Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

Cours 05 - La radio

No description
by

Simon Morin

on 1 November 2016

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of Cours 05 - La radio

LA RADIO
LES DÉBUTS AU CANADA

La radio apparaît au Canada à Montréal en 1919 avec la création de CFCF par la compagnie Marconi

1922 : CKAC : première station franco au Québec

Années 1923-1924 : boum de la radio commerciale
UNE NOUVEAUTÉ À ENCADRER

Avec sa popularité notable, on prend conscience des caractéristiques et des possibilités de la radio sur les plans économique et politique

La radio devient alors un enjeu de société :
on se lance dans une course pour définir les paramètres de la radio.

Service privé ou public?
Compagnie ou société d'État?
UN MÊME ENJEU PARTOUT

EN GRANDE-BRETAGE :

Un comité sur la radiodiffusion reconnaît le principe du contrôle public :
permet une marge de manœuvre dans les décisions liées à l’exploitation de la radiodiffusion

Le rapport mène en 1926 à la création de la British Broadcasting Corporation





AUX ETATS-UNIS :

En 1925, Herbert Hoover, secrétaire au Commerce croit qu’il faut réglementer l’industrie de la radiodiffusion

Ainsi : 1927 : US Radio Act :
· Accorde au gouvernement le pouvoir d’exercer un contrôle sur les fréquences
· Crée la Federal Radio Commission
· Permet d’accorder des licences pour une durée limitée
· Critères d’émissions des licences : intérêt public, opportunité et nécessité
AU CANADA

Au départ : la radio est laissée strictement à l'entreprise privée
Contrôle gouvernemental par la
Loi du radiotélégraphe de 1913

PROBLÈMES

La programmation américaine et la publicité envahissent les ondes.

La réception est souvent de piètre qualité

Tous les Canadiens n'ont pas accès à ce service.

La radio, qui revêt un pouvoir économique et social, est vulnérable au contrôle privé, voire au monopole.

De plus, pour l'État, la radio se révèle bientôt être un outil politique, social et éducatif d'importance...
LA COMMISSION ROYALE DE LA RADIODIFFUSION
ou COMMISSION AIRD

Mise sur pied en 1928 et présidée par Sir John Aird

MANDAT
Étudier les conditions de la radiodiffusion au Canada et formuler des suggestions relativement à l’administration, à la direction, à la surveillance et aux besoins financiers d’un tel service.

LA LOI SUR LA RADIODIFFUSION

En 1932, on donne suite au rapport de la Commission Aird
en créant la
Loi canadienne de la radiodiffusion

Création de la Commission canadienne de radiodiffusion (CCR).

Organisme de réglementation et de supervision de toute la radiodiffusion au Canada
Service de radiodiffusion national
DE LA CCR À LA SRC

NAISSANCE DE LA SRC
1936 : la CCR est remplacée par la Société Radio-Canada

Nouvelle société : autonomie beaucoup plus grande.
Financée notamment grâce à l'augmentation du coût des licences
Reprend les deux responsabilités de la CCR
Amélioration du service
BUREAU DES GOUVERNEURS DE LA RADIODIFFUSION

Comme la CCR, la SRC détenait elle aussi un double rôle :
diffusion
réglementation

En 1958, la SRC perd cette tâche.

On crée le Bureau des gouverneurs de la radiodiffusion :

réglemente « les activités des stations de radiodiffusion privées et publiques et les relations entre elles »
assure l'existence et l'exploitation efficace d'un réseau national de radiodiffusion
gère les demandes de licences pour les nouvelles stations
LE CRTC ET LA RADIO

Organisme responsable de la radio :
Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

LICENCES
Renouvellement des licences : tous les 7 ans

On évalue la performance et impose des conditions

On attribue un créneau particulier à chaque station (rock, verbal...)
LE CRTC ET LA PROPRIÉTÉ

Le CRTC mise sur le secteur privé comme moteur de développement du système et il assouplit les contraintes réglementaires

La réglementation permet à un propriétaire de contrôler jusqu'à :

quatre stations dans les grands marchés
trois dans les plus petits marchés
avec un maximum de deux par bande de fréquence
LE CRTC ET LA PROPRIÉTÉ CROISÉE

2008 : nouvelles règles sont créées pour :

empêcher une seule entité de contrôler plus de deux genres de médias locaux (station de radio, de télé, quotidien) desservant le même marché
évaluer les transactions qui concernent des actifs dans deux des trois secteurs

Quiconque contrôle une station de radio et de télévision locales et acquiert par la suite un journal doit justifier le renouvellement de sa licence de radio ou de télé dès que possible
LE CRTC
ET LA MUSIQUE CANADIENNE/FRANCOPHONE

1998 : les normes sont renforcées

Pour toutes les stations :
Minimum exigé de musique populaire canadienne
hebdomadaire : 35 %
de 6 h à 18 h en semaine : 35 %

Pour les stations francophones :
minimum francophone :
hebdomadaire : 65 %
de 6 h à 18 h en semaine : 55 %

Musique canadienne définie selon le système MAPL
LE CRTC ET LA PROGRAMMATION LOCALE

2006 : révision de la politique sur la radio

Le CRTC conserve :
l'exigence d'un tiers de programmation locale pour les stations FM des marchés compétitifs

En réponse aux inquiétudes pour les émissions locales :

la programmation locale doit comprendre des nouvelles locales, la météo et des émissions de sports qui viennent de la station elle-même ou qui sont produites séparément et exclusivement pour la station elle-même
LOI SUR LA RADIODIFFUSION DE 1991

Elle stipule que la radio est de propriété mixte :
soit publique, privée et communautaire

Ces éléments distincts remplissent une seule et même fonction :

Le système de radiodiffusion est un service public essentiel pour le maintien et la valorisation de l’identité nationale et de la souveraineté culturelle
ENCADREMENT
DE LA
RADIO
AUJOURD'HUI
LA COMMISSION ROYALE DE LA RADIODIFFUSION
ou COMMISSION AIRD

PROPOSITIONS

Création d'une société d'État semblable à la BBC

Supervision par un organisme fédéral indépendant

La commission impose un objectif national à la radiodiffusion
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
PRÉSENCE D'UN DIFFUSEUR PUBLIC
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
PRÉSENCE D'UN ORGANISME DE RÉGLEMENTATION
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
PAS SI VITE!
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
UNE LOI FÉDÉRALE VIENT
ENCADRER LA RADIODIFFUSION
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
SYSTÈME MIXTE EN RADIODIFFUSION
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
PRÉSENCE DE RADIO-CANADA
CARACTÉRISTIQUE ACTUELLE :
PRÉSENCE D’UN ORGANISME DE RÉGLEMENTATION INDÉPENDANT
PORTRAIT
DE LA RADIO ACTUELLE
LES SERVICES

En 2014, les Canadiens peuvent choisir parmi près de 1100 services radio en direct

65,6 % : diffuseurs privés.
 8,4 % : CBC/SRC
26 % : radios à caractère religieux, communautaires,
de campus, autochtones et autres

Au Québec :
Une centaine de stations de radio privées à but lucratif.
ON ÉCOUTE QUOI?

AU CANADA
Les radios privées commerciales accaparent 74 % de l’écoute au Canada

Parts de marché au Canada pour les stations francophones, en 2014 :

• contemporain adulte (musique douce) : 27 %
• contemporain adulte hot : 13 %
• succès de l'heure : 12 %
• Nouvelles/causeries : 17 %
• Première chaîne de Radio-Canada : 12 %
• ICI Musique : 4 %

QUI ÉCOUTE QUOI?
OÙ ÉCOUTE-T-ON LA RADIO?
ENTREPRISES EN RADIO

COGECO

BELL

RNC MÉDIA

UNE SUITE LOGIQUE

La radio découle de travaux sur le télégraphe sans fil.

La radio apparaît un peu partout de manière expérimentale durant la première moitié de la décennie 1910.

Par contre, tout ce développement expérimental va être interrompu… par les autorités militaires pendant la guerre.

Mais après la guerre, à mesure que la télégraphie sans fil va s’éloigner du code morse et que des amateurs vont transmettre de la voix et de la musique, l’intérêt de la population va aller en grandissant.

ALLEMAGNE ET FRANCE

En Allemagne, le développement de la radio sera centralisé autour de la présence de l’intervention publique.

Le cas de la France présente une certaine ambiguïté avec une présence de nombreux acteurs, notamment privés, qui intègrent le marché, avec les pouvoirs publics qui tentent de contrôler et de centraliser le tout.

PAS SI VITE

La bataille des compétences et les lobbys ralentissent le processus d’intervention publique en radiodiffusion.

Les tribunaux et un comité spécial sur la radiodiffusion se pencheront sur la question.

PLAINTES CONTRE LA CCR

la CCR ne comble pas vraiment les attentes :

Manque de fonds
Personnel insuffisant
Réseau national ne touchant pas encore la moitié de la population
Réseau fonctionnant seulement en soirée et le dimanche après-midi
Service partagé entre les deux langues
Abus?

2014
2015
2014
2015
Full transcript