Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La Nouvelle-France vers 1645

No description
by

Catherine Leblanc-H

on 20 October 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La Nouvelle-France vers 1645

La Nouvelle-France vers 1645
Le territoire
Ville-Marie en 1645
Paul Chomedey
de Maisonneuve
Trois-Rivières
Poste de traite
Endroit choisi pour sa situation géographique où se faisaient les échanges de produits locaux, principalement les fourrures.
Fondateur de
Trois-Rivières

1634
Québec
Samuel de Champlain
Fondateur de la ville de Québec

1608
http://primaire.recitus.qc.ca/sujets/5/personnages-marquants/99
Fondateur
de Ville-Marie

1642
Laviolette
Les habitations des français
Je suis Henri Lauson et j’ai 25 ans. Je suis ce qu’on appelle un engagé. Je suis un ouvrier agricole et j’ai été embauché par la Compagnie des Cent-Associés pour venir travailler au Canada. J’ai signé un contrat de trois ans, comme la plupart de mes camarades. En échange de mon travail, je reçois un petit salaire, le logement et le voyage par bateau.

À la fin de mon contrat, j’aurai le choix de rester ici pour défricher une terre et me construire une maison et une ferme ou retourner en France. En Nouvelle-France, la vie est difficile, les hivers sont longs et je m’ennuie de la France et de ma famille. Presque tous mes camarades retournent en France après leur contrat. Si je ne trouve pas une femme pour me marier et fonder une famille, je repartirai moi aussi.
Les engagés
Les religieux
et les missionnaires
L'alimentation en 1645
Même s’il est difficile de défricher la terre, même si les étés sont courts et que les hivers sont froids, les habitants de la Nouvelle-France arrivent à subvenir à leurs besoins en récoltant du blé et des légumes. Ils découvrent également de nouveaux aliments comme le maïs, la courge ou le haricot.


Les nouveaux aliments d’Amérique
Les Amérindiens font découvrir plusieurs nouveaux aliments aux colons français. En plus des légumes (maïs, courge, haricot) et des viandes (orignal, ours, castor), les colons découvrent l’eau d’érable, une eau sucrée qu’ils aiment beaucoup. Tous ces aliments offrent une alimentation plus variée aux habitants de Nouvelle-France qu’aux Français.
La chasse et la pêche
La chasse et la pêche fournissent assez de viande et de poissons pour tout le monde. On peut trouver du gibier comme l’orignal, l’ours et le castor dans les nombreuses forêts autour des établissements et dans le territoire de la Nouvelle-France. La pêche est pratiquée surtout dans le golfe du St-Laurent, près de l’Acadie. Elle fournit assez de morue pour les besoins des habitants.
Les vêtements
et les divertissements
Petite vidéo sur
l'agriculture en 1645
Vidéo sur le
coureur des bois
vidéo sur la traite
des fourrure
vidéo sur les religieux
vidéo sur «Qu'est-ce qu'on mange?»
vidéo sur les divertissements
vidéo sur le gouvernement en 1645
Louis XIII
Roi de France
Full transcript