Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Définition

No description
by

Ines Chakroun

on 23 December 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Définition

1-MANAGEMENT DES RISQUES
la discipline qui s'attache à identifier et à traiter méthodologiquement les risques relatifs aux activités d'une organisation, quelles que soient la nature ou l'origine de ces risques.
RISQUES
La notion de risque s'explique différemment dans le sens commun et dans des approches techniques ou entrepreneuriales. Le risque peut être « avéré », « potentiel », « émergent » ou « futur ». Avec le temps, certains risques disparaissent, de nouveaux risques apparaissent, et notre capacité à les gérer évolue.
CRISES
Étymologiquement parlant, le mot crise associe les sens de « jugement » et de « décision » mis en œuvre pour dégager une décision entre plusieurs positions ou tendances opposées sinon conflictuelles.

DANS L'USAGE COURANT
- Une manifestation violente, l'apparition ou la mutation brutale d'un trouble ou d'une maladie: crise de nerf, crise cardiaque, crise d'asthme...
- Une période de tension potentiellement conflictuelle ou une situation de déséquilibre grave ou de rupture préoccupante: crise politique, économique ou sociale
- Le manque de quelque chose, ou un état de pénurie: crise du logement, crise de l'épargne.
DANGER
Etat, situation ou pratique représentant un potentiel de pertes accidentelles.
Le danger engendre la peur et incite à la prudence. Y faire face nécessite du courage ou parfois de l'inconscience.

L'absence de danger c'est la notion de sûreté. Dans ce cas on se sent alors en sécurité.
MANAGEMENT
le pilotage de l'action collective au sein d'une organisation. Il s'appuie notamment sur l'étude des organisations, objet des sciences de gestion.
le management désigne aussi l'ensemble du personnel responsable d'une entreprise ou d'une organisation, qu'on nomme en français « cadres », « dirigeants » ou « direction »
Management des risques
ACCIDENT
Un accident est un évènement, généralement non souhaité, aléatoire et fortuit, qui apparaît ponctuellement dans l'espace et dans le temps, suite à une ou plusieurs causes, et qui entraîne des dommages vis-à-vis des personnes, des biens ou de l’environnement.
Un accident survient parce qu'il existe au moins un objet ou une activité présentant un danger, pour lequel les scénarios d'action ou de coexistence mis en œuvre présentent un risque insuffisamment maîtrisé.
INCIDENT
Evenement non souhaité qui aurait pu dans des circonstances différentes entrainer des pertes
2- LES TYPES DE RISQUE:
Les différents types de risque sont regroupés en 5 grandes familles
-Les risques naturels : avalanche, feu de forêt, inondation, mouvement de terrain, cyclone, tempête, séisme et éruption volcanique
- Les risques technologiques : d'origine anthropique, ils regroupent les risques industriel, nucléaire, biologique, rupture de barrage et celles dues aux exploitations minières et souterraines, transport de matières dangereuses... ; ils sont associés à la prévention des pollutions et des risques sanitaires.
-Les risques de transports collectifs (personnes, matières dangereuses) sont un cas particulier des risques technologiques, car les enjeux varient en fonction de l'endroit où se produit l'accident
-Les risques de la vie quotidienne (accidents domestiques, accidents de la route ...) .
-Les risques liés aux conflits.
Tous les risques peuvent être classés en fonction de leur fréquence d'apparition et de leur gravité, ainsi que le montrent les travaux de l'anglais Farmer (1967).

Le risque peut être latent (il n'est pas encore manifeste), apparent (il se manifeste) ou disparu (il ne peut plus se manifester).


MANAGEMENT DES RISQUES
Projet présenté par :
Chakroun Ines
Henia Ons
Cherif Mariem
Zaied Rihab
Mejri Erij
Saidani Safi
Karchoud Farouk

PLAN DE LA PRESENTATION
1- Définition des différents termes
2- Les types de risques
3- Analyse des risques en gestion d 'entreprise et des projets
4- Comment gérer les risques
5-Le métier du risk manager
6- Etude de cas
COMMENT GERER LES CRISES ?
Définition d'une crise
une crise se produit lorsqu'un péril se réalise,c'est un point d'instabilité dans une séquence d'évenements. Dans une situation de crise ,le temps de réaction est trés court ,
aucune analyse ne peut être raisonnablement conduite dans la panique et la confusion. Les individus sont déstabilisés , ils perçoivent la crise comme un échec ils perdent leurs repères. Les procédures deviennent inapplicables , les chefs perdent leurs autorité et des conflits de personnes éclatent

- plan de gestion des crises :
le plan de gestion des crises est une organisation des ressources humaines,matérielles et financières permettant une réaction à la crise rapide et sans hésitation afin d'en réduire les impacts sur les ressources ainsi que sur l'environnement de l'entreprise

1- le diagnostic des périls pouvant conduire à une situation de crise
2- l'analyse et le choix des moyens de protection permettant de réduire la probabilité d’occurrence de l'evenement redouté.
3- L'analyse et le choix des moyens de protection permettant de réduire la gravité des conséquences de l’événement redouté,en fonction des objectifs de l'entreprise.
4- L'analyse et le choix des actions devant être conduites lorsque survient la crise.
5-la rédaction des procédures et instructions traduisant en terme opérationnels les choix précédemment faits,et la mise à jour de ces documents.
6- l'information,la formation et le contrôle des opérationnels impliqués dans ces actions.
7- l'information et la formation éventuelle des acteurs extérieurs à l'organisation pouvant être impliqués dans la gestion de la crise

Les étapes du plan:
Etude de cas
Analyse des risques dans un projet de développement des jeux vidéo

*Le marché des jeux vidéo (contexte) :

-le marché des jeux vidéo CA mondiale présente plus de 30 Mds Euro
-Plus de 4000 titres sur consoles et sur Pc
-200 titres vont permettre un réel retour sur investissement
-Sur ces derniers, quelques titres seront des « Hits » qui vont générer plusieurs millions de ventes et permettre un CA de plusieurs Milliards par titre

Le public cible, qui était centrée quelque année sur les garçons de 15 à 25 ans, s’est élargi aux 6 à 35 ans et compte un pourcentage de femmes en hausse

Trois catégories d’acteurs interviennent sur ce marché :

-les développeurs, qui sont les créateurs et les fabricants des jeux, ils fournissent un seul CD Master qui permettra la duplication
-les éditeurs, qui s’occupent du lancement du titre du point de vue marketing et publicateur. L’éditeur se charge aussi de la duplication et du packaging. Il appose sa marque
-les distributeurs, qui vont distribuer sur un réseau permettront d’atteindre le point de vente final .

Maitrise des risques dans le développement des jeux vidéo:

Comme tout projet un projet de jeux vidéo respecte un ensemble de règles :

-
Time to market
 : la tenue de délais : de plus en plus serrés :
- il faut être en phase avec le marché et tenir précisament le créneau de sortie.
-un titre doit arriver dans une fenêtre de temps où l’attente du public et par conséquent sa rentabilité, sont au maximum.

-
la tenue du budget prédéfinis
-l’utilisation de ressources prédéfinies
(Humaines, matérielles, logicielles, logistique)
-De plus, un projet de jeux doit gérer une dimension créative très importante, dont seule la qualité va permettre de prendre une position sur le marché.

-C’est cet arbitrage permanant entre :
-la qualité créative du titre, la qualité artistique, la qualité technique
-le respect du planning, des ressources, et du budget
Qui donne sa spécificité au secteur des jeux vidéo.
D’où la chute de plusieurs acteur du secteur


Analyse de la gestion des risques
Gestion Des risques en Gestion d’entreprise :

Pourquoi Gérer les Risques en Entreprise ?

* Le temps ‘’s’accélère’’ pour toutes les Entreprises .
* Dans la course a la vitesse , anticiper deviant de plus en plus difficile .
* Les Entreprise sortent du refèrent de la Croissance.
* Le développement de l’entreprise doit être considéré comme une succession de Cycles .
* Structurer l’entreprise pour pouvoir passer d’un cycle à un autre avec Succès.


Une Maitrise Du Risque : Pourquoi ?

- Le baromètre des decisions stratégiques et opérationnelles des dirigeant repose sur la maitrise du risque , afin que le projet ou l’entreprise garde les leviers pour agir.
- L’entreprise ou le projet est en Mesure de trimpher des Resistances au Changement propres a toute organisation, en mettant en place toutes les structures et les processus l’inscrivant dans cette logique dynamique.

Les pré-Requis :

1 . Identifier les risques
2 . Les mesurer et de les hiérarchiser
3. y répondre avec des plans d’actions
4. suivre leur évolution en temps utile

Gestion Des risques : A quel moment ?

- Dans une phase Defensive : Permet d’éviter les Risques pour qu’ils ne deviennent pas des problèmes et ainsi des crises .
- Dans une phase Offensive : Au stade d’une crise, c’est ce qui permet de résoudre des risques connus par avance.

La Gestion des risques : Un etat d’esprit

- Evaluer son exposition aux risques de la façon la plus large possible
- Ne pas se concentrer sur les évidences maitrisables
- Ne pas penser que cela n’arrive qu’aux autres.
- Ne pas penser qu’une crise est trop spécifique pour être imaginée
- Effet Tunnel.
- Individualisme/Distance hiérarchique
- Responsabilité individuelle / de l’organisation .

Pré Requis :
⦁ Developer une Culture d’entreprise adéquate
⦁ Constituer un comité chargé de suivi
⦁ Mettre en place des tableaux de bord et des indicateurs de Suivi
⦁ Detecter l’entrée en Crise
⦁ Mettre en place un scénario avec des check-lists our réagir en cas de crise
⦁ Capitaliser au travers des retours d’experériences.

Etude de cas n°2
Le cas Mattel
Mattel est contraint de rappeler plus de 18 millions de jouets dans le monde fabriqué par un sous traitant, du a un problème qualité majeur. Une situation de crise, avec en plus le suicide du partenaire producteur chinois.

Ce cas reflète l’arbitrage dans les lieux de production qui s’est opéré depuis de nombreuses années en faveur des LCC, Low Cost Countries, essentiellement pour des raisons économiques. Bien que cet arbitrage ne soit pas remis en cause par ce cas, il montre clairement comment l’outsourcing d’activités clefs revele de nombreux risques mal mesurés, et d’autant plus que cette production se déroule en LCC.
Rien ne sert de critiquer ou de généraliser à tous les LCC le cas Mattel, mais il est évident qu’un contrôle qualité chez un sous-traitant est plus compliqué à mettre en œuvre et a suivre. La responsabilisation des opérateurs est plus difficile et la communication d’une culture qualité est plus difficile à mettre en œuvre. Le risque qualité est donc mal appréhendé. Il est urgent quand on envisage d’externaliser une activité de mettre en place une analyse complète des risques et un plan d’actions pour les atténuer.

La première démarche est d’identifier les risques : Les risques peuvent être de différentes nature et de différents types: Risque qualité au niveau de la production comme dans le cas Mattel mais aussi Risque de perte de suivi et de contrôle / Risque de dépendance vis-à-vis du fournisseur (risque de faillite ou de moindre pouvoir de négociation) / Risque de pertes de Know- how / Risque de perte de confidentialité / Risque financier vis a vis du fournisseur (Augmentation financière, position dominante..) / Dilution des responsabilités / Difficulté de relations et de coordination

Une fois identifiés, les risques doivent être adresses et mesurés : Probabilité, impact, gravité.

Ensuite, ces risques doivent être classes et hiérarchisés selon leur impact: Stratégiques, projets, produit…
Ces risques peuvent être adressés ensuite de différente façon: Clarification des responsabilités contractuelles (qui gère, qui décide, qui assume la décision ?), mise en place de procédures de contrôle, de tableau de bords, de procédure de management des crises... Dans tous les cas, les risques doivent faire l’objet d’un suivi rigoureux et l’acheteur de sous-traitance va être au cœur de ce processus car la relation avec le fournisseur va s'articuler autour de ces responsabilités reciproques. En cas de probleme, comme on le voit avec Mattel aujourd'hui ce partage des responsabilités devient vite un embroglio car les produits realisés en sous-traitance sont realisés et approuvés par les 2 partenaires. Ainsi, bein que la responsabilité en cas de déficience d'un produit fini est a priori claire, obligeant le fourniseur a respecter un cahier des charges, l'interactivite entre les 2 entreprises est tellement etroite que souvent le partage des responsabilités n'est pas aussi simple.

Un tel management des risques, et notamment un contrat statuant clairement les responsabilités, les assurances en jeu, les rsiques couverts, les montants en jeu, peut clarifier les regles du jeu et limiter l'occurrence de ces risques et surtout en limiter l’impact par des réponses appropriées. Mattel aujourd’hui traverse une situation difficile qui peut concerner beaucoup d’autres entreprises et lourdement impacter leur business. Cet épisode met en lumière une gestion des risques déficiente. Heureusement leur gestion de la crise est en revanche exemplaire par leur réactivité et la communication autour.
LE METIER DU RISK MANAGER
Le Risk Manager, selon l’organisation, assume tout ou partie du Risk management qui comprend les activités suivantes :
* Définition des missions et de la structure du dispositif
* Appréciation du risque (identification, analyse, évaluation du risque)
* Maîtrise des risques (au niveau acceptable en fonction des critères de risques retenus)
* Diffusion de la culture du risque
* Financement des risques en accord avec la politique de management des risques
* Gestion des événements non assurés/non assurables
* Gestion des sinistres
* Gestion de crise
* Pilotage et Reporting
Il propose à la Direction Générale les risques de l’organisation, des solutions optimisées de financement, lui permettant ainsi de poser des limites acceptables à sa prise de risques et de coordonner la maîtrise de ces risques


QUALITES & COMPETENCES
Organisation
Capacité à :
* Structurer sa fonction, avec rigueur, pour réaliser ses activités de manière efficace :
o Définir des objectifs et un plan d’action clairs et précis
o Prioriser les actions et les planifier
* Contrôler la réalisation des tâches déléguées

Management
Capacité à :
* Mobiliser et accompagner les équipes
* Donner des indications précises, une vision claire
* Susciter l’adhésion des différentes parties : Direction Générale, directions de l’organisation, équipes, correspondants
* Favoriser des relations de confiance, et fédérer sur des objectifs communément acceptés
Réceptivité
Capacité à :
* Etre attentif et à l’écoute des propos de ses interlocuteurs
* Déceler les signaux faibles
* Rester objectif, maintenir un esprit ouvert sans préjugés

Communication
Capacité à :
* Maintenir un comportement et des propos appropriés, favorisant dialogue et relations de confiance
* S’exprimer avec aisance, clarté et conviction, à l’écrit et à l’oral
* Faire preuve de leadership
* Comprendre son interlocuteur, argumenter en faisant preuve de diplomatie
* Partager l’information de manière transparente, en respectant la nécessaire confidentialité
* Négocier dans l’intérêt de l’organisation

Création et Adaptation
Capacité à :
* Transformer les actions en fonction de l’évolution du contexte
* Ajuster son discours en fonction de l’interlocuteur
* Faire évoluer son organisation pour l’améliorer et la placer en adéquation avec les objectifs globaux ainsi que les contraintes notamment réglementaires
* Imaginer l’inimaginable
* Proposer des approches et perspectives nouvelles
* Créer des organisations et des outils innovants

Culture et prise en compte des enjeux
Capacité à :
* Comprendre les enjeux macros (économiques, financiers,...), l’environnement (concurrence…), d’un point de vue global
* Comprendre les enjeux, les différents métiers et marchés de l’organisation
* Appréhender la culture, l’environnement des pays d’implantation et d’avenir pour l’organisation
* Intégrer les valeurs de l’organisation

Résistance au stress
Capacité à :
* Analyser de manière objective, décider des actions efficaces, dans des situations de forte pression
* Accepter des critiques et se remettre en question
Full transcript