Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La répartition de la richesse

Monde contemporain - module 4
by

Stéphanie Paquette

on 11 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La répartition de la richesse

La répartition de la richesse
Module 4
Le 20e siècle a été marqué par deux grands courants :
le capitalisme et le socialisme.
Perspective historique
Comment se répartie la richesse dans le monde?
Perspective géographique
Pourquoi la richesse est-elle mal répartie?
Dimension économique
Comment les pays riches peuvent-ils aider les pays pauvres?
Perspective politique
Introduction : La répartition de la richesse
Le monde actuel est le théâtre de grandes disparités pour ce qui est de la richesse.

1. Êtes-vous d'accord avec cette affirmation? Justifiez votre réponse.

2. Que signifie le concept de richesse selon vous?

3. Comment évalue-t-on la richesse d'un pays ? Quels sont les indicateurs?

4. Quels sont aujourd'hui les pays les plus riches ? Les plus pauvres?

5. Selon vous, le 1% des gens les plus riches possèdent quel pourcentage de la richesse mondiale?


Hypothèses et discussion :
Que retenez-vous? Qu'en pensez-vous?
Des indicateurs de la richesse
Les concepts
(voir lexique)
Disparité
: synonyme d'inégalité.

Concentration
: action de réunir la richesse dans les mains d'un petit nombre.

Développement économique
: évolution dans les structures sociales et économiques d'un pays apportée par une industrialisation accrue, une production grandissante et une hausse du niveau de vie de la population.
1. L'accès à l'eau potable ;

2. L' accès à l'éducation ;

3. La sécurité ;

4. L'abondance des ressources naturelles et leur exploitation ;

5. La production, la distribution et la consommation des biens et services...

Perspective historique
Dimension économique
Perspective géographique
Dimension politique
Capitalisme
Socialisme
Le début du socialisme et du communisme
Montée de la bourgeoisie marchande avec le mercantilisme.

Accumulation de capitaux et investissements.

Révolution industrielle au Royaume-Uni ( machine à vapeur = mécanisation de la production)

Le capitalisme domine le 20e siècle.
Le fonctionnement du capitalisme
Capital ($)
Entreprises
(propriété privée)
Production de biens et de services par les employés en échange d'un salaire.
Profits pour
les entreprises
(actionnaires)
Investissement dans la production par les actionnaires.
Vente des biens et services
« C'est avec de l'argent que l'on fait de l'argent !»
*Capital
: produit accumulé qui permet le surplus.
Ex. : Argent, main-d'oeuvre, matières premières.
Avant le capitalisme....
Le féodalisme ( Moyen Âge au 16e siècle)
Le mercantilisme ( 16e au 19e siècle)
Repose sur :
La possession de métaux ( or et argent) ;
Le commerce extérieur ;
L' exploitation des colonies ;
L' esclavagisme.
-Société dominée par l'aristocratie.
Roi
Noblesses (seigneurs)
et clergé
Paysans et serfs
Deux écoles de pensée capitalistes
Keynes et l'interventionnisme
Friedman et le libéralisme
Le capitalisme ne peut survivre que par une meilleure répartition des richesses. Les moyens pour y arriver :
Perception des impôts et des taxes;
Intervention ponctuelle de l'État.

L'État doit réguler les cycles économiques : c'est ce qu'on appelle l'
interventionnisme.
Prône la liberté du marché et propose une réduction maximale de l'intervention de L'État.

L'offre et la demande régulent l'économie. Lorsque l'État intervient, il fausse le jeu.

La répartition de la richesse a moins d'importance que la possibilité de richesse individuelle.

C'est le
libéralisme économique
.
IDÉOLOGIE DE GAUCHE
IDÉOLOGIE DE DROITE
Guerre froide (1945-1991)
surchauffe
Récession
Ralentissement
Reprise
croissance
temps
Variation du PIB
*Voir le tableau à la p.141
Le socialisme
Le socialisme est une
réaction
aux excès du capitalisme (mauvaises conditions de vie des travailleurs, inégalités sociales et crises économiques).

Dans le système socialiste,
l'État
dirige la production au nom du peuple et voit à la redistribution de la richesse. Les entreprises privées n'existent pas et on
nationalise
les ressources naturelles et l'industrie.

Objectifs
:
Société plus égalitaire ;
Abolir les classes sociales ;
Bien-être collectif.
Karl Marx et le communisme
Marx voit le capitalisme comme étant déshumanisant, car il encourage l'exploitation humaine. Au milieu du 19e siècle, avec son ami Engels, il développe donc la théorie du communisme.

Selon Marx, le socialisme est une étape vers le communisme.

Communisme
:
Idéologie politique
L'État et la propriété privée n'existent pas
Mise en commun de la richesse ( biens et services)


Plusieurs partis communistes sont créés à travers le monde. Certains on pris le pouvoir, mais
aucun véritable système communiste
n'a été instauré.
Des pays adoptent le socialisme
Peu à peu, les pays socialistes deviennent des pays totalitaires où les
libertés individuelles sont restreintes
.
Le premier pays a adopté le système socialiste est la Russie, qui deviendra l'U.R.S.S en 1922.
Ces pays ne deviendront jamais complètement communistes, puisque l'État continuera d'intervenir.
En 1949, la Chine adopte également cette idéologie.
Après environ 45 ans de tension, le capitalisme fini par l'emporter. En effet, l'URSS est démantelée en 1991. Les pays libéralisent leur économie.
Aujourd'hui, il reste peu de pays communistes ( socialistes) :
Cuba
La Corée du Nord
Le Viet Nam
Le Laos
Les grands courants économiques
La décolonisation et la nationalisation


Un processus de
décolonisation
s'amorce au milieu du 20e siècle parce que :

Après la Seconde Guerre mondiale, les grandes puissances coloniales sont affaiblies ;

Les États-Unis, en tant que nouvelle superpuissance, prônent le retrait des puissances coloniales en Asie et en Afrique.
Les nouveaux pays indépendants ...
Organisation économique déficiente :
pas de moyens financiers ni de technologies pour exploiter ses ressources eux-mêmes.

Dépendances envers les anciennes métropoles :
exportation des ressources et négociations en position de faiblesse.

Pays riches en ressources naturelles, mais la population vit dans la pauvreté.


La décolonisation de l'Afrique
Les anciennes métropoles tracent les frontières des nouveaux États sans prendre en considération les conflits ethniques (initialement encouragés par les colonisateurs).

Les anciennes métropoles ont suivi leurs propres intérêts.


Les élites mises au pouvoir par les anciens colonisateurs sont souvent corrompues.
Les nouveaux gouvernements vont prendre le contrôle des ressources du pays en suivant leurs intérêts personnels avec la complicité d'entreprises souvent liées aux anciennes métropoles.
La nationalisation des ressources
Certains nouveaux États ont recours à la
nationalisation des ressources
pour éviter qu’elles ne soient contrôlées par les investisseurs étrangers ou qu’elles ne profitent qu’aux privilégiées.

Toutefois, les gouvernement manquent d’expertise et doivent parfois s’associer à des compagnies étrangères.

-Cela s’est fait parfois de façon équitable comme au Botswana ( compagnie minière de diamant = 50% État- 50% compagnie) ;

-Mais la plus part du temps, les gouvernements se contentent de simples
redevances
versées par les compagnies.

1. Visionner la capsule.

2. Répondre au questionnaire sur Challenge U.

3. Construire un infographique.

Une redevance est un paiement qui doit avoir lieu de manière régulière, en échange d'un droit d'exploitation ( d'une ressource, d'une terre, etc.) Celle-ci se calcule en pourcentage des bénéfices de l'entreprise.


Ex: 2% des bénéfices d'une entreprise minière est versé à l'État québécois.
Redevance :
La production de biens et services

Dans un système capitaliste, la création de richesse est associée à la production de biens et services

Plus un pays produit des biens et services, plus son PIB est élevé.


.


Produire des biens et services nécessite :

Des ressources naturelles
Une grande consommation d'énergie
Une main-d'oeuve qualifiée
Une expertise technique
L'investissement de capitaux
L’inégalité de l’accès à ces éléments explique en bonne partie la distribution inégale des richesses dans le monde.
Les secteurs d'activité économiques
Secteur primaire
Exploitation des
ressources naturelles
(agriculture, pêche, élevage, forêt, mines...);


Les pays dont l'économie repose essentiellement sur ce secteur sont généralement des pays pauvres,
en voie de développement (PVD)

Secteur secondaire
Activités liées à la transformation de ressources naturelles en bien manufacturés.

Ce secteur domine dans des «pays ateliers», mais ceuxi-ci ont souvent un
IDH
faible ou moyen.

Dans certains pays, ce secteur se développe rapidement, ce qui assure une croissance économique, mais ne bénéfice pas à toute la population. C'est généralement le cas des pays
émergents.

Secteur tertiaire
Activités non comprises dans les deux autres secteurs.

Principalement les
services
(enseignement, assurance, finance, tourisme, marketing...).

Ces activités sont plus profitables (rapportent plus d'argent à l'État).

Dans les pays
développés
,ce secteur domine.

Les ressources naturelles et leur mise en valeur
Les ressources énergétiques
La possession de ressources énergétiques ne garantit pas non plus la
richesse d'un pays
.

Les ressources énergétiques ne sont pas utiles si un pays ne possède pas d’
usines
pour transformer les ressources en biens de consommation.


L’accès à l’argent (capitaux)
Circulation de l'argent entre les différents agents de l'économie, soit l'État, les entreprises , les banques, les travailleurs et les consommateurs.
L'inégalité de l'accès aux ressources naturelles, énergétiques et aux capitaux
Toutes les régions du monde possèdent des ressources naturelles en quantités variables.

Ce ne sont ni l’abondance et la variété des ressources qui déterminent la richesse d’un État, mais leur
mise en valeur
.

Les pays en voie de développement
Souvent
riches
en ressources naturelles ;

Manquent de technologies, d’expertise et de moyens pour exploiter ces ressources ;

Les ressources sont exportées vers les
pays développés
et exploitées par des entreprises étrangères.

Exemple : La plupart des mines de diamants de trouvent en Afrique, mais les pays de ce continent n’en profitent pas, car elles sont exploitées par des compagnies du Nord.

Les pays développés
Possèdent les
technologies
qui leur permettent de s’enrichir et s’en servent pour exploiter et transformer les ressources naturelles.

Transforment les ressources en produits
à forte valeur ajoutée
. C’est-à-dire que la valeur de revente d’un produit est bien supérieure au coût de production.

o Exemples : automobile, bijoux, produits I-Techs, etc.

Les connaissances scientifiques et technologiques sont gardées par les pays riches.

Exemple : Japon et Allemagne
Pays émergents
Ils possèdent des
entreprises
importantes contrairement aux pays en voie de développement. Celles-ci peuvent exploiter ou transformer les ressources naturelles.

Ils sont devenus l’usine du monde pour les produits
à faible valeur ajoutée
ou à faible technologie.

Exemples : Au Brésil, en Chine et en Russie de grandes entreprises se créent :

Gazprom en Russie
Embrarer au Brésil

Les pays en voie de développement n’ont souvent pas assez d’
usines
et leurs ressources énergétiques ne sont pas bien exploitées.
Les pays développés et émergents ont besoin de sources d’énergie telles que le
pétrole, le gaz naturel, le charbon, l'uranium et l'électricité
pour exploiter leurs usines.
Pays en voie de développement
Pays développés
Pays émergents
Les pays émergents comme la Chine deviennent de plus en plus
énergivores
(consomment plus d’énergie).
Des pays développés n’ont pas de ressources énergétiques comme l'
Espagne
et le
Portugal
. Ils doivent s’en procurer ailleurs.
Les principales routes du pétrole en 2011
Que constatez-vous en observant cette carte?
Flux monétaire
Pour se développer, un pays doit avoir accès à l'
argent et au crédit.

Plus une population est
pauvre
, moins elle y a accès, car elle n’est pas en mesure de donner des garanties aux prêteurs.

Manque de ressources
financières
des populations des P.V.D.

Elles ne peuvent pas offrir de
garanties
de remboursement aux prêteurs .

Les prêteurs (institutions financières) sont hésitants à investir de l'argent dans ces pays.

Le manque de ressources financières dans les pays en voie de développement (P.V.D) : un cercle vicieux
Les pays en voie de développement
Les
entreprises étrangère
qui exploitent les ressources. Elles récoltent les profits.

Le prix des ressources naturelles
varie
constamment.Cette instabilité fait hésiter encore davantage les
institutions financières
à leur prêter des capitaux.

Les
pays développés
prêtent beaucoup d’argent aux pays en voie de développement, mais ils exigent des
taux d'intérêts
élevés.

Pour remédier à la situation, un mouvement de
microcrédit
a fait son apparition dans les pays en voie de développement.





La création de la
Nouvelle Banque de développement
par les membres du Brics promet un meilleur accès aux crédits.
Microcrédit = prêter de petites sommes d’argent aux entrepreneurs et aux artisans ne pouvant avoir accès au crédit classique par les banques. (voir p. 159)
Le commerce international
Cette politique est remise en doute depuis la
crise économique
de 2008.

Le
libre-échange
est en vigueur dans de nombreux pays et il est presque impossible de vivre en
autarcie
, c’est-à-dire en
se suffisant à lui-même sans échanges extérieurs.

Le commerce international est réglementé par divers traités entre les États comme :
o L'ALENA ;
o L'APEC ;
o L'OMC.

La déréglementation
Consiste à limiter le pouvoir de l'État et à laisser le marché réguler l'économie, autant pour l'offre que la demande.

Mesure libéraliste de droite.
La
mondialisation économique
ne règle pas le problème du partage des richesses dans le monde.

L'OMC encourage le
libre-échange
, mais les pays développés et émergents n’en appliquent pas toujours le principe dans leurs relations avec les
pays en voie de développement
.
L'OMC : l'Organisation mondiale du commerce
Cherche à promouvoir le
libre-échange
et à amoindrir
les obstacles au commerce international
.

Elle est dotée d’un
organe judiciaire
, auprès duquel un pays qui s’estime les par un autre peut porter plainte.

L’approche de cet organe judiciaire est la négociation.

Ce tribunal a le pouvoir d’autoriser un pays lésé à imposer des sanctions économiques contre un autre pays qui refuserait de se plier aux décisions.

Deux alternatives
Le commerce équitable
Le protectionnisme
En réaction au mouvement de mondialisation économique, un mouvement de
commerce équitable
prend forme dans les pays du Nord.
En 2006, les ventes des produits certifiés équitables étaient estimées à plus de
2 milliards $.
Il s’agit d’une augmentation de
42%
par rapport à l’année précédente.
Près de
1,5 million
de producteurs et de travailleurs défavorisés dans le monde, dont
80%
de femmes, profitent du commerce équitable.
Commerce équitable : consiste à acheter des produits directement aux producteurs de pays en voie de développement, sans passer par l'intermédiaire d'une multinationale . Ce commerce vise à améliorer les conditions des producteurs et des travailleurs des pays en voie de développement ou émergents. Il vise la justice sociale
Malgré l’intérêt grandissant pour les traités de libre-échange, certains pays peuvent être tentés par des mesures protectionnistes afin de
stimuler leur économie.
Mesures protectionnistes : une politique qui vise par plusieurs moyens à favoriser l'industrie et les produits locaux.
Droit de douanes
Subventions
Taxes
Les mesures protectionnistes peuvent prendre la forme de
subvention

À cet effet, tous les gouvernements subventionnent leurs
producteurs agricoles.


Certaines mesures protectionnistes peuvent donc
accroître
davantage l’écart entre les pays riches et les pays pauvres.
L'OMC
L’OMC établie une
classification
, allant de celle qui n’ont aucun effet sur les échanges commerciaux à celles qui sont susceptibles de créer des distorsions dans les échanges (elles créent une concurrence déloyale).


Les généreuses subventions états-uniennes accordées à l’industrie du coton ont été jugées illégales par l’OMC (voir les explications à la p. 163 du manuel).

Les effets de la crise économique de 2008
L’année 2008 marque le début d’une crise financière et économique qui a provoqué une
récession
dans la plupart des pays
développés
. Cette crise a également eu des répercussions sur les pays
émergents
et les pays en
voie de développement.
Crise économique
Récession et réduction des dépenses dans les pays développés.

Les PVD trouvent moins d'acheteurs pour leurs ressources naturelles et leurs produits et moins d'aide international.

Les pays développés consomment moins

La production des biens de consommation dans les pays émergents diminuent

Ainsi presque tous les pays sont affectés par la crise.

Certains pays vont alors se tourner vers le
protectionnisme
et les pays en voie de développement craignent d’en payer les frais.


Des pays qui partagent des intérêts communs se regroupent parfois afin de favoriser leur développement économique. Ils créent ainsi de grands ensembles économiques .
Les grands ensembles économiques
Le G8 et le G20
Groupe de discussion et de partenariat économique réunissant 8 des pays les plus puissants économiquement, politiquement et militairement du monde :

o États-Unis
o Allemagne
o Canada
o France
o Royaume-Uni
o Japon
o Italie
o Russie

Ils représentent ensemble environ
60 %
du PIB mondial alors que leur population ne représente que
14 %.

Avec la croissance grandissante des économies des pays émergents, le G8 a voulu ouvrir ces portes à de nouveaux membres et a créé le
G20
. Le but
de cet ensemble est de favoriser la concertation internationale pour mieux combattre les problèmes économiques et financiers auxquels le monde doit faire face.

Les grands marchés commerciaux
Grands ensembles commerciaux comme :
o L’ALENA
o Le MERCOSUR
o L'APEC
o L'Union européenne


Certains de ces ensembles peuvent parfois contribuer au
développement
de pays plus pauvres comme c’est le cas avec le Mercosur où le Brésil jour le rôle d’une locomotive pour les autres membres.

Les grandes institutions économiques
Vers la fin de la
Seconde Guerre mondiale
, deux organisations internationales voient le jour à la suite des accords de Bretton Woods (1944) :
o
Fonds monétaire international ( FMI);
o Banque mondiale.


Selon une entente non écrite, le directeur du FMI sera toujours un Européen et celui de la Banque mondiale un États-Unien.

Le FMI
Huit pays sont représentés de façon permanente :
L’Allemagne
La France
L'Arabie Saoudite
La Chine
Les États-Unis
Le Royaume-Uni
Le Japon
La Russie

Les décisions doivent recueillir
85
% des voix. Or, les États-Unis et l’Union européenne possèdent chacun plus de 15% des voix, ce qui leur confère un
droit de véto
. Le nombre de voix est proportionnel aux parts
du financement
de chacun des États.

La Banque mondiale
La Banque mondiale fait partie des institutions spécialisées de l
’ONU.

Les décisions sont prises par les États membres au prorata de leur contribution (comme le FMI).

Elle accorde des prêts préférentiels (avec moins d’intérêts) aux pays en voie de développement, mais exige en retour qu’ils réduisent la corruption ou qu’ils s’ouvrent à la démocratie. Elle finance également des organismes non gouvernementaux (ONG) œuvrant dans des pays en voie de développement. Elle peut aussi faire des dons, par exemple pour aider à la reconstruction après une catastrophe naturelle.
La Nouvelle banque de développement
L’économie d’aujourd’hui est le résultat d’années de libéralisme économique et de politiques visant la
mondialisation des marchés
comme la déréglementation :
Les pays du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) ont récemment créé la Nouvelle banque de développement afin de proposer une alternative pour financer les pays émergents et en voie de développement. À suivre…
ex:
La Déclaration du millénaire
« Nous sommes convaincus que le principal défi que nous devons relever aujourd'hui est de faire en sorte que la mondialisation devienne une force pour l'humanité toute entière. La mondialisation ne sera donc pas profitable à tous , de façon équitable, que si un effort important et soutenu est consenti. Cet effort doit produire des politiques et des mesures , à l'échelon mondial, qui correspond aux besoins des pays en voie de développement et des pays en transition et sont formulées et appliquées avec leur participation effective».

« Nous décidons également de réduire de moitié, d'ici 2015, la proportion de la population mondiale dont le revenu est inférieur à un dollar par jour et celle des personnes qui souffrent de la faim et de réduire de moitié, d'ici à la même date, la proportin des personnes qui n'ont pas accès à l'eau potable ou qui n'ont pas les moyens de s'en procurer. »


Ces objectifs sont-ils atteints ?
http://www.un.org/fr/millenniumgoals/bkgd.shtml
L'aide publique au développement
En 2015, environ 5,7 millard de gens vivent dans des pays en voie de développement contre 1,19 milliard dans les pays de l'OCDE (pays développés).

L'ONU a fixé comme objectif que les pays développés donnent 0,7% de leur PIB pour l"aide au développement.

Certains travailleurs humanitaires estiment que cette part devrait être de 1% afin d'enrayer la pauvreté.
Les secteurs d'aide gouvernemental
Aide financière
Aide matérielle
Vente ou don d'appareils divers et de véhicules .
Aide technique
Envoie temporaire de professeurs, d'ingénieurs, de médecins, etc.
Aide commerciale
Achat à bon prix de produits venant des pays émergents ou en voie de développement.
prêt, subvention ou annulation d'un dette
Aide environnementale
Aide permettant aux pays d'avoir accès à des technologies écologiques propres
Qu'est-ce que l'ACDI?
Lire l'encadré à la page 174.
Réduire le fardeau de la dette
Plusieurs personnes réclament l'abolition de la dette extérieurs de certains pays en voie de développement, surtout ceux d'Afrique.


Qu'en pensez-vous?
Pour répondre à la question, lire a p. 174.
Full transcript