Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

L'EPCC ... et plus si affinité

No description
by

Grégory QUIQUEMPOIS

on 20 June 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of L'EPCC ... et plus si affinité

L'EPCC ... et plus si affinité

- analyser ses fiches réussites
- étayage / désétayage ... la carte mentale
- l'évaluation pour les apprentissages
- la tâche complexe


L'EPCC, comment on le fait évoluer
EPCC et cartes mentales
L'évaluation pour les apprentissages
EPCC, petit rappel
EPCC des pistes de réflexion
EPCC : évaluer sa fiche réussite
Cartes mentales, présentation
Cartes mentales pour quoi faire ?
A vos cartes mentales
Cartes mentales et EPCC ... première tentatives
L'expérience britannique
Témoignages
Exemple de mise en oeuvre
EPCC ... petit rappel

1ère étape
: Une semaine environ avant chaque contrôle, l’enseignant indique aux élèves une liste de questions traitées en classe (cours, exercices...) portant sur tout le programme du contrôle, en annonçant clairement :

« Au contrôle, vous aurez à traiter exactement
certaines de ces questions et, sur 5 à 8 points sur 20 environ, un exercice portant sur le programme du contrôle et ne figurant pas sur la liste »

L’élève doit alors prendre conscience du
fait que son travail sera récompensé.

EPCC ... petit rappel


2 ème étape
: séance de questions réponses pour offrir aux élèves une dernière remédiation avant l’évaluation. Dimension sociale de l’EPCC.

3 ème étape
: l'évaluation qui respecte la fiche de révision avec 5 à 8 points pour des questions hors liste (transfert).


EPCC ... des pistes de réflexion


Un EPCC collaboratif
: réalisation de la fiche réussite avec les élèves

EPCC et élèves qui ne travaillent pas
: vous aurez forcément la question suivante...

EPCC et séance de questions réponses
: gestion du temps et remédiation entre pairs

EPCC
: fonction des disciplines ?

EPCC
: les élèves n'utilisent pas la fiche réussite, que faire ?




Ma fiche réussite aide-t-elle vraiment l'élève ?
L'indispensable cohérence entre la fiche réussite et l'évaluation.





La fiche réussite ...
L'évaluation
La fiche réussite
L'évaluation
CARTE HEURISTIQUE, CARTE MENTALE OU MIND MAPPING

● La carte heuristique est une représentation
arborescente d’idées
autour d’un sujet.

● Cette technique d'association d’idées a été développée, dans les années 70, par Tony Buzan, psychologue anglais de renom dont les travaux sont axés essentiellement sur
les domaines de l’apprentissage, de la mémorisation
, ainsi que du
fonctionnement du cerveau

Grégory QUIQUEMPOIS
Collaborateur MAPIE

Sources : www.hubertfaigner.com
CDDP de l’ Indre - Denis Chatiron
Romuald Normand, INRP (UMR Éducation & Politiques)
Académie de Créteil

●La carte heuristique exploite et favorise le fonctionnement naturel du cerveau (visualisation et association) et permet ainsi de se
libérer de la linéarité des notes
.


Une image, un schéma
sont plus facilement mémorisés par le cerveau qu’une phrase.

●Par ailleurs, la carte sollicite simultanément
les deux hémisphères cérébraux
démultipliant ainsi les facultés cérébrales pour résoudre des problèmes nouveaux.

●En comparaison avec la prise de notes linéaires, cette dernière mobilise principalement
le cerveau gauche.
Or, il est scientifiquement prouvé que le cerveau conçoit en images toutes ses pensées avant de les traduire en mots.

Son origine ?

Combien de secondes vous a-t-il fallu pour comprendre cette petite histoire sans paroles… mais en dessin ! 

La puissance de la représentation visuelle de la pensée :






Une liste de 15 objets :
- 1 minute 30 de mémorisation
Récitation dans un sens, puis dans l’autre
Persistance


Une technique de mentaliste : retenir une liste de mots

1 : 6 : 11 :


2 : 7 : 12 :



3 : 8 : 13 :




4 : 9 : 14 :



5 : 10 : 15 :

De la mémoire des mots à la mémoire des images :
- les images repères (toujours les mêmes)
- associations de chaque image avec votre mot (une table en haut de la tout Eiffel

Quelques règles pour réaliser une carte heuristique :

La carte heuristique n'a, a priori, pas de structure.

A partir d’une idée centrale ou d’une question, viennent se greffer les idées secondaires.

Mise en œuvre

En pratique, il faut :

1. Dessiner au centre d’une page horizontale un dessin représentant le sujet de votre réflexion.
Stimuler votre imagination par couleur et relief. 

2. Noter vos idées comme elles viennent sur des
branches rayonnantes
à partir du centre de votre carte. 

3. Mettre en lumière les relations entre idées par
des lignes fléchées
.

4. Utiliser des
mots clés
, plus « forts » et plus mémorisables. 

5. Ecrire
lisiblement
et
horizontalement
sur des branches. Economiser l’espace. 

6. Employer abondamment
images et couleurs
.
Votre imagination et votre mémoire s’en trouveront stimulées.

Mise en œuvre

Des cartes mentales ... pour faire une carte mentale
Des cartes mentales de … cartes mentales

Mise en œuvre

Des cartes mentales de … cartes mentales

Mise en œuvre

Des cartes mentales de … cartes mentales

Mise en œuvre

Des cartes mentales de … cartes mentales

Mise en œuvre

L’utilisation d’outils de schématisation tels que les cartes heuristiques peut faciliter la
synthèse de l’information
, favoriser
l’intégration des connaissances
ainsi que leur transfert.
Très performant avec les
lecteurs précaires
, les
dyslexiques
, et … nos chers
laborieux !

Quelles en sont les utilisations ?

Les utilisations sont variées :

● Prise de notes,
● Plan d'un rapport de stage
● CV, entretien
● Révision de leçons, synthèse de cours
● Pour apprendre, pour apprendre à apprendre

Quelles en sont les utilisations ?

● Prise de notes,

Quelles en sont les utilisations ?

● Rapport de stage,

Quelles en sont les utilisations ?

● Le Cv,

Quelles en sont les utilisations ?

● L’entretien

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour réviser : SVT

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour réviser : Histoire Géographie

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour réviser : mathématiques

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour réviser : Anglais

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour réviser : Anglais

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour réviser : Latin (histoire de Rome)

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour apprendre le français : l’adverbe

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour apprendre le français : la phrase (construction progressive)

Quelles en sont les utilisations ?

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour apprendre le français : la conjugaison

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour apprendre à apprendre

Quelles en sont les utilisations ?

● Pour apprendre à apprendre

Quelles en sont les utilisations ?

La carte mentale de l’accord du participe passé

La carte mentale ... de votre choix

A vous je jouer !

A vous je jouer !

Trop d’informations enregistrées donc perte de lisibilité.

Quelles limites ?

1 Exemple d’un volcan effusif : le Piton de la Fournaise.
 
La lave est très chaude (plus de 1000 °C), par conséquent elle est très fluide : elle s’écoule facilement en de longues et rapides coulées.
Grâce à cette fluidité de la lave, les gaz s’échappent régulièrement ce qui rend les éruptions non explosives.
Suite aux éruptions, les coulées de laves et les projections produisent de nouvelles terres qui permettent un agrandissement de l’île et donc une forte modification du paysage.
 
2 Exemple d’un volcan explosif : Le Mont Saint Helens.
 
La lave est moins chaude (650 °C) par conséquent elle est visqueuse : elle s’écoule difficilement, ce qui entraîne la formation d’un dôme (= bouchon) retenant les gaz qui vont s’accumuler jusqu’à l’explosion.
L’activité volcanique est principalement explosive : le volcan libère des nuées ardentes composées de gaz chauds (plusieurs centaines de degrés), de cendres et de blocs de roches qui dévalent la pente du volcan à 500 Km : heure.
Le paysage est alors modifié très brusquement.

Un texte bien difficile…

EPCC et cartes mentales

EPCC et cartes mentales

EPCC et cartes mentales

EPCC et cartes mentales

EPCC et cartes mentales

EPCC et cartes mentales

Un long chapitre bien compliqué …

EPCC et cartes mentales

Un texte bien difficile…

EPCC et cartes mentales

De l’évaluation des apprentissages à l’évaluation pour les apprentissages.
Une mise en perspective internationale.

L'expérience britannique

Premier constat : les commentaires des enseignants sur les copies sont inefficaces

- Les élèves lisent rarement les commentaires des enseignants
- Les enseignants accordent peu de temps aux élèves pour lire les commentaires
- Les mêmes commentaires réapparaissent souvent
- Les commentaires sont courts et peu spécifiés


- Beaucoup trop d’importance est donnée à la notation
- L’accent est mis sur la comparaison entre élèves
- Le retour d’information (feedback) sert surtout à la discipline : « Levez la main ! »
- La façon de poser des questions peut être rédhibitoire (questions fermées, temps d’attente…)


Deuxième constat : l’évaluation a un effet décisif sur la motivation et l’estime de soi des élèves


« L’évaluation pour les apprentissages (assessment for learning) est le processus consistant à chercher et à interpréter les informations dans la classe afin d’identifier où en sont les élèves dans leur apprentissage, vers où ils doivent aller, et comment ils peuvent le faire de la meilleure manière possible »

Qu’est-ce que l’évaluation pour les apprentissages ?


- Aider les élèves à comprendre leur propre travail, identifier les erreurs

- Utiliser les réponses des autres élèves

- Utiliser l’auto-évaluation des élèves et l’évaluation par les pairs dans la classe

- Mettre en œuvre des questions orales efficaces et ouvertes

- Etendre le « temps d’attente »

- Identifier systématiquement trois succès et une voie d’amélioration

- Donner à l’élève la possibilité de répondre aux commentaires de l’enseignant


Que signifie l’implication des élèves dans leur apprentissage ?

Pour l’enseignant
- Il délègue certaines fonctions d’évaluation
- Les cours sont plus calmes et plus efficaces
- Meilleure identification des progrès
- Progression pédagogique affinée
- Meilleure compréhension des processus mentaux des élèves au cours de la construction

Pour les élèves
- L’élève devient responsable
- Il est capable de reconnaître les prochaines étapes
- Il est sécurisé
- Il améliore son estime de soi
- Il s’engage davantage
- Il devient plus autonome et motivé


Quels sont les avantages de l’auto-évaluation ?


- Implication des élèves en difficultés
- Motivation et confiance dans l’enseignant
- Nouvelles attitudes et coopération en classe
- Meilleure prise en compte de leurs forces et de leurs faiblesses par les élèves
- Amélioration de la réussite des élève aux évaluations nationales
- L’intégration de l’évaluation formative au Key Stage 3 (11-14 ans)

Les résultats obtenus par le programme KMOFAP (King’s-Medway-Oxfordshire Formation Assessment Project)


« Tant que vous n’avez pas analysé votre propre questionnement, vous ne réalisez pas comment il peut être pauvre. Je me suis aperçu que j’utilisais les questions pour remplir le temps et que mon questionnement nécessitait peu de réflexion de la part des élèves. Quand on parle aux élèves, particulièrement ceux qui rencontrent des difficultés, il est important de leur poser des questions qui les font réfléchir au sujet et leur permet de progresser dans leur apprentissage. Les diriger simplement sur la « réponse correcte » n’est pas très utile »
(Derek, école Century Island )

Plutôt que : est-vous d’accord ou non ? »

Préférer
« qu’est-ce que vous pensez de la réponse de Sophie ? »
«  qu’est-ce que l’on peut ajouter à la réponse d’Elise ? »
«  Paul a dit cela…mais Laure a exprimé autre chose…comment pouvons-nous rassembler ces deux idées ? »

Changer les questions posées aux élèves
Changer les commentaires adressés aux élèves
«  Une des caractéristiques importantes de la technique est bien sûr la qualité du commentaire. Un commentaire terne comme « Bon travail , c’est mieux écrit et montre que tu as beaucoup travaillé » n’est pas très utile parce qu’il ne dit rien sur le changement dans la réussite de l’élève et de son apprentissage. Il n’y a aucun point de repères et l’élève, bien qu’il a conscience que l’enseignant est satisfait, peut considérer que bien écrire est l’objectif qu’il doit se fixer pour changer de niveau de classe. Les élèves ne savent pas comment ils apprennent parce que les enseignants souvent ne leur disent pas de manière appropriée »
(Derek, école Century Island )

Plutôt que : Ah ! Bien ! A revoir ! Non ! Approfondir ! Incorrect ! …

Préférer
« Tu as produit des figures claires et reconnu quels produits chimiques sont des éléments et lesquels sont des composés. Peux-tu donner une explication générale de la différence entre éléments et composés ? »
« Tu as formulé une idée juste ici pour essayer d’expliquer la règle. Réfléchis : est-ce que cela s’applique à tous les triangles ? »
« Méthode claire, bon résultats pour le tableau et le graphe, mais qu’est-ce que cela te dit sur leur relation ? »
« Retourne voir le cours du 29 septembre et regarde où est la chlorophylle et ce qu’elle fait »
« Tu as bien pour deux nombres négatifs mais retourne à la droite graduée et travaille les nombres positifs et négatifs »
« Bien expliqué jusque là mais donne des raisons supplémentaires pour lesquelles çà marche dans ses conditions »



Angleterre
Ecosse
Etats-Unis
Canada
Danemark
Finlande
Nouvelle-Zélande
Australie

Les pays qui ont intégré l’évaluation pour les apprentissages dans les programmes scolaires

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?

Avec les critères de réussites ?

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?

V2

V1

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?

La tâche complexe
des tâches complexes !

Dans la vraie vie …

1; Comment s’appelle le nouveau camarade ?
2. Depuis quand suit-il cette classe ?
3. Quel est l’exercice le plus difficile pour lui en classe ?
4. En quoi est-il très bon ?

Les limites de la tâche simple

Les limites de la tâche simple

Sachant que le centre du cercle qui circonscrit le triangle se trouve au point d’intersection des médiatrices perpendiculaires aux côtés du triangle, tracez les médiatrices de deux des côtés du triangle. Le point d’intersection des médiatrices correspond au centre du cercle.
Et dans PISA…des tâches complexes

Et dans PISA, des tâches complexes
Mathématiques, exemple 1 : LAMPADAIRE
(PISA 2003)

Le conseil municipal a décidé d’installer un lampadaire dans un petit parc public triangulaire. Son intention est d’éclairer l’ensemble du parc. Où faut-il placer ce lampadaire ?

de la tâche complexe

Les grands principes

La compétence est de l’ordre du savoir mobiliser

La compétence ne réside pas dans les ressources (connaissances, capacités…) à mobiliser, mais dans la mobilisation même de ces ressources dans une situation donnée, dans le but d’agir.

de la tâche complexe

Les grands principes

Les savoirs ne sont plus les seuls éléments visés

Les grands principes de la tâche complexe

Pas la simple reproduction de mécanismes connus

Les grands principes de la tâche complexe

Acte intellectuel décisif : interprétation de la situation et prise de décision

http://college.le.dorat.pagesperso-orange.fr/socle/index.htm

- Complexe ne veut dire
compliqué

- La réalisation d’une tâche complexe nécessite la mise en œuvre de
connaissances, de capacités et d’attitudes.

- Une
consigne
et pas une série de questions.


- Chaque élève peut adopter
une démarche personnelle de résolution
pour réaliser la tâche..

-
L’autonomie
est renforcée, chaque élève peut bénéficier d’une aide ciblée :
pédagogie différenciée.


Partir de l’existant et le faire évoluer …

de la tâche complexe

Les grands principes
Niveau troisième, génétique.

Ce que les élèves savent déjà :

l’information génétique, responsable de la mise en place des caractères hérédiataires et du plan de construction de l’organisme se trouve dans le noyau.

Le noyau est constitué de chromosomes
en tâche complexe

Transformation d’une tâche simple

Niveau troisième, génétique.

Notion à construire :

Les chromosomes constituent le support de
l’information génétique

en tâche complexe

Transformation d’une tâche simple

en tâche complexe

Transformation d’une tâche simple

Document 1 : La photographie d’une personne
présentant le syndrôme de Down (ou trisomie 21 ou
mongolisme) comme le frère de Jade
On compte actuellement 50 000 personnes atteintes de
trisomie 21 en France, et 8 millions dans le monde. On
observe chez ces personnes un déficit intellectuel
associé à des modifications morphologiques (petite
taille, membres courts, un cou court, un visage arrondi,
des yeux bridés, et de petites mains)

Les documents :

en tâche complexe

Transformation d’une tâche simple

L’activité menée en tâche simple :

Q1 A l’aide du document 1, décrivez les conséquences physiques du syndrome de Down

Q2 Compte le nombre de chromosomes du caryotype 1

Q3 Compte le nombre de chromosomes du caryotype 2

Q4 Compte le nombre de chromosomes du caryotype 3, que remarques-tu ?

Q5 A l’aide de ces informations, prouve que les chromosomes sont le support de l’information génétique.


en tâche complexe

Transformation d’une tâche simple

L’activité menée en tâche complexe

Situation de départ :

Après les cours, Xavier, propose de raccompagner Jade jusqu'à chez elle au quartier de Jateau.
Une fois dans sa rue, Xavier s’arrête net et montre un garçon du doigt en rigolant :
"regarde là-bas, la grosse tête d’handicapé qu’il a !!!" Elle le regarde, vexée, et s'en va en lui disant : «c’est mon frère, il est comme toi et il a juste quelque chose en plus qui le rend différent »
Xavier ne comprend pas. Pour lui, le frère de Jade ne lui ressemble pas et il pense qu’il a surtout des choses en moins.



L'activité menée en tâche complexe

Consignes :
 
En utilisant les documents ci-dessous, rédigez un texte pour expliquer en quoi l’expression « il est comme toi et il a juste quelque chose en plus qui le rend différent » permet de montrer qu’il existe une relation entre les caractères d’un individu et les chromosomes.
Puis vous expliquerez, pourquoi l'opinion de Xavier sur le frère de Jade est discriminatoire.

L' activité menée en tâche complexe

Des items du LPC à évaluer

Des critères de réussite
Critère de réussite
 
240 Je sais rechercher, extraire et organiser l’information utile

Tu dois prendre en comte des informations ayant un rapport avec l'étude en cours, sans hors sujet (pertinence), sans oubli (intégralité), sans erreur de lecture et sans les déformer (exactitude)

211 Je sais rédiger un texte bref, cohérent et ponctué en réponse à une question ou à partir de consignes données.

Tu dois répondre par un texte lisible, correctement ponctué et orthographié, en utilisant le langage scientifique adapté et en répondant précisément à la question posée.
 

Apport de connaissances :

Rappel sur l’information génétique, les chromosomes …

Définition de la discrimination.



Des aides coups de pouce

Aide à la démarche de résolution :

De niveau 1 :
Tableau pour extraire et mettre en relation les informations

De niveau 2 :
Q1 A l’aide du document 1, décrivez les conséquences physiques du syndrome de Down

Q2 Compte le nombre de chromosomes du caryotype 1

Q3 Compte le nombre de chromosomes du caryotype 2

Q4 Compte le nombre de chromosomes du caryotype 3, que remarques-tu ?



Article 225-1
(Loi nº 2001-1066 du 16 novembre 2001 art. 1 Journal Officiel du 17 novembre 2001)
(Loi nº 2002-303 du 4 mars 2002 art. 4 Journal Officiel du 5 mars 2002)
(Loi nº 2006-340 du 23 mars 2006 art. 13 II Journal Officiel du 24 mars 2006)
Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques à raison de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de leur patronyme, de leur état de santé, de leur handicap, de leurs caractéristiques génétiques, de leurs mœurs, de leur orientation sexuelle, de leur âge, de leurs opinions politiques, de leurs activités syndicales, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

Pour aller plus loin
Pour aller plus loin
Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?
(cliquez sur la vidéo)

Comment mettre en œuvre une telle évaluation ?
(cliquez sur la vidéo)
Deux fiches réussite en mathématiques ... laquelle préférez-vous ?
Deux fiches réussite en SPC ... laquelle préférez-vous ?
Anglais
Histoire Géographie
SPC
Histoire Géographie
La pertinence de la fiche réussite, une question de discipline ?
Ma fiche réussite aide-t-elle vraiment l'élève ?
L' indispensable cohérence de l'ensemble de la séquence
La situation d' énonciation
La nouvelle fantastique
Fiche réussite : lire une nouvelle fantastique
Contrôle
Lire
Fiche réussite sur le respect des caractéristiques d'une nouvelle fantastiques, différentes possibilités
Classique
Sous forme de carte mentale
Dans les deux cas : fiche réussite des compétences rédactionnelles
Ecrire
Full transcript