Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Manon Lescaut

No description
by

Julia Ratajska

on 4 November 2013

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Manon Lescaut

Manon Lescaut
l'Abbé Prévost - 1731

Antoine Prévost
Antoine François Prévost d’Exiles, plus connu sous son titre ecclésiastique d’abbé Prévost, est un romancier, historien, journaliste, traducteur et homme d'Église français, né le 1er avril 1697 à Hesdin (dans le Pas-de-Calais actuel) et mort le 25 novembre 1763 à Courteuil.
Il était un précurseur de romantisme en France.
Roman-mémoires
Le roman-mémoires est un genre littéraire dans lequel le récit, bien que fictif, est présenté sous la forme de mémoires.

L’importance du roman-mémoires comme mode de récit réside dans les possibilités d’analyse et d’exploration de la personnalité du narrateur que cette forme permet. Le caractère entièrement fictif du roman-mémoires est donc pleinement assumé par son narrateur. Le caractère subjectif de ce mode de narration a permis l’existence de personnages à la psychologie plus subtile et plus complexe que ceux des romans précédents où le narrateur était externe au récit.
L’Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut
Aujourd’hui plus communément appelée Manon Lescaut, est un
roman-mémoires
de l’abbé Prévost faisant partie des Mémoires et Aventures d’un homme de qualité qui s’est retiré du monde (7 volumes, rédigés de 1728 à 1731). Le livre étant jugé scandaleux à deux reprises (1733 et 1735), saisi et condamné à être brûlé, l’auteur publie en 1753, une nouvelle édition de Manon Lescaut revue, corrigée et augmentée d’un épisode important. Les qualités humaines du roman séduisirent rapidement le public et en feront la célébrité.
Résumé
Des Grieux, un bon étudiant du collège à Amiens, tombe amoureux d'une fille rencontré par hasard, qui est plus jeune que lui.
Ils fuient ensemble à Paris, où ils passent plusieurs mois en menant une vie heureuse. Mais Manon n'est pas capable d'abandonner la vie de luxe qu'elle avait en habitant chez ses parents.
Manon devient la maîtresse de collecteur d'impôts général, et elle est d'accord que le père de Des Grieux soit informé du lieu de leur résidence. Chevalier est obligé de rentrer chez lui.
Son père le dirige vers le séminaire.
Une rencontre inattendue avec Manon le conduit à abandonner cette vie et échapper à Chaillot.
Elle veut encore d'argent donc Dex Grieux devient un tricheur aux cartes.
Résumé
Pendant ce temps Lescaut incite sa soeur à chercher un riche amant, et quand ils essayent à lui voler, Manon et Des Grieux sont arrêtés. Des Grieux s'échappe de prison et délivre sa bien-aimée et puis Tybercy les sauve des problèmes financiers, Manon ne peut pas renoncer à la vie luxueuse. Un autre essai de vol se finit par garde à vue. Le père de Des Grieux le libère tandis que Manon est condamnée à la déportation. Le Chevalier la suit en Amérique où le gouverneur de la Louisiane tombe en amour avec Manon. Des Grieux se bat avec le gouverneur, il le tue et il s'échappe avec sa maitresse au désert. La fille meurt d'épuisement là. des Grieux revient désespéré en France.
Manon - Anna Netrebko & Roberto Alagna - Act 2
Introduction
L'amour est un sentiment qui a inspiré de nombreux romanciers. C'est ainsi qu 'abbé Prévost a écrit Manon Lescaut en 1753 où, selon la mode du temps, le héros, le chevalier des Grieux, se penche sur son passé et évoque les souvenirs de sa passion fatale pour une jeune fille légère, Manon Lescaut. Nous assistons ici à la scène de la rencontre amoureuse entre les deux protagonistes, située au début du roman, une scène d'importance dont les enjeux sont clairement définis : il s'agit d'un coup de foudre fatal. Coup de foudre pour le chevalier, mais qu'en est-il de Manon ?
I. Le coup de foudre
1. Portrait allusif de Manon
Des Grieux nous livre un portrait allusif et équivoque de Manon qui nous laisse penser que la jeune fille entraînera maints déboires.
L'analyse du champ lexical nous annonce les conséquences de cette apparition sur le chevalier qui passe de la timidité ("sagesse", "retenue") à la passion ("enflammé", "coeur" répété deux fois, "désirs").
2. La rencontre
Ce bouleversement est brutal et la rencontre appartient au domaine de l'instant, rapidité annoncée par l'emploi du passé simple.
Il est intéressant de remarquer ici le jeu ironique entre le narrateur âgé et cet autre lui-même qui appartient au passé. En effet, ne qualifie-t-il pas déjà Manon comme "la maîtresse de son coeur" ?
II. Plaidoyer et travail du souvenir
1. Apologie personnelle et remords
C'est ainsi que le chevalier livre un commentaire de son expérience : "hélas" traduit son aveuglement d'alors, ses remords et sa faute, ainsi que son regret de ne pas être parti "un jour plus tôt". Il se cherche des excuses en insistant sur la pureté de sa vie et de ses intentions : "nous n'avions d'autres motifs que la curiosité", "moi dont tout le monde admirait la sagesse et la retenue").
2. Annonce d'une passion tragique
Plus encore, de nombreux éléments du texte ont pour fonction d'annoncer les effets catastrophiques de cette rencontre.La dimension tragique est mise en avant par l'importance du portrait moral de Manon, plus détaillé que son portait physique : elle était bien plus "expérimentée" que lui et "son penchant s'était déjà déclaré", si bien qu'on l'envoie "au couvent". Manon est habile et son ingénuité n'est qu'apparente. Sa maturité contraste avec la naïveté du chevalier. Le lecteur s'inquiète. Etant averti du dénouement, il apprécie la situation dans toutes ses implications dramatiques.
Conclusion
Les premières rencontres sont les passages obligés dans les romans d'amour. Celle-ci est paradoxale : elle mêle le bonheur du coup de foudre - dont on ne sait s'il est réciproque - et son ivresse au malheur qui va lui succéder. L'amour est donc dangereux. Le narrateur, animé par son propre récit, semble oublier qu'il a entamé une confession ; il se livre ici à une apologie de l'amour tout en dévoilant ses dangers. L'auteur nous livre une vision pessimiste du sentiment amoureux, fort différent de celui dépeint dans La Princesse de Clèves où l'amour entre Mlle de Chartres et le chevalier de Nemours est réciproque.
Full transcript