Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

l'East Side Gallery et la trabant de Birgit Kinder

projet HDA avec les 3èmes.
by

PAPASIAN Cristel

on 7 February 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of l'East Side Gallery et la trabant de Birgit Kinder

L’East Side Gallery,


le plus long morceau de mur conservé, est situé le long de la Spree entre la gare de l’est et le pont de l’Oberbaumbrücke. (1,3 km de long)

Elle comporte 106 peintures murales peintes par 118 artistes.

Ce "mur de la honte" est devenu un objet de mémoire.
Mur de Berlin et le Rideau de fer
Au delà du mur !
2. les murs dans le monde.
Où, pourquoi ?

une liste non exhaustive
3. Proposition du projet en arts plastiques
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/06/20/le-mur-modifie-la-representation-de-l-autre_1538206_3232.html
"Partout dans le monde, des murs se sont dressés le long de frontières,
devenant parfois le symbole de certains conflits
. (Corées, Cachemire, Chypre, Israël/Palestine) les exemples sont nombreux, bien que tous différents.

La dimension symbolique du mur est violente
. Elle modifie la représentation de l'autre. Même ceux qui ne se méfiaient pas forcément des migrants vont estimer que,
si un mur est construit, c'est qu'un danger existe.


Tout cela a pour conséquence de
réduire la connaissance de l'étranger.
Il est alors beaucoup plus facile de faire naître des fantasmes sur le monde au-delà du mur.

Un exemple décrit par le Journaliste Frédéric Neil :

Une étude faite auprès des Palestiniens de Cisjordanie montre que depuis la construction du mur (2003), les Palestiniens ont moins de contacts, commerciaux ou autres, avec les Israéliens. Leur perception de ces derniers s'est modifiée.
L'autre est perçu que comme une menace, un oppresseur, au lieu d'être connu comme un collègue, un patron ou un client. Au fil des ans, le mur et tout l'arsenal de contrôles qui l'accompagne ont exacerbé le ressentiment des jeunes Palestiniens, qui deviennent de plus en plus radicaux et ne croient plus en la possibilité de simplement vivre avec un voisin israélien. C'est un cercle vicieux, puisque le mur renforce les haines, dont il faudra se protéger… par un renforcement du mur."
(cit. Frédéric Niel, journaliste et auteur de "Contre les murs" (éd. Bayard) article.le.monde.ci-dessous)
Le Rideau de fer et le mur de Berlin
Le rideau de fer est la frontière symbolique entre l'Europe, les Etats Unis et les États européens placés sous influence soviétique.
L'expression est de Churchill en 1946.

Ce rideau était concrétisé par des lignes de barbelés séparées par des no man's land, des champs de mines et des miradors armés de mitrailleuses du côté soviétique.
Du côté occidental, il y avait de nombreux dispositifs d'observation. La section la mieux fortifiée, surveillée et la plus célèbre était le mur de Berlin.

Le but de ces installations, érigées à l'initiative de Joseph Staline et de Nikita Khrouchtchev, était d'empêcher le passage des populations de l'est vers l'ouest.




1, « mur de la honte » pour les Allemands de l'ouest et « mur de protection antifasciste » d'après la propagande est-allemande,
il est érigé en plein Berlin à partir de la nuit du 12 au
13 août 1961
par la République démocratique allemande (RDA) qui tente ainsi de mettre fin à l'exode croissant de ses habitants vers la République fédérale d'Allemagne (RFA)
Le mur, sépare physiquement la ville en Berlin-Est et Berlin-Ouest pendant plus de vingt-huit ans, et constitue le symbole le plus marquant d'une Europe divisée par le Rideau de fer.

Il s'agit d'un dispositif militaire complexe comportant deux murs de 3,6 mètres de haut, avec chemin de ronde, 302 miradors et dispositifs d'alarme, 14 000 gardes, 600 chiens et des barbelés dressés vers le ciel.

2. Le 9 novembre 1989 la chute du « mur de la honte » ouvre la voie à la réunification allemande.
Presque totalement détruit, le mur de Berlin, symbole de la guerre froide, a inspiré de nombreux livres et films. Aujourd'hui, plusieurs musées lui sont consacrés.
Le mur de Berlin (en allemand Berliner Mauer)
2.« Bruderkuss » de Dimitri Vrubel,
2. « Vaterland » de Gunther Schaefer
1. la Trabant « Test The Rest »
de Birgit Kinder.
La fresque de Thierry Noir
Le dirigeant de l'Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), Léonid Brejnev, et du dirigeant de la République démocratique allemande (RDA), Erich Honecker.

La peinture est inspirée d'une photographie prise par le Français Régis Bossu en 1979, lors de la célébration du 30e anniversaire de la création de la RDA
"Mon Dieu, aide-moi à survivre à cet amour mortel"
La peinture représente une Trabant (la voiture emblématique du régime est-allemand) traversant le Mur de Berlin.

C’est à bord de cette voiture que les Allemands de l’Est gagnèrent l’Ouest durant l’été1989 jusqu’à la chute du mur dans la nuit du 9 au 10 novembre.

La plaque d’immatriculation de la voiture porte d’ailleurs la date de chute du Mur de Berlin, le 9 novembre 1989.
C’est donc un symbole de la liberté qui perce le mur.

Titre de l’œuvre : au départ intitulé « test the best », reprise du slogan publicitaire pour une marque de cigarettes « test the west », l’œuvre s’est finalement nommé « test the rest », comme pour symboliser un épisode terminé de l’histoire.

Il s’agit d’une œuvre « populaire » visible par tous et non enfermée dans un musée, dont le support chargé de mémoire porte encore les cicatrices du passé.
Belfast (Irland du nord), "Peace Walls"
Les murs de la paix


(appelé aussi Peace Lines : « Lignes de paix »)

désignent une série de barrières de séparation construites pour la plupart à Belfast en Irlande du Nord
pour séparer les quartiers catholiques des quartiers protestants de la ville.

Leur objectif est de limiter ainsi les violences entre ces deux communautés. La longueur de ces portions de mur varie de quelques centaines de mètres à plus de 5 km.

On recense aujourd'hui 99 murs de la paix. Le 9 mai 2013, le gouvernement nord-irlandais s'est engagé à détruire les murs de la paix d'ici dix ans.
Banksy, un artiste anonyme et engagé
http://banksy.co.uk/films.asp
Concernant ce projet, Banksy raconte dans son livre Wall & Piece, qu'un jour, alors qu'il peignait sur le mur de séparation, un habitant est venu lui dire : « vous embellissez le mur ». Banksy, flatté : « Merci, c'est gentil », fut aussitôt coupé par le vieil homme : « On ne veut pas que ce mur soit beau, on ne veut pas de ce mur, rentrez chez vous ».
1/Le street art
L'art urbain, ou « street art », est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l'affichage voire le yarn bombing ou les installations. C'est principalement un art éphémère vu par un très grand public.

2/ Le Projet Santa’s Ghetto
En juillet 2005, le graffeur anglais Banksy, dont l'anonymat fait perdurer le mystère, se rend en Cisjordanie à l'occasion de l'anniversaire de l'avis rendu par la Cour Internationale de Justice de La Haye condamnant la barrière de séparation Israélo-Palestinienne. Afin de protester contre le mur de Gaza, il réalise clandestinement neuf fresques en territoire Palestinien sous le regard médusé des soldats des forces de sécurité qui bien que relativement tendus - coups de feu de sommation - le laisse faire, fusils braqués sur son équipe. Il est épaulé dans son action par des artistes du street art.

La barrière de séparation israélienne
est une construction en
Cisjordanie en cours d'édification par Israël depuis l'été 2002.

L'objectif déclaré serait de protéger la population israélienne en empêchant physiquement toute « intrusion de terroristes palestiniens » sur le territoire israélien.

L'existence et le tracé de cette construction, longue de plus de 700 km et incluant plusieurs grands blocs de colonies israéliennes en Cisjordanie, sont contestés sur des aspects politiques, humanitaires et légaux.
L'Assemblée générale des Nations unies a adopté, le 21 octobre 2003, une résolution condamnant la construction d'un « mur » empiétant sur le « territoire palestinien occupé » par 144 voix pour et 4 contre.

La barrière de séparation israélienne,
Le conflit israélo-palestinien désigne le conflit qui oppose, au Proche-Orient, les Palestiniens et l'État d'Israël.
Débutant officiellement le 14 mai 1948, jour de la création de l'État d'Israël.
Ce conflit, non résolu à ce jour, est à caractère principalement nationaliste, mais il inclut également une dimension religieuse entre les Israéliens, principalement de religion juive, et les Palestiniens, à majorité musulmane.
le conflit
Le mot allemand "Vaterland" se traduit par "patrie" en français.
Barrière États-Unis-Mexique
Utiliser l'oeuvre de Birgit Kinder, pour proposer une autre image de la traversée du mur.
- Votre projet proposera
une traversée
(comme la Trabant) dans
une perspective cohérente
(attention à la taille des élément entre eux !).
- A la place du titre de Birgit Kinder vous
proposerez vos propres mots
.
"Test The Rest", Birgit Kinder
http://www.wandmalerei-berlin.de/
http://lewebpedagogique.com/deutschintrevoux/tag/test-the-rest-histoire-des-arts/
La barrière États-Unis-Mexique est une séparation discontinue érigée par les États-Unis sur leur territoire, le long de sa frontière avec le Mexique rendue possible grâce à plusieurs clôtures et murs visant à empêcher l'immigration illégale importante en provenance de celui-ci, ainsi que le trafic de drogue, le flux de migrants mexicains étant considéré comme le « plus important flux migratoire de l'histoire de l'humanité »
Peace Walls Belfast
frontière Mexique - EU
Barrière de séparation israélienne
la ligne verte : Chypre
Frontière Espagne et Maroc
Frontière Irak-Koweit
1. Le mur de Berlin,
Objectif :
Critères d'évaluation et apprentissages.
La grande muraille de Chine
Corée du nord/Corée du sud
4. Intervention sur la séparation israelo-palestinienne.
facultatif
Technique : libre
« Etant donné un mur, que se passe-t-il derrière ? »
Jean Tardieu cité par G. Perec, Espèces d’espaces, Paris, Galilée, 1974/2000, p.77
Le contexte historique
Full transcript