Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Révision-bilan Histoire

No description
by

Simon Laporte

on 7 June 2015

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Révision-bilan Histoire

L'industrialisation
Une révolution économique et sociale
Le renouvellement de la vision de l'homme
Renaissance et humanisme
L'expansion européenne dans le monde
Motivations et mondialisation
Les révolutions américaine et française
Héritage du Siècle des lumières
L'expansion du monde industriel
Colonisation et économie
Au début du 20e siècle, les empires européens envahissent et colonisent l'Afrique.

Aujourd'hui, la pauvreté, l'acculturation et l'instabilité politique africaine sont les conséquences d'une colonisation aggressive et insouciante.


La colonisation de l'Afrique
La reconnaissance des libertés et des droits civils
Racisme et changements
1865 : Abolition de l'esclavage aux États-Unis.

1876 : Lois Crow qui établissent la ségrégation des races.

1955 : Affaire Rosa Park.

1963 : Discours de Martin Luther King, « I have a dream ».

1964 : Civil Rights Act met fin à la ségrégation.
Révision/bilan Histoire
La Renaissance est une période historique se situant approximativement entre le Moyen-Âge et les Temps modernes (± 1400 à 1700 ap J-C.).

Elle voit une réappropriation des oeuvres et textes antiques jusque-là mis de côtés par l'Église.

On cesse graduellement de chercher les réponses dans la Bible pour se tourner vers l'observation et l'expérimentation ... c'est la méthode scientifique (ou expérimentale).

Le divin n'est plus au coeur des préoccupations dorénavant ce sera l'Homme.
Architecture
L'architecture change aussi. Bien qu'elle conserve une influence de l'Antiquité, elle y ajoute de nouveaux éléments.

Les façades présentent un axe de symétrie

Les colonnes sont omniprésentes (ordres romains)

Les voûtes et les dômes sont plus fréquents (inexistant au Moyen-Âge)

Les détails sont minutieux, la finition est faite avec soin
Église Sant'Agostino (Rome) et Colonnes de l'ordre romain (dorique, ionique, corinthien, etc.)
Une nouvelle philosophie voit le jour, l'
Humanisme
. Inspiré des penseurs antiques, elle développe l'esprit critique et la liberté de pensée de l'individu.

Désormais, ce n'est plus Dieu qui trace les destins mais l'homme qui en est responsable. Les
raisonnements personnels
remplacent les réponses fournies par la Bible.

De cette période, nous conservons aujourd'hui les libertés personnelles, droits fondamentaux et méthodes scientifiques.
Lors de la Renaissance, l'Église chrétienne essuie de lourdes critiques. Le
mouvement protestant
, avec Martin Luther en tête, remet en question la piété des dirigeants chrétiens.

Critiques principales :

La
moralité chancelante
des membres (Mariages des membres, nominations très jeunes, implication dans les conflits militaires, etc.)

La vente des
indulgences
(Racheter son pardon, les fonds servent enrichir l'Église).
Au 15e siècle, l'Europe n'a pas connaissance du continent américain et de l'Océanie. Pour eux, le monde connu s'étend de l'Europe à l'Asie en passant par le nord de l'Afrique.

Avec la chute de Constantinople, l'Europe est forcée de trouver de
nouvelles voies commerciales vers l'Asie
. Cette situation la pousse à inventer un nouveau type de bateau (caravelle) et à entreprendre l'exploration du monde.

Les rois et les commerçants y voient une
façon de s'enrichir
et les explorateurs, une façon de démontrer leur courage (et atteindre la célébrité et la richesse).

Début 15e siècle : Invention de la caravelle et amélioration des instruments de navigation (astrolabe, portulan, bâton de Jacob, etc.)

1453 : Prise de Constantinople par les Turcs

1492 : Christophe Colomb atteint l'Amérique

1498 : Vasco de Gama contourne l'Afrique

Relations avec les Autochtones
Pour ces explorations, le principal objectif des Européens est l'
enrichissement
. Ils visent l'établissement de nouvelles voies commerciales mais aussi la possibilité de s'approprier de nouveaux territoires et leurs ressources.

Ainsi, les premières relations entre les Européens et les Autochtones sont amicales mais elles se dégradent rapidement. Conscient de leur
supériorité technologique
, les Européens en profitent pour
s'établir violemment
en tant que maîtres des Amériques.

Malgré la résistance des Autochones, les
conflits et les maladies
apportés par les Blancs écrasent le courage des Incas et des Aztèques. Quelques années après l'arrivée des explorateurs, les
vastes empires américains sont détruits
.
Par les grandes explorations, les Européens établissent pour la première fois dans l'histoire humaine, un
réseau mondial de relations
commerciales et politiques ... c'est le début de la mondialisation.

De nos jours, de nombreuses entreprises se fournissent en ressources à travers le monde. Les objets fabriqués sont souvent
expédiés internationalement
, acheteurs et consommateurs sont plus près que jamais dans l'histoire.

De grandes entreprises comme Walmart, Coca-Cola, Nike, etc., sont établies partout sur la planète. Par contre, elles sont souvent critiqués de
nuire aux entreprises concurrentes
des pays dans lequel elles s'établissent. De plus, pour diminuer leurs coûts de production, elles engagent souvent des
employés à très bas salaire
.
Mondialisation
Les philosophes de cette période commencent à remettre en question l'ordre social (système monarchique/absolutisme) dans lequel ils vivent.

Plutôt que les liens du sang (pouvoir héréditaire), ce sont la raison, l'intelligence humaine et le progrès qui doivent être les bases de la société.

Ces idées vont inspirer les futurs révolutionnaires à déloger les monarques nommés et les remplacer par le système parlementaire électif.
Les révolutions ont des causes très semblables :

Les
valeurs véhiculées
(égalité, liberté, justice, etc.) par le Siècle des lumières se répandent parmi la population et les philosophes.

Le peuple (tiers état) est
accablé par le travail et les impôts
en plus de supporter la pyramide sociale.

Les
conditions de vie
sont très inégales. La noblesse et le clergé se vautrent dans le luxe et la misère frappe le reste de la population.

Les
guerres
, qui profitent surtout à la noblesse, sont payées et assumées par le peuple.
L'industrialisation est un processus qui bouleverse les
méthodes de production
. D'abord apparu en Angleterre, il s'étend rapidement à la France, aux États-Unis puis dans une grande partie du monde.

Le
système artisanal
(énergie manuel, rythme lent, ateliers dispersés et isolés, qualité inconstante des produits, etc.)

est graduellement remplacé par ...

Le
système industriel
(énergie mécanique en usine, rythme rapide, production homogène et standardisée)
Puisque les usines sont situés en villes, les paysans commencent à quitter les campagnes pour travailler un travail en usine. (
Exode rural
)

Avec ce nouvel afflux de population, les villes se développent et s'étendent rapidement. (
Urbanisation
)

Cette rapide concentration, souvent désordonnée, a pour conséquence de détériorer encore plus les conditions de vie des ouvriers.

Les quartiers ouvriers sont souvent
surpeuplés
, sales et pollués. L'
hygiène est insuffisante
, les maladies et la criminalité se propagent rapidement.
Devant ces conditions de vie misérables, les ouvriers commencent à se réunir et à s'organiser. Ils fondent les
syndicats
.

Dorénavant unis, les travailleurs peuvent faire pression sur les patrons et les forcer à
négocier
avec eux.

N'acceptant pas de partager les pouvoirs de décisions, les gouvernements déclarent les syndicats
illégaux
. Les manifestations et les grèves sont réprimés par la violence.

Néanmoins, les luttes syndicales ont permis d'
améliorer graduellement
les conditions de vie et de travail des ouvriers. Ces combats ont encore des conséquences aujourd'hui puisqu'ils ont établis les bases du système que nous connaissons.
En 1948, l'ONU signe la
Déclaration universelle des droits de l'homme
. Ce document s'engage à condamner la discrimination et promouvoir les progès économiques et sociaux. Il servira de base aux revendications des groupes anti-racistes.

Ce document s'appuit sur plusieurs
principes
dont :
Tous les être humains naissent libres et égaux.
Chacun peut se prévaloir de tous les droits et libertés sans distinction.


Grâce aux actions des mouvements contre le racisme, la communauté afro-américaine a pu obtenir la reconnaissance de leur droit de vote(
Voting Rights Act
) et la fin de la ségrégation (
Civil Rights Act
)

Indicateurs économiques
PIB
: Mesure la production économique d’un pays par la richesse des personnes et entreprises résidant sur ce territoire.

PNB
: Mesure la production économique d'un pays en incluant la production se déroulant à l’étranger dont les profits reviennent au pays.

IDH
: Évalue le niveau de développement humain par l’espérance de vie, le niveau d’éducation, le niveau de vie et le PIB par habitant.

Les indicateurs économiques sont des statistiques construites pour évaluer les activités économiques mondiales de la façon la plus
objective
possible.
Contexte
Apogée industrielle en Europe

Besoin de matières premières et de nouveaux débouchés

Posséder des colonies donne du prestige aux empires européens

Supériorité technique et militaire de l'Europe

Transmettre la «civilisation» aux peuples «inférieurs» (lois, langues, religion, etc.)

Faible unité africaine
Conséquences
Économiques
: Épuisement des ressources naturelles, faible diversité des cultures (monocultures), faible développement industriel, fort endettement et dépendances aux subventions, etc.

Culturelles
: Assimilation, acculturation, perte des repères identitaires, etc.

Politiques
: Résistances et conflits, soumission des chefs locaux, faible expérience des nouveaux dirigeants locaux, etc.
Full transcript