Loading presentation...

Present Remotely

Send the link below via email or IM

Copy

Present to your audience

Start remote presentation

  • Invited audience members will follow you as you navigate and present
  • People invited to a presentation do not need a Prezi account
  • This link expires 10 minutes after you close the presentation
  • A maximum of 30 users can follow your presentation
  • Learn more about this feature in our knowledge base article

Do you really want to delete this prezi?

Neither you, nor the coeditors you shared it with will be able to recover it again.

DeleteCancel

Make your likes visible on Facebook?

Connect your Facebook account to Prezi and let your likes appear on your timeline.
You can change this under Settings & Account at any time.

No, thanks

LA THÉORIE DE LA RÉFÉRENCE DIRECTE

No description
by

jairo martinez

on 29 May 2014

Comments (0)

Please log in to add your comment.

Report abuse

Transcript of LA THÉORIE DE LA RÉFÉRENCE DIRECTE

LA THÉORIE DE LA RÉFÉRENCE DIRECTE
FONTS
Les partisans de cette théorie
John Stuart Mill

Philosophe et écrivain anglais, il est né en 1803, Mill est l'un des plus grands penseurs anglais du libéralisme. Poussé par son père, il montre de précoces aptitudes aux études. Il connaît le grec et le latin à l'âge de 8 ans. Influencée par Hume, la philosophie de John Stuart Mill est un empirisme où la perception de la réalité du monde se base sur l'expérience individuelle et les associations d'idées.
Les partisans de cette théorie
Les partisans de cette théorie
2. Ruth Barcan Marcus
Les partisans de cette théorie
1. John Stuart Mill

La théorie de la référence directe
Une théorie de la référence directe est une conception de la signification qui affirme que le sens d'une proposition réside dans ce à quoi elle fait référence dans le monde.
John Stuart Mill

Dans le Système de logique (1843), John Stuart Mill distinguait entre connotation et dénotation.
Exemple: Le mot « Veuve » dénote l'ensemble des veuves existantes, et connote les attributs de femme, et d'avoir été marié à quelqu'un qui est désormais décédé. Un nom dénote un ensemble d'objets qui ont les attributs que le nom connote. La connotation détermine donc la dénotation.
Les partisans de cette théorie
Ruth Barcan Marcus
Elle est né en 1921 dans le Bronx, est une philosophe et logicienne américaine, plus particulièrement connue pour ses découvertes en logique modale, comme la Formule de Barcan.
Ses travaux de philosophie du langage et philosophie de la logique sur la quantification substitutionnelle ou l'identité et la référence des termes furent une influence sur les théories de la Référence directe de Kripke.
Les partisans de cette théorie
Ruth Barcan Marcus
Elle a aussi soutenu une théorie de référence directe pour les noms propres lors d'une conférence à laquelle participaient Quine et Kripke. La conférence a été publiée dans Synthese en 1961, avec une discussion dans la même revue en 1962. Marcus appelait les noms propres qui avaient une référence directe "tags". Kripke parla ensuite de désignateurs rigides pour ces noms.
Les partisans de cette théorie
Ruth Barcan Marcus
Barcan a aussi soutenu une théorie de référence directe pour les noms propres lors d'une conférence à laquelle participaient Quine et Kripke.
Les partisans de cette théorie
3. Saul Kripke
Les partisans de cette théorie
Saul Kripke
Saul Aaron Kripke est né en novembre 1940 à Omaha, Nebraska. est un philosophe et logicien américain, professeur émérite de l'université de Princeton, et professeur de philosophie à l’université de la Ville de New York.
Il a eu une grande influence dans de nombreux domaines, depuis la logique jusqu’à la philosophie du langage. La sémantique de Kripke, utilisée en logique modale et pour la sémantique des mondes possibles, est nommée d'après lui.
Saul Kripke
Les partisans de cette théorie
Les partisans de cette théorie
Saul Kripke
Saul Kripke défendit aussi une théorie de la référence directe, en ce qui concerne les noms propres.
Les noms propres : Pour Kripke, donc, un nom propre désigne une même personne dans tous les mondes possibles et imaginables. Les descriptions faites sur un individu ne servent pas à définir et à identifier la personne en question.
Conclusion
On a pu voir qu’une conception de la signification qui affirme que le sens d'une proposition réside dans ce à quoi elle fait référence dans le monde, et on peut conclure que la philosophie de John Stuart Mill, est un empirisme où la perception de la réalité du monde se base sur l'expérience individuelle et les associations d'idées Les théories de la référence par médiation affirment qu'il n'est pas possible de comprendre la signification d'un nom, si l'on ne sait rien du nom, de son porteur, et de la relation entre le nom et le porteur. La référence, ou la signification d'un nom, présupposerait ainsi un sujet connaissant et une certaine compétence ou connaissance. Ainsi, le nom George W. Bush ne veut rien dire pour un enfant qui n'a aucune idée de qui le porteur de ce nom peut bien être.
Full transcript