Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Quel altermondialiste êtes-vous ?

No description
by

amaury amaury

on 6 June 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Quel altermondialiste êtes-vous ?

Quelle alternative
au modèle d'organisation sociale
capitaliste néolibérale ?

Quelle alternative
au processus
de
mondialisation
?

Qu'est-ce que la
mondialisation
{capistaliste néolibérale} ?

Le capitalisme
Quel est la racine du mal ?
Quel Altermondialiste êtes-vous?
Définitions
Repères Historiques
Capitalisme
agraire
16ème - 17ème
16ème-19ème
18ème-20ème
20ème-21ème
Capitalisme
marchand
Capitalisme
industrielle
Capitalisme actionarial
Histoires
La mondialisation
Le néolibéralsime
Définitions
Histoires
Histoires
Définitions
LA
MONDIALISATION
CAPI
TALI
STE
NEO
LIBE
RALE
IMPE
RIA
LISTE
SUPRA
NATIO
NALE
CULTU
RELLE
OU
PLUS?
MOINS?
Conclusion
Les prises de positions politiques sont les fondations - consciente ou non - de tout mouvement social
Vs
"Le capitalisme troue son origine dans la formation d'un prolétariat obligé de vendre sa force de travail pour subvenir à ses besoins" K. Marx
Le développement des Cités-États engendrent la transition du système féodal au système capitaliste
"Là où il y a du profit à réaliser, aucune montagne ne demeure inviolée, aucune eau ne restera non pénétrée"
Encyclopédie chinoise Guanzi, IV siècle av. J-C
Construire ma définition...
Adam Smith
(1723-1790)
Karl Marx
1818-1883
La production est une activité sociale autant que économique. Chaque mode de production est caractérisé par un rapport social entre les classes.
L'histoire se comprend au travers de l'analyse des modes de production et des relations sociales qu'ils supposent (matérialisme historique)
Max Weber
1864-1920
Il apporte une interprétation culturelle au capitalisme en liant le développement du capitalisme au développement de la
morale protestante
et de la
rationalisation des activités
Joseph Schumpeter
1883-1950
...neutre...
Variable de Système
s
historiques d’accumulation du capital caractérisés par...

* La généralisation des marchés comme source de richesse et de bien-être
* La propriété privée des moyens de production
* Le caractère dominant du rapport social salarial
* Un système d’organisation rationnelle de la vie économique et sociale où l’institution dominante est l’entreprise
...et critique
Fernand Braudel
: Le capitalisme est l'inverse d'une économie de marché car les MONOPOLES et les CIRCUITS LONGS impliquant plusieurs intermédiaires rendent opaques les marchés qui traditionnellement sont réglementés et transparents.
Immanuel Wallerstein
: la spécificité historique du capitalisme, « c’est que le capital a fini par être utilisé (investi) d’une manière particulière. Il est venu à être employé dans le but premier et délibéré de son auto-expansion
Géographique et technique (Impérialsite)
Phénomène à la fois naturel et technique guidant les êtres humains, rassemblés en communauté, à multiplier leurs rencontres et leurs échanges.
Culturelle (Universaliste)
Phénomène collatéral au premier, incontrôlable, fruit de la domination économique et militaire. Différentes communautés partagent les mêmes codes, valeurs, mythes, etc.

Politique-Économique (Supranationalisation)
Comme un processus politique piloté par les êtres humains en vue de créer un espace parallèle à la communauté pour gérer tout ou une partie de la cité.

"Avant, les événements qui se déroulaient dans le monde n'étaient pas liés entre eux. depuis, ils sont tous dépendants les uns des autres"
Polybe, Historien Grec - II ème av. J_C
"Le mot "globalisation" et le modèle qu'il exprime incarne la forme la plus accomplie de l'impérialisme de l'universel, celui qui consiste, pour une société, à universaliser sa propre particularité en l'instituant tacitement en modèle universel"
Pierre Bourdieu, Sociologue du XX ème
La mondialisation...
... se caractérise par l’extension des
interdépendances
à l’échelle mondiale et un plus grand degré d’interpénétrations des sociétés. Elle concerne les êtres humains, les biens, les services marchands, les institutions, les pratiques culturelles, ainsi que les idées et les savoirs
Lexique de Science Politique, Dalloz
Être
alter-mondialiste,
ça veut dire quoi ?

L'altermondialsime...
Ensemble de mouvements associatifs et de courants de pensées divers, présents sur la scène internationale depuis la fin des années 1990, dénonçant l'extension continue de l'économie de marché dans le contexte de la mondialisation
Lexique de Science politique, Dalloz
...et vous
Pour Alain Touraine, le mouvement social est une dynamique historique conflictuelle qui combine un principe d'identité (
qui lutte?
), d'opposition (
qui est l'adversaire
) et de totalité (
le sens de la lutte
)
...ses mouvement sociaux...
Ensemble de mobilisations et d’actions collectives concertées en faveur d’une cause (
objectif de la première journée
), combinant l’utilisation de technique de protestation (
objectif de la deuxième journée
), un travail de revendication sociale à l’égard des autorités en place et la défense d’une conception de la juste répartition des biens désirables au sein de la société.
L'équivoque de la mondialisation
"Le capitalisme est un ensemble de pratiques présentes dans de multiples sociétés, à de multiples époques. ces pratiques visent à contourner les marchés réglementés en vue de saisir les occasions de profit et de créer des situations de monopole"
F. Braudel

" La Chine a aussi connu sous la dynastie des Song une phase de modernisation économique, fondé sur l'essor du marché interne et des innovations technologiques de premier plans"
Kenneth Pomeranz
"L'utopie n'est pas la fuite dans l'irréel mais l'exploration des possibilités objectives du réel et la lutte pour leur concrétisation"
Ernest Bloch
Le Grand débat des origines
Le capitalisme est une
invention européenne
Le capitalisme est le produit d'une histoire globale
La richesse dépend de l'épargne mise au service du travail productif, du développement de l'industrie, de l'ouverture des marchés et de la
libertés des échanges
« En préférant le succès de l'industrie nationale à celui de l'industrie étrangère, il ne pense qu'à se donner personnellement une plus grande sûreté ; et en dirigeant cette industrie de manière à ce que son produit ait le plus de valeur possible, il ne pense qu'à son propre gain ; en cela, comme dans beaucoup d'autres cas, il est conduit par une main invisible à remplir une fin qui n'entre nullement dans ses intentions ; et ce n'est pas toujours ce qu'il y a de plus mal pour la société, que cette fin n'entre pour rien dans ses intentions. Tout en ne cherchant que son intérêt personnel, il travaille souvent d'une manière bien plus efficace pour l'intérêt de la société, que s'il avait réellement pour but d'y travailler. »
CAPITALISME
=
REGNE DU MARCHE
pour créer la richesse
Le capitalisme
=
propriété privée des moyens de production
et
salariat

"Si tu vois un homme vaillant dans sa profession, alors il se présentera devant les rois"
Extrait de la bible cité par Benjamin Franklin
« Le problème majeur de l'expansion du capitalisme moderne n'est pas celui de l'origine du capital, c'est celui du développement de l'esprit du capitalisme »
Pour Weber, le monde occidental se caractérise, en effet, par une rationalisation orientée vers l'action pratique dans le monde, c'est-à-dire par une volonté de contrôle et de domination systématique de la nature et des hommes. De là, l'entreprise devient un modèle pour tous les domaines de la vie
Capitalisme
=
satisfaction des besoin grâce à l'entreprise rationnelle
« Le capitalisme se définit par l’
appropriation privée des moyens

de production
 ; par la coordination des décisions à travers les échanges, en d’autres termes
par le marché
 ; enfin par l’accumulation des capitaux grâce à des
institutions financières
, autrement dit par la création du crédit »

Le socialisme est un système caractérisé par l'
appropriation collective des moyens de production
. La coordination des décisions, l'affectation des ressources productives, le rythme de l'accumulation des capitaux y sont déterminés par un ensemble d'injonctions chiffrées, à savoir
le Plan
.
Chaque organisation sociale se différencie d'une autre par les réponses qu'elle donne à 3 questions fondamentales
1. Quel principe de propriété ?

2. Qui fixe les prix ?

3. Qui régule les échanges et la production?
1973
1980
2007
1982
1960
1930
Société du
Mont-Pèlerin
Crise de la Dette et
mise en place des Programmes Ajustements Structurels
par
le FMI
- Diminution de l’émission de la masse monétaire afin de
réguler l’inflation

- Hausser les taux d’intérêt afin de rétribuer le capital placé dans les banques
-
Réduction des impôts
sur les revenus les plus hauts et sur les revenus du capital afin d’attirer et récompenser les investisseurs
-
Limiter les dépenses publiques
et plus particulièrement les dépenses sociales
- Mettre en place une législation antisyndicale
-
Privatisation des secteurs publics
- Diminution et limitation dans le temps des allocations de chômage
-
Au niveau des échanges avec l’extérieur
: Favoriser les investissements directs étrangers, baisser les barrières douanières, etc.
" Néolibéralisme : Dans le langage courant terme utilisé de façon imprécise, à connotation péjorative, servant à évoquer les idéologies et les modes de gouvernement privilégiant les moyens de l’économie de marché comme vecteur du développement économique social et culturel des sociétés. En ce sens, le néolibéralisme est associé à l’absence de régulation"
Lexique de Science Politique, Dalloz
Ensemble de politiques économiques...
Réforme ou Révolution?
L'Etat-Social ou la social-démocratie
Économie Citoyenne (sociale et solidaire)
L'Ecologie politique
L'anarchie
L'Ecologie radicale / La décroissance
L'Ecosocialisme
Les crises et inégalités sont dues à la libéralisation et privatisation de secteurs publics, à la libéralisation des marchés des capitaux, d’une fiscalité avantageuses pour les entreprises ainsi qu’à la mise en concurrence des travailleurs de tous les pays. L’offre et la demande n’équilibrent pas les marchés car l’information est imparfaite.
L’économie est stabilisée grâce à des méthodes de régulation. l’Etat redevient par ailleurs un acteur économique en ayant recours à l’embauche et à l’investissement pour développer les services publics et en étant maître de ses politiques monétaires. L’égalité est une valeur centrale et est garantie par l’accessibilité de tous à l’éducation, aux soins de santé, à l’emploi et à l’exercice de la citoyenneté.
Régionalisme + Réforme des IFI + Soutien à la croissance via les consommateurs et création d'emploi + Redistribution des richesses grâce à l’impôt direct et aux taxes + Réforme des mécanismes de crédits + Taxations de marchés Financiers
Les crises sont le résultat d’une mauvaise perception de la nature humaine. L’Homme n’est pas motivé par la compétition et la recherche de profit. Les modèles coopératifs sont en vérité plus productifs que les modèles concurrentiels. L’Homme recherche avant tout l’établissement de bonnes relations sociales. L’Etat se trompe de politiques fiscales en se basant sur des chiffres macro-économiques.
Le système se base sur une forme d’économie de marché, animée par la recherche du bien commun et la coopération. Le système se base sur les valeurs de confiance, coopération, estime et solidarité. L’ESS encourage une économie décentralisée autant que démocratisée sur base de la «propriété privée collective».
Le cadre incitatif légal de l’économie est axé sur le bien commun, prédéfini par un large processus démocratique définit par une Convention démocratique, inscrit dans la Constitution et évalué par un bilan citoyen. Les meilleures entreprises bénéficient d’avantages légaux et fiscaux. Par ailleurs, prend place une régulation et démocratisation de l’économie : limitation des revenus, biens communs démocratiques, création d’une banque démocratique.
Parallèlement au rapport de force entre détenteurs du capital et travailleurs, elle est aussi le témoin du rapport de l’homme à la nature. Les écologistes anthropocentrés, veulent protéger l’environnement afin de préserver les intérêts humains et les générations futures. Ils remettent en question la croyance optimiste dans le progrès et la technique.
Le principe de précaution est respecté à l’égard de nouvelles technologies comme le nucléaire ou les OGM. La lutte contre le réchauffement climatique, la pollution, la déforestation, la perte de la biodiversité est une priorité budgétaire pour un développement durable. Ces mesures peuvent être couplées à la question sociale mais sans pour autant remettre en cause la propriété privée et le libre marché.
Le green deal est un exemple de stratégie de sortie de crise proposé par les écologistes européens. Il repose sur cinq piliers (économique et social, connaissance, diversité, justice sociale et environnementale, enfin démocratique). Il s’agit d’investir dans les transports publics, l’isolation, les énergies renouvelables, l’agriculture durable pour créer des emplois et assurer un développement durable.
Ni l’Etat ni le Marché ne sont les référents idéaux pour gérer la question sociale. Le premier ne respecte pas la liberté de l’Individu et son autodétermination, le second est un mythe qui ne peut réguler l’économie correctement.
L’idéal de société est l’autogestion : libre fédéralisme, démocratie directe, élection temporaire de mandatés et révocables, etc. L’économie est régie par des principes proches de ceux du communisme comme la collectivisation des terres. L’anarchie n’est pas le chaos, c’est au contraire, l’harmonie trouvée par l’absence de toute forme de domination.
Développement des syndicats pour mener la lutte selon les choix des individus regroupés en collectifs et non selon des directives hiérarchiques données par un bureau politique. Le mouvement ouvrier utilise la grève générale comme moyen de se réapproprier ses outils de production mais aussi l'action directe (occupations, piquets de grève), le sabotage, la réappropriation directe des richesses produites.
L’écologie radicale est à la fois une critique du capitalisme et du communisme car ils sont tout deux responsables de la destruction de la planète de par leur foi commune dans le progrès technique pour maîtriser la nature et le productivisme en vue de satisfaire aux besoins.
La logique non hiérarchique entre l’Homme et la nature induit que l’Homme s’adapte à son milieu, le respecte et se réconcilie avec la nature. L’écologie et la décroissance doivent mener la société à un été de sobriété heureuse fondée sur la satisfaction des besoins élémentaires, de forts liens sociaux, et le respect de la nature. La diversité culturelle est valorisée voire le particularisme culturel.
La différence avec les partis écologistes est le rejet des institutions existantes pour arriver à leur fin. Ils ont une vision davantage biocentrique qu’anthropocentrique. Les décroissants parle de « décolonisation de l’imaginaire » comme première étape d’une révolution anthropologique. Au niveau individuel, ils s’accordent sur le concept de simplicité volontaire et sur le développement d’alternatives économiques locales au niveau collectif.
La logique du marché et du profit — de même que celle de l’autoritarisme bureaucratique de feu le « socialisme réel » — sont incompatibles avec les exigences de sauvegarde des équilibres écologiques. Le productivisme conditionne trop le bien-être.
La valeur d’échange sera subordonnée à la valeur d’usage, en organisant la production en fonction des besoins sociaux et des exigences de la protection de l’environnement. Le temps de travail est réduit, les citoyens participent à la planification démocratique de la production. Une conception qualitative et non plus quantitative du développement est la base d’un nouveau paradigme de civilisation.
Propriété collective des moyens de production et planification démocratique pour définir les buts de la production et les investissements. Une nouvelle structure technologique des forces productives assure la gestion rationnelle collective des échanges de matières avec l’environnement, en respectant les écosystèmes. Les biens communs sont reconnus. Il ne faut pas s’emparer de l’appareil d’état capitaliste mais le briser pour le remplacer par un autre. Idem pour l’appareil de production.
RENFORCER LA MONDIALISATION POLITIQUE
* Ré-enchâsser l’économie et ses acteurs dans le politique au niveau international en assujettissant les accords et traités économiques aux accords politiques
Exemple historiques: Charte de La HAVANE

* Harmoniser les droits Sociaux pour éviter le "Law shopping" ET réguler le capitalisme au niveau international
Exemple de l'OIT

* Rendre justiciable les DESC

* Créer une Organisation Mondiale pour l'Environnement

* Adopter des Indicateurs alternatifs au PIB

* Une coopération internationale pour : Annuler les dettes odieuses des pays du Sud, mettre en place un système d'allocation universelle, juger les crimes écologiques et historiques...
* Le problème n’est pas le libre-échange mais les règles du commerce internationales qui sont faussées à l’avantage des pays riches. Ces derniers continuent de subventionner leurs économies et de protéger leurs frontières via des mécanismes et règlements complexes.

*Il n' y a pas assez de gouvernance économiques mondiales ce qui entraîne des milliards de pertes au travers des paradis fiscaux, des délocalisation pour raisons fiscales et des crises à répétition à cause des spéculations financières
* Revoir les règles de l'OMC et le dogme de la concurrence libre et non-faussée pour permettre un traitement différencié en fonction des inégalités économiques, industrielles, physique ou conjoncturelles
* Taxations financières
* Harmonisation fiscale
* interdiction des paradis fiscaux
* Budget européen, monnaie internationale...
Souverainiste


* Protectionnisme social, environnemental et culturel. barrières ou restrictions pour défendre intérêts supérieurs au libre-échange.
* Monde multipolaire au travers d'intégration régionale comme alternative à la mondialisation
* Principe de subsidiarité
* Libertés dans les politiques économiques nationales
exemple : souveraineté alimentaire ou banque centrale nationale

LOCALISME
et
DIVERSITE CULTURELLE
* Réactiver les économies locales : coopérative, d’économie sociale et d’autogestion.
* Participation citoyenne au niveau local : Mise en place de budget participatif, d’assemblées populaires, monnaies locales
* Penser global - agir local!
Le Problème ?
"A la crise et autres causes économiques et financières s'ajoute semble-t-il une CAUSE JURIDIQUE, car la mondialisation du droit, sélective et fragmentée, dissocie les fonctions traditionnelles du marché (circulation et redistribution) et sépare les libertés économiques, dont l'intégration est rapide, des DROITS SOCIAUX, dont l'intégration est lente et discontinue"
Mireille Delmas-Marty (Juriste française)
* La structure et l'idéologie actuelle des Institutions internationales ont pour résultat que les règles de marché dictent leur loi aux autres règles de droit

* La crise environnementale et climatique n'a pas de frontières
LA SOLUTION ?
RENFORCER LA
MONDIALISATION ECONOMIQUE
Le problème ?
La solution ?
Problème?
* La mondialisation est surdéterminée par des rapports de force inégaux
* L'impérialisme n'est pas que militaire, il est aussi politique et économique
* Les institutions internationales échapperont toujours à tout contrôle citoyen
Solution ?
Le Problème?
* La mondialisation mais aussi les Etats dépossèdent les collectivités de leur autonomie et de leur diversité
* La politique rimera toujours avec crise de représentation, conflits d'intérêts et corruption
La solution?
Full transcript