Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Oedipe et Antigone

No description
by

pitois pauline

on 11 February 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Oedipe et Antigone

Œdipe et Antigone
L’histoire d’Œdipe et d’Antigone est un mythe tragique qui unit un père et sa fille, à travers de nombreuses mésaventures. Ce mythe a été écrit par Sophocle, puis réécrit par
plusieurs auteurs, et également adapté artistiquement.
Sophocle
Sophocle, né à Colone près d’Athènes en 496 avant J.-C, et mort en 406 avant J.-C, est l’un des trois grands tragiques grecs, accompagné par Euripide et Eschyle. Il est l’auteur de cent vingt-deux pièces, dont une centaine de tragédies, mais seulement sept ont été conservés. Sa particularité est d’utiliser de nombreux chœurs dans ses tragédies . Sa pièce Œdipe Roi lui a permis de gagner le concours dramatique, face à Euripide. Il approfondit les aspects psychologiques de ses personnages. Ses pièces de théâtre mettent en avant des héros solitaires, souvent rejetés, et confrontés à des problèmes psychologiques qui rendent la scène tragique. Il parle peu des Dieux, et préfère les faire parler grâce à des Oracles (Réponse d'une divinité à la personne qui la consulte).
Œdipe
Œdipe est le fils du roi de Thèbes Laïos et de la reine Jocaste. L'oracle avertit Laïos qu'il serait tué par l'enfant que lui donnerait Jocaste. Malgré le fait qu'ils se soient abstenus, ils conçurent un fils lors d'une nuit où ils avaient bu. Le jeune garçon à sa naissance, fut blessé volontairement à ses pieds et fut abandonné sur le flanc d'une montagne, par ses parents. Un berger le recueillit et le conduit à Polybos le roi de Corinthe. Il l'adopta sous le nom d'Œdipe, à cause de ses pieds meurtris. Son prénom veut dire " celui qui a les pieds enflés " ,car quand il était petit ses parents l'avaient pendu par les pieds afin de l'emmener à la montagne où il va être abandonné .
Antigone
Antigone est la fille d'Œdipe , la soeur d'Ismène , Polynice et d'Eteocle . Ils sont tout quatre nés de l'inceste car ils sont les enfants d'Œdipe et de Jocaste . Quand l'oracle dévoila à Œdipe son crime, il décida de se crever les yeux et parti de Thèbes . Mais Antigone l'accompagna , et ils allèrent jusqu'à Colone , en Attique où Œdipe mourut, après la mort de son père Antigone revint à Thèbes où elle vécut avec sa soeur Ismène .
Dans la guerre des Sept Chefs, ses deux frères Polynice (armée attaquant Thèbes) et Eteocle (armée de Thèbes) , se tuent mutuellement au combat. Créon (leur oncle) refusa d'accorder des funérailles solennelles à Polynice, Antigone enfreignit alors cette règle et prit une poignée de poussière pour recouvrir le corps de son frère. Pour cet acte, elle fut condamnée à mort par Créon et enfermée vivante dans le tombeau des Labdacides
*
. Elle se pendit dans celui ci.
En quoi le mythe d'Œdipe et Antigone est-il toujours d'actualité?
II. Un mythe toujours d’actualité
1) Quelques réécritures
2) Sculptures et Peintures
3) Adaptations au cinéma
1) L'histoire d’Œdipe
2)L'histoire Antigone
3) Lien entre eux
I. L'histoire d'Oedipe et d'Antigone par Sophocle
Généalogie des Labdacides
L'origine de la malédiction des Labdacides (Labdacides de Labdacos l'un des petits fils de Cadmos le fondateur de la cité de Thébes) . A la mort de Labdacos , Laïos est trop jeune pour régner . Une fois adulte il trouve refuge chez le roi Pelops mais il enlève le fils de celui ci . Laïos provoque la colère des dieux notamment celle d'Hera et Apollon qui frappe cette famille de malédiction.
Sources
Méthodologie Classique
,
Arthur Cotterel.
Antigone et le mythe d'Oedipe
,
Classique Hatier.
Wikipédia
Youtube

Œdipe et le Sphinx
Peu après la mort de Laïos, Créon règne à sa place . Œdipe sur le chemin de Thèbes , rencontre le Sphinx , une créature fantastique avec un corps de lion, un buste de femme et des ailes d'oiseaux qui terrorise Thèbes . Installé aux abord de la ville, le Sphinx dévore tous ceux qui ne peuvent résoudre l'énigme qu'il leur propose : " Quel est l'animal qui marche le matin sur quatre pattes , à midi sur deux pattes et le soir sur trois pattes ? " . Créon promet la couronne et la main de Jocaste à celui qui débarrassera la cité du monstre. Le Sphinx pose l'énigme à Œdipe ; celui ci répond qu'il s'agit de l'homme. Vaincu, le Sphinx se jette dans un précipice et Œdipe est accueilli en héros à Thèbes.
Œdipe Roi
Œdipe devient alors le nouveau roi de la cité et épouse Jocaste qui est finalement sa vraie mère, réalisant ainsi la prédiction. De ce mariage naissent deux garçons Etéocle et Polynice, et deux filles, Antigone et Ismène. Plus tard, les Dieux envoient la peste sur Thèbes et l'Oracle annonce que celle-ci ne cessera que lorsque l'assassin de Laïos aura été retrouvé. Œdipe finit par découvrir que c'est lui-même qui a tué Laïos son père, et donc a épousé sa mère. Jocaste se pend à la suite de cette nouvelle. Œdipe lui, se crève les yeux et s'enfuit de Thèbes, guidé par sa fille Antigone. Mais la malédiction se poursuit.
Ces deux tragédies sont celles de Sophocle . Cependant Jean Anouilh a réécrit la pièce d'Antigone de Sophocle . Jean Anouilh déclare " L'Antigone de Sophocle, lue et relue, et que je connaissais par cœur depuis toujours, a été un choc soudain pour moi pendant la guerre [...] . Je l'ai réécrite à ma façon, avec la résonance de la tragédie que nous étions alors en train de vivre " .

Dans la pièce d'Anouilh ,Créon règne sur Thèbes après le suicide de Jocaste et l'exil d'Œdipe. Cependant Créon laisse ses neveux régner mais ils doivent se battre pour le trône mais ils meurent tout deux . Créon ne veut pas que Polynice car il a trahit son peuple, leur oncle interdit de l'enterrer .Seule Antigone refuse cette situation. Malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre. Ismène, sa sœur, ne veut pas l'accompagner car elle a peur de Créon et de la mort.
Antigone est prise sur le fait par les gardes du roi. Créon est obligé d'appliquer la sentence de mort à Antigone. Après un long débat avec son oncle sur le but de l'existence, celle-ci est condamnée à être enterrée vivante. Mais au moment où le tombeau va être scellé, Créon apprend que son fils, Hémon, fiancé d'Antigone, s'est laissé enfermer auprès de celle qu'il aime. Lorsque l'on rouvre le tombeau, Antigone s'est pendue avec sa ceinture et Hémon, crachant au visage de son père, s'ouvre le ventre avec son épée. Désespérée par la disparition du fils qu'elle adorait, Eurydice, la femme de Créon, se tranche la gorge.
Tableaux d'Œdipe
Jean Auguste Dominique Ingres, Œdipe explique l’énigme du Spinx 1808 , musée du Louvres.
Tableaux d'Œdipe et Antigone
Eugène-Ernest Hillemacher, Oedipe et Antigone s’exilant, 1843
Antigone versant une libation
sur le cadavre de son frère
Polynice, William Henry Rinehart
1870
Oedipe Roi par Pasolini
Pier Paolo Pasolini est un réalisateur italien du XXème siècle . Il a réalisé le film Oedipe Roi en s'étant inspiré de la pièce de Sophocle et plus généralement par le mythe d'Oedipe. Ce film est sorti au cinéma en 1967 .

Les premières scènes montrent le bonheur d'un nouveau né jouant avec sa mère au début du XXe siècle, puis l'irruption du père jaloux en uniforme militaire, figure austère et symboliquement violente.
On est ensuite transporté dans la Grèce antique où Œdipe, fils du roi de Thèbes, encore bébé et voué à la mort à la suite d'une prophétie prévoyant le meurtre du
père et l'inceste avec la mère, est discrètement sauvé et recueilli par la famille royale de Corinthe. Devenu adulte, le jeune homme prend connaissance de la prophétie et cherche à s'éloigner de ceux qu'il croit être ses parents. Guidés par le hasard et le destin, ses pas le mènent vers Thèbes. Sur la route il tue un homme à la suite d'une altercation , sans savoir qu'il s'agit de son véritable père. Arrivé à Thèbes il libère la ville de l'oppression du Sphinx et reçoit en récompense le trône de la ville ainsi que la main de la reine veuve , sans savoir qu'il s'agit de sa véritable mère. Mais bientôt la ville est touchée par le fléau de la peste : consultant un oracle, Œdipe, après l'avoir nié de toute son âme, finit par se rendre compte de la vérité : la prophétie s'est accomplie. Il se crève alors les yeux de désespoir et s'enfuit de la ville.

Auteurs et réécritures
A part Anouilh d'autres auteurs ont mis à jour le mythe d'Œdipe .
Le premier a été Corneille qui a écrit "Œdipe" en 1659 ; son histoire s'éloigne assez de l'original .
Ensuite Voltaire a écrit "Œdipe" en 1718 ; l'oeuvre se rapproche plus du mythe original de Sophocle .
Cocteau a également écrit " la machine infernale " en 1929 ; cette pièce ne ressemble pas à celle de Sophocle .
Et enfin Gide a écrit "Œdipe" en 1932 ; c'est une version chrétienne du mythe qui est reprise .
En résumé
Gustave Moreau, Œdipe face au
Sphinx, 1864,
Metropolitan Museum of Art, New York.
Ce tableau se trouve aujourd’hui au musée du Louvres. C’est une huile sur toile. La nature de l’image est mythologique et le thème est celui du triomphe d’Œdipe face au Sphinx.
Ce tableau représente Œdipe, personnage de la mythologie grecque, face au Sphinx. Œdipe doit absolument répondre à l’énigme du Sphinx, s’il veut vivre et sauver ainsi la ville de Thèbes. L’énigme du Sphinx est "Je marche à quatre pattes le matin, deux le midi et trois le soir.Qui suis-je ?"
L’œuvre est un plan d’ensemble. Œdipe, de profil, est représenté nu avec une drapure rouge. Il tient deux javelots à la main ; les pointes se trouvent en bas. Il est de profil et se situe au centre du tableau. Sa pose met en valeur la beauté de son corps (ses muscles), les formes sont courbes et harmonieuses. Le corps est de couleur dorée. Il est en train de donner la réponse à l’énigme.
Le Sphinx, présenté de profil, se situe en haut à gauche du tableau. Il a le buste d’une femme, le corps d’un lion, la queue d’un dragon et possède des ailes d’oiseaux.
La scène se passe dans une grotte. Le Sphinx est dans l’ombre de la grotte alors qu’Œdipe est au centre et il est illuminé.
A droite du tableau, on voit un homme affolé qui s’enfuit, et, en arrière-plan, on voit la ville de Thèbes dans une lumière claire.
En bas du tableau, on remarque des ossements humains ; ils évoquent les voyageurs qui ont péris parce qu’ils n’ont pas su résoudre l’énigme.

Charles-François Jalabert, La peste de Thèbes, 1842
Peinture à l'huile sur toile.
Ce qui frappe à première vue dans ce tableau, c’est la théâtralité donnée à la scène. Oedipe et Antigone sont en pleine lumière alors que tout le reste est plongé dans une pénombre qui noie premier et arrière-plan. Seule une vue éloignée de la cité antique est éclairée de façon à bien situer la scène dans le contexte grec. Pas de subtilité non plus dans l’organisation des divers personnages. leurs attitudes poussées à l’excès sont renforcées par le « nœud » de bras et de jambes qui s’agitent en tous sens.
Des éléments emblématiques très appuyés ancrent la scène dans la Grèce antique autel à section triangulaire et têtes de béliers à droite, socle qui le prolonge et laisse découvrir le pied d’une statue, départ d’un fût de colonne cannelée au-dessus du groupe de gauche. Cette organisation des personnages dans une forme triangulaire, dont le sommet est occupé par un groupe qui apparaît dans le fond et l’obscurité, donne toute l’importance aux deux héros protagonistes de l’œuvre.
Le symbole du drame est encore accentué par le déploiement du manteau rouge d'Oedipe .
Hillemacher, peintre académique et « pompier » se contente de présenter ses personnages sans y attacher de point de vue personnel. Le décor, les passages, le rapport ombre/lumière, le lien entre les protagonistes sont grossièrement traités.

Oedipe rappellé à vie par le berger Phorbas, Denis Antoine Chaudet
Sculptures
Oedipe à Colone , Jean Baptiste Hugues , 1885
Ce tableau fait parti du symbolisme. Le symbolisme est mystérieux, on est invité à s'y interroger. Ce tableau met en scène une allégorie du mystère quand le Sphinx pose une énigme à Oedipe qui permet de définir l'Homme.
Au centre du tableau il y a Oedipe et le Sphinx. Le Sphinx est accroché après le torse d'Oedipe. Derrières eux on aperçoit des montagnes et un ciel sombre, ce qui fait référence aux enfers.
A leurs pieds, des membres du corps déchiquetés jonchent le sol, et répandent du sang. Ils appartiennent aux hommes qui, auparavant, ont essayés de résoudre l'énigme.
La position sensuelle du Sphinx laisse penser qu'il essaye de séduire Oedipe afin qu'il ne le chasse pas.
Oedipe et Antigone, la fille soutenant le père, quittent la ville de Thèbes. Ils sont au centre du tableau: cela les met en valeur. Le visage des personnes autour d'eux, laisse penser qu'ils sont effrayés par Oedipe et sa fille. Une femme au sol tient un enfant à ses côtés, il représente l'inceste et son fruit. Elle pointe Oedipe et Antigone du doigt, comme pour les accuser d'avoir apporter la peste sur Thèbes.
Derrière eux, le ciel s'assombrit et les remparts laissent penser à la ville de Troie. Les personnes autour d'eux essayent de se cacher de la peste. La peur règne dans ce tableau.
Le centre du tableau est illuminé et clair, ce qui signifie l'innocence d'Oedipe, mais lorsque l'on s'éloigne vers l'extérieur, les couleurs deviennent de plus en plus sombre. Cela représente l'avenir tragique d'Oedipe et de sa fille.
Œdipe est un bébé. Il a les yeux fermés et la tête qui repose sur le bras de Phorbas. On comprend qu’il est inconscient car son petit bras droit pend sans vie. Des cordes autour de ses chevilles font allusion au fait qu’il était pendu à l’envers. Ces éléments sont pathétiques, on ressent de la pitié envers l’état de l’enfant: c’est un état misérable et de souffrance. Le petit est rondelet, il était en bonne santé avant d’être pendu et on imagine ainsi qu’il était traité avec de l’amour jusqu’au moment où ses parents apprirent son destin. Il est serré dans une couverture, le berger a prit soin de ce bébé.
On peut considérer Phorbas comme un héros particulier car il a sauvé la vie d’Œdipe, par contre il n’est pas un demi-dieu et n’appartient à aucune classe sociale importante. Il n’est qu’un simple berger. Il regarde Œdipe avec tendresse. Ne connaissant pas cette scène, on pourrait dire qu’il s’agirait d’un père et son fils. On peut percevoir de l’amour paternel dans ses traits. Il ne veut pas savoir qui est le bébé, d’où il vient, à qui il appartient ou même pourquoi on l’abandonne. Il ne voit qu’un bébé en souffrance qui a besoin de son aide. Ainsi on a une image du bon père et de son fils.
Jean Baptiste Hugues a choisi de représenter le héros en vieillard, contrairement à la plupart des artistes. La sculpture est ainsi très réaliste.

À gauche dans la statue se trouve Antigone. Une jeune adolescente aux cheveux longs, maigre et très belle. Elle est l’image de la femme parfaite. Elle a un air candide, romantique et affectueux. Elle s’appuye sur l’épaule de son père de son père et le regarde avec un amour filial. Cela contraste avec son passé car la pièce Antigone de Sophocle nous apprend les malheurs que la jeune fille a souffert et on l’attend plus mature et froide. Ainsi, cette image de jeunesse et tendresse nous surprend.
À droite se tient le vieux roi déchu. Il a l’air âgé, fatigué et sans espoir. Ses yeux sont vides et portent droit devant lui. On a l’impression qu’il est perdu dans ses souvenirs. Son expression est fatiguée, désespérée et triste. Il porte une longue barbe, des traits de vieillesse et il a le dos vouté. Il a l’air très humain et ne ressemble pas au héros, traditionnellement jeune, fort, astucieux, et d’une beauté divine. Hugues créé un personnage très réaliste car il ne fait rien pour essayer de cacher les “imperfections”, d’un point de vue esthétique, de la silhouette d’Oedipe.
Un élément vient perturber cette image de désespéré: le bras droit. En effet le bras entoure la taille de sa fille Antigone d’une façon rassurante et protectrice. Ce qui contraste avec le rôle de guide confié à Antigone.
Cette statue mesure 1,78m, elle est constituée de marbre. Elle représente Antigone qui verse une libation sur le cadavre de son frère Polynice qui est décédé.
Suite au décès de son frère Antigone décide de lui verser une libation pour lui rendre un dernier hommage. Cependant son oncle, Créon, lui avait interdit car il a combattu contre sa propre cité et il doit être puni. Suite à ces événements Créon va condamner Antigone à mort: elle va être enfermée dans un tombeau vivante et va se pendre. Le fils de Créon, Hémon, son amant va se pendre à son tour quand il verra Antigone sans vie .
Full transcript