Loading presentation...
Prezi is an interactive zooming presentation

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

L'oignon et l'oeil humain

No description
by

Gemma Aris

on 17 March 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of L'oignon et l'oeil humain

L'oignon et l'oeil humain
Sommaire
I – Présentation de l'oignon

A - Qu'est-ce que l'oignon ?
B - Les réactions chimiques dans l'oignon


II – Les larmes

A – Production de larmes par le système lacrymal
B – Rôle et composition des larmes




I – Présentation de l'oignon

A - Qu'est-ce que l'oignon ?

III - Possibilités et limites d’intervention de l'oignon

A – Une possibilité
B – Le syndrome de l'oeil sec

1) Qu’est-ce que la sécheresse oculaire ?
2) Les symptômes de la sécheresse oculaire
3) Causes de sécheresse oculaire
4) Traitement



Elaboration d'un sérum physiologique

Expérience : antibiogramme
Expérience : hydrodistillation
Expérience : dilution
Expérience : test de relargage du rouge neutre

plante herbacée
constituée à environ 90% d'eau
famille des Alliacées
diététique : vitamine C, B, E
glucides
effets cicatrisants → lutte contre les infections au sein de notre corps

un ensemble de cellules
eucaryotes chlorophyliennes
cellules contenant des
organites

- le noyau
- la vacuole
- des chloroplastes
B - Les réactions chimiques dans l'oignon

1) Investigation
Hypothèse :

gaz à l'origine du larmoiement

Expérience :

coupe d'un oignon dans une cuve contenant de l'eau distillée
des bulles s'échappent
libération d'un gaz

sulfate de diallyle → acide sulfurique

Expérience :

oignon + eau distillée
filtration (pompe à vide)
concentré d'oignon (distillat)
introduction de Chlorure de Baryum dans le concentré : formation d'un précipité blanc

Le gaz produit est donc bien de l'acide sulfurique.



Chlorure de Baryum : identification acide sulfurique (H2SO4) par la formation d'un précipité blanc
Une cascade de réactions chimiques
Le sulfate de diallyle entre en contact avec l'oeil
Présence de molécules d’eau à la surface de la cornée
La cornée, fine et fragile, est irritée au contact de l'acide sulfurique.




Production d'une dose de
liquide lacrymal
pour diluer et évacuer l'acide, ce sont
les larmes.
II – Les larmes

A – Production de larmes par le système lacrymal
B – Rôle et composition des larmes
Rôle :
-
nutrition
et

hydratation
de la surface oculaire : garder l'humidité indispensable à la cornée (souplesse, transparence)
-
protection chimique
par son activité bactéricide : chasser les corps étrangers et aseptiser.

III - Possibilités et limites d’intervention de l'oignon

A – Une possibilité
Utiliser l’oignon comme base d’un sérum oculaire :

oignon larmoiement nettoyage de l’œil

protection antibactérienne
B – Le syndrome de l'oeil sec
1) Qu’est-ce que la sécheresse oculaire ?

Quantité
ou
répartition
des larmes perturbée
Atteinte du film lacrymal protecteur
Troubles de la surface oculaire

Si le film lacrymal est :
- anormal dans sa
quantité
, syndrome sec par
hyposécrétion
.
- anormal dans sa

composition

(mauvaise répartition), syndrome sec avec
anomalie de qualité

Ces atteintes du film lacrymal exposent la cornée aux stimulations douloureuses et aux agressions de l’environnement.


2) Les symptômes de la sécheresse oculaire
3) Causes de sécheresse oculaire
4) Traitement
Tester les capacités antibactériennes de l’oignon
Expérience : antibiogramme








Observation des résultats :

formation d'une zone claire autour des disques imprégnés de jus d’oignon
Interprétation des résultats :
Formation d’un cercle d’inhibition autour des disques imprégnés de jus d’oignons


Oignon a un effet antibactérien


Critique de l’expérience :

effet négligeable face aux antibiotiques artificiels
suffisant pour agir sur la cornée
Elaboration d'un sérum physiologique
Expérience : hydrodistillation

Critique de l’expérience :

distillat = phase aqueuse + phase organique
séparation des deux phases : décantation
après cette hydrodistillation réalisation d'une dilution
phase organique ne peut pas être diluée avec l’eau

conservation du distillat à l'état original



Expérience : dilution
4 solutions filles de concentrations différentes :
Solution
1
avec
5ml
d’essence d’oignon
Solution
2
avec
2ml
d’essence d’oignon
Solution
3
avec
1ml
d’essence d’oignon
Solution
4
avec
0,5m
l d’essence d’oignon


Test de la
cytotoxicité
(propriété d'altération des cellules) des solutions filles



Expérience : test de relargage du rouge neutre
Expérience : test de relargage du rouge neutre
Expérience en 3 étapes :
a) Dissection de 4 yeux de bœufs 
b) Vérification de la présence de cellules
c)
Test du relargage du rouge neutre
Caractéristiques du rouge neutre :
le rouge neutre ne se lie qu’aux
cellules vivantes
si le produit est
cytotoxique
, il détruit les cellules qui vont
relarguer le colorant rouge

dans le cas
contraire
, les cellules sont intactes et sont
simplement colorées

Observation des résultats :
témoin : cellules de couleur rouge
n°1,2 et 5 : aucune distinction possible, liquide rouge
n°3 et 4 : cellules plus ou moins
intactes
Interprétation des résultats :
nº1,2 et 5 : cellules
détruites
par les solutions

nº3 et 4
: cellules
non détruites
par les solutions


concentrations
tolérables
pour l’œil
(avec 1ml et 0,5ml d'essence d'oignon)

Expérience
: Test de l'acidité.

Introduction de Bleu de Bromothymol (BBT) - indicateur coloré de pH -
Concentré d'oignon prend une couleur jaune


acide sulfurique est acide et irritant
Etude de larmes artificielles et du sérum synthétisé
Larmes artificielles
Sérum à base d'oignon
Larmes artificielles :

efficacité moyenne
totale de 1h20 min
humidifient convenablement l’œil durant cette période
au bout de la durée seuil (
1h20 min
) la cornée
moyennement sèche

3h00
après l’utilisation, l’œil devient
totalement sec
répétitif durant toute la journée

Prises : - 8.5 (8h30)
- 11.4 (11h25)
- 14.25 (14h15)
- 16.5 (16h30)
- 19.02 (19h01)
Axe vertical :
(1) : œil humide
(2) : œil moyennement sec
(3) : œil sec
Axe horizontal : temps
Axe vertical :
(1) : œil humide
(2) : œil moyennement sec
(3) : œil sec
Axe horizontal : temps
Prises : - 8.5 (8h30)
- 12.5 (12h30)
- 17.75 (17h45)
- 22.8 (22h48)
Sérum à base d'oignon :
Efficacité
du sérum
augmente
au fur et à mesure des prises

Première et deuxième prises :


efficacité moyenne
totale du sérum est de 2.5 heures (
2h30 min
)
au bout de cette durée seuil, la cornée devient
moyennement sèche

3h30 min
après l’utilisation, l’œil devient
totalement sec

répétitif
durant les
deux premières prises
de la journée

Troisième prise :

efficacité moyenne
totale du sérum
plus élevée
que les précédentes prises
reste humide durant
3h15 min
en moyenne
soit une efficacité moyenne 1.3x plus élevée que la précédente prise
au bout de cette durée seuil de 3h15 min, l’œil devient
moyennement sec
atteint le niveau d’ «
 œil sec
 » (3)
4h30 min
après l’utilisation !

Conclusion
1)

L'OIGNON
par le biais d'une série de

réactions chimiques
conduit au

larmoiement
2)
Il stimule la production de

liquide lacrymal
intervenant dans le
nettoyage de l'œil

3)
Le syndrome de l'œil sec larmoiement pas
assez
efficace

pas
de
nettoyage correct

4)
Création et application sur la cornée d'un
sérum à base d'oignon
:
contribuant au
renouvellement
des
fonctions
des
glandes lacrymales

sécrétion
de
larmes
contenant : - des
glycoprotéines
(
protection de la cornée et maintien du film lacrymal
)
- des
enzymes aseptisantes
(
permettant le nettoyage de l'œil
)


Le bilan est donc positif puisque nous avons réussi à démontrer notre hypothèse grâce à une série d'expériences.

Aris Gemma
Bensabeur Célia
Ancely Astrid

Détermination d'un
seuil de tolérance pour l’œil
de la solution à base d’oignon
Création de plusieurs
solutions de concentrations différentes

Problématique :

Quelles peuvent être les possibilités et les limites de l'intervention de l'oignon dans le traitement de la sécheresse oculaire ?
production
Full transcript