Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Athènes - Voyage urbain de l'ISIGE - MINES ParisTech

Athènes - Voyage urbain de l'ISIGE - MINES ParisTech
by

Benjamin Israel

on 1 July 2010

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Athènes - Voyage urbain de l'ISIGE - MINES ParisTech

Ces interventions ont permis de repenser à l'échelle de la ville et de l'agglomération l'ensemble des problèmes auxquels la ville était confrontée : l'aménagement et le rééquilibrage de la ville la modernisation des équipements et des transports la réhabilitation de la ville,
tant au niveau urbain qu'au niveau écologique l'"apprivoisement" du patrimoine historique Les deux cartes ci contre illustrent l'importance de ces bouleversements, et montrent qu'ils font partie d'une véritable stratégie de redéfinition du territoire urbain. Embellir la ville, réinsérer dans le tissu urbain des territoires à l'abandon en leur donnant de nouvelles fonctionnalités, repenser les usages quotidiens du centre : toutes ces actions concourent à la nouvelle recherche d'un équilibre fonctionnel de l'Attique. Athènes ville duale à la croisée des chemins Voyage urbain de
l'ISIGE - MINES ParisTech
Mars 2009 Les projets ont été nombreux et ont permis de lancer de grandes politiques urbaines. les installations sportives stricto-sensu, situées dans des lieux stratégiques et permettant de dynamiser des quartiers en crise ou s'intégrant dans le tissu urbain du centre déjà existant.


La ville d'Athènes s'est littéralement transformée sous l'impulsion des JO de 2004 : nouvelles infrastructures, réhabilitation des anciens bâtiments, nettoyage de la ville... Ces modifications sont visibles à deux niveaux : Ainsi que dans la politique urbaine d'aménagement de la ville et de la région urbaine de l'Attique, qui à trouvé avec les JO la dynamique nécessaire pour mener à bien des projets en gestation depuis longtemps. De la même manière, c'est la centralité même de la ville qui est repensée par ces grands travaux ; Athènes s'ouvre davantage vers son littoral et doucement, reconquiert son statut de carrefour maritime qu'elle avait perdu en s'éloignant de la mer et en s'enclavant dans la plaine de l'Attique, fermée par l'Hymette, le Pentélique, le Parnès et l'Aigaléo. Le schéma d'aménagement d'Athènes pour les Jo de 2004 Une ville
modifiée
en profondeur
par les JO 2004 Véritable moment et outil de re-qualification urbaine, les JO posent cependant une question primordiale : s'agit t'il d'une véritable dynamique urbaine en profondeur, ou d'un simple élan qui, faute de moyens, d'ambition et de bonne gouvernance, s'essoufflera de lui même ? A ce titre, le projet olympique est fondamental pour comprendre l'organisation de l'Athènes actuelle, mais aussi son devenir, proche et lointain. Une nouvelle gestion
et une nouvelle conception
du patrimoine urbain La question du patrimoine est un enjeu majeur pour Athènes, qu'il s'agisse du patrimoine archéologique et historique ou du patrimoine urbain des années Bahaus loin d'être absent de la ville, comme le montre la photographie ci contre, ou celui des années 1980. La construction de la modernité à Athènes : les années 1930, une influence du Bahaus dans l'architecture urbaine.
Source: école Polytechnique d'Athenes Or la question du patrimoine à Athènes ne concerne pas que la simple organisation urbaine de la ville. Elle soulève des enjeux identitaires, des enjeux politiques, des enjeux économiques via le tourisme, et aussi des enjeux culturels. Or les JO de 2004 ont été l'occasion de repenser ce lien, fragile, ténu et pourtant omniprésent, entre l'histoire et la ville. Des projets entamés depuis longtemps, comme le musée archéologique de l'Acropole ont bénéficié de cette impulsion, mais d'autres projets ont aussi vu le jour. Parmi eux, le plus symbolique est sans aucun doute la réunification des sites archéologiques, laquelle a bénéficié d'un budget ambitieux de 180 millions d'euros. Mais la grande nouveauté liée aux JO a été de penser le patrimoine, non plus en seul lien avec l'Antiquité classique, mais comme un élément clé de la réhabilitation de la ville (voir Athènes, entre abandon et renouveau ). A ce titre, les nouveaux équipements sportifs, édifiés par quelques uns des plus grands architectes contemporains [1], sont destinés à devenir eux aussi des objets à part entière du patrimoine urbain. Réunifier l'ancien et le présent, voire le futur à travers la création d'un nouveau patrimoine urbain [2] est sans nul doute l'expression de cette volonté politique de repenser le rapport de la ville à son propre patrimoine.
Full transcript