Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Cinéma Américain

No description
by

Laurita Birden

on 30 May 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Cinéma Américain

De son invention au cinéma futuriste Le cinéma américain DE LA CREATION AU MUET 1890-1917 : période d'expérimentation 1915-1930: période de stabilisation LE CINEMA CLASSIQUE Années 1910-1930: Le burlesque 1930-1968 : la censure Hays Les studios américains Happy End Star système GENRE DES ANNEES 30 Film de gangster Comédie 1940: PERIODE DE GUERRE,
APPARITION DE NOUVEAUX GENRES Le Western Le Film Noir LE RENOUVEAU DE LA COMEDIE MUSICALE
ET DU MELODRAME La comédie musicale Le mélodrame LE CINEMA MODERNE 1960 - 1970 VERS UN CINEMA FUTURISTE 1977 - 1990 : découverte des super-pouvoirs cinématographiques 1990 à aujourd'hui: les superproductions - Edison et Dickson : kinetoscope et kinetographe.
- Record of a Sneeze (1894)
- Montrer l'actualité : Tearing Down the Spanish flag de Blackton (1898)
- Saynètes : The May Irwin Kiss d'Edison (1896)
- Rupture avec Le Vol du Grand Rapide de Porter (1903)
- Nickel Odéons : petites salles de cinéma
- Vers une volonté de "raconter"
- Le nom "Hollywood" apparaît en 1886 pour désigner le ranch d'Harvey Wilcox
- Ce sont des immigrants qui amenèrent le cinéma aux Etats-Unis
- Climat exceptionnel et variété étonnante
de paysages
- Main d'oeuvre moins chère - MPPDA (Motion Pictures Producers and Directors Association) dirigé par William Hays
- 1930 : création du code de production pour valoriser l'image du cinéma
- Code non respecté : La divorcée de Robert Z. Leonard (1930), Illicit de Archie Mayo (1931), Fascination de Clarence Brown (1931), Wonder Bar de Lloyd Bacon (1934), La femme aux cheveux rouges de Jack Conway (1932).
- 1934 : légion de la décence catholique
- Breen remet le code de 1930, le code de censure
(appliqué de 1934 à 1968).
- Approbation du scénario avant le tournage
- Nudité dans les films depuis le cinéma muet
- 1908 : les NickelOdéons sont interdit de projection, considérés comme un lieu de débauches
- Beaucoup de scandales poussent à la création du code : morts d'acteurs(rices) scandaleux, sexualité de certains acteurs/réalisateurs jugés soupconneux, comportements osés à l'époque, orgies ....
- Certains cinéastes défient ce code pour montrer que ce n'est pas une barrière comme pour la scène du baiser dans Les enchainés de Hitchock qui ne dépasse pas la limite des 3 secondes. - Comédies sentimentales : sophistiquées (Lubitsch) et la screwball comedy, comédie loufoque.
- Comédies sociales (populistes avec des films de Capra)
- Comédies burlesques Le Fantastique - Précurseur : Méliès avec Le Voyage dans la Lune (1902)
- Angoisses du peuple --> apparition du genre
- Dracula de Tod Browning avec Bela Lugosi (1931) et Frankenstein de James Whale avec Boris Jaroff (1931). - Récit sur une histoire d’amour, alternant avec des passages chantés et dansés.
- MGM en fait son image de marque
- Un Américain à Paris de Vincente Minnelli en 1951, Chantons sous la pluie de Stanley Donen en 1952, Tous en scène (1953), Tous ensemble et Brigadoon de Minnelli en 1954, Une étoile est née de George Cukor en 1954, Gigi de Minnelli en 1958, Drôle de frimousse de Donen en 1957 et Le Pirate de Minnelli en 1958
- Freed Unit : unité de production de la MGM dirigée par Free
- Importance de la couleur - Cinéastes traditionnels : Robert Mulligan, Arthur Penn, Sam Peckinpath, Sydney Pollack ou Paul Newman

- Nouveaux cinéastes : Francis Ford Coppola (Le Parrain (1972), le Parrain 2 (1975), Conversation secrète (1974) et Apocalipse Now (1979)) et Martin Scorsese (Mean Streets (1973), Taxi Driver (1976), New York, New York (1977) et Raging Bull (1980).

- Road movie : Easy Rider de Dennis Hopper

- Rupture vers la post-modernité : Star Wars de George Lucas (1977)

- Augmentation des films de science-fiction ou de super-héros : Superman de Richard Donner (1978), Alien de Ridley Scott (1979), The Thing de Carpenter (1982), Gremlins de Joe Dante (1984), Terminator de James Cameron (1984), ET l'Extraterrestre de Spielberg (1984) et Retour vers le Futur de Robert Zemeckis (1985). Nickel Odéons Kinetographe Kinetoscope Ange Sérénade à trois - inspiré de la presse

- ascension de l'anti-héros puis mort spectaculaire

- organisation et échec d'un casse

Wellman – L'ennemi publique – 1931
Hawks – Scarface – 1932 - Première guerre mondiale : 1917 – entrée et victoire des USA

- Griffith : The birth of the Nation à Abraham Lincoln

- Chaplin : réalisme, misérabilisme, condition d'imigrant

- la fin du cinéma muet Porter : Le vol du grand rapide – 1903

- 1940 - 1950 : le renouveau
Ford : La chevauchée fantastique – 1939
Apparitions des désir, nouveau contexte politique et sociaux

-1950 - 1960  : l'âge d'or
Maccarthysme : politique anticommuniste des États-Unis dans les années 1950 , guerre, le problème noir

Walsh : La vallée de la peur – 1947
Zinnemann : Le train sifflera trois fois – 1952
Ray : Johnny Guitare – 1953

- 1960 – 1970 : Le Crépuscule - Optimisme

- Kennedy : retour aux années trente

- La trilogie de Kazan 1960-63

- Film historique – gangster – suspens

- Indépendance des réalisateurs -> typique de l'ère muette
Charlot, Roscoe « Fatty » Arbuckle, Harold Lloyd, Buster Keaton

-> pas cantonné aux années 1930:
des films de Jacques Tati, Pierre Richard ou Michael Hui peuvent être considérés comme burlesques

-> utilisation abondante d'effets comiques
- univers absurde
- non sens
- événements rocambolesques -> Description:

L'American Way of Life:
- la vie
- la liberté
- la recherche du bonheur

Fin heureuse, mais surtout fin morale


-> Attrait du spectateur:
Ces films le rassure - Les noms, plus que les histoires, attirent les spectateurs

- La star fait rêver l'Amérique

-> Des stars façonnées:
des vies inventées, renforcement du rêve américain

-> Un avantage commercial:
côté production, et côté spectateur Greta Garbo Rudolph Valentino - Film d'intrigue, d'espionnage

- Contexte économique, social et politique

- Relations homme/femme -> détective/femme fatale

- Inspirations de réalisateurs émigrés

- Films à petits budgets -> série B - Nouvelle dimension esthétique avec la couleur non réaliste

-> Renouveau du genre théâtral:
- variations entre les moments de bonheur et les moments de détresse
- héros en quête du paradis perdu

- Illustration de situations de conflits, de sentiments

-> Mélodrames familiaux:
- femme en quête d'émancipation
- scénario oedipien
- le patriarche -> Film catastrophe:
- renouveau
- fin du monde

-> Film gore:
- le sérieux dans le gore
- situations réalistes
- snuff movie

-> Effets spéciaux:
- Titanic, Forrest Gump
- scènes de guerre
- histoires imaginaires et futuristes

-> L'image de synthèse:
- la 3D et l'animation Sources et bibliographie Sites internet:

http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-cinema-parlant/
http://www.citecinema.com
http://www.franceculture.fr
http://www.iletaitunefoislecinema.com

Livres:
Genre et mouvement au cinema
– Vincent Pinel – Larousse
Le cinema américain
– Jean-Loup Bourget – PUF
Les grands thèmes du cinema américain
– Michel Cieutat - CERF

Dvd:
" Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain" 2006 Les cinéastes à retenir Stanley Kubrick :
- Héritier du film noir
- Il détourne les genres selon l'exigence de son propre imaginaire
- Originalité, unité et authenticité de son oeuvre
- Spartacus, Docteur Folamour, 2001, l'Odyssée de l'espace, Orange mécanique, Barry Lyndon, Shining, Full Metal Jacket, Eyes Wide Shut

Woody Allen :
- Philosophe dans l'âme
- Réalisateur de comédies de moeurs
- Son originalité : humour sophistiqué
- Annie Hall, Intérieurs, Stardust Memories, Manhattan, Broadway Danny Rose, Zelig, La Rose pourpre du Caire, Hannah et ses soeurs, Crimes et Délits, Coups de feu sur Broadway, Match Point, Vicky Cristina Barcelona, Minuit à Paris

Cecil B. De Mille :
- Réalisateur important du cinéma muet
- Il propose un cinéma de pur divertissement
- Grande liberté dans la mise en scène
- Il veut impressionner jusqu'à violer le Code Hays dans certains de ses films
- Le Mari de l'indienne, Forfaiture, Le Signe de la croix, Pacific Express, Sous le plus grand chapiteau du monde, Les Dix Commandements, Cléopâtre.

Walt Disney:
- Fonde la société Walt Disney Company en 1923
- Dessins animés long métrages
- Il doit son succès à son personnage Mickey Mouse, d’abord musical, puis parlant, puis colorisé
- Blanche Neige et les sept nains, Pinocchio, Fantasia, ... 1930 : L'arrivée du parlant -> Les débuts:
- cinéma américain dans une impasse
- les frères Warner relancent le Vitaphone
- 1927: Le chanteur de Jazz

-> Les nouveaux genres:
- opérette
- théâtre filmé
- comédie musicale
- comédie comique

-> Des résistances:
- Chaplin

-> De nouveaux acteurs:
- disparition des acteurs du muet
- nouveaux talents Vitaphone Le cinéma underground - Cinéma anti-hollywoodien, personnel, indépendant qui se veut comme la nouvelle vague américaine.

- Les cinéastes : Anger, Mekas, Jacobs, Baillie, Breer, Snow, S.mith, Markopoulos, Warhol...

- FilmMaker's Cooperative (fondé en 1962)

- Les films : Jameston Baloos de Breer (1957) The Flaming Creatures de Smith (1964) Le Maccarthysme - Episode peu glorieux de l'histoire américaine, qualifié fréquemment de chasse aux sorcières.

- Il s'étend de 1950, l'apparition du sénateur Joseph McCarthy sur le devant de la scène politique américaine, à 1954, le vote de censure contre McCarthy.
Pendant deux ans (1953-1954), la commission présidée par McCarthy traqua d'éventuels agents, militants ou sympathisants communistes aux États-Unis dans une ambiance anticommuniste.

- Par simplicité l’expression est parfois utilisée dans un sens plus large. Elle désigne alors l'ensemble des investigations et de la répression menées par des commissions parlementaires américaines à propos des communistes, leurs sympathisants ou supposés tels.

- Dans le cinéma, c'est une liste noire de 300 personnes qui vont être mis à l’écart comme John Garfield (acteur) ou Arthur Miller (dramaturge écrivain). Personnes à qui les studios hollywoodiens refusent tout emploi. Cassavetes John :
- Reconnu pour avoir créer une réel rupture avec le cinema américain, une nouvelle écriture cinématographique, libéré de la lourde machinerie de studio et du soucie de la perfection technique : il privilégie le plan-séquence, se refuse aux ellipses narratives, égalise temps forts et temps faibles, et se plie au rythme du language parlé.
- Les films : Shadows 1959, Opening night 1978

Jerry Lewis :
- Acteur et réalisateurs à la fois, mais surtout Comique, il se définit lui même comme le seul à pouvoir faire ce qu'il fait, lors du festival de Cannes 2013.
- Il est considéré comme un auteur, inventaire, un magicien de l'humour, un grand nombre de thèmes seront abordés dans sa carrière . Il contribue également à des avancées techniques, tel que l'utilisation de la régie video pour visionné en direct ce qu'il film.
- Les films : Jerry souffe-douleur 1964, T'es fou Jerry 1983

Mel Brooks :
- Spécialiste de la parodie il commence au coté de Woody Allen à New York comme humoriste et écrivain pour Broadway. Puis passe au cinéma, ou il signe ses lettres de noblesse au mauvais goût.
- Les films :
1968 : Les Producteurs (The Producers)1974 : Frankenstein Junior (Young Frankenstein)1974 : Le shérif est en prison (Blazing Saddles)1977 : Le Grand Frisson (High Anxiety)1981 : La Folle Histoire du monde (History of the World: Part 1)1987 : La Folle Histoire de l'espace (Spaceballs)1993 : Sacré Robin des Bois (Robin Hood : Men in Tights)1995 : Dracula, mort et heureux de l'être (Dracula: Dead and Loving it)
Full transcript