Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La légalisation

No description
by

on 23 November 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La légalisation

Dimension Environnementale
Dimension Scientifique
Faut-il alors légaliser le Cannabis ?
Dimension Sociale
Dimension Juridique et Sécuritaire
Le Cannabis ?
LA PLANTE : LE CHANVRE

La famille des Cannabinacées.

Une des plantes parmi les plus
anciennement connues par l’homme.

Originaire d’Asie centrale elle aurait été diffusée au gré des migrations humaines vers l’Orient et l’Occident.

La plupart des botanistes contemporains s’accordent sur l’existence d’une seule espèce Cannabis sativa, qui présente elle-même plus d’une centaine de variétés.
La légalisation
du Cannabis
Controverse ?
Avis POUR / Avis CONTRE


Dimension Économique
La gazoline et le méthanol produit de la biomasse qui n'émet pas de soufre lorsqu'il est brûlé et permettrait de remédier aux problèmes de pluies acides.
La pâte obtenue du chanvre pourrait entièrement remplacer le bois comme source de pâtes dans la production du papier.
Le papier de chanvre peut être recyclé de 7 à 8 fois comparativement à trois fois pour le papier de pulpes de bois. Ainsi nous pourrions stopper le déboisement de notre planète.
Il est trois fois plus solide, beaucoup plus durable, plus doux et plus chaud que le coton. Et de plus, la culture du cannabis ne pollue pas, et repousse en un an à peine.
Le chanvre est peut exigeant pour le sol et lui retourne jusqu'à 60% de ses nutriments lorsqu'on le laisse sécher sur place.
Après l'extraction de l'huile, les résidus des graines a un contenu important en protéines qui constitue une excellente source alimentaire autant pour le bétail de ferme que pour l'homme.

Légalisation du Cannabis, à vous de
Décider...
Usage médical.
Drogue douce.
Agent de substitution pour le traitement des dépendances à l'alcool, aux opiacés (héroïne), aux stimulants (cocaïne) et aux somnifères (Benzodiazépine).
Peu ou pas de dépendance sur le plan physiologique.
Très peu de toxicité à long terme (pas de cas de cancer associé a l'usage unique du cannabis).
Nocivité relative.
Favoriser la recherche et le développement de formes pharmaceutiques plus appropriées (vaporisateur sublingual, nasal).
Effets néfastes sur la santé physique.
Le lien entre consommation de cannabis et détérioration des capacités mentales chez l’adolescent a été prouvé : le risque de devenir schizophrène est multiplié par 10 chez les personnes ayant consommé du cannabis dès l’adolescence.
Baisse des performances intellectuelles et cognitives.
Perte de la notion du temps.
La consommation du cannabis peut entrainer une consommation des drogues dures.
Nouveaux modes de consommation plus dangeureux (pipe à eaux).
Crée une dépendance psychologique.
Établissement des lois qui contrôlent la distribution et la vente du cannabis (création d’une filière nationale du cannabis inspirée de celle du tabac, production sous contrôle, système de distribution sécurisé).
Le modèle Néerlandais (droit de fumer du cannabis dans les cafés qui en vendent) est intéressant.
Suppression des réseaux mafieux, faire baisser l'insécurité ressentie ou réelle ainsi que la violence associée au trafic illicite (le fait de légaliser le cannabis assure une sorte de protection des cultivateurs face aux menaces des criminels et du gouvernement).

En cas de dépénalisation, les trafics ne disparaîtront pas.
Augmentation de la consommation car accès plus facile.
On ne peut pas accepter l’idée de légaliser quelque chose qui crée de la dépendance.
Échec de la politique anti-drogue.
Légaliser le cannabis, c'est légitimer, justifier et donc encourager son usage (signe de permissivité, de tolérance).
Porte ouverte à la vente d'armes, etc.
Le coût engendré par la lutte contre le cannabis se transmuterait en une source de revenus pour l’État par la collecte de taxes et d’impôt sur les revenus maintenant légaux, donc déclarables.
Contibution importante au PIB et à la croissance économique.
Contrôler ce marché est évidemment rentable pour les finances publiques.
Création de nouvelles opportunités d'emploi.
L'existance d'une infrastructure et d'un réseau bien structuré et habitué aux protocoles de contrôle (vente en pharmacie).
Contrôler la qualité du produit.
Touche plusieurs industries.

Les ressources publiques allouées à la lutte contre la drogue ont été un pur gaspillage en terme de temps et d'argent.
Les coûts engendrés pour combattre ces problèmes se chiffrent en millions de dollars, et le résultat ne peut être qualifié de rentable puisque le nombre d'usagers n'a fait qu'augmenter.
La légalisation n’a jamais empêché les marchés illicites d’exister (développement des marchés parallèles "marchés noires" et de la contrebande).

Minimiser l’implication du crime organisé, et diminuer le niveau de criminalité (nombre de prisonniers moins important).
Faciliter le contact social (joie intense lors de la première prise, sensation de bien être, recherche de sensations fortes, prise de risque et désir d'éviter l'ennui, apaiser l'angoisse).
La sortie du tabou sociétal et une réelle éducation et prévention de la jeunesse.
Instabilité familiale (enfants en hôpital psychiatrique, violence, etc.).
Milieu violent.
Le péril sanitaire augmentera.
Pour se procurer du cannabis, le jeune doit entrer en contact, de près ou de loin, avec le réseau du crime organisé. Une fois ce lien établi, il a plus facilement accès aux autres denrées offertes par ce réseau.
Ajout d'une substance nocive à deux autres qui circulent déjà (tabac et alcool).
Dans une étude , une thèse d’économie développée à la Brown University (Etat de Rhode Island, USA) en avril 2009 évoque un potentiel de taxes situé entre 70 et 200 milliards de dollars.

Le combat contre le cannabis, infructueux, coûte 560 million d'euros par an à l'état Français. En légalisant la vente, contrôlée bien-sûr, l’état pourrait toucher 1 milliard d'euros de taxe environ. La légalisation génèrerait donc une économie de 1.56 milliard.

Offre une fibre textile inusable (les premiers jean's),
De très bons matériaux de construction et d'isolation.
Papier non polluant.
Produire de la corde, du canevas ainsi que du linge.
La culture du chanvre contribuerait à la production de réserves énergétiques en gaz et en huile et éliminerait la dépendance envers les combustibles fossiles.

Les applications thérapeutiques du cannabis sont de plus en plus reconnues:

Il est question de propriétés scientifiquement reconnues (analgésiques, anti-spasmodiques, anti-vomitives, anti-inflammatoires, anti-psychotiques, anti-depresseurs, anxyolitiques, sédatives, stimulant l'appétit, relaxantes, somnifères, etc.)
Il pourrait être utilisé à des fins thérapeutiques dans une grande diversité de maladies et de pathologies (Parkinson, Tourette, ralentissement de la progression de certains cancers du poumon, sein et de la leucémie, etc.).
L’augmentation de la consommation de cannabis constitue un phénomène de société qui interpelle parents, scientifiques, économistes, écologistes, et politiciens.
Comporte les mêmes risques cancérigènes que le tabac.
Comporte des effets majeurs sur le cerveau.
N’est pas bon pour les poumons et le système respiratoire.
Perte de repères sensoriels et corporels.
Les perceptions visuelles, sensitives et auditives sont amplifiées et peuvent conduire à des hallucinations.
Les pays où la consommation est tolérée:
Belgique, Danemark, Pays-Bas, Italie, Allemagne.

Les pays où la sanction n'est qu'administrative:
Espagne, Portugal, Luxembourg.

L'usage médical du cannabis devient de plus en plus toléré, voire légal dans un nombre grandissant de pays: Canada, Australie, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande, Espagne, et 20 États Américains.

Les pays les plus sévères : D'après l'OFDT, ce sont la France, la Suède et la Finlande.
Élaboré et présenté par:

Azhar Bouanene
Emira Ezzine
Khaoula Abed
Mehdi Abdelli
Wiem Bouziri
Groupe 2

La cartographie de notre controverse "Légalisation du cannabis" a pour but de dégager les différents avis en faveur ou en défaveur de cette problématique.

Cette illustration sera expliquée selon différentes dimensions afin de vous aider à mieux cerner le sujet et prendre position.
Full transcript