Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Lascaux ou la naissance de l'art

Séquence 6ème
by

Christelle Hetes

on 25 October 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Lascaux ou la naissance de l'art

Lascaux ou la naissance de l'art
Le geste et la trace dans la peinture
Dans certaines oeuvres, il est possible d'observer les traces laissées par le geste du créateur. On peut distinguer les traces laissées par les gestes et celles laissées par les instruments.
Dès la Préhistoire, les Hommes utilisèrent les couleurs pour des rites funéraires ou magiques, des attributs guerriers, des cérémonies festives. Les peintures préhistoriques datent de 40 000 à 10 000 ans avant notre ère.
Pour connaître les peintures préhistoriques, les chercheurs ont fait des prélèvements minuscules de peinture sur les parois des grottes. Ainsi, ils ont pu trouver des informations importantes sur les techniques des artistes préhistoriques.
Pour peindre, les Hommes préhistoriques devaient avoir : des pigments pour fabriquer peintures, des liants pour que la peinture tienne sur les parois, des outils pour déposer la peinture.
Grâce à l'oxyde de fer dont le plus connu est la rouille, les Hommes préhistoriques disposaient de teintes jaunâtres, orange brûlé ou ocre qu'ils donnent à la pierre. Avec l'argile du sol de la grotte, ils pouvaient dessiner des tracés digitaux ou directement sur la paroi recouverte d’argile.
L'hématite est un des principaux minerai de fer. Les artistes de la préhistoire utilisaient déjà le rouge de l'hématite : on le retrouve dans les fresques de Lascaux (13 000 avant notre ère). Le rouge est provoqué par l'oxydation du fer.
Le noir de carbone était obtenu en brûlant toutes sortes de matériaux animaux et végétaux.
Les outils
les peintures pouvaient
être simplement
étalées au doigt.
les pinceaux utilisés pouvaient être en bambou écrasé, en crin de cheval ou en plumes, attachés sur un manche en bois.
L'analyse des pigments et l'expérimentation pour reconstituer les techniques de la Préhistoire montrent que les pigments étaient aussi soufflés sur la paroi à l'aide d'un tube végétal ou en os ou simplement avec la bouche.
les pigments étaient utilisés sous forme de crayon.
les peintres préhistoriques se servaient de leur main en employant la technique du pochoir.
http://www.lascaux.culture.fr/index.php#/fr/02_00.xml
Jackson Pollock “Number 8”, 1949 (détail)
Les artistes de la préhistoire disposaient de moyens matériels plus restreints que ceux dont on dispose aujourd’hui. Ils savaient tirer parti de leur environnement pour créer. Ils inventaient des techniques : gravure, empreinte, pochoir, utilisation des pigments naturels, pinceaux de poils d’animaux…


Moyens Plastiques
Boite en carton, papier, colle et produits naturels

Contraintes
Les outils et matériaux sont naturels

Critères d’évaluation
1) Travail du support (travailler en volume autour de la représentation de l’idée de grotte) ---------------------------------------------------------------7
2) Recherches et effets de matière ------------------------------------------------------- 5
3) Réalisation des signes rupestres (techniques employées)------------------------------- 5
4) Travail de groupe ----------------3

Compétence évaluée
: E2 Exploiter les qualités fonctionnelles et expressives des outils, des matériaux
et des supports variés.

Etapes
1. Se préparer un support très irrégulier. Dans une boite en carton, étaler des bandes froissées ou du papier journal détrempé dans de la colle. Après complet séchage du support, observer les irrégularités et les utiliser pour trouver des formes d’animaux réels ou imaginaires. Peindre et/ou graver avec des outils durs.
2. - Chercher des souches, des branchages, des écorces ou des racines… ayant des volumes particuliers. Intervenir par collage et/ou peinture pour signifier.
Chercher et utiliser des outils et/ou des matériaux naturels et/ou insolites pour dessiner : charbon de bois, brindilles, argile, jus de betterave…
3. Apprendre la technique du pochoir : une forme simple est découpée. Garder la forme et sa découpe. La couleur sera déposée à l’intérieur ou à l’extérieur de cette forme. Réinvestir dans un travail positif/négatif.

4. Travailler le signe en tant qu’élément graphique symbolisant un homme, un animal… Puis agir par répétition, regroupement, alternance…

5. - Réaliser des dessins, des gravures et/ou des collages en travaillant la superposition.

6. - Dessiner des animaux en mouvement. Puis les « colorier » par remplissage de couleurs
Full transcript