Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

La conquête: La fin d'un régime

No description
by

Simon Bernier

on 16 February 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of La conquête: La fin d'un régime

1755-1757: Avantage la France
1758: Avantage britannique
1754: Les origines du conflit
1760: La capitulation de Montréal
La conquête: La fin d'un régime
Les affrontements de 1755-1757
Les français se concentrent dans la vallée de l'Hohio et dans la région des Grands Lacs

Importantes victoires

Sur le front du golfe du Saint-Laurent, les français misent sur la forteresse de Louisbourg, réputée imprenable!!
Avantage les britanniques
1758, tout change...

Arrivée des renforts de Grande-Bretagne et des Treizes colonies

Artillerie et importante flotte de guerre

Les français (4000 avec les amérindiens) ont beau repousser une armée de 16 000 Britanniques au fort Carillon (lac Champlain)...

Louisbourg tombe en 1758, ce qui coupe le ravitaillement de Québec et Montréal.
Le siège de Québec
6 juin 1759, le Général James Wolfe, qui dirige 120 navires, 2000 canons, 30 000 militaires dont 9000 soldats d'infanterie, quitte Louisbourg.

27 juin 1759, début du siège: il bombarde la ville, détruit les villages des alentours, brûle les récoltes.

15 000 soldats français défendent la région sous les ordres du général Louis Joseph de Montcalm depuis 1756.
La capitulation de Montréal
Septembre 1760: trois armées britanniques encerclent Montréal.

Les français décident de capituler.

Le général britannique Jeffery Amherst refuse les honneurs de la guerre aux français.

François Gaston de Lévis préfère se battre plutôt que le déshonneur.

Mais il y a déjà eu assez de souffrances.

Pierre de Rigaud de Vaudreuil, gouverneur générale de la Nouvelle-France, veut éviter la destruction, le pillage.

Il signe le 8 septembre 1760 la capitulation de Montréal.

Fin de la guerre de la Conquête...
Origines de la Conquête
Début de la guerre de la Conquête: 1754

Dispute territoriale et commerciale de l'Amérique du Nord

Conséquence directe du Traité d'Utrecht: construction de forts anglais et français au coeur des régions convoitées

La fin de la construction du fort français Duquesne va tout déclencher!!!

Suite à l'attaque du fort Duquesne, 500 miliciens canadiens et alliés amérindiens contre-attaquent à fort Necessity et déclenchent officiellement des hostilités ouvertes...
Le saviez-vous?
Le futur premier président des États-Unis, George Washington, lieutenant-colonel de 22 ans, mène l'attaque contre le fort Duquesne. Il remporte cette première bataille!
Les forces militaires en Amérique du Nord entre 1755 et 1760
Soldats
Miliciens
Total
Des stratégies différentes
Stratégie britannique: la bataille rangée
Désavantage, du moins pour l'instant...
Stratégie française: les raids (inspirés des amérindiens)
Sème la terreur!!!
Retour sur les Acadiens
1755, les forts français de Beauséjour et Gaspereau tombent aux mains des britanniques.

Les Acadiens sont 2 fois plus nombreux que les britanniques (13 000 contre 6000).

Le lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, Charles Lawrence, demande de jurer fidélité au roy de Grande-Bretagne...

L'OFFRE EST RREEFFUUSSÉÉ!!

Ok, on annonce la déportation...

Entre 1755 et 1763, 10 000 seront déportés!
Première attaque le 31 juillet, débarquement à Beauport, repoussé par les français.
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, 5000 soldats débarquent à l'anse au Foulon et escaladent la falaise.
Montcalm et ses 3500 troupes sortent de Québec sans attendre les renforts sur les plaines d'Abraham.
En 20 minutes, déroute française. Wolfe et Moncalm meurent ...
Le siège se poursuit pendant 4 jours. La ville est en ruine, les habitants sont affamés. 18 septembre 1759, le lieutenant Ramezay remet la capitulation. Des renforts britanniques obligent les non vaincues à Sainte-Foy à se replier sur Montréal.
1759: Le siège de Québec
Honneur de la guerre: Dans une capitulation, marque de respect du vainqueur qui consiste à permettre aux armées vaincues de sortir d'une place assiégée en défilant avec les armes et drapeaux.
14min 33sec à 21min 31sec
(Image roy Georges II)
Full transcript