Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Copy of Untitled Prezi

No description
by

Zineb Eddegdag

on 17 December 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of Untitled Prezi

Les Ecoles de la pensée
Selon l’école de l’interaction, le soin est un processus interactif entre une personne ayant besoin d’aide et une autre capable de lui offrir cette aide. Afin d’être en mesure d’aider, l’infirmière doit clarifier ses propres valeurs, s’impliquer de façon thérapeutique et s’engager dans le soin.

Le soin est donc une action humanitaire et non mécanique. La maladie est considérée comme une expérience humaine qui peut permettre la croissance si la personne en comprend la signification.


L’école des besoins
Pour les théoriciens de cette école, le soin est centré sur l’indépendance de la personne relativement à la satisfaction de ses besoins fondamentaux (Henderson) ou sur sa capacité d’exercer ses autosoins (Orem).
L’infirmière remplace la personne qui, pour un temps, ne peut accomplir elle-même certaines activités liées à sa santé, et l’aide à retrouver rapidement son indépendance en satisfaisant ses besoins ou en l’aidant à exercer ses autosoins

L’école de l’interaction
Virginia Henderson

Pour Henderson la personne est représentée comme un tout complexe ayant 14 besoins fondamentaux, chacun d’ordre biophysiologique et d’ordre psychosocioculturel.

Selon cette conception, les soins infirmiers concernent l’aide apportée aux personnes, malades ou en santé, dans l’exécution des activités liées à la satisfaction des besoins fondamentaux (1955).

Les besoins communs à toute personne, malade ou en santé sont les suivants: boire et manger adéquatement; éliminer; se mouvoir et se mettre dans une position convenable; dormir et se reposer; se vêtir selon la saison; maintenir une température corporelle normale; être bien propre et bien mis; éviter les dangers de l’environnement; communiquer avec ses semblables; pratiquer sa religion ou agir selon ses croyances; s’occuper d’une façon à se sentir utile; participer à des activités récréatives; apprendre, découvrir et satisfaire sa curiosité.
l’environement
represent l’ensemble des facteurs externes qui influencent sur la décision de la personne d’entreprendre des autosions ou sur sa capacité a les exercer .
Tout complexe ayant 14 besoins fondamentaux: chaque besoin a des dimensions d’ordre biophysiologique et d’ordre psycho socioculturel.
La personne
Capacité que possède une personne de fonctionner de façon indépendante en regard de ses 14 besoins fondamentaux.
La santé
Aide apportée aux personnes malades ou en santé dans l’exécution
des activités liées à la satisfaction de leurs besoins fondamentaux.

Soin
Orem a élaboré sa conception de la discipline infirmière autour du concept d’autosoin (1959), une action délibérée de prendre soin de soi ou d’une personne dépendante et de l’action de l’infirmière à combler tout déficit d’autosoin.

Selon cette théorie la personne est un tout unique qui fonctionne biologiquement, symboliquement et socialement. Il existe trois types d’auto-soins: les autosoins universels, les autosoins associés au processus de croissance et de développement humain et les autosoins liés aux déviations de la santé.
Orem
La personne

est un tout unique ayant la capacité d’engager à accomplir l’autosoin .
L’environnement
ensemble des facteurs externes qui influencent sur la décision de la personne à entreprendre des autosoins ou sur sa capacité à les exercer .
la santé
Etat d’intégrité des parties du système biologique et
des modes de fonctionnement bilogique ,symbolique et social de l’etre humain .

Le soin
un service spécialisé centré sur la personne qui vise :
Apporter de l’aide à la personne pour surmonter ses
limites dans l’exercice de l’autosoin .
Combler les difficits d’autosoin .

Peplau a collaboré activement au changement de perspective de la discipline infirmière en reconnaissant la science infirmière comme une science humaine. Elle a introduit le concept de pratique avancée et elle est considérée comme la pionnière des soins infirmiers psychiatriques.

Elle décrit les soins infirmiers comme étant un processus interpersonnel thérapeutique (1952). Il s’agit pour elle d’une relation entre une personne malade ou une personne ayant besoin d’aide et une infirmière formée à reconnaître ce besoin et à y répondre.
Peplau
Etre bio-psycho-socio-spirituel qui est en développement constant - Elle a la capacité de comprendre sa situation et de transformer son anxiété en énergie positive.
personne
culture et mœurs reliés à un endroit.
Environnemet
santé- Représentation du mouvement de la personnalité en lien avec d’autres processus humains vers une vie personnelle et communautaire, créative, constructive et productive.
santé
processus interpersonnel thérapeutique - relation entre une personne malade ou ayant besoin d’aide et une infirmière formée de façon à reconnaître ce besoin d’aide et ayant des compétences pour y répondre
Soin
la conception de Josephine G. Paterson et Loretta T. Zderad
La conception humaniste du nursing (1971) est issue de l’intérêt de Paterson et Zderad à proposer une approche développée à partir de leurs expériences de soignantes et de celles d’étudiant(e)s des cycles supérieurs.

Pour les auteures les infirmières doivent vivre leur soin comme une expérience existentielle avec la personne soignée dans un dialogue authentique.

Le soin est considéré comme un renforcement du bien-être et du plus-être par un processus d’échange de subjectivités qui vise le déploiement du potentiel des participant(e)s. Le soin, c’est « être avec », « faire avec » et devenir « avec ».
- Être incarné, unique, riche de son histoire et de ses expériences - lieu de savoir - indépendante et pourtant en relation avec d’autres - responsable de son devenir
Personne
- lieu où la situation de soin prend place - comprend aussi les autres personnes qui font partie de l’histoire de la personne ou de la relation de soin
Environnement
- potentiel en devenir, un mieux-être, un plus-être.
Santé
Soin - processus d’échanges de subjectivité qui vise le déploiement du potentiel des personnes - dialogue ici-maintenant qui comprend un appel et une réponse ° nourrir/assister ° être nourri / être assisté ° relation entre les deux . Partage des expériences . Partages des connaissances . Présence ° être avec, faire avec, devenir avec
Soin

L’école de l’apprentissage de la santé est centrée sur l’adoption de comportements menant à l’amélioration de la santé de la personne, de la famille, du groupe ou de la communauté.

l’école de la promotion de la santé est issue du paradigme de la transformation. .

L’école de la promotion de la santé

Moyra Allen

Allen s’est inspirée de l’approche systémique et de la philosophie des soins de santé primaires pour élaborer sa conception des soins infirmiers. Elle postule que la santé d’une nation est sa ressource la plus précieuse. Les individus, les familles et les communautés aspirent à une meilleure santé et possèdent la motivation nécessaire pour l’atteindre.



Personne
famille qui est active pour résoudre ses problèmes et apprendre de ses expériences - l’individu et la famille sont des systèmes ouverts en interaction constante l’un avec l’autre et avec l’environnement.

Environnement
contexte dans lequel la santé et les habitudes de vie sont apprises.

Santé
- manière de vivre et de se développer - coexiste avec la maladie - processus social comprenant des attributs interpersonnels et des processus d’apprentissage dont le coping et le développement

Soin
. Maintien, le renforcement et le développement de la santé de la famille et de ses membres - fonction de collaboration, de négociation et de coordination - rôle de facilitation, stimulation et de motivation dans une situation sensible aux soins infirmiers
Élements-clés de la conception de Allen

- . Maintien, renforcement et développement de la santé de la famille et de ses membres par l’activation de processus menant au développement de leur potentiel.
- Apprentissage
. Permet d’atteindre un haut niveau de satisfaction dans la vie . Composé entre autres: . Du coping, maîtrise ou la résolution des problèmes . Du développement accomplissant les buts de la famille, leur réalisation
- Famille
.système ouvert en interaction avec les membres et l’environnement

- collaboration infirmière-client
.Éléments de la structure dont la famille et l’apprentissage font aussi partie .relation de partenaires pour faciliter le coping ou le développement
Démarche de soins
- Collecte d’information dans un processus exploratoire . Attention portée sur un problème défini comme une situation de santé qui change continuellement et qui est en relation avec d’autres situations vécues dans la famille . Infirmière aide la famille à rassembler l’information et à la partager
- planification des soins réalisée en collaboration . Utilisation maximale du potentiel composé des forces, de la motivation, des habiletés et des ressources . Étapes et rôles déterminés ensemble
- Evaluation régulière par tous les partenaires . Indique les modifications à apporter
Carolyn Chambers
Carolyn Chambers Clark présente une conception orientée vers le bien-être (Wellness) en tant que but des soins infirmiers dans la promotion de la santé.Clark s’est inspiré des travaux de Dunn (1961), le père du mouvement centré sur le bien-être (Wellness) et ceux de Chinn (1961), qui portent sur les applications de la théorie des systèmes sur la pratique infirmière.

Personne

- experte de son propre bien- être et prend ses décisions en connaissance de cause - nature multidimensionnelle et holiste - système d’énergie complet qui interagit avec d’autres systèmes

Environnement

- milieu en perpétuel changement - externe et contigu à la personne
- bien-être associé à la pleine réalisation de son potentiel que la personne soit malade, mourante ou surmontant un handicap
Santé


Soin
- aide accordée à une personne pour qu’elle; auto évalue sa situation, fixe ses buts, et choisit ses actions par le biais de la différenciation entre le pseudo-soi et le soi authentique obtenu par clarification de ses valeurs - rehaussement du flux d’énergie entre l’esprit, le corps et l’âme réalisé par le démantèlement des obstacles - rôle de modèle et de facilitateur

Qualités de vie et bien-être
. Concepts apparentés définis comme un processus permettant d’évoluer vers une conscience de soi et de l’environnement grâce à une pondération judicieuse entre des éléments composant le style de vie, tels l’alimentation, la forme physique, les relations interpersonnelles, la gestion des sources de stress, la sensibilisation au confort dans l’environnement et l’établis
sement d’un
système de croyances en lien avec l’application d’autosoins

- autosoins
. Approches de bien-être non traditionnelles tels le yoga, l’accupression, le taï chi ou la méditation
- Valeurs
. Système vers lequel les comportements de santé à adopter doivent être orientés pour qu’il y ait centration et circulation d’énergie
Démarche de soins
-
Autoévaluation assistée de la situation et des obstacles au bien-être - Elaboration assistée des buts (processus plus important que les résultats) - Choix des actions en fonction du soi authentique, soit en fonction des valeurs - Recours à des approches d’autosoins non traditionnelles - Autoévaluation assistée de la situation...
L’école des effets souhaités perçoit la personne, la famille ou la communauté comme étant un système en quête d’adaptation ou d’équilibre.

Les soins infirmiers ont pour objectifs l’atteinte d’un certain équilibre, d’une certaine stabilité, d’une homéostasie, ou à préserver l’énergie. Elles se sont inspirées des théories de l’adaptation et du développement, ainsi que de la théorie générale des systèmes.

les théoriciennes de l’école des effets souhaités sont Johnson, Hall, Levine, Roy, Neuman.
L’école des effets souhaités

Callista Roy

L’adaptation (1971) est l’un des modèles conceptuels les plus élaborés.

Selon Roy, le but des soins infirmiers est de promouvoir l’adaptation de la personne ou du groupe selon quatre modes d’adaptation, soit le mode « physiologique » ou « physique », le mode « concept de soi » ou » concept de groupe », le mode » fonction selon les rôles » et le » mode interdépendance », afin de contribuer à la santé, à la qualité de vie ou à la mort dans la dignité.
Entité intégrée
Est un système d’adaptation basé sur
les mécanismes régulateurs et cognitifs
Être bio psychosocial en interaction constante avec son environnement changeant et ayant quatre modes d’adaptation.

La personne
Ensemble des stimuli internes et externes.
Toutes les situations, circonstances
et influences susceptibles d’affecter le développement et les comportements des individus ou des groupes.

L’environnement
État ou processus permettant d’être ou de devenir un individu intégré et unifié.
Santé État : adaptation dans les 4 modes ;
Santé Processus : effort constant pour atteindre son potentiel maximum d’adaptation.
Santé globale met l’accent sur les dimensions de bien être comme :
l’auto responsabilité, l’éveil aux besoins nutritionnels, le contrôle du stress et la sensibilisation à l’environnement.

santé
Promotion de l’adaptation dans les quatre modes : mode physiologique, concept de soi, fonction selon les rôles et interdépendance.
Vise à maintenir les réponses d’adaptation efficaces et à modifier celles qui sont inefficaces en modifiant les stimuli


Le soin

Chercheuse , théoricienne
membre de l’académie américaine des infirmières
Centre Intérêt : soins infirmiers neurologie (traumatismes crâniens)
Roy a conceptualisé les résultats ou les effets souhaités des soins infirmiers

Vers 1964, Roy a commencé à
développer son modèle à
l’université de Californie ;
En 1970, 1er programme
du premier cycle à Los Angeles
élaboré à partir de son modèle ;
Depuis 1970, plus de 1500
facultés et étudiantes contribuent
au développement du
modèle théorique et à son application
Full transcript