Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

TAYLORISME

No description
by

Houda Ezzarioui

on 30 October 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of TAYLORISME

1900
1910
2010
1880
1950
Taylorisme , Fordisme et Toyotisme
Ses avantages
et ses inconvénients :
Ø
les avantages
du taylorisme sont très importants. Il a permit aux entreprises d’augmenter leur productivité et donc leur rentabilité. Les propriétaires gagnent plus et font aussi bénéficier les ouvriers d’augmentation de salaires.
Ø
les inconvénients
du taylorisme se situent notamment sur le plan des conditions de travail.
Le travail spécialisé est monotone, répétitif et très dur. Il a des effets négatifs sur le moral et la santé des ouvriers.
Le Fordisme
Ses avantages
et ses inconvénients :
Ford a développé la standardisation des produits et mécanisé le travail à la chaîne, dans le but de rend les ouvriers plus habiles, évite les pertes de temps, favorise la mécanisation des tâches... donc permet de produire plus avec moins de facteur travail
la fréquence des gestes répétitifs peut conduire à des maladies professionnelles
la décomposition des tâches rend chacune d'elles peu valorisante , l'ouvrier ne peut pas tirer de fierté personnelle du résultat final de son travail. L'extrême spécialisation est un facteur d'abrutissement et de perte de savoir-faire
Ses principes :
Taylor fait reposer l’OST sur 4 principes fondamentaux :

=>
Divison horizontale du travail
: La parcellisation des tâches chaque opération est découpée en tâches simples et rapides à réaliser

=>
Divison verticale du traveil
: La séparation des tâches de conception, d’exécution et de contrôle, appelée aussi la standardisation

=>
Contrôle du travail
: réaliser pas des contremaitres ou des superviseurs dont le rôle est de contrôler la bonne réalisation du travail dans le temps imparti.

=>
Rémunération au rendement
: les salariés sont payés à la pièce fabriquée, incitant l’ouvrier à augmenter constamment son rendement.
Ses limites:
Le taylorisme connaît des limites dues aux nouvelles contraintes du marché :

=>
Fin de la production de masse :
variété des produits. Le taylorisme est jugé trop rigide d’où la nécessité des ateliers flexibles

=>
le taylorisme n’est plus adapté avec l’arrivée de l’automatisation :
l’ouvrier doit être polyvalent aujourd’hui (flexibilité fonctionnelle)

=>
les nouveaux modes de pensée :
écoute, dialogue, coopération, participation de tous, appel à l’intelligence des salariés.
Ingénieur américain, a été le premier à théoriser une organisation du travail : l’organisation scientifique du travail (OST). Il fonde sa théorie sur ses travaux d’observation des ouvriers.
Taylor est l’homme qui a mis au point l’Organisation Scientifique du Travail mais il est aussi un inventeur prolifique. Il a notamment participé avec succès à l’Exposition Universelle de Paris en 1900 .
en 1911 taylor a systématisé sa méthode qu'il a exposé dans un livre intitulé " The principles of scientific management" .
F.W.Taylor
(1856-1915)
Le Taylorisme :
Méthode d'organisation scientifique du travail industriel visant à accroître la productivité par la répartition du procès de travail en éléments partiels et chronométrés éliminant les mouvements improductifs.
c'est une innovation organisationnelle sans précédent dans l'histoire de l'homme au travail. Il demeure, après les différentes critiques justifiées dont il fut l'objet, un des facteurs de la prise en compte des salariés et de leur efficience dans l'organisation.
Henry Ford
(1863-1947)
Un ingénieur et industriel américain, pionnier du secteur automobile et fondateur de la Ford Motor Company et inventeur du fordisme, célèbre modèle d'organisation et de développement d'entreprise.
Henry Ford se fit remarquer dans les années 1920 pour ses prises de positions antisémites, qu’il accusait de détenir toutes les grandes entreprises américaines.
une méthode d'organisation du travail industriel et de politique salariale inventée par le constructeur d'automobiles, l'américain Henry Ford à partir de 1910. . Bien sûr, ce concept est lié au taylorisme dans la mesure où Henry Ford développe et prolonge les principes de l'OST qu'il applique dans sa production automobile. Très vite, toute l'industrie (pas seulement automobile) applique ces principes de productivité.
Ses principes :
Travail réalisé par :
Ezzarioui Houda
Merci Pour votre Attention
L'Homme est un animal qui avance avec une carotte et que l'on sanctionne à l'aide d'un bâton.
Le fordisme repose sur trois principes :
sur le plan technique
: Ford invente le travail à la chaîne : les pièces sont transportées sur un tapis roulant, le convoyeur, ce qui évite des pertes de temps .
sur le plan économique
: le fordisme est à l’origine de la production de masse . Il en résulte des économies d’échelle importantes dues à l’amortissement du matériel sur de longues séries, à l’achat massif et donc à prix réduit, de MP, produits semi-finis, etc.
Sur le plan social
: le fordisme est à l’origine de la consommation de masse, le prix baissant et le salaire augmentant (Il fidélise ses ouvriers en doublant les salaires « 5$ a day » et en réduisant leur temps de travail de 9 à 8h par jour.

Ses limites :
1ére limite
:
la crise sociale
Le quasi-plein-emploi stimule les revendications salariales et favorise le rejet des conditions de travail dégradantes. Ce sont surtout les ouvriers peu qualifiés et immigrés qui revendiquent.
2éme limite
:
les contraintes du marché.
le marché est saturé pour de nombreux biens : électroménager, automobile.
La saturation amène donc à un changement de production
3éme limite
:
l'automatisation.
engendre des problèmes de qualification, des problèmes de rentabilité de l'entreprise à cause de la hausse de l'investissement.
4émé limite
:
les nouvelles formes de travail.
Face aux problèmes que pose le fordisme, au Japon un nouveau mode de fabrication se met en place : c'est le toyotisme
Full transcript