Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

TPE Eugénisme E. Rouméas

null
by

Cou Cou

on 18 March 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of TPE Eugénisme E. Rouméas

Hygiènisme/Eugénisme
L'Eugénisme
Hygiènisme
Eugénisme
Gobineau
Historique de l'Eugénisme
Les eugénistes
et leurs pratiques
Sir Francis Galton
16 février 1822 - 17 janvier 1911
Classification des races
Étude de caractères précis
Techniques nouvelles
Génie génétique
L'eugénisme au
service de la politique

États
eugénistes engagés
États-Unis
Une réalité scientifique démontrée ou un prétexte politique dissimulé ?
Eugénisme négatif
Eugénisme positif
XIX siècle
ème
Environnement
Santé
Salubrité
Louis Pasteur
XIX siècle
ème
Races
Sir Francis Galton
"Bien naître"
Évolutionnisme
Positif / Négatif
Institut Kaiser -Wilhelm
Fondation Rockefeller
Abandons
Stérilisations
Euthanasies
Lebensborn
Diagnostic Pré-Natal
DPN
Eugéniste
Cousin de Darwin
Perfectionnement de l'humanité
Nouvelles théories
Craniométrie
Classification pigmentaire
Couleur des yeux
Angle facial
Utiliser
Reproduire
Modifier
Clonage
Multiplication
Amplification
Amélioration
Examens pré-nataux
Prévention
Avortement
Royaume-Uni
France
Allemagne Nazie
Suède
Chine
Corée du Nord
Favoriser l'élite
L'hygiénisme est un courant idéologique débutant au milieu du XIXème siècle, qui consiste à améliorer l'environnement dans lequel vit l'Homme, dans le but d'améliorer la santé humaine. L’hygiénisme a milité en faveur de la salubrité des villes et des campagnes, de bonnes pratiques alimentaires et de l’exercice physique et du sport. Ce courant s'est appuyé sur les découvertes de Louis Pasteur en 1865. À noter : le terme « hygiènisme » n’apparaît dans aucun dictionnaire ou encyclopédie.

Selon Vigarello :
« le principe nouveau de rentabilité « combustive » pour réorienter les valeurs données à la nourriture, aux boissons, à l’air respiré, au travail, au repos, à la propreté d’un corps censé laisser pénétrer l’oxygène par la peau »

L'eugénisme est un autre courant idéologique débutant au XIXème siècle, introduit par le racisme de Gobineau avec son
Essai sur l'inégalité des races Humaines
. Il propose un idéalisme de la caste. Francis Galton instaure ensuite le terme d'eugénisme qui signifie littéralement « bien naître » du grecque :
eu
(« bien ») et
gennaô
(« engendrer »).


Selon Galton :
« [L'eugénisme est défini comme la] science de l’amélioration de la race, qui ne se borne nullement aux questions d’unions judicieuses, mais qui, particulièrement dans le cas de l’homme, s’occupe de toutes les influences susceptibles de donner aux races les mieux douées un plus grand nombre de chances de prévaloir sur les races les moins bonnes »

Le succès de l'eugénisme est en partie lié au développement de certains courants idéologiques de la fin du XIXème siècle comme l'évolutionnisme, le malthusianisme, le darwinisme social ou encore le racisme.
Darwin est le grand théoricien de la sélection naturelle.

Eugénisme positif :
Favoriser l'élite humaine, les humains dits « supérieurs ».

Eugénisme négatif :
Éliminer ou empêcher la reproduction des humains dits «inférieurs» (criminels, handicapés, homosexuels, sourds, aveugles … ainsi que les « races impures »).

Dans les politiques eugénistes, les deux types d'eugénisme, positif et négatif étaient très souvent combinés.

L'eugénisme négatif consiste à améliorer l’être humain en éliminant les personnes indésirables.

Les moyens utilisés dans le cadre de l'eugénisme négatif sont :
- l'Institut Kaiser-Wilhelm d'anthropologie, d'hérédité humaine et d'eugénisme de 1927 à 1945, principal institut de recherche pour la classification des races au sein du IIIème Reich.
Il est financé par la Fondation Rockefeller jusqu'en 1939, une fondation caritative privée qui finança entre autres les politiques eugénistes américaine, française et nazie.
Le directeur principal, de 1927 à 1942 était Eugen Fischer.
Eugen Fischer, 5 juillet 1874 – 9 juillet 1967 : médecin, généticien et anthropologue. Il fut adhérant au parti nazi dès sa création, qui d'ailleurs s'inspira de son livre sur les principes de l'hérédité humaine et l'hygiène de la race pour son idéologie. Sous le régime nazi, il pratiqua de nombreuses stérilisations et déportations, notamment en Rhénanie, dont il appela les habitants issus de soldats français noirs et d'allemandes, procréés durant l'occupation française (« La Honte Noire »), les « bâtards de Rhénanie ».
Cet institut recevait de nombreux crânes et d'autres parties de corps humains, qui provenaient des camps de concentration et d'extermination. Ils servaient pour des mesures scientifiques visant à démontrer les théories raciales et justifier les politiques raciales de l'Allemagne Nazie.
En 1945, les Alliés ne trouvèrent aucun document de recherche de cet institut, tous transférés dans un lieu secret ou détruits. De ce fait, beaucoup de chercheurs de cet institut n'ont pu être jugés lors des procès de crime de guerre.
- les abandon des nouveaux-nés anormaux
- les stérilisations (commencées en 1907 aux États-Unis, 400 000 stérilisations réalisées par l'Allemagne Nazie entre 1934 et 1945)
- les euthanasies de malades mentaux (230 000, dont 70 000 dans les premières chambres à gaz par l'Allemagne Nazie; fin des euthanasies après 1945, pendant la dénazification)
Les moyens utilisés dans le cadre de l'eugénisme positif sont :
- Des donneurs et des mères porteuses, choisis en fonction de leurs caractéristiques, comme dans les Lebensborns (« Fontaines de Vie ») en Allemagne Nazie (Centres de reproduction de « surhommes aryens présélectionnés », gérés par les SS).
- Des déprogrammations de naissances d'individus qui auraient présenté des pathologies indésirables, grâce au diagnostic pré-natal (DPN).
Sir Galton (16 février 1822 – 17 janvier 1911) est un homme de science britannique. Il était anthropologue, géographe, météorologue, proto-génicien … Il est aussi le fondateur de l'eugénisme. Galton à développé son idéologie sur de nouvelles théories d'hérédité et aussi sur la théorie de l'évolution de Darwin. Par l'eugénisme, Francis Galton veut perfectionner l'humanité.
Classification crânienne (craniomètrie) et pigmentaire, en 4 « variétés » selon Johann Friedrich Blumenbach :
- Caucasienne, ou blanche.
- Mongole, ou jaune.
- Africaine, ou noire.
- Américaine, ou rouge.

La couleur des yeux sous le régime nazi était importante, la race aryenne doit avoir la peau blanche, les yeux bleus, et une musculature développée.

Le génie génétique est un ensemble de techniques, faisant partie de la biologie moléculaire et ayant pour objet l’utilisation des connaissances acquises en génétique pour utiliser, reproduire, ou modifier le génome des êtres vivants. Tout d'abord le génotype est modifié ce qui influe directement sur les phénotypes (moléculaire, cellulaire, macroscopique). Aujourd'hui, le génie génétique n'est pas utilisé sur l'Homme, mais il est utilisé sur différents organismes vivants comme par exemple les plantes génétiquement modifiées (OGM : maïs Bt) mais aussi des micro-organismes tel que des bactéries, des levures, des micro-algues... Il est nécessaire d'utiliser des vecteurs génétiques (un vecteur est un organisme qui ne provoque pas lui-même une maladie mais qui disperse l'infection) pour introduire les séquences d'ADN dans le génome de l'organisme à modifier. De nombreux types de vecteurs existent suivant l'organisme-cible, les plasmides par exemple.
Dans le futur, on peut imaginer que ces modifications génétiques seront appliquées aux hommes pour le perfectionner en améliorant ses résistances, sa force...
Le génie génétique permet d'autres méthodes comme le clonage. Il désigne principalement la multiplication naturelle ou artificielle à l'identique d'un être vivant, c'est-à-dire avec conservation exacte du même génome pour tous les descendants (les clones). Le clonage peut aussi être défini par une technique de biologie moléculaire qui consiste à isoler un fragment d'ADN et à le multiplier à l'identique en l'« insérant » dans une molécule d'ADN « porteuse » appelée vecteur permettant son amplification. Cette technique de biologie moléculaire peut-être utilisée pour un clonage partiel.
A terme, le clonage pourrait devenir une méthode d'eugénisme positif moderne en ne clonant que « l'élite » et ainsi créer une population la plus parfaite possible.
Pendant une grossesse, une femme enceinte doit effectuer 7 examens médicaux obligatoires. L'objectif de ces examens est de veiller au bon déroulement de la grossesse. Ils consistent à dépister certaines pathologies que pourrait avoir contracté le fœtus comme par exemple le VIH ou la trisomie 21.
Dans certains cas, après un diagnostic positif sur une maladie, des parents peuvent décider d'un avortement dans certains pays, mais il y a une date butoir à un avortement : entre 8 et 24 semaines de grossesse, selon les pays. Ces examens peuvent être considérés comme un eugénisme moderne car si une maladie est déclarée, les parents peuvent décider de « supprimer » l 'enfant.

American Eugenics Society (Société Américaine d'eugénisme) : créée en 1922 pour rassembler les 1200 militants eugénistes américains, tous des scientifiques ou des notables de la haute société. Elle concernera 28 États dans tout les États-Unis. Présidée par Irving Fisher et financée par John D. Rockefeller, cette société avait pour objectif de limiter l'immigration, notamment en instaurant une loi de restriction de l'immigration, qualifiée d' « immigration sélective ».

L'eugénisme est au sein de la politique au Royaume-Uni, avec notamment des Premiers ministres comme Arthur Neville et Winston Churchill, qui adopteront des opinions eugénistes. L'Eugenics Education Society (Société pour l'éducation eugéniste) fut créée en 1907 dont Francis Galton fut le président honoraire en 1908, et compta jusqu'à 1700 adhérents. Ce mouvement publia une revue eugéniste, des brochures, un film et des congrès traitant des idées de l'eugénisme.

La Société Française d'Eugénisme fut créée en 1913, mais ne comptait que quelques dizaines d'adhérents, principalement des médecins. Leurs objectifs n'étaient pas purement eugénistes mais se rapprochaient plus de l'hygiénisme.

Une politique d'eugénisme envers les nains a été approuvée par l'État dans les années 1980. Les femmes de moins d'1m50 étaient stérilisées, tous comme les nains, mais ces derniers étaient aussi mis en quarantaine.
La Chine fut le seul pays à adopter une loi purement eugéniste, « la loi pour la protection de la mère et de l'enfant ». Le but de cette loi était clair : « améliorer la qualité de la population ». Certaines personnes se sont vues interdire de concevoir un enfant, furent stérilisées ou obligées d'avorter. Les autorités ont même instauré dans les années 70 la politique de l'enfant unique. Ainsi, on estime à 400 millions les naissances évitées. En 2013, elle lança un programme de recherches visant à séquencer les individus ayant un quotient intellectuel supérieur à 160. L'État espère donc trouver les parties des gènes favorisant une intelligence accrue, pour ensuite sélectionner les embryons les plus prometteurs en fonction de leur patrimoine génétique.
De 1936 à 1976, la suède stérilisa près de 63 000 personnes jugées inférieures. D'autres ont été emprisonnées, surtout les étrangers ou ceux issus de « races » différentes.
L'Allemagne Nazie fut l'État avec une législation eugéniste la plus profonde. Les eugénistes, nombreux parmi les politiciens à la tête du pays, n'ont pas seulement fait de propagande eugénistes : ils sont allés jusqu'à obliger l'avortement des femmes « inférieures » et interdire l'avortement des femmes « supérieures », stériliser des populations, euthanasier des indésirables et programmer la mise en place de la Shoah.

Croix Rouge :
De sang allemand, peut-être un citoyen du Reich.
Croix Blanche :
De sang non-allemand, peut-être un citoyen du Reich.
Croix Bleue :
De sang non-allemand, ne peut pas être un citoyen du Reich.
Ehe verboten :
Mariage interdit, non-autorisé
Zeichenerklärung :
Légende
Mischling :
Métis
Ehe nur mit genehmigung zugelassen :
Mariage autorisé uniquement avec l'approbation des autorités
Ehe gestattet :
Mariage autorisé
Sonderfälle bei Mischlingen 1. grades :
Cas particuliers des Métis 1er degré
Analyse
Ce document présente les classifications des juifs en fonction de leur hérédité. Ainsi, les allemands peuvent savoir si quelqu'un peut être considéré comme un juif, un métis ou un citoyen allemand de souche, en accord avec les idées de l'État. Ces lois sont présentées comme basées sur des éléments scientifiques, bien qu'il n'y ai aucun fondement réel à ce sujet. Elles sont d'une telle complexité que le peuple ne cherche pas à comprendre et se laisse porter par l'eugénisme de l'État.
Des formules précisent si des mariages sont autorisés, ce qui prouvent que ce n'est pas seulement un document dit « scientifique », mais bel et bien un autre moyen d'eugénisme, en limitant la reproduction des « vermines ».
L'Eugénisme était, à son apparition, une idéologie politique sans aucun rapport avec de réelles théories scientifiques, comme le prétendaient les savants prônant la classification raciale. En effet, des catégories d'Hommes, comme les Juifs, les Noirs et les handicapés mentaux étaient considérés comme des êtres vivants indésirables par certains pays. Ainsi, les dirigeants, aidés par des associations eugénistes, ont mis en place des épreuves expérimentales nouvelles, soit basées sur des réalités morphologiques, mais interprétées de manière à dénigrer cette population, soit fondées sur des calculs faux ou non vérifiables, comme l’évaluation du degré de juiverie dans la politique Nazie. Ils cachaient à la population les réels enjeux de ces campagnes de dénigrement de population considérées comme inférieures, c'était donc bien un prétexte politique dissimulé.
En revanche de nos jours, avec l'apparition de nouvelles techniques scientifiques, la question de l'eugénisme est remise en cause. En effet, une sélection non-naturelle peut être analysée comme étant une forme d'eugénisme. Mais ces techniques sont trop récentes pour en tirer quelque conclusion eugéniste.
Conclusion
Au XIXème siècle, l'urbanisation et la prolétarisation liées à la révolution industrielle ont appauvris certaines classes sociales de la population. Elles se sont rassemblées en communautés indigentes dans les villes, vivant dans de mauvaises conditions d'hygiène, ce qui favorisa la prolifération des maladies infectieuses (majoritairement la syphilis et la tuberculose), et des maladies mentales, accompagnées parfois de troubles du comportement, mais aussi l'alcoolisme … ; une multiplication très visible car concentrée dans ces quartiers pauvres. A cette époque, la science se développant rapidement, les savants ont essayé de trouver une cause « médicale » à cette décadence. Sont apparus alors des personnages politiques et scientifiques prônant la mise en place de plans eugénistes.
Introduction
L'angle en vert est établi à partir de deux droites correspondant des points précis du crâne. En fonction de l'ampleur de cette angle, les scientifiques établissaient des diagnostics d'aptitudes intellectuelles et de classification de races. Plus l'angle est proche de 90°, plus la personne est caucasienne et donc intelligente.
L'hygiénisme et l'eugénisme sont deux courants idéologiques établis au même moment et dans les mêmes parties du monde. Les partisans de chacun d'eux veulent la même chose : l'amélioration de l'Homme. Seulement, les hygiénistes le font de manière saine et bénéfique pour chaque individu, alors que les eugénistes usent de pratiques ignobles et contraires à toute éthique, qui vont jusqu'au viol des libertés et de la vie.
Full transcript