Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

L'esclave dans la Rome antique

No description
by

Romane Gilson

on 25 January 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of L'esclave dans la Rome antique

Être asservi
L'esclave romain est ambivalent : c'est à la fois un homme et une marchandise. Sa valeur monétaire incite le maître à prendre soin de lui afin que son investissement soit rentable.
Le maître a aussi des devoirs envers son ou ses esclaves : le nourrir, le vêtir et le loger.
Les châtiments les plus courants sont la privation, les coups, les mutilations voir même la mort, qui peuvaient être pratiqués en toute impunité. Tout de même, il existait des censeurs qui surveillaient les maîtres et empêchent les maltraitances. On estime qu'à certaines époques de l'empire romain, les esclaves représentaient deux tiers de la population.

Ces gladiateurs provenaient de divers endroits : ils pouvaient être des criminels condamnés à mort, des prisonniers de guerre, des esclaves ou des hommes libres volontaires qui touchaient une prime pour combattre.
Les lois
Travail et conditions
Affranchissement
Sommaire
*Les origines
*Le travail et les conditions
*Les lois
*Les divertissements
*L'affranchissement
L'esclavage dans la Rome antique
Origines
L'esclave romain est ambivalent : c'est à la fois un homme et une marchandise. Sa valeur monétaire incite le maître à prendre soin de lui afin que son investissement soit rentable.
Le maître a aussi des devoirs envers son ou ses esclaves : le nourrir, le vêtir et le loger.
Les châtiments les plus courants sont la privation, les coups, les mutilations voir même la mort, qui peuvaient être pratiqués en toute impunité. Tout de même, il existait des censeurs qui surveillaient les maîtres et empêchent les maltraitances. On estime qu'à certaines époques de l'empire romain, les esclaves représentaient deux tiers de la population.
Droits et devoirs
En latin, esclave se dit "servus" ou "ancilla(e)" (servante(s)). Les Romains considèrent l'esclavage comme déshonorant et un soldat romain préfèrerait se suicider plutôt que de tomber en esclavage dans un peuple non-romain (peuple barbare).
Le plus souvent, les personnes devenues esclaves proviennent d'autres peuples conquis, ce qui se manifeste par une langue, une religion ou une couleur de peau différentes de celle de son ou ses maître(s).
Le prestige d'un Romain se calcule au nombre d'esclave qu'il possède. Le simple citoyen se satisfera d'un ou deux tandis qu'un citoyen aisé pourra en commander plusieurs milliers. N'en avoir aucun est un signe de pauvreté.
Vente d'esclaves à Rome
Les lois romaines évoluent avec le temps. Vers le Ier siècle avant J.-C., les maîtres perdent leur droit de vie ou de mort sur leur(s) esclave(s). Sous l'Empire romain, les lois améliorent la situation des esclaves: certains mauvais traitements sont interdits ou condamnés, il est également interdit de revendre un esclave vieux dans le but de s'en débarrasser.
A cette époque, on distingue une nouvelle catégorie d'esclaves: les esclaves impériaux,propriété de l'Empereur et qui travaillent au sein de ses domaines et servent dans ses palais.Les premières lois protégeant les esclaves arrivent sous l'Empereur Hadrien. Leurs conditions s'améliorent donc peu à peu, surtout sous l'influence des philosophes.
L'affranchissement est un acte par lequel le propriétaire d'un esclave lui rend sa liberté. Dans les grandes maisons, le maître peut affranchir, avec son testament, une partie des esclaves de la maisonnée. La pratique de l'affranchissement dans la période impériale romaine est courante.
Un Romain peut devenir un esclaves pour dette jusqu'au IIIe siècle : c'est le nexum.
Jusqu'à son abolition, ce type d'asservissement provoque le mécontentement de la plèbe.
Il existe plusieurs sortes d'esclaves :

*l'esclave rural, qui exécute les travaux agricoles. Sa condition d'esclave est la plus difficile, surtout dans les grands domaines agricoles (agricola)..
*l'esclave en ville, qui travaille dans les maisons. Sa conditions d'esclave est la plus "facile", il est généralement mieux loti. Dans les maisons modestes, les esclaves étaient souvent proches du maître et faisaient presque partie de la famille. Dans les grandes maisons, les esclaves de ville se spécialisaient : secrétaire, comptable...
*l'esclave public (servi publici) qui appartient à l'Etat (la cité ou Rome). Il assure les taches d'intérêt général et travaille pour les services municipaux. La condition de ces esclaves est contrasté, selon que l'on travaille à la voirie, au service des bâtiments publics ou aux tâches administratives.
*l'esclave qui travaille dans les mines. Ces esclaves sont les plus maltraîtés et sont au bas de l'échelle sociale. Ce travail est en général réservé aux esclaves récalcitrants ou récidivistes, ce travail peut aussi être une punition.
Esclave ramassant des olives
Esclave en cuisine
Divertissement
On devenait esclave pour dettes, en tant que prisonnier de guerre, à la suite d'un acte de piraterie, par déchéance civique, par traîtrise ou encore en raison d'une mauvaise conduite. Un enfant abandonné et recueilli pouvait également devenir esclave.

Un esclave né dans la demeure de son propriétaire est appelé verna.
Ceremonie de l'affranchissement.
Affranchissement d'un esclave ;
Full transcript