasculaires sont mycorhizées.
Des inocula de mycorhizes existent dans le commerce.
Les mycorhizes sont des phénomènes naturels fréquents
qu'il convient de favoriser.
Emploi engrais solubles type azote et phosphore détruit
fortement les mycorhizes.
Intérêt à garder des plantes vivantes dans le sol et donc
des racines vivantes pour les mycorhizes.
Cultures associées avec arbres et arbustes semblent
intéressantes pour les favoriser.
Conclusion
L'emploi d'inocula ne doit pas dispenser d'apporter régulièrement des matières organiques. Les apports de fumier au sol non enfoui pourraient être considérés comme un inoculum.
Les inocula ne sont en rien une panacée et doivent être intégrés dans la globalité de l'agroécosystème avec l'ensemble des autres bonnes pratiques culturales.
Un modèle de four à biochar
et un lien intéressant : http://www.lesjardinsduloup.fr/atelier-biochar/
Full transcript