Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Harry Potter : Du

No description
by

Killian Audrey

on 26 March 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Harry Potter : Du

HARRY POTTER : DU MONDE FANTASTIQUE AU MONDE RÉEL.
I. Les divertissements dans Harry Potter.
1. Les éléments fantastiques dans Harry Potter.
2. Les éléments britanniques dans Harry Potter.
II. Les thèmes sociaux évoqués dans Harry Potter.
1. Le sexisme.
2. La distinction des classes.
3. Le racisme.
Introduction.
En quoi Harry Potter n'est pas seulement une saga cherchant à divertir son public, mais, une saga cherchant à faire réfléchir son public sur différents thèmes sociaux ?
- La saga Harry Potter.
- Joanne Kathleen Rowling.
La saga Harry Potter.
Harry Potter est une saga fantastique de sept tomes, écrite par J. K. Rowling entre 1997 et 2007. Elle a été traduite en français par Jean-François Ménard. Elle raconte les aventures et mésaventures d'un apprenti sorcier appelé Harry Potter et de ses amis Ron Weasley et Hermione Granger à l'école des sorciers de Poudlard, géré par Albus Dumbledore.

L'intrigue principale de la série met en scène le combat du jeune Harry Potter contre un mage noir connu pour être invincible, Lord Voldemort, qui a tué jadis ses parents ; chef d'un clan de mages noirs, les Mangemorts, Voldemort cherche depuis plusieurs années à prendre le pouvoir sur le monde des sorciers.
Huit films ont vu le jour et ont eu du succès (le dernier tome ayant été coupé en deux parties au cinéma), des jeux vidéo et de nombreux autres produits dérivés ont également été créés de la saga.

Dès la sortie du premier tome, Harry Potter à l'école des sorciers, le 27 juin 1997, les livres sont devenus populaires, ont obtenu un grand succès commercial et ont gagné les acclamations des critiques. En Juin 2011, plus de 450 millions d'exemplaires ont été vendu et traduits dans près de 70 langues.
Joanne Kathleen Rowling.
Joanne Rowling, née le 31 juillet 1965 à Yate, dans le Gloucestershire, en Angleterre. FC' est une romancière anglaise, connue sous le pseudonyme J. K. Rowling. Elle est connue mondialement essentiellement grâce à la saga Harry Potter, dont les tomes traduits en au moins 70 langues ont été vendus à plus de 450 millions d'exemplaires. Elle a également utilisé les pseudonymes de Kennilworthy Whisp, Newt Scamander et Robert Galbraith.

C'est une jeune mère divorcée vivant avec les allocations qu'on lui attribue pour sa fille. Elle commence à écrire Harry Potter à l'école des sorciers en 1990. Elle a cherché pendant de longues années l'aide d'un agent littéraire, Christopher Little, avant que son livre paraisse en 1997 chez Bloomsbury. Joanne a obtenu un succès planétaire, les six tomes suivants ainsi que des hors séries ont suivi ce même succès. Ce qui lui a permis d'atteindre une fortune estimée par le Sunday Times en 2008 à 560 millions de livres (environ 590 millions d’euros). Elle a également pu apporter son aide à de nombreuses associations caritatives qui luttent contre les maladies et les inégalités sociales.
1. Les éléments fantastiques dans Harry Potter.
2. Les éléments britanniques dans Harry Potter.
1. Le sexisme.
LES UNIFORMES SCOLAIRES :

Chaque élève de Poudlard doit se soumettre aux coutumes anglaises, ainsi, ils portent un uniforme comme chacune des autres écoles d'Angleterre.
LE VOLANT À GAUCHE :

Même si les anglais ne sont pas les seuls à avoir un volant à gauche, cela reste néanmoins un trait typique britannique que nous retrouvons ici.
LE MAGICOBUS :

Le Magicobus est un bus non visible par les moldus qui a été crée à partir d'éléments des fameux bus à deux étages londoniens.
LES LIEUX TYPIQUEMENT BRITANNIQUES :

Privet Drive, Londres, Shaftesberry Avenue, Goathland, Oxford, Durham, l'Écosse ( Fort William, Steall-Falls, Cape Warth, Glencoe ), l'Irlande ( Falaises de Moher ), le Pays de Galles ( Freshwate-West ), etc ...
LES ACTEURS BRITANNIQUES :

La majorité des acteurs de cette saga sont britanniques : Kenneth Branagh, Gary Oldman, Alan Rickman, Emma Thompson, Michael Gambon, Daniel Radcliffe, Emma Watson, Maggie Smith, Robert Pattinson, Timothy Spall, etc …
LE GARE DE KING'S CROSS :

La gare de King’s Cross se situe en Angleterre, au nord-est de Londres. Elle a subit une très forte médiatisation grâce aux romans Harry Potter, et notamment au premier tome avec la plate-forme 9 ¾ qui mène au monde magique.
GRINGOTTS, LA BANQUE DES SORCIERS :

Gringotts a été formé sur le modèle de la Australia House, à Londres. En effet, Joanne s'est basée sur l'intérieur et l'extérieur de ce bâtiment pour créer sa banque fantastique.
LE STYLE BRITANNIQUE DES PERSONNAGES :

Les éléments britanniques se retrouvent aussi dans le style des personnages : ici, à gauche, avec le personnage de Dolores Umbridge qui est quelqu’un de très maniéré, qui tient toujours sa tasse de thé dans sa main et qui porte des vêtements de style british. A droite, nous avons le personnage de Minerva McGonagall qui elle, a un caractère transmettant parfaitement les coutumes anglaises et ses vêtements sont énormément tournés vers l’Écosse.
Le sexisme est un thème social qui a été dénoncé par de multiples journaux après la sortie des premières adaptations d’Harry Potter au grand écran.

Pour commencer, nous avons le personnage d’Hermione Granger qui est l’unique héroïne féminine de la saga. De plus, dès le début de la saga, J. K. Rowling la représente comme une fille laide mais intelligente et exigeante ce qui rattrape sa mauvaise condition physique d’après l’auteur.

Ensuite, nous avons Mrs. Weasley, la mère de Ron Weasley, l’un des trois personnages principaux. Cette femme est la réplique exacte de la mère au foyer : elle possède cinq enfants et passe la majorité de son temps à s’en occuper, plutôt que de penser à elle.

Le sexisme est aussi représenté à travers cette saga du fait qu’il n’y ait pas énormément de personnages féminins, du moins, des personnages féminins ayant une certaine importance pour l’histoire.
2. La distinction des classes.
La distinction des classes est très flagrante dans la saga d’Harry Potter, notamment à travers l'un des trois personnages principaux de la saga qui s'avère être Ron Weasley.

En effet, il est typiquement représentatif de la classe inférieure. J. K. Rowling dit elle-même lors de nombreuses interviews qu'elle écrit sur les distinctions de classes, comme par exemple lors de cette interview donnée au magazine
O: The Oprah Magazine
où elle parle de son enfance et du personnage de Ron tout en comparant cela à l'importance de l'argent pour s'intégrer et se faire bien voir au sein de la communauté : " L'enfant a une conscience aiguë de l'argent avant d'être conscient des classes. Il ne va pas vraiment remarquer comment un autre enfant tient son couteau et sa fourchette, mais il va être bien conscient de ne pas avoir d'argent de poche ou de ne pas en avoir tant que ça. Je me revois à l'âge de 11 ans. Les enfants peuvent être méchants, très méchants. C'est ainsi qu'on a Ron qui ne porte pas de robes de la bonne longueur, vous savez, qui ne peut pas s'acheter des choses dans le train. Il doit se contenter des sandwichs que sa mère lui a faits, même s'il ne les aime pas. Avoir assez d'argent pour s'intégrer est une facette importante de la vie, et qu'est-ce qu'il y a de plus conformiste qu'une école ? "
3. Le racisme.
Dans la saga d'Harry Potter, le racisme est principalement caractérisé par la Seconde Guerre mondiale durant le troisième Reich, c'est-à-dire la période où l'état allemand nazi est dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945. Ici, J. K. Rowling y a puisé son inspiration pour constituer le personnage de Voldemort et celui de Salazar Serpentard.

Voldemort est la réplique exacte d'Hitler dans cette saga. Son personnage construit sa prise de pouvoir sur le mépris d'une race ce qui fait immédiatement référence au nazisme. Dans Harry Potter, les moldus qui représentent les personnes ne possédant pas de pouvoirs magiques sont à l'image des juifs persécutés durant le troisième Reich. En partant de cette théorie, on peut en déduire que Voldemort cherche à tuer Harry dû à ses origines : il est issu de parents sorciers ce qui est censé faire de lui un sang pur, mais ses grands-parents ne l'étant pas font de lui un sang-mêlé. Durant la Seconde Guerre mondiale, beaucoup étaient considérés comme juifs car selon leur propagande, il suffisait qu'un seul grand-parent soit juif pour " contaminer " le sang. Cette notion de " sang " revient durant cette période, mais aussi dans la saga.

De plus, l'un des quatre fondateurs de l'école de Poudlard n'est autre que Salazar Serpentard, un fervent partisan de la suprématie des sorciers de sang pur. Salazar pensait que seuls les sorciers et sorcières de sang pur devaient être autorisés à rentrer à Poudlard, mais les trois autres fondateurs de l'école étaient contre cette idée ce qui a provoqué son départ de l'école. Ce dernier en a profité car dans le second volet de la saga intitulé Harry Potter Et la Chambre Des Secrets, on apprend qu'il a construit une chambre secrète quelque part dans Poudlard où il a éduqué un basilic dans l'unique but d'achever sa tâche en rapport avec ses précédentes intentions : tuer tous les élèves de Poudlard qui ne sont pas de sang pur. De plus, on peut remarquer ses initiales " SS " qui font allusion au corps d'élite créé à l'époque par Hitler.
Conclusion.

La saga Harry Potter est donc basée sur un monde fantastique où se mêlent aussi bien créatures tirées de la mythologie, tout comme baguettes et sortilèges magiques. De plus, il s'agit d'une oeuvre typiquement britannique : en effet, divers éléments montrent bien que l'intrigue se déroule en Grande-Bretagne, comme par exemple des acteurs qui sont en majorité anglais, des personnages avec un style typiquement britannique ou des lieux réels comme la gare de King's Cross.

Nous avons tous deux travaillé sur l'interprétation de cette saga à succès au niveau de thèmes sociaux comme le sexisme, la distinction des classes ou le racisme qui y sont évoqués implicitement mais intelligemment par J. K. Rowling à travers de ses nombreux personnages tous différents les uns des autres.

Durant ces séances de travaux personnels encadrés, nous avons tous deux appris à travailler en équipe, à être à l'écoute l'un de l'autre, à trouver un accord commun en ce qui concerne le sujet, à nous répartir les tâches afin de terminer dans les temps et dans les meilleures conditions pour cet oral. Nous sommes tout à fait d'accord pour dire que ces travaux personnels encadrés nous ont apporté un véritable enrichissement, aussi bien moralement et culturellement parlant.
Documents audiovisuels :

À la découverte du vrai monde d'Harry Potter
, 2004.

→ des détails sur le monde fantastique et britannique dans Harry Potter.

J. K. Rowling : la magie des mots
, 2012.

→ des détails sur la vie de J. K. Rowling jusqu'à la parution du premier tome d'Harry Potter.

Sites internet :

Le Wiki Harry Potter. [ http://fr.harrypotter.wikia.com/wiki/Wiki_Harry_Potter ]

→ des renseignements sur la saga en général.
→ des définitions de plusieurs termes sortant tout droit de la saga.
→ des descriptions détaillés des personnages.

Wikipédia. [ http://fr.wikipedia.org/wiki/Interprétations_politiques_de_Harry_Potter#Cite note-O-57 ]

→ des pistes sur le sexisme et la distinction des classes dans Harry Potter.

Article de périodique :

" Sous la cape d'invisibilité d'Harry Potter, nazisme et 11 Septembre. " de Louis Lepron,
Le Nouvel Observateur
, 7 Juillet 2013.

→ des extraits d'une interview de J. K. Rowling sur le nazisme dans la saga d'Harry Potter décryptée par un journaliste.
Bibliographie.
Full transcript