Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

ESCP - 27/01/2014

No description
by

Sascha Knetig

on 29 January 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of ESCP - 27/01/2014

CONTACT
FRANCE WEB
Alexander Knetig
Responsable éditorial web
a-knetig@artefrance.fr
Twitter : @aknetig
arte.tv/interactif
LA PRODUCTION EUROPÉENNE
LE CANADA
LA PRODUCTION EUROPÉENNE
AMÉRIQUE LATINE
France

Une production nombreuse depuis 2007
Le rôle central du CNC
Les formats interactifs aux Pays-Bas depuis 2001
La voie spécifique de la Grande-Bretagne
Très peu de productions dans les autres pays européens
Le pays qui a le plus investi dans le monde dans des formats de documentaire interactif
- producteurs et diffuseurs publics (ONF/NFB, Radio Canada)
- le rôle des fonds publics et privés
Une tradition solide de narration expérimentale
Investissement de grands groupe de presse (El Pais de Cali en Colombie, O Globo au Brésil)
Le nouveau rôle de la production indépendante (Chili, Argentine, Uruguay, Brésil)
La production documentaire "classique" aux USA
Relativement peu de productions actuellement, car peu de soutien public et manque de modèle économique
LA SPECIFICITE DES ÉTATS-UNIS
DESK =/= REPORTAGE =/= DOCUMENTAIRE
=/= FICTION

LES NOUVEAUX FORMATS EDITORIAUX :
LES NOUVELLES FORMES DE NARRATION

ALEXANDER KNETIG

DOCUMENTAIRE
REPORTAGE
FICTION
QUELLE DIFFÉRENCE ENTRE CROSS-, TRANS- ET BI-?
CROSS-MEDIA
Une histoire sur plusieurs supports de diffusion (Desktop, Smartphone, Tablette, TV...)
TRANS-MEDIA
Un univers narratif, avec plusieurs histoires, sur plusieurs supports de diffusion
BI-MEDIA
Une histoire sur deux médias différents (TV-Web / Radio-TV / Radio-Web / Print-Web...)

LE TRANSMEDIA
QU'EST QU'UN UNIVERS NARRATIF ?
Un ensemble de caractéristiques qui rendent cohérent une histoire qui se raconte dans la durée, souvent sur plusieurs supports
Parallelisme fort avec la "Bible" d'une saga ou d'une série
QUELQUES
EXEMPLES

La datavisualisation : de l'infographie à la narration d'une véritable histoire
Le newsgame (ou serious game)
NOUVEAUX FORMATS JOURNALISTIQUES DU DESK
Le diaporama sonore au grand reportage
Des productions de qualités très différentes, mais de plus en plus nombreuses
Un des premiers genres à se développer à part entière
Une production traditionnellement soutenue par des fonds publics dans certains pays
Un marché très différent des deux précédents
Des modèles économiques se profilent pour ce genre de productions
NOUVEAUX FORMATS JOURNALISTIQUES DU DESK
Articles enrichis
Articles créés avec des outils du web (Prezi, Storify...)
Des temps de fabrication plus en phase avec les délais de productions de grands projets éditoriaux sur le web
L'implication des diffuseurs traditionnels
L'implication des sites de presse en ligne
Changements des derniers mois
Les modèles économiques des séries et du cinéma sont rôdés et solides
Trois types de production bien distincts
- Les webséries
- Les gros accompagnements de séries TV et transmédia
- Les campagnes de marketing éditorial au cinéma
ATTENTION : il ne faut pas s'éloigner de l'unviers narratif !
Full transcript