Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Bretton Woods

No description
by

ADAM TALAY

on 21 October 2012

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Bretton Woods

Les Accords de Bretton Woods Les accords de Bretton Woods sont des accords économiques ayant dessiné les grandes lignes du système financier international en 1944. Leur objectif principal fut de mettre en place une organisation monétaire mondiale et de favoriser la reconstruction et le développement économique des pays touchés par la guerre.
Ils furent signés le 22 juillet 1944 à Bretton Woods aux États-Unis après trois semaines de débats entre 730 délégués représentant l’ensemble des 44 nations alliées. Les deux protagonistes principaux de cette conférence ont été John Maynard Keynes, qui dirigeait la délégation britannique, et Harry Dexter White, assistant au secrétaire au Trésor des États-Unis, qui avaient tous deux préparé un plan d'ensemble. Le plan Keynes fut ébauché dès 1941 et préparait un système monétaire mondial fondé sur une unité de réserve non nationale, le bancor. La partie américaine mettait en avant le rôle de pivot du dollar américain et proposait plutôt de créer un fonds de stabilisation construit sur les dépôts des États membres et une banque de reconstruction pour l'après-guerre. Pour John Maynard Keynes, l'étalon-or n'est pas un système auto régulateur mais dépend de la volonté des politiques de respecter ses règles et aussi de la capacité d'un pays puissant à les faire appliquer. Or après 1914, l'Angleterre n'a plus les moyens d'assumer ce rôle et les États-Unis n'en ont pas le désir. Par ailleurs, l'étalon-or fait reposer l'ajustement sur les pays qui ont des balances de paiement déficitaires. Or, Keynes - et ce sera un de ses objectifs à Bretton Woods - veut que le rééquilibrage soit assumé à la fois par les pays déficitaires et par les pays excédentaires. La panique générale
suivant la crise de 1929 Un nouveau système
monaitaire international La crise de 1929 1944 L'étalon-or jusqu'à
la guerre de 1914 Depuis la révolution industrielle, le système monétaire international est essentiellement basé sur l'or. Toutes les monnaies ne sont pas convertibles, mais compte tenu des sphères d'influence et du rôle déterminant de la livre sterling, l'étalon-or permet un grand développement du commerce international et des échanges sans crise majeure. Les difficultés
de l'après guerre La Première Guerre mondiale crée des pertes matérielles et humaines considérables qui ont des conséquences économiques majeures. L'endettement s'est considérablement accru. Beaucoup de pays ruinés n'ont plus d'or. Beaucoup de monnaies sont inconvertibles. Une première historique de flottement des monnaies s'instaure, qui aura parfois des conséquences extrêmement fâcheuses comme l'épisode d'hyperinflation allemand. Les accords de Gênes de 1922 créent un système d'étalon de change-or qui permet aux États d'émettre de la monnaie non plus en contrepartie d'or mais de devises convertibles en or. Ce système s'avère instable. Précédemment, on savait que Londres garantissait le système. Ensuite il y eut concurrence entre plusieurs places, chacune prétendant présenter la meilleure garantie de remboursement en or. Le système monétaire international s'en est trouvé fragilisé à la veille de la plus grande crise économique du xxe siècle La Grande Dépression, dite aussi « crise de 1929 »,
est la période de l'histoire mondiale qui va du krach
de 1929 aux États-Unis jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. C'est la plus importante dépression
économique du siècle dernier, qui s'accompagna
d'une importante déflation et d'une explosion
du chômage. La crise boursière puis bancaire qui frappe les États-Unis provoque l'explosion du système d'étalon change-or, chaque pays cherchant son salut dans des mesures de protection nationale. 1931 l'Allemagne établit un contrôle total des
changes, la Grande-Bretagne suspend la
convertibilité de la livre en or et crée la
zone sterling, le Japon suspend
la convertibilité du yen en or et
instaure un contrôle total des changes. 1933-1934 les États-Unis suspendent la convertibilité
de leur monnaie en or et créent une Zone
dollar. En 1934, ils dévaluent de plus de
40 % le dollar par rapport à l'or. 1936 La France abandonne la
convertibilité du franc
en or. Les politiques des différents gouvernements de l’époque, utilisant les dévaluations monétaires pour améliorer la compétitivité de leurs exportations en vue de réduire le déficit de leurs balances commerciales, accélérèrent les spirales déflationnistes et eurent pour conséquence une plongée des revenus nationaux, un rétrécissement de la consommation, un chômage de masse et un déclin global du commerce international. Les échanges commerciaux devinrent alors limités à des échanges entre zones ou pays utilisant la même monnaie (échanges entre pays et leurs colonies par exemple). L’économie américaine, qui a été
épargnée par les ravages de la guerre, est
l’économie la plus puissante du monde.
Les Etats-Unis se sont enrichis en vendant
des armes aux autres Alliés et en leur prêtant
des fonds. Ils détiennent deux tiers des
réserves mondiales d’or. Lors des accords de Bretton Woods, les Alliés ont adopté le système du "Gold-Exchange Standard". Les parités des monnaies sont fixées par rapport à un étalon qui est l'or, mais le dollar américain est la seule monnaie convertible en or. Le dollar est instauré comme monnaie de référence et devient la monnaie de règlement des paiements internationaux. Ce nouveau système est un système de changes fixes. Les parités des monnaies sont fixes et ne peuvent varier que dans une fourchette de plus ou moins 1%. Les Banques Centrales ont l'obligation d'intervenir pour soutenir la parité de leur monnaie. De nouvelles
institutions le Fond Monétaire International
(FMI) Le FMI a été initialement créé afin
d’assurer la stabilisation des monnaies et
de fournir des crédits en cas de crises. la Banque mondiale La Banque Mondiale avait quant à elle
pour objectif de faciliter la reconstruction
des économies européennes. Elle a
aujourd’hui réorienté sa mission vers l’aide
aux pays en voie de développement. Un troisième organisme chargé du commerce international aurait dû être créé à Bretton
Woods. Il a finalement vu le jour en 1995
avec la création de l'Organisation mondiale
du commerce (OMC). La fin du système de Bretton Woods Le système de Bretton Woods reposait sur le rôle
central du dollar comme monnaie internationale.
En 1971, le dollar est dévalué une première fois,
en raison de la diminution du stock d'or de la Réserve Fédérale américaine. Il est dévalué de nouveau
en 1973. Ce système de change fixes s'est écroulé
définitivement en mars 1973 avec l'adoption
du régime de changes flottants.
Le 8 janvier 1976, les Accords de la
Jamaïque ont officiellement supprimé
les parités-or des monnaies. « La difficulté n’est pas de
comprendre les idées nouvelles,
mais d’échapper aux idées anciennes. » John Maynard Keynes
Full transcript