Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Enseigner le français par les TICE

No description
by

Gladys Aviet

on 15 October 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Enseigner le français par les TICE

1- Cadre théorique
Linguistique
Pédagogie
Méthode ou méthodologie?
Les théories de l'apprentissage
Le béhaviorisme
Didactique
Du verbe grec didaskein :
enseigner
Domaine qui a trait aux contenus d'enseignement, aux savoirs.
Domaine qui identifie la gestion de l'information, de la structuration du savoir par l'enseignant et l'appropriation par l'apprenant.
Enseigner le français par les TICE


Enseigner, c'est quoi?

« Science du langage, c’est-à-dire étude objective, descriptive et explicative de la structure, du fonctionnement (linguistique synchronique) et de l’évolution dans le temps (linguistique diachronique) des langues naturelles humaines. S’oppose ainsi à la grammaire (descriptive et normative) et la philosophie du langage (hypothèses métaphysique, biologiques, psychologiques, esthétiques sur l’origine, le fonctionnement, la signification anthropologiques possibles du langage). »

Dictionnaire de la linguistique de Georges Mounin, éd. PUF, 2004

La linguistique appliquée consiste dans l'utilisation des méthodes de la linguistique ou des résultats des descriptions linguistiques pour résoudre différents problèmes techniques ou sociaux (didactique des langues, traduction etc..).
Linguistique appliquée (fin du XXe siècle)
>> Posture de celui qui transmet
En clair...
Le terme
méthode
peut être compris de deux façons différentes. Il désigne :
> soit l
e matériel d’enseignement
, qui se compose d’un ou plusieurs livres éventuellement accompagné d’autres supports pédagogiques audio ou vidéo ; Et naturellement tout les supports qui se trouvent sur le Net;
> soit
l’ensemble des procédés et techniques de classe
utilisés pour assurer l’enseignement/apprentissage de la langue de façon raisonnée et « scientifique », ce qui suppose la mise en œuvre de principes théoriques.
Le terme
méthodologie
désigne :
> soit
l’étude des méthodes et la
façon dont elles sont appliquées
;
> soit «
un ensemble construit de procédés, de techniques, de méthodes,
le tout articulé autour d’options et de
discours théorisants ou théories d’origine diverses qui le sous-tendent
»
(Cuq & Gruca, 2002, 234).

Del l’anglais « behavior », comportement)
>> s’intéresse aux comportements observables de l’apprentissage.
Pavlov (1849-1936)
a) Le conditionnement dit Pavlovien
Le conditionnement opérant
Skinner (1904-1990)
Le cognitivisme
Le travail de la recherche des sciences cognitives est de comprendre
la manière dont est traitée l’information
en analysant comment se réorganise la structure cognitive d’un sujet après avoir assimilé une nouvelle information. L’approche cognitive accorde une grande place au travail de
la mémoire
, la façon dont celle-ci stocke et rappelle l’information.
L’enseignant doit chercher à mettre en place des
conditions d’apprentissages
qui vont permettre à l’apprenant de réorganiser sa structure cognitive en faisant appel à sa mémoire.
Le constructivisme
>> se centre sur la manière dont le sujet organise le monde et élabore des connaissances (ses propres connaissances) au travers de ses expériences personnelles et de ses schémas mentaux.
Piaget (1896-1980).

L’apprentissage est le fruit d’une
interaction permanente entre le sujet et le milieu
, milieu auquel l’individu s’adapte par deux mécanismes indissociables :

Assimilation --> Accommodation

[Piaget, [1935] 1969 : 208].

L’individu apprend en marge du
contexte social
et il est
au cœur
du processus d’apprentissage. Pour Piaget, le développement précède l’apprentissage et la connaissance est une interprétation active des données de l’expérience par le biais de structures ou de schémas préétablis. Le sujet construit ses connaissances grâce aux interactions avec les objets de son environnement ou phénomènes.

L’acquisition est de ce fait une construction.
Vygotsky (1896-1934)
L’attention est portée sur
la dimension sociale
en jeu dans la construction des savoirs et l’aspect de négociation entre les individus lors d’élaborations de savoirs.

Il s’agit de l
a construction du savoir, mais avec les autres.


L’acquisition est une appropriation
et c’est l’apprentissage qui pilote le développement. Grâce à sa notion de zone
proximale de développement
, Vygotsky nous fait comprendre que l’interaction sociale joue un rôle clef dans le progrès cognitif,
social interaction plays a fundamental role in the development of cognition
[Kearsley, 1994]. Vygotsky souligne également
that instruction is most efficient when students engage in activities within a supportive learning environment and when they receive appropriate guidance that is mediated by tools
(Vygotsky, 1978, cite par Gilliani et Relan 1997, 231).
Une activité essentiellement sociale
Une activité essentiellement individuelle
Constructivisme et didactique

L’acquisition de connaissances passe par une interaction entre le sujet et l’objet d’études par le biais de résolutions de problèmes

La tête de l’élève n’est jamais vide de connaissances (conceptions)

L’apprentissage ne se fait pas par empilement de connaissances, ni de manière linéaire

L’élève donne un sens à une connaissance que si elle apparaît comme un outil indispensable pour résoudre un problème

Les interactions sociales entre élèves peuvent aider à l’apprentissage
I Enseigner et apprendre
L'apprentissage est un processus mental interne essentiellement crontrôlé par les apprenants eux-mêmes.
L'apprentissage est un processus impliquant la perception, la compréhension, l'organisation, et le stockage des informations, puis la récupération en vue d'une production.
(Chastain, 1990)
Méthodologie traditionnelle
Méthodologie directe
Méthodologie Audio-Orale
Méthodologie Structuro-Globale-Audio-Visuelle
Approche communicative et actionnelle

Méthodologies

CECRL

Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues
Il a été conçu dans l’objectif de fournir une base transparente, cohérente et aussi exhaustive que possible pour l’élaboration de programmes de langues, de lignes directrices pour les curriculums, de matériels d’enseignement et d’apprentissage, ainsi que pour l’évaluation des compétences en langues étrangères. Il est utilisé en Europe mais aussi en d’autres continents et est disponible en
39 langues.
Une redéfinition de la compétence de communication qui prend en compte plusieurs composantes hiérarchisées de A1 à C2 :

la composante linguistique
la composante sociolinguistique
la composante pragmatique

> la composante linguistique est induite par la nature des tâches et des situations de communication. Elle a trait aux savoirs et savoir-faire relatifs au lexique, à la syntaxe et à la phonologie.

> la composante socio-linguistique (très proche de la compétence socio-culturelle) est à prendre en compte car la langue, dans ce qu'on en fait, est un phénomène social. Parler n'est pas uniquement faire des phrases. Entrent en jeu, ici, des traits relatifs à l'usage de la langue : marqueurs de relations sociales, règles de politesse, expressions de la sagesse populaire, dialectes et accents.

> La composante pragmatique renvoie à l'approche actionnelle et au choix de stratégies discursives pour atteindre un but précis (organiser, adapter, structurer le discours). Elle fait le lien entre le locuteur et la situation.
Les composantes
Communiquer c'est utiliser un code linguistique (compétence linguistique) rapporté à une action (compétence pragmatique) dans un contexte socio-culturel et linguistique donné (compétence socio-linguistique).
Déductif

La démarche déductive désigne un enseignement de la grammaire qui
va des règles aux exemples.
L’enseignant explique les règles de la grammaire et les élèves doivent les apprendre, puis il leur donne des exemples pour les appliquer. La grammaire déductive exige l’activité intellectuelle des apprenants. Ils doivent observer les formes linguistiques pour appliquer les nouvelles règles.

Inductif

La démarche inductive désigne un enseignement de la grammaire qui
va des exemples aux règles.
Cela signifie que l’élève devient actif parce qu’il doit élaborer les règles de grammaire d’après les exemples fournis. La grammaire inductive est cognitive puisque l’élève doit mobiliser ses connaissances antérieures pour résoudre un nouveau problème grammatical.


Grammaire


Les principaux concepts théoriques du CECR

les 4 compétences générales individuelles
: savoir (knowledge) ; savoir-faire (skills and know-how), savoir-être (existential competence), et savoir-apprendre (ability to learn)

les 4 compétences communicatives langagières :
linguistique, pragmatique, socio-linguistique, et socioculturelle

les 4 activités de langages :
réception, production, interaction, médiation, et leurs stratégies communicatives : planification, exécution, contrôle, remédiation.

les 4 domaines langagiers :
personnel, public, professionnel, éducatif

les 3 paramètres de l 'utilisation langagière
: situation ; texte ; contraintes.
Publié par le Conseil de l'Europe en 2001
Full transcript