Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Prezi YSL

No description
by

Chloé Jobert

on 23 May 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Prezi YSL

Que tu me plais dans cette robe
Qui te déshabille si bien,
Faisant jaillir ta gorge en globe,
Montrant tout nu ton bras païen !

[…]

D’où te vient cette robe étrange
Qui semble faite de ta chair,
Trame vivante qui mélange
Avec ta peau son rose clair ?


Est-ce à la rougeur de l’aurore,
A la coquille de Vénus,
Au bouton de sein près d’éclore,
Que sont pris ces tons inconnus ?

[...]

Jetant le voile qui te pèse,
Réalité que l’art rêva,
Comme la princesse Borghèse
Tu poserais pour Canova.

Et ces plis roses sont les lèvres
De mes désirs inapaisés,
Mettant au corps dont tu les sèvres
Une tunique de baisers.

Théophile Gautier,
Emaux et camées. (1852)
‘Heedless of tradition, was attired in a long robe of red velvet bordered about the chin and down the front with glossy black fur…There was something perverse and provocative in the notion of fur worn in the evening in a heated drawing-room, and in the combination of a muffled throat and bare arms; but the effect was undeniably pleasing’.
Edith Wharton,
The Age of Innocence
. (1920)

Banksy, Kissing coppers (2005)
Un jour, au doux rêveur qui l’aime,
En train de montrer ses trésors,
Elle voulut lire un poème,
Le poème de son beau corps.

D’abord, superbe et triomphante
Elle vint en grand apparat,
Traînant avec des airs d’infante
Un flot de velours nacarat:

Telle qu’au rebord de sa loge
Elle brille aux Italiens,
Ecoutant passer son éloge
Dans les chants des musiciens.


Robe rouge



Voix suave



Démarche gracieuse





















Songe osé

Voile noir

Silhouette voluptueuse

Peau de velours

Parfum enivrant

Allure délicate

Regard envoûtant



Elle s’avance

Sûre d’elle

Main tendue

Tête baissée

Me regarde

M’ensorcelle

Me transporte



Danse sauvage

Rêve fugace

Sourire sensuel



Cheveux de feu



Gestes aériens





















Sens brusqués

Ensuite, en sa verve d’artiste,
Laissant tomber l’épais velours,
Dans un nuage de batiste
Elle ébaucha ses fiers contours.

Glissant de l’épaule à la hanche,
La chemise aux plis nonchalants,
Comme une tourterelle blanche
Vint s’abattre sur ses pieds blancs.

[...]
Théophile Gautier, "Le poème de la femme". (1852)
I
nterdite à mes yeux -- mais comment l’éviter ?
M
a belle en robe rouge et noir velours d’ébène
À
la douce peau qu’on hésite à regarder,
L
ie le charme fougueux à la passion sereine.

L
’élégante Vénus, objet de mes desseins,
A
dmirée, désirée, qui enchante mes sens ;
B
ras d’albâtre, cou nu, badauds baisant ses mains,
O
béit à elle-même et mène la danse.

U
n instant, elle m’appelle de ses doux yeux :
T
out en elle est mystère. Immortelle promesse,
L
angoureuse, assurée, féline, elle se meut.

O
de à la vie, l’amour… Envoûtante déesse,
V
olage fantaisie, en un instant fugace,
E
n un souffle elle fuit, comme un rêve s’efface.
Katy Perry - I Kissed a Girl (2008)
Joan Jett - I Love Rock 'n Roll (1982)
Quentin Tarantino
Pulp Fiction
(1994)

Mark Gatiss,
Sherlock,
Season 2 ep. 1
"A Scandal in Belgravia"
(2012)

"Indifférente à la convention, elle était vêtue d'une longue robe de velours rouge qui s'arrêtait au menton, et en bas, au devant, agrémentée de fourrure noire... Il y avait quelque chose de pervers et provoquant dans le fait de porter de la fourrure en soirée dans un salon chauffé, ainsi que la combinaison d'une gorge couverte et de bras nus ; mais l'effet était incontestablement plaisant."
Full transcript