Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

The Partisan by Leonard Cohen _ HdA

Le Chant des Partisans
by

Delphine Darrieumerlou

on 5 February 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of The Partisan by Leonard Cohen _ HdA

De toutes les chansons qui ont été écrites pour célébrer la Résistance, l’Histoire aura retenu surtout le
Chant des Partisans
, composé par Anna Marly et écrit par Joseph Kessel et Maurice Druon, devenu l’hymne officiel de la résistance française.
"Il a été chanté dans les prisons. Les passeurs le sifflaient pour signaler aux clandestins que la voie était libre. Et j'ai su que des condamnés à mort l'avaient chanté face au peloton d'exécution, et qu'il leur avait été tranché dans la gorge." Maurice Druon
Le succès mérité de cette chanson en a malheureusement laissé d’autres dans l’ombre, dont une qu’on pourrait considérer comme sa sœur, au titre quasi-identique : la
Complainte du Partisan
.

Les paroles de la
Complainte
sont d’Emmanuel d’Astier de la Vigerie et la musique a été composée par Anna Marly à qui l’on doit également le
Chant
des Partisans :
rien d’étonnant que ces deux chansons soit si proches.

Enregistrée par Anna Marly elle-même à Londres en 1943, la chanson a été diffusée notamment par la BBC, mais elle disparut rapidement des ondes après la Libération.
C’est en 1969 qu’elle va connaître le début d’une nouvelle vie, quand Leonard Cohen,
sur son album Songs from a room, en enregistre une version en anglais sous le nom de
The Partisan.
La version anglaise sera reprise par de nombreux artistes parmi lesquels la chanteuse américaine Joan Baez en 1973,
le groupe américain 16 Horsepower accompagné du groupe français Noir Désir en 1997,
, ou encore le groupe anglais Electrelane en 2005.
Contrairement au Chant des partisans, hymne à la Résistance en tant que groupe (« Ami si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place »), the Partisan se place sur un terrain beaucoup plus intimiste, voire individualiste. Il s’agit ici d’un partisan qui raconte dans la simplicité son quotidien, ses sacrifices et ses états d’âme. C’est sans aucun doute une des raisons pour lesquelles c’est le Chant des partisans qui a connu le plus de succès après guerre, où l’on préférait alors célébrer l’unité nouvelle du peuple français.
Une autre de ces raisons tient sans doute au pessimisme de la Complainte du partisan, alors que le Chant des partisans est plutôt revanchard et guerrier. Après l’évocation tout au long de la chanson des sacrifices, consentis ou non, la dernière strophe de la chanson ne laisse pas place au doute : le destin du Partisan, une fois son but atteint, c’est de disparaître. La revanche sur l’ennemi ne sera pas synonyme de joie, et elle porte en elle-même une charge immense de tragédie. […]Ce destin tragique est ce qui rend d’autant plus beau le sacrifice de ces hommes et de ces femmes.
[Ce qui aurait] poussé Leonard Cohen à chanter the Partisan, c’était de voir comment on pouvait alimenter un combat grâce à une chanson.
Il cite notamment cette phrase de Leonard Cohen lui-même : « Une idée curieuse s’est un jour formée en moi, je me suis dit que les nazis ont été renversés par la musique ».
SOURCE= http://www.poisson-rouge.info/2011-05/la-complainte-du-partisan/
http://voyagesdanslhistoire.over-blog.com/100-categorie-12188317.html

Les Allemands étaient chez moi,
Ils m'ont dit : "résigne-toi",
Mais je n'ai pas peur ;
J'ai repris mon âme.
J'ai changé cent fois de nom,
J'ai perdu femme et enfants
Mais j'ai tant d'amis ;
J'ai la France entière.
Un vieil homme dans un grenier
Pour la nuit nous a caché,
Les Allemands l'ont pris ;
Il est mort sans surprise.
When they poured across the border
I was cautioned to surrender ,
This I could not do ;
I took my gun and vanished .
I have changed my name so often ,
I 've lost my wife and children
But I have many friends ,
And some of them are with me.
An old woman gave us shelter ,
Kept us hidden in the garret ,

Then the soldiers came ;
She died without a whisper .
There were three of us this morning
I'm the only one this evening
But I must go on ;
The frontiers are my prison.

Oh, the wind , the wind is blowing ,
Through the graves the wind is blowing,
Freedom soon will come ;
Then we 'll come from the shadows
.

The song was adapted from the lyrics of Emmanuel d’Astier de la Vigerie’s 1943 song (a famous member of the French Resistance).
Anna Marly composed the Chant des Partisans which became the official anthem of the French Resistance.
Leonard Cohen is the songwriter; he was born of Polish parents in 1934 in Montreal, Quebec.

THE PARTISAN, 1969
Leonard
Cohen
Kris Dane and BaliMurphy's 2013 cover version
Full transcript