Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

IDENTITÉ NUMÉRIQUE

ECJS Terminale
by

K. Derraze

on 26 November 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of IDENTITÉ NUMÉRIQUE

Semer ses traces
Le marché de l'oubli
Se protéger
Apprendre à maitriser son identité numérique :
Définition
L'identité numérique : c'est quoi ?
Que dit la loi ?
Gérer son identité numérique
Comment faire ?
Pour une présence numérique maitrisée
L'individu comme collection de traces ?
"l'homme un document comme les autres"
Le droit à l'oubli sur internet
Pourquoi faire ?
Oublier ses traces ?
Quelles solutions ?
cultiver ses traces
Olivier Ertzscheid, 2009
L'identité virtuelle, ma vie au numérique
Toutes les informations qui existent sur moi en ligne :
mes traces numériques...





O. ERTZSHEID pose donc clairement la question du caractère indexable de l'être humain. Celle de savoir si l'Homme est, ou non, un document comme les autres.
A l'ère du fichage économique, de la marchandisation de l'information : l'humain un document numérique comme un autre ?
Protéger son intimité.
Ne pas être traité comme un simple système de données par les entreprises publicitaires (entre autres).
Donner une image positive de soi, pour une entrée dans la vie active réussie.
Le « name googling » (chercher le nom d'un candidat) est pratiqué par 7 employeurs sur 10 environ.

Une étude réalisée aux Etats-Unis par Jobvite, et publiée en juin 2012, montre que près de 9 recruteurs sur 10 intègrent les réseaux sociaux dans la recherche de nouveaux talents.
Le « droit à l’oubli » est un concept qui n’existe pas juridiquement.

La loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés du 6 janvier 1978
reprise par une directive européenne prévoit en 1995
un droit d’information,
un droit de rectification des données,
un droit d’opposition,
une durée limitée de conservation
Les moteurs de recherche
sont-ils les « responsables » de ces traitements au sens de la Directive de 1995 sur la protection des données personnelles ?
En revanche, en indexant ces contenus sur lesquels le moteur de recherche n'a aucune maîtrise, peut-il également être considéré comme responsable de traitement ?

Les autorités juridiques tentent d'y répondre...
En somme le statut flou des moteurs de recherche complexifie davantage l'établissement d'un droit à l'oubli numérique
Les "nettoyeurs" des traces compromettantes connaissent un franc succès sur la Toile. Mais le copier coller,le cache des moteurs de recherche... ne permettent pas de faire table rase de son passé virtuel.
"La gestion des identités numériques laisse entrevoir la constitution d'un pan-catalogue des individualités humaines, ouvert à l'indexation par les moteurs de recherche, et pose ainsi la question de la pertinence des profils humains."
N'est ce pas à nous, usagers de nous protéger de cela ?

Ceux qui aujourd'hui indexent indistinctement des informations de nature publique, privée ou intime ont une connaissance très fine de « ce que dit de nous » la somme des documents dont nous sommes entièrement ou partiellement responsables.
L'usage des réseaux sociaux et de l'Internet en général place aujourd'hui l'homme au centre même du cycle documentaire, non plus seulement comme sujet-acteur, mais aussi comme un objet-documentaire ... parmi d'autres.
En effet,
le responsable est celui qui « détermine les finalités et les moyens du traitement de données à caractère personnel »
.
Au regard de cette définition, les auteurs sont les responsables de traitement des contenus dont ils sont à l'origine.
By K. Derraze
Professeur documentaliste
(Académie de Dijon)
https://twitter.com/khadidjaderraze
Des outils pour effacer ses traces sur internet
1 –
Deleteyouraccount
est une bible des modes d’emploi pour effacer ou supprimer un compte.
Lien : http://www.deleteyouraccount.com/

2 –
DeleteMe
: service pro actif qui parcourt web et réseaux sociaux à la recherche de votre nom.
Lien : https://www.abine.com/deleteme/landing.php

3 –
SuicideMachine
: outil beaucoup plus simple, mais entièrement gratuit, il vous propose un suicide numérique pour disparaître des principaux réseaux sociaux : Facebook, Twitter, LinkedIn, MySpace...
Lien : http://suicidemachine.org/#
En effet les traces que nous semons sur Internet permettent aux moteurs de recherche et médias sociaux d'avoir une connaissance pointue de nos profils.
Par exemple
, Facebook peut prédire la pérennité de votre couple : http://www.rtbf.be/info/medias/detail_votre-couple-est-il-solide-facebook-peut-vous-le-dire?id=8124100
Les conséquences peuvent être néfaste

"Elle perd ses droits d'assurance maladie pour un sourire sur Facebook" : http://www.20minutes.fr/monde/365146-perd-droits-assurance-maladie-sourire-facebook
Des banques scrutent les profils Facebook avant d’accorder un crédit : http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/des-banques-scrutent-les-profils-facebook-avant-d-accorder-un-credit-2612/
Enjeux du droit à l'oubli :
http://dai.ly/xdvtk5
Un premier pas, tout de même, en Californie
La Californie se dote d'une législation sur le droit à l'oubli sur Internet. Cette loi, votée le 23 septembre, entrera en vigueur, le 1er janvier 2015 et permettra aux adolescents de supprimer leurs traces numériques : photos, commentaires, données personnelles... Tout pourra être supprimé des serveurs des sites Web si un mineur en fait la demande.

Les jeunes de moins de 21 ans pourront ainsi, selon la loi, "retirer ou exiger le retrait d'un contenu ou information posté sur un site Internet, un service ou dans une application par le mineur, sauf si ce contenu a été posté par un tiers".

Source
: Aude Fredouelle, La Californie reconnaît le droit à l'oubli sur Internet pour les mineurs [en ligne], mis à jour le 25/09/13, [consulté le 13/11/2013] disponible sur : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/californie-droit-a-l-oubli-mineurs-0913.shtml
En attendant que cette loi se généralise...
http://www.mozilla.org/fr/lightbeam/
Lightbeam est une extension pour Firefox qui fait appel à des visualisations interactives pour vous montrer avec quels sites tiers vous communiquez sans le savoir. À mesure que vous naviguez, Lightbeam vous révèlera les coulisses du Web d'aujourd'hui, y compris les parties les moins visibles pour l'utilisateur moyen.
Qui vous piste ?
Source : http://www.fredcavazza.net/2009/04/06/une-nouvelle-version-du-panorama-des-medias-sociaux/
Full transcript