Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Copy of Comment réduire les erreurs de médicaments dans les milieux

No description
by

My Lan Luong

on 6 May 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Copy of Comment réduire les erreurs de médicaments dans les milieux

Comment réduire les erreurs de médicaments dans les milieux de soins critiques ?
Que disent les écrits à propos de ce sujet ?
Pourquoi est-ce une problématique actuelle en soins critiques ?
L'environnement des soins critiques est actuellement propices aux erreurs de médication.

Moyenne de 105.9 erreurs de médications/1000 patients/ jour surviennent dans les unités de SI pour adultes. [Traduction libre](Anthony et al., 2010)
78% des événements indésirables graves qui surviennent aux SI sont dus aux erreurs de médication. [Traduction libre](Anthony et al., 2010)
6.6% des erreurs de médication sont causées par les interruptions durant la préparation de médicaments. [Traduction libre](Anthony et al., 2010)
Pénurie d'infirmières. ( Scott et al., 2006)
27% des infirmières au Québec ont fait état d’erreurs occasionnelles ou fréquentes de médicaments dans le cadre de leur pratique dans les 12 mois précédent une étude (Statistique Canada & ICIS, 2006).
38% des infirmières ont fait une erreur mais l’ont récupérée à temps.( Scott et al., 2006)
Que disent les écrits quant
aux solutions ou interventions possibles ?
Concernant distraction/inattention causé par la fatigue :
Diminution quarts de travail de 12h
Limiter à un 12h consécutif (dans 24h)
Concernant problème d’interruption lors de la préparation de médicaments :
Créer des zones sécurisées (réduction d'interruption de 40,9%, donc réduction d’erreurs de médicaments )
Concernant les problèmes de transcriptions d’ordonnances
illisibilité
ordonnances téléphoniques
Ordonnances informatisées.
cette approche a réduit les oublis de dose, de fréquences et d’unités sur les prescriptions.
Pour les erreurs de dilution:
Former le personnel, protocoles, encadrement.
Quel est le rôle de l'infirmière par rapport à ce sujet ?
- Appliquer les 8 bons lors du cheminement de la préparation des médicaments
- Assurer la préparation/la dilution de médicaments de façon sécuritaire
- Être vigilant et éviter la distraction
- Reconnaître et intercepter les erreurs médicales et celles de ses collègues
- Dénoncer les erreurs interceptées et ses propres erreurs, assurer un suivi et offrir des pistes de solution
- Se renseigner auprès des autres collègues (médecin, pharmacien ou infirmière) en cas de doute
- Faire attention au fardeau de travail et reconnaître ses limites
Unités de soins critiques plus propices aux erreurs.
Les erreurs peuvent arriver à tout stade du processus.
L'erreur de médicament peut grandement affecter l’infirmière
Les erreurs peuvent découler de l'organisation et/ou du manque de personnel.
Les ordonnances informatisées aident à réduire les erreurs.
Les erreurs peuvent être causées par plusieurs facteurs
L’expérience de l’infirmière
Le quart de travail
Les erreurs d’ordonnances
Les distractions
Les interruptions
La charge de travail
Les erreurs de transcription


Les erreurs les plus courantes:
Erreur de débit (24,5%)
Administration d’un médicament non prescrit (23,3%)
Omission d’administration (21,7%)
56,5% sont des erreurs d’administration.
19,6% sont des erreurs de procédure
0,8% sont des erreurs de retranscription
Les autres erreurs constatées sont:
horaire d'administration
dose
forme
voie d’administration.
Stratégies pour identifier les erreurs
Bien connaître ses patients.
Être à l’écoute du patient et ses proches.
Bien connaître le plan de traitement et s'assurer de mettre à jour le plan de soins.
Évaluer et réévaluer l'état du patient.
Encourager la double vérification.
Si questionnement/doute:
poser questions aux collègues !

Stratégies de correction et d’élimination
d’une erreur médicale
Quand l'infirmière est témoin d'une erreur fait par un collègue:
Agir avec confiance pour interrompre
Offrir son aide et des pistes de solutions
Agir avec discrétion et professionnalisme
S’assurer de faire un suivi.
Développer une approche collaboratrice et des techniques de communication.
Offrir du soutien aux infirmières qui ont commis une erreur.

Nos recommandations !
- Instaurer un système d'ordonnances médicales informatisées
- Créer un endroit calme et retiré pour la préparation de médicaments avec pictogrammes et bien identifier la zone réservée
- Créer des protocoles clairs de préparation/de dilution de médicaments et les afficher.
- Offrir des formations aux infirmières sur :
Risque d'erreurs
8 bons
Techniques de communication
- Systématiser la double vérification
- Limiter à 12h consécutives de travail dans une période de 24h.
- Diminuer le nombre de quarts de travail de 12h et plus.
(Anthony et al., 2010)
(Steckmeyer, et al, 2007)
(Scott, 2006)
(George et al, 2010)
(Henneman et al., 2010)
(Shulman et al., 2005)

(Henneman et al., 2010)
(Alderson et al., 2012)
(George et al., 2010)
(Henneman et al., 2010)
(Kiekkas et al, 2011)
(Steckmeyer et al., 2007)
(Anthony et al., 2010)
(George et al., 2010)
(Henneman et al., 2010)
(Scott et al., 2006)
(Shulman et al, 2005)
(Steckmeyer et al., 2007)

(Anthony et al., 2010)
(Henneman et al., 2010)
(Shulman et al., 2005)
(Steckmeyer et al., 2007)
Références
Alderson, M., Caux, C., Deslauriers, M., & St-Louis, L. (2012). L’expérience d’erreur professionnelle chez les infirmières œuvrant dans les unités de soins intensifs adultes : une source de souffrance, mais également de construction identitaire. L’infirmière clinicienne, vol 9 (1), 37-51.

Anthony, K., Wiencek, C., Bauer, C., Daly, B., & Anthony, M.K. (2010). No interruptions Please. Critical Care Nurse. 30 (3), 21-30.

Covel, C. L., & Ritchie, J. A. (2009). Nurses’ responses to medication errors : Suggestions for the development of organizational strategies to improve reporting. Journal of Nursing Care Quality, 24(4), 287-297.

George, E. L., Henneman, A. E., Tasota, F. J. (2010). Nursing implications for prevention of adverse drug events in the intensive care unit. Crit Care Med, 38 (6), S136-S144

Henneman E. A., Gawlinski J. B., Blank F. S., Henneman P. L., Jordan D., & McKenzie J. B. (2010). Strategies used by critical care nurses to identify, interrupt, and correct medical errors, American Journal of Critical Care, Volume 19 (No. 6), 500-509,doi: 10.4037/ajcc2010167


Kiekkas, P., Karga., M., Lemonidou, C., Aretha, D., & Karanikolas, M. (2011). Medication Errors in Critically Ill Adults : A Review of Direct Observation Evidence. American Journal of Critical Care, 20(1), 36-44. doi : 10.4037/ajcc2011331

Rassin , M., Kanti, T., & Silner, D. (2005). Chronology of medication errors by nurses : Accumulation of stresses and PTSD symptoms. Mental Health Nursing, 26, 873-886.

Scott, L. D., Rogers A. E., Hwang W., Zhang, Y. (2006). Effects of critical care nurses’s work hours on vigilance and patients’ safety. American journal of critical care, 15(1),

Shulman, R., Singer, M., Goldstone, J., & Bellingan, G. (2005). Medication errors : a prospective cohort study of hand-written and computerised physician order entry in the intensive care unit. Critical Care, 9, R516-R521. doi : 10.1186/cc3793

Statistique Canada & institut canadien d’information sur la santé (2006). Enquête nationale sur le travail et la santé du personnel infirmier de 2005, résultats.

Steckmeyer, C., Henn-Ménétré, S., Le Tacon, S. et May, I. (2007). Erreur d’administrations médicamenteuses en réanimation médicale pédiatrique. Archives pédiatrique, 14, 971-977.
Full transcript