Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

CM Introduction à la sociolinguistique - Université Paris René Descartes

No description
by

Carola Mick

on 7 April 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of CM Introduction à la sociolinguistique - Université Paris René Descartes

Merci pour votre attention!
Ethnographie
Clifford Geertz (1973/2003)
Description Dense
Introduction
à la
sociolinguistique

Carola Mick -- 24 mars 2015
-- 31 mars 2015
-- 07 avril 2015
-- 14 avril 2015

"Croyant, comme Max Weber, que l'homme est un animal pris dans les réseaux de significance qu'il a lui-même tissés, je considère la culture comme assimilable à une toile d'araignée, et par suite son analyse comme relevant non d'une science expérimentale en quête de lois, mais d'une science interprétative en quête de sens"
(Geertz 1973/2003: 209f)
Description mince -- description dense:
"Une hiérarchie stratifiée de structures signifiantes dans les termes desquelles les contractions, les clins d'oeil, les faux clins d'oeil, les parodies, les répétitions de parodie sont produits, perçus et interprétés, et en dehors desquelles ils n'existeraient pas"
(Geertz 1973/2003: 211)
Découvertes par l'ethnographie:
"spécificité complexe"
"caractère circonstancié"
"basées sur un travail de terrain de longue durée, essentiellement qualitatif (mais non exclusivement), hautement participatif, presque obsédé par le détail, et mené dans des contextes délimités"
(Geertz 1973/2003: 226)
"L'analyse consiste donc à trier les structures de signification [...] et à déterminer leur contexte social et leur portée"
(Geertz 1973/2003: 211)
"Notre tâche est double: il s'agit de découvrir les structures conceptuelles qui informent les actes de nos sujets, le 'dit' du discours social, et de construire un système d'analyse dont les termes fassent ressortir ce qui est propre à ces structures, ce qui relève d'elles en tant que telles, par opposition aux autres déterminants du comportement humain"
(Geertz 1973/2003 231)
Oui, ici les gens se rendent compte. Il y a une différence parce que toujours le quechua, quelque chose te trahit. Les mots te trahissent toujours. (...) Je parle le quechua, je parle le quechua. Toujours les gens se rendent compte quand les personnes de la province viennent d‘arriver à Lima. On le note toujours, quand les personnes viennent d'arriver à Lima, depuis la province. On le note toujours, quand il y a des personnes qui viennent d'arriver. Moi, par contre, j'ai grandi en dehors de... On ne me le note plus tellement, mais il y a des moments où ça sort toujours. Ca se note toujours. Par le visage, le physique, la manière de marcher, par tout ça les gens se rendent compte. (...)
Utilisation particulière des adverbes locatifs:
acá -- allá
Ses particularités linguistiques :
-- interférences d'une variété du Quechua ou non ?
-- interférences de différentes variétés de l'espagnol ?
Son positionnement narratif: attitude descriptive vs. prise de position personnelle
Utilisation particulière
des pronoms
Différentes communautés linguistiques du pays
Différents espaces
gégraphiques du pays
Histoire coloniale et rencontre de cultures
Le phénomène de la migration au Pérou
Le répertoire linguistique particulier de la locutrice
La trajectoire migratoire individuelle de la locutrice
Relations de pouvoir
Le travail en tant qu'employée domestique
entre employeurs
et employées
entre personnes migrantes et personnes 'établies'
entre côte
et montagne
Les disparités régionales (sociales, éducatives, économiques...)
entre ville
et village
entre capital
et province
entre monolingues
et bi/plurilingues
...
entre habitants de différents quartiers de la ville
entre des gens à un physique différent
entre des gens avec un niveau d'étude différent
Réflexions méthodologiques
Exercice Acá-Allá
Membership categorization analysis
Harvey Sacks (1972)
Procédé de catégorisation sociale (MCD):
- un ensemble de catégories sociales (au moins une)
- qui servent à subdiviser (une partie de) la société en des sous-groupes (au moins un)
- et qui associe chaque (au moins un) membre de la société mentionné avec au moins une catégorie.

Le procédé consiste de l'ensemble de catégories et des règles d'application. (p. 332)
Règles
- économie: une seule catégorisation suffit
comme référence adéquate
- consistance: un procédé de catégorisation
applicable à un membre de la société sert aussi à en catégoriser d'autres
- les catégories peuvent être regroupées
(
maman/bébé --> famille
)
L'analyse du MCD demande donc la reconstruction de l'ordre séquentiel de l'interaction
Oui, ici les gens se rendent compte. Il y a une différence parce que toujours le quechua, quelque chose te trahit. Les mots te trahissent toujours. (...) Toujours les gens se rendent compte quand les personnes de la province viennent d‘arriver à Lima. On le note toujours, quand les personnes viennent d'arriver à Lima, depuis la province. On le note toujours, quand il y a des personnes qui viennent d'arriver. Moi, par contre, j'ai grandi en dehors de... On ne me le note plus tellement, mais il y a des moments où ça sort toujours, ça se note toujours. Par le visage, le physique, la manière de marcher, par tout ça les gens se rendent compte. (...) Quelques fois ils t'insultent directement, quelques fois non. Mais quelques fois, toujours ils te disent directement: Ay
chola
, montagnarde, toutes ces choses. Toujours les gens sont racistes. Les gens de Lima se prennent pour quelque chose de mieux. Ce sont eux qui ont plus de droit, c'est à dire, d'humilier. Parce que je note que les gens de province viennent comme ça, sans rien savoir, elles viennent d'arriver à la capitale, elles commencent à étudier. Sans rien savoir. Et elles arrivent, et c'est pour cela qu'ils abusent d'elles. Et c'est pour cela que l'on essaie d'avancer, d'étudier, pour dépasser, pour ne pas être humilié, pour être égal à eux, on peut dire.
Quelles sont les catégories sociales évoquées?
Quelles sont les caractéristiques attribuées à chaque catégorie?
Quelles sont les activités considérées comme typiques de chaque catégorie?
Quelle est la relation que la locutrice établit entre ces catégories?
"La nécessité de l'analyse de rester le plus proche du terrain" (Geertz 1964/1972: 227)
Approche étique (etic view) --
Approche émique (emic view)
Evènement communicatif
Dell Hymes (1964)
Approche émique (emic view): Une approche qui se base sur les caractéristiques pertinentes par rapport au comportement en question (24).
Approche étique (etic view): Une grille préliminaire, un cadre pour la comparaison de différentes approches émiques, qui cependant ne correspond pas au critère de validité émique (24).
L'ethnographie met l'accent sur l'interprétation, l'évaluation, et la sélection d'énoncés alternatifs sur un set d'activités culturelles particulières dans une constellation donnée de contextes sociaux. (...)
Les critères pour évaluer l'adéquation d'énoncés ethnographiques par rapport aux phénomènes culturels décrits comprennent: (1) la productivité (dans le sens d'anticipation appropriée ou même prédiction); (2) reproductivité, testabilité; (3) économie. (Conklin, in Hymes 1964: 25)
L'objectivité ethnographique est l'objectivité intersubjective, mais il s'agit avant tout de l'intersubjectivité des participants dans la culture (24).
L'amélioration et l'ajustement constants des enregistrements au terrain dépendent de l'analyse et de l'évaluation simultanées (Conklin, in Hymes 1964: 25).
Pour ne pas exclure d'avance, on ne peut pas définir le son des pieds qui s'approchent ou la position du soleil a priori, en dehors de la communication. Leur statut dépend entièrement de leur construction par un récepteur. En général, aucun phénomène ne peut être défini en avance comme étant exclu des messages (26).
Les situations sociales n'ont pas des propriétés et une structure propres, mais elles marquent l'intersection géométrique des acteurs qui parlent et qui engendrent des attributs sociaux particuliers (63).
Situation Sociale
Je définirais une situation sociale comme un environnement de possibilités de monitorage, partout où un individu est présent, perceptible et accessible à d'autres qui lui sont accessibles de manière similaire. Selon cette définition, une situation sociale apparaît toujours quand deux ou plusieurs individus sont immédiatement présents, et elle termine au moment où l'avant-dernière personne part (63).
Erving Goffman (1964)
Bien que la participation dans une situation sociale implique toujours des contraintes et de l'organisation, il y a des arrangements sociaux qui impliquent davantage de structuration du comportement (64). --> "rencontres"
Quand il y a échange linguistique, il se produit toujours dans ce genre d'arrangement social. (...) La langue est chez soi dans un espace qui n'est pas toujours langagier (64-65).
L'échange n'est non seulement organisé par rapport au locuteur ou la langue, mais comme un petit système d'action face-à-face, mutuellement ratifiée et rituellement définie, une rencontre sociale (65).
L'observateur participant doit faire plus que juste observer pour éviter des interférences entre ses habitudes et ses présomptions et la récognition de ce que les participants d'une autre culture présument.
--> compréhension
L‘étude du discours sité
situation / événement
CHAMP D'ACTION
EVENEMENT FOCAL
"Le contexte est un cadre (Goffman 1974) qui entoure l’événement analysé, et nous offre des ressources qui permettent de l’interpréter de manière adéquate. La notion de contexte implique donc une juxtaposition de deux entités : (1) un événement focal, et (2) un champ d’action dans lequel se situe un événement"
(Goodwin/Duranti 2000: 3)
CONTEXTE
(Goodwin/Duranti 2000)
- "approcher le terrain à partir de la perspective de l'acteur qui construit le monde duquel il fait partie;
- nouer l'analyse au contexte d'étude des activités indigènes que les participants utilisent dans le but de constituer les mondes sociaux organisés culturellement et historiquement dans lesquels ils habitent; et
- reconnaître que les participants sont situés dans des contextes multiples qui sont capables de changement rapide et dynamique" (5)
"Le contexte est un phénomène constitué socialement, interactivement entretenu et inscrit dans le temps" (6)
PROCEDES DE CONTEXTUALISATION
"La langue a une propriété magique: Quand nous parlons ou écrivons, nous adaptons ce que nous voulons dire à la situation. Mais en même temps, comment nous parlons ou écrivons définit cette situation. Il semble que nous adaptons notre manière de parler à une situation qui ne naît qu'à l'aide de notre langage" (Gee 2005: 10).
"Cette propriété magique du langage est vraie: La langue et les institutions se donnent mutuellement le jour dans un processus réciproque qui se développe dans le temps" (10)
"Le
langage en action
est toujours et partout un processus constructeur actif" (10)
Tous les aspects du contexte semblent exister indépendemment de nous, mais en fait, ils doivent être activement et constamment reconstruits à chaque moment donné.
- Signifiance
- Activités
- Identités
- Relations
- Politiques (la distribution de biens sociaux)
- Connections
- Systèmes de signes et savoir
1 L’année dernière, Susan Washington, qui est la coordinatrie de notre curriculum ici a reçu un appel de Sarah à Woodson
2 Elle m’a appelée et m’a dit:
3 „Il y a une personne de Woodson qui est dans le département d’histoire
4 et elle aimerait faire de la recherche dans le domaine de l’histoire noire à New Derby
5 et s’impliquer plus à l’école
6 et voilà son numéro
7 apelle-la“
8 Et je l’AI appelée
9 et nous avions prévu de participer TOUTES LES DEUX à l’institut d’été à Woodson
10 et moi j’ai efectivement participé
11 mais SARAH ne pouvait pas faire ÇA.
(Gee 2005: 15)
(Bloome et al. 2005: 10)
Utilisation particulière des temps verbaux
Utilisation particulière des verbes du "dire" ;
étude du discours rapporté

- les catégories sont caractérisées dans l'interaction par
des critères et des activités (
category bound activities
)
- le MCD sert de base au développement de règles
sociaux, à la distribution de rôles sociaux
- les catégories sont dessinées spontanément en
fonction de l'interlocuteur, de la situation d'interaction
Full transcript